[eng] Le nombre de jeunes ormeaux s'effrondre dans la préfecture de Miyagi après le tsunami | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Des chercheurs ont constaté que le nombre de jeunes ormeaux sauvages au large des côtes de la préfecture de Miyagi a diminué de plus de 90% à la suite de l'énorme tsunami déclenché par le tremblement de terre du 11 Mars dans le Grand Est du Japon.

 

Les scientifiques soupçonnent que la plupart des ormeaux ont été balayés de leurs aires d'alimentation par le tsunami.

 

"Nous craignons que le niveau de  capture ne se rétablira pas aux niveaux d'avant la catastrophe avant trois à cinq ans à partir de maintenant", explique Hideki Takami, chercheur principal à l'Institut de recherche du Tohoku de l 'agence para gouvernementale de recherche de la  pêche .

 

Dans leur enquête en Juin,  des chercheurs ont plongé entre deux et sept mètres de profondeur à 10 à 50 mètres au large du district Tomarihama d'Ishinomaki ( océan Pacifique) et du district Iwaisaki de Kesennuma pour vérifier le nombre de jeunes ormeaux sauvages.

 

Selon les statistiques compilées par le ministère de l'agriculture, des forêts et des pêches, Miyagi a été classée deuxième au niveau national en termes de prises d' ormeaux et à la quatrième place pour ses prises d'oursins pendant l'exercice 2008.

 

L'Agence prévoit de mener une enquête similaire dans la mer au large de la préfecture d'Iwate.

 --

(NDT : cet excellent mollusque fait partie de la cuisine japonaise;  ce mollusque est recherché à la fois pour ses qualités gustatives et sa nacre :-(  ).

"Nous craignons que les captures ne se rétablira pas avant la catastrophe niveaux jusqu'à trois à cinq ans à partir de maintenant", explique Hideki Takami, chercheur principal à l'Institut de recherche de Tohoku l'agence semi recherches gouvernementales pêche (FRA).