[eng] {billet} Le Japon peut-il arrêter le nucléaire ? Nous verrons en Mai prochain * David Pilling | todayonline.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction) Ne dites à personne que je l'ai dit, mais les lumières sont encore allumées à Tokyo. Banal, me direz-vous. Mais les deux tiers des centrales nucléaires du Japon sont à l’arrêt. Les températures estivales étouffantes ont dépassé les 32°C (NDT 90 degrés °F), mettant une pression supplémentaire sur l'approvisionnement en énergie en diminution.

 

Si l’énergie nucléaire est réellement aussi vitale pour l’économie japonaise comme il a été indiqué, comment se fait-il alors que le pays ne soit pas arrêté ?

 

L’énergie nucléaire représente habituellement 30% des besoins en électricité du Japon. Avant le tremblement de terre et le tsunami de Mars qui ont causé la pire crise nucléaire depuis Tchernobyl, l’idée était de porter ce ratio à 50% d’ici 2030. Cela aurait signifié ajouter au moins 14 nouveaux réacteurs aux 54 déjà en fonctionnement.

 

A présent Mr Naota Kan, le Premier Ministre, a suggéré que le Japon doit planifier la fin de l’énergie nucléaire. Le public, inquiet après les radiations depuis l’accident nucléaire dans l’air et dans la nourriture, semble l’approuver. Suivant comment la question est posée, des sondages montre 70% ou plus de japonais qui sont à présent contre l’énergie nucléaire.

 

Bien sûr, si vous demandiez « appréciez vous d’être assis dans le noir ? », la réponse serait différente.

 

(…)

 

David Pilling est le rédacteur en chef de l'édition Asie du  Financial Times.

 

-------

 

NB : l'échéance de Mai proposée dans le titre est expliquée dans la suite de l'édito : d'ici là toutes les centrales auront dû s'arrêter pour une maintenance technique. Et donc se posera pour toutes la question de leur redémarrage.