Japon: floue est la limite entre "petits cadeaux", lobbying et corruption | Citizen Side | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Japon: floue est la limite entre "petits cadeaux", lobbying et corruption
Tandis que s'aggrave la crise nucléaire déclenchée par le raz-de-marée et la série de séismes qui a débutée le 11 mars 2011, la presse japonaise n'en finit pas, dans sa quête du "comment en sommes-nous arrivés là ? " d'ouvrir des placards et d'y découvrir les nombreux cadavres qui s'y logent.

Nous apprenons donc qu'il était considéré comme "coutumier" par les entreprises de l'énergie de "cracher au bassinet" régulièrement, au profit du parti politique qui a dominé de façon quasi-exclusive la vie politique japonaise depuis l'après-guerre, le Parti Libéral Démocrate (P.L.D). De petits cadeaux qui entretiennent l'amitié et les bonnes relations sociales à en croire notamment le patron de TEPCO, Shimizu Masataka qui, personnellement, versait "pour suivre la tradition" plusieurs centaines de milliers de yens par an au Kokumin Seiji Kyokai, organe de collecte des dons du P.L.D.

Tous les cadres de TEPCO en étaient aussi de leur poche, chacun en accord avec ....