Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "basta!"
366.1K views | +11 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Paysans bio de Fukushima cherchent terres non irradiées - Japon - Basta !

Paysans bio de Fukushima cherchent terres non irradiées - Japon - Basta ! | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Shinpei Murakami est paysan. Ses terres, situées près de la centrale de Fukushima, ont été contaminées par la radioactivité. Il a été contraint de tout abandonner, y compris son projet d’écovillage. Militant contre le nucléaire, il est venu en France, avec Toshihide Kameda, lui aussi agriculteur, pour développer des échanges entre paysans d’ici et de là-bas. Mais aussi pour dénoncer les mensonges de Tepco et l’abandon par le gouvernement.

Shinpei Marakami et sa famille habitaient depuis 9 ans dans un coin de campagne japonais vert et légèrement vallonné. Ancien coopérant, notamment en Thaïlande, convaincu par l’opportunité de l’agriculture biologique, il a mis en place une ferme quasi-autosuffisante. « Le lieu ...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

« Kamikazes » à Fukushima, « liquidateurs » à Tchernobyl : le salaire de la peur | Basta !

« Kamikazes » à Fukushima, « liquidateurs » à Tchernobyl : le salaire de la peur | Basta ! | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Depuis plus d’un mois, des hommes, dont on ignore le nombre, s’activent dans la centrale nucléaire de Fukushima. Comme à Tchernobyl il y a 25 ans, ils tentent de contenir le feu atomique, au péril de leur santé et de leur vie. Qui sont ces « liquidateurs » ? Quelles sont leurs conditions de travail ? Le mutisme de Tepco, exploitant de la centrale, et du gouvernement japonais fait craindre le pire.
Combien sont-ils ? 200, 400, 700… ? Beaucoup de chiffres circulent dans les médias ces dernières semaines au sujet des « liquidateurs » japonais, qui tentent de circonscrire le « feu nucléaire » à la centrale de Fukushima-Daiichi, à 250 kilomètres au nord-est de Tokyo. Mais il n’existe...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon : l'heure est aussi à la reconstruction - Une semaine à Ishinomaki | Basta !

Japon : l'heure est aussi à la reconstruction - Une semaine à Ishinomaki | Basta ! | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Plus d’un mois après le passage du tsunami au Japon, les habitants tentent de reconstruire. Un travail long et harassant alors que des tonnes de boues engorgent encore les rues et les rez-de-chaussée, dans les villes touchées. Durant une semaine, Jonathan Mouette s’est porté volontaire dans la ville d’Ishinomaki, au nord du pays, pour venir en aide aux populations sinistrées. Témoignage.

Une centaine de volontaires sont regroupés devant l’entrée des locaux de l’ONG à Tokyo. Ils partent pour Ishinomaki, ville japonaise sinistrée par le tsunami du 11 mars dernier. La plupart d’entre eux sont japonais, il n’y a qu’une dizaine d’internationaux et tous vivent au Japon depuis plusieurs années. Après avoir chargé les camions de vivres et de produits divers pour les réfugiés d’Ishinomaki, à plus de 400 km au nord de Tokyo, nous montons dans les deux bus affrétés pour le transport des volontaires. Nous quittons la capitale peu avant minuit, en direction du nord.

Pris dans nos échanges, nous notons à peine notre passage à 50 km de ...
more...
No comment yet.