Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "asahi.com"
378.5K views | +59 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Frères et sœurs de Fukushima s'adaptent à la vie loin de leurs parents | asahi.com

[Eng] Frères et sœurs de Fukushima s'adaptent à la vie loin de leurs parents | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Yokote - Dans l'auberge Tonamikousen à l'extrémité d'une route étroite qui traverse les vergers de pommiers, Soichiro Inagaki, 10 ans, taquine sa sœur de 12 ans, Mao, sur un incident lors du festival du bassin d'aviron.

 

Leur cousine Yuhi Goto, 12 ans, essaie de voir les photos du festival sur un appareil photo numérique, mais Mao le saisit, en disant: «Ne les regardez pas."

 

"Mao est tombé dans le bassin dans l'étang», explique Soichiro, la sœur aînée de Yuhi, Nohara, avec le sourire.

 

Mais l'ambiance n'était pas toujours si gai à l'auberge.

 

Mao et Soichiro vivaient dans Namie, la préfecture de Fukushima, quand le 11 Mars le séisme et le tsunami ont paralysé centrale nucléaire voisine de Fukushima n ° 1. La famille a immédiatement emballé une unique boîte de pommes et de couvertures dans leur voiture et ont fui la ville.

 

Après avoir déménagé d'un centre d'évacuation à l'autre, ils sont arrivés à l'auberge de leurs proches à Yokote, au nord-ouest de la préfecture de Fukushima.

(...)

--

PS : à lire absolument ! une tranche de vie qui touche malheureusement des milliers d'autres :(

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] Recherches simultanées de disparus autour de la centrale de Fukushima Daiichi | Asahi

[traduction] six mois après le tremblement de terre de l'Est, la police mène depuis quelques jours une recherche intensive de disparus sur les côtes de la préfecture de Fukushima. Ici dans le District d'Okuma à 1.5 miles de la centrale nucléaire Daiichi de TEPCO, tout en retirant des décombres du tsunami sur la plage. Jusqu'à 8 recherches simultanées sont réalisées.
(...)

Selon la police, il manquerait actuellement encore 241 personnes dans  la préfecture.

--

NB : traduction du japonais non assurée !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] VOX POPULI: Un avenir radieux attend les enfants de la catastrophe du 11 Mars | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] VOX POPULI: Un avenir radieux attend les enfants de la catastrophe du 11 Mars | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction]* Un petit poëme intitulé " Asobimasho " ( Allons Jouer Ensemble ) contenant 20 charactères hiragana : " Si nous oublions les Noms / Pourquoi ne disons-nous pas tout simplement / Jouons ensemble / C'est suffisant ."

 

Il a été créé il y a quelques 50 ans par un petit garçon agé de 6 ans. Les apparences n'ont aucune importance du point de vue des enfants pour se faire des copains. Ceci est aussi vrai de nos jours, tel qu'il l'était à l'époque .

 

Les enfants de la région du Tohoku qui ont survécu au grand séisme du Nord-Est du Japon et le Tsunami ont reçu un nombre incroyable de messages d'encouragements d'autres enfants de par le monde entier. Les messages font partie du KIZUNUA Message projet organisé par l'UNESCO.

 

Plus de 30.000 messages avec des dessins ou des mots ont été envoyés. Des enfants de plus de 50 pays ont pris part au projet . Les messages sont affichés à l'Association UNESCO de Sendai .

 

Parmis ceux que j'ai vus voici, quelques-uns dont certains proviennent de petits pays .

" Même si tu perds tout , le futur est toujours là " , écrivit un enfant de Bhutan , " Le soleil te rendra heureux à nouveau "

 

Une fille d' Australie écrivit en hiragana : " Totemo shinpai shiteimasu." ( Nous nous faisons beaucoup de soucis à Vôtre sujet . ) Un enfant d' Afghanistan , là où la guerre continue , fît le dessin d'un tsunami.

 

Les 30.000 messages de " Allons Jouer Ensemble " vont être distribués aux écoles touchées par le tsunami di 11 mars et l  accident à la centrale nucléaire N° 1 de Fukushima.

(...)

--

* traduction par Cheech68, merci :-))

more...
cheech68's comment, September 8, 2011 8:26 AM
Quelle magnifique preuve de soutient de la part de tous ces enfants à travers le monde entier .
Et quel exemple à suivre pour tous ces adultes qui ont certainement grandi trop vite ou pas et qui n'ont pas su prendre leur responsabilité à temps vis à vis des générations futures .
De la bouche des enfants sort toujours leur et si souvent la vérité , que nous adultes avons toujours tant de mal à entendre .
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les enfants du Tohoku surmontent la catastrophe du 11 Mars | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Les enfants du Tohoku surmontent la catastrophe du 11 Mars |  AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Les sourires sont revenus sur le visage des enfants de la région de Tohoku, six mois après que leur vie a été encerclée entourés par la mort, la destruction et le désespoir du séime de magnitude de 9 et du tsunami du 11 Mars.

 

Les journalistes Asahi Shimbun ont visité des logements temporaires, des écoles et autres lieux pour vérifier les progrès des enfants qu'ils ont rencontré peu après le grand tremblement de terre l'Est du Japon.

 

Les enfants sont présentés par deux photographies: l'une à l'heure actuelle, et l'autre peu après la catastrophe.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Alors que les indemnités chômages s'amenuisent, les vicimes de la catatrophe luttent pour trouver du travail | asahi.com

[traduction] Seulement environ 20 pour cent des survivants de la catastrophe du 11 Mars qui recherche un emploi par le biais des bureaux de placement public [notre Pole Emploi] d'Iwate, Miyagi et Fukushima préfectures ont trouvé un emploi depuis la fin de Juillet, selon sources le ministère du travail.

 

Un total de 63 352 personnes se sont inscrites aux bureaux des activités de placement dans les trois préfectures «victimes de demandeurs d'emploi" de Mars à Juillet. Seuls 13 017 d'entre eux, ou 20,5 pour cent, ont trouvé un emploi grâce à des services de l'office à la fin de Juillet.

 

Le ministère du travail suspecte le nombre de victimes les demandeurs d'emploi d'être probablement plus important, étant donné que les dossiers d'inscription peuvent ne pas avoir été enregistré pour tous les demandeurs d'emploi dans les zones au milieu du chaos après le Grand tremblement de terre et le tsunami du 11 Mars dans l'Est du Japon.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les fonctionnaires de la ville évacuée appellent au démarrage précoce de la décontamination | asahi.com

[Eng] Les fonctionnaires de la ville évacuée appellent au démarrage précoce de la décontamination | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Namie, Préfecture de Fukushima - La lecture des radiation sur un chemin de gravier près d'une autoroute à environ 10 kilomètres de la centrale nucléaire Fukushima n°1 était de 76,0 microsieverts par heure.

 

A proximité du complexe de réunion Omaru, située parmi les rivières de rizières encerclant les montagnes, le dosimètre a enregistré 52,0 microsieverts, plus de 13 fois la norme du gouvernement de 3,8 microsieverts par heure indiqué pour évaluer si une évacuation est nécessaire.

 

Shigeyuki Ito, 59 ans, fonctionnaire de la ville Namie envoyé a mesurer le rayonnement dans la municipalité abandonnée, regard baissé. Les responsables avaient espéré mesurer une réduction marquée des radiations dans la région quand je les ai accompagnés pour une étude des rayonnements le 2 septembre. Au contraire, il a été conseillé, pour ma propre sécurité, de revenir avec la camionnette qui nous avait amenés là.

 

À d'autres endroits dans les montagnes dans l'ouest de Namie, le rayonnement reste élevé. Les niveaux dans d'autres zones sont inconnus car les glissements de terrain ont empêchés les fonctionnaires de la ville de les atteindre.

(...)

--

NB : un long reportage au sein de la zone d'exclusion conseillée qui rèvêle encore une fois l'étendue du niveau des radiations.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le tsunami du Tohoku a déposé de l'arsernic | asahi.com

[traduction] La boue contenant de l'arsenic s'est répandue sur les communautés côtières qui luttent déjà pour se remettre de l'énormité de la destruction causée par le méga-tremblement de terre, le tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima du 11 mars.

 

Sur 36 points de 129 échantillonnage des préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima, les trois préfectures les plus durement touchées par la catastrophe du 11 Mars,  des chercheurs de l'Université de Tohoku ont trouvé des concentrations d'arsenic dépassant les normes environnementales.

 

A plusieurs endroits, la contamination en arsenic a été de 4 ou 5 fois le maximum fixé par le gouvernement, et un point de prélèvement à Kesennuma, dans la préfecture de Miyagi, la concentration était de 25 fois la norme.

(...)

--

NB : "L'étude a également constaté du plomb à 12 endroits en dépassement  des normes environnementales"

--

PS : ça fait des mois que je vous signale des points de pollution possibles sur des photos de la zone dévastée. Voici enfin les premières preuves. Et il y en aura d'autres, car on a vu beaucoup de vidéos et photos de containers, réservoirs ou silos contenant des produits chimiques ou autres détruits ou inondés.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Étude: la propagation de radiations élevées continue au nord-ouest de Fukushima | asahi.com

[traduction] Les retombées radioactives de la centrale de Fukushima n ° continuent de rester élevées dans certaines régions, même si près de six mois se sont écoulés depuis les explosions qui ont secoué l'usine.

 

Une équipe du gouvernement a publié le 1er septembre les résultats des tests de surveillance qui ont été réalisées entre le 4 Juillet et le 20 août.

 

Les mesures ont été prises sur 2696 emplacements dans la zone de non-entrée, situées dans un rayon de 20 kilomètres de la centrale nucléaire, et dans la zone d'évacuation prévue, s'étendant au-delà de ce rayon au nord-ouest. Les niveaux de radiation ont été mesurés à des hauteurs de 1 mètre et 1 centimètre au-dessus du sol.

 

Dans la zone de non-entrée, le plus haut niveau à la hauteur de 1 mètre était de 139 microsieverts par heure dans le quartier d'Ottozawa d'Okuma ville, à environ 1 km au sud-ouest de la centrale nucléaire.

 

Le niveau maximum à la hauteur de 1 cm était de 368 microsieverts par heure dans Matsuzaku, un quartier dans la ville de Futaba, à environ 4 km à l'ouest de la centrale.

 

Dans la zone d'évacuation prévu, le plus haut niveau de rayonnement à la hauteur de 1 mètre a été de 41,3 microsieverts par heure à Hirusone, un quartier de la ville de Namie, à environ 22 km au nord-ouest.

 

--

PS : j'ai traduit volontairement l'intrégralité de l'article, compte tenu de l'importance de l'information.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Reconstruction Myiagi : alors que les reconstructions émergent doucement, les urbanistes accélèrent le pas | asahi.com

[Eng] Reconstruction Myiagi : alors que les reconstructions émergent doucement, les urbanistes accélèrent le pas | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Cela fait cinq mois depuis que le GrandeTremblement de Terre de l'Est du Japon a ravagé de nombreuses villes et villages de Tohoku, mais des liscussions sérieuses sur la reconstruction et la revitalisation future semble être coincées dans des sables mouvants bureaucratique.

 

En d'autres termes, très peu de progrès ont été faits pour faire avancer les choses.

 

Environ 980 personnes ont été rapportés morts ou portés disparus sur la ville de Minamisanriku dans la préfecture de Miyagi. Aujourd'hui encore, près de la 6 mois après le séisme, la ville demeure jonchée de gravats et est étrangement calme en raison d'une pénurie de personnes. Appelez ça la journée moderne d'une «ville fantôme».

 

Bunichi Miura, 57 ans, était de retour de sa  de station d'essence, deux jours après le tremblement de terre. Il est de plus en plus impatients.

 

«Avec aucune perspective de relance en vue, les résidents quittent régulièrement la ville», se plaignit-il. «Il n'y a plus personne à qui parler dans ce genre de ville où nous devrions travailler à la reconstruction."

 

En attendant, les experts de l'urbanisme de l'étranger ont concentrés leur attention sur les moyens d'aider à reconstruire les zones sinistrées de la région de Tohoku.

(...)

--

NB : 1er article d'une série spéciale consacrée à la reconstruction après une catastrophe

- Port au Prince : http://bit.ly/qx7DOn

- Banda Aceh : http://bit.ly/pgdjof

- Christchurch : http://bit.ly/nXjozJ

- New Orleans : http://bit.ly/nEO16q

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[JPN] Nouvelle carte de mesures de radioactivité officielle | asahi.com

[JPN] Nouvelle carte de mesures de radioactivité officielle | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le gouvernement publie une carte de la répartition de césium 134 et 137 à 100km à la ronde de Fukushima.

--

Source : journaliste AFP au Japon via twitter

--

[Edit NHK] : Le ministère japonais de l'Education et des Sciences a identifié des terrains près de la centrale nucléaire de Fukushima où les niveaux de radiation sont supérieurs aux normes d'urgence définies par l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique.

 

Le ministère a publié lundi une carte, localisant les terrains contaminés. En juin et en juillet, il avait procédé à une enquête sur la présence de césium radioactif à quelque 2200 endroits, principalement dans la préfecture de Fukushima.

 

La carte fait apparaître 29,46 millions de becquerels de césium sur un terrain d'un mètre carré à un endroit dans le village d'Okuma, à quelques centaines de mètres de la centrale. Ce chiffre dépasse la norme, définie par l'AIEA à 10 millions de becquerels par mètre carré, en vertu de laquelle la population doit être évacuée temporairement.

La récente enquête a identifié plus de terrains contaminés en dehors des zones interdites d'accès définies par le gouvernement.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les «Insignes de verre" rappelent aux élèves de Fukushima les risques d'irradiation | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Les «Insignes de verre" rappelent aux élèves de Fukushima les risques d'irradiation | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Fukushima - Les enfants de la préfecture de Fukushima ont commencé leur deuxième année de primaire ou premier cycle du secondaire avec pour rappel que la situation n'est pas encore revenue à la normale.

 

Des amis étaient absents. Les apparences des bâtiments scolaires et les cours ont changé. Mais peut-être le plus frappant des rappels que tout n'était pas parfait étaient les dosimètres enfermés dans des pochettes en plastique qui pendent à leur cou.

 

Les étudiants appellent cet outil  «l'insigne de verre."

 

«Pendant les vacances d'été, j'ai participé à un camp d'été dans la préfecture de Nagano pour cinq jours", a déclaré Ryusei Tashiro, un enfant de 11 ans, élève de sixième à l'école élémentaire de Date dans le nord de la préfecture de Fukushima. "Pendant ces jours, je n'ai pas porter le« badge ». Mais à partir d'aujourd'hui, je dois l'accrocher à mon cou. C'est un peu gênant de le faire quand je marche. "

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le Gouvt veut louer les terres qui resteront dans la zone interdite | asahi.com

[traduction] Le gouvernement envisage de louer l'ensemble des terres appartenant à des résidents dans certaines parties de la zone de non-entrée près de la centrale nucléaire de Fukushima qui restera sous cette appellation prendant au moins 10 ans, selon des sources. 

 

Tokyo a commencé à discuter des détails du plan de location avec les gouvernements municipaux dans le cadre de ses efforts pour compenser les résidents.

 

Le gouvernement avait prévu de lever progressivement la désignation de la zone interdite dans le rayon de 20 kilomètres de l'usine nucléaire frappée d'Octobre à Janvier. Selon l'étape II de la feuille de route de Tokyo Electric Power Co.  pour faire face aux crise, quand tous les réacteurs endommagé de l'usine seront portées à un Etat «arrêt à froid" durant cette période.

 

Cependant, 35 des 50 lieux de la région ont montré des estimimations annuels de niveaux de radiation cumulés au-dessus de la valeur de référence de 20 millisieverts pour les ordres d'évacuation.

(...)

more...
Pascal Faucompré's comment, August 23, 2011 12:36 PM
Un premier signe de l’aveu d'impuissance du gouvernement de réouvrir la zone d'interdiction autour de Fukushima Daiichi.
prestant's comment, August 23, 2011 5:48 PM
C'est pour faire des résidences secondaires pour les membres du Ministère de l'Economie ?
Pascal Faucompré's comment, August 23, 2011 5:50 PM
Naoto pensait surtout à sa retraite :-)
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] La catastrophe nucléaire ravive les américains pour les abris anti-atomiques | asahi.com

[Eng] La catastrophe nucléaire ravive les américains pour les abris anti-atomiques | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Les abris anti-atomiques, après avoir été construit en secret à travers l'Amérique dans les années 1950 pendant la guerre froide, sont de retour, suite à l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

La crise, déclenchée par le Grand tremblement de terre à l'Est du Japon du 11 mars, a conduit à une libération massive de radioactivité dans l'atmosphère et a apparemment suscité des inquiétudes renouvelées chez les Américains quant à la possibilité de radiations semblables, si ce n'est l'Armageddon atomique, dans leur pays.

 

Robert Vicino, le PDG de 58 ans et fondateur de Vivos, une entreprise de construction de bunkers nucléaires en Californie, a déclaré que le nombre de commandes et les demandes reçues ont décuplé depuis la crise a éclaté à l'usine de Fukushima.

 

«Nous avons une augmentation d'environ 1 000 pour cent dans des applications immédiates pour les adhésions et les logements de vacances après le tremblement de terre, le tsunami du 11 mars et la fusion nucléaire au Japon", a déclaré Vicino.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Étude: Des habitants de Fukushima exposés à des niveaux alarmants de rayonnement | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Étude: Des habitants de Fukushima exposés à des niveaux alarmants de rayonnement | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Les résidents d'un rayon de 30 kilomètres de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 ont été exposés à hauteur de 50 milisieverts* de radiation pendant deux mois après le début de la crise, selon des chercheurs de l'Université de Hirosaki.

 

Même après avoir été évacués, certains sont censés avoir des lectures de 68 milisieverts par an, soit plus de trois fois le chiffre fixé par le gouvernement central quand il a ordonné l'évacuation.

 

Les chercheurs ont estimé que les niveaux de rayonnement dans la région au cours des deux mois avant les évacuations avait atteint 50 millisieverts.

 

Ses résidents de la zone Akougi de Namie qui sont restés dans la préfecture, seraient exposés à des radiations à un niveau de 190 millisieverts par an, selon l'évaluation de l'équipe.

 

Un document de recherche sur cette enquête a été publié dans le rapport de la science de la British journal scientifique Nature, publiée le 7 septembre.

(...)

--

* l'article n'indique pas le "cycle" de la mesure en milisieverts (heure ou an). On suppose que c'est par an.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des Journaux de Fukushima suspectent une contamination radioactive des champignons | asahi.com

[Eng] Des Journaux de Fukushima suspectent une contamination radioactive des champignons | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Fukushima - Les gourmands souvent impatients de l'automne à l'hiver, de retrouver la "sarriette zing"* de champignons dans des soupes réconfortantes et autres plats savoureux.

 

Mais les champignons pourraient être en nombre insuffisant cette année, après la catastrophe de la de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

On penque que les champignons ont absorbé  des substances radioactives comme des éponges absorbent l'eau. Des interdictions ont été imposées à l'expédition des champignons de la préfecture de Fukushima, à l'un des principaux centres de production nationale de champignons, à cause de la fuite de radiations provenant de l'usine sinistrée.

(...)

--

NB : l'article parle également de la contamination des arbres de forêts proche de Fukushima

more...
Pascal Faucompré's comment, September 8, 2011 4:41 AM
Ah si seulement ces champignons n'étaient pas contaminés à l'iode radioactive, mais l'iode tout court : http://bit.ly/o7gPJK
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

A Fukushima, les étudiants face aux dures réalités de la catastrophe nucléaire | AJW by The Asahi Shimbun

A Fukushima, les étudiants face aux dures réalités de la catastrophe nucléaire | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Après la pire catastrophe du Japon depuis la Seconde Guerre mondiale, restant suspendu comme un nuage noir sur la nation, Kiyoshi Sasaki a pensé qu'il n'y avait pas de meilleur moment pour enseigner à ses élèves sur les dangers de contamination des rayonnements.

 

C'est ce qui explique la vue des étudiants deMeiken Junior High School à Koriyama, Préfecture de Fukushima, mesurant les niveaux de radiation sur des dosimètres dans la cour de l'école dans le cadre d'activités parascolaires le 5 septembre.

 

Les étudiants d'autres écoles dans la préfecture tentent également d'être aux prises avec les réalités du rayonnement suivant la catastrophe à la Fukushima n ° 1 centrale nucléaire, le long de la côte.

 

Sasaki, 55 ans, conseiller au club de son école des sciences naturelles, a rappelé que trois mois après la crise nucléaire, il a demandé aux étudiants de première année dans une classe de science s'ils voulaient en apprendre davantage sur le rayonnement.

(...)

--

PS : il faut noter le travail remarquable de ce professeur (ainsi que d'autres nommés dans l'article) qui a notamment permis de rassembler des données parallèles aux chiffres officiels et va peut être créer des vocations ...

more...
Lufilau's comment, September 8, 2011 1:00 AM
@vincent dit comme cela c'est sûr çà c'est pas possible, mais c'est insupportable de les voir tous rester dans ce coin et je sais bien que la fuite n'est pas la solution............
Vincent Cantin's comment, September 8, 2011 1:03 AM
Moi je pense justement que la fuite des civils est la solution la plus simple.
Lufilau's comment, September 8, 2011 1:13 AM
Mais pour aller où ? juste à des doses plus "supportable" et après on en revient à qu'est ce qu'ils mangent ? etc......
Quand tu voies que certaines n'arrivent encore pas à accepter que leur femme ou autres membres de leur familles est morte au bout de 6 mois comment tu peux faire comprendre aux gens qui sont perturbé mentalement de fuire?! Ni toi ni moi n'avons la solution "miracle"
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] 6 mois après le tsunami, un pêcheur refuse de renoncer à l'espoir | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] 6 mois après le tsunami, un pêcheur refuse de renoncer à l'espoir |  AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Yutaka Abe a perdu trois membres de sa famille dans le tsunami le 11 Mars, mais même maintenant, il n'a pas abandonné l'espoir de retrouver sa femme vivante.

 

Abe, 71 ans, vit dans le district d'Ogatsu-cho Ohama  cette ville du nord, qui a subi d'importants dommages dans le grand tremblement de terre de l'Est du Japon.

 

Dès le début, le corps de son second fils Yoshimitsu a été récupéré.

 

Son fils était mort en tentant de sauver une femme emportée par le tsunami. Son corps a été retrouvé dans une maison privée le long du littoral.

 

La maison d'Abe a été transportée à plus de 3 kilomètres à un cap lointain. Le corps de sa belle-fille Emiko y a été découvert.

 

Mais le sort de Ryoko, l'épouse de M. Abe, reste inconnu. Abe a embauché un plongeur à la recherche de son corps et navigué autour de la baie en bateau par lui-même.

(...)

--

NB : une histoire tragique et émuvante. L'amour éperdu de cet homme pour sa femme lui fait perdre conscience de la réalité.

Une anecdote malheureusement répandue dans cette région sinistrée.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Kan: je ne pouvais pas laisser TEPCO se retirer de la catastrophe de Fukushima | asahi.com

[Eng] Kan: je ne pouvais pas laisser TEPCO se retirer de la catastrophe de Fukushima | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[tradution] Naoto Kan, a été informé par son ministre de l'industrie à 3 heures, quatre jours après le début de la crise à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 , par l'exploitant de l'usine, Tokyo Electric Power Co., qui proposait de se retirer de l'établissement sinistré.

 

Dans sa première interview depuis sondéparts ses fonctions, l'ancien premier ministre a déclaré à The Asahi Shimbun le 5 septembre qu'il avait brièvement regardé le gouffre dans lequel les réacteurs nucléaires endommagé pourraient avoir été abandonnés.

 

«Je pensais:« Que se passerait-il si (TEPCO) se retirait ? "Si nous avions quitté l'usine sans surveillance, tout aurait fondu et les choses auraient pu aller bien au-delà de Tchernobyl," Kan a dit.

« Retrait » "Le mot n'était pas dans mon esprit. La chose importante était de savoir comment nous pouvions, à tout prix, ramener la situation sous contrôle", a déclaré Kan.

(...)

--

PS : Naoto Kan continue de vider son sac quelques jours après sa démission. Incroyable, qu'un homme d'état se confie aussi vite. Il avait vraiment besoin de se justifier ! En tout cas, une interview à charge contre Tepco, dans laquelle Kan nous énumère les différentes erreurs de l'exploitant de Fukushima.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Du riz sans radiation de Fukushima proposé à Tokyo | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Du riz sans radiation de Fukushima proposé à Tokyo | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Du riz récolté cette année dans la préfecture de Fukushima été mis en vente à Tokyo le 3 septembre, par agriculteurs pour rassurer les clients que le grain est exempt de contamination radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

Deux marques de riz, Gohyaku-gawa et Mizuho Kogane, qui vendait dans une boutique spécialisée du Marché de Fukushima, ont proposé les produits de la préfecture de Fukushima dans un supermarché Ito-Yokado à Edogawa Ward.

 

Les sacs contenant cinq kilos de riz sont en vente, avec un panneau indiquant les résultats des inspections de la préfecture qui n'a pas trouvé de matières radioactives.

(...)

more...
Etienne Servant's comment, September 4, 2011 11:02 AM
F O R M I D A B L E !
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Takashimaya proposera des biens faits de coton cultivé dans les rizières submergées par le tsunami | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Takashimaya proposera des biens faits de coton cultivé dans les rizières submergées par le tsunami | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un grand magasin Takashimaya Co. a annoncé un projet pour vendre des produits faits de coton cultivé dans les rizières inondées par le tsunami après le grand séisme de l'Est du Japon.

 

Les rizières inondées par le tsunami restent souvent impropres à la culture du riz pendant des années à cause du sel laissés par l'eau salée. Le coton peut non seulement être cultivé dans des sols à salinité élevée, mais contribue également à le dessaler.

 

Takashimaya a déclaré que la marchandise sera sur les étagères le 11 Mars de l'année prochaine, au premier anniversaire de la catastrophe. Les fabricants de vêtements et d'autres sociétés sont enrôlés dans le programme de secours aux sinistrés, ce qui permettra de relier les agriculteurs touchés par le tsunami directement avec les consommateurs.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] L'accident nucléaire affecte le nombre d'étudiants étrangers | asahi.com

[Eng] L'accident nucléaire affecte le nombre d'étudiants étrangers | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Bettina Gasser, étudiante de l'Université de Sophia est allée naïvement au bureau d'immigration de Tokyo étendre son visa d'étudiant lorsque le grand séisme du 11 frappa le Japon.

 

Le jour suivant, il y avait une explosion d'hydrogène à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1. Deux jours plus tard, la native de Suisse est allée vivre avec son ancienne famille d'accueil à Osaka. Cependant, son père n'était pas satisfait. L'ambassade de Suisse a exhorté les citoyens à Tokyo et Yokohama de quitter le pays.

 

«Ta grand-mère est inquiète et continue de pleurer, s'il te plaît revient à la maison», implore les parents de l'étudiante en troisième année de littérature. Le 16 Mars, cinq jours après le séisme, Gasser était retournée à la maison de ses parents à Zurich, en Suisse. Le billet d'avion, qu'elle avait précipitamment achetée était quatre fois plus cher que celui réduits, qu'elle achète habituellement.

 

Après le 11 Mars, un grand nombre d'étudiants étrangers comme Gasser ont temporairement quitté le Japon. Bien environ 90 pour cent sont retournés pour la nouvelle année scolaire commençant en avril, bien que le nombre cherchant à démarrer leurs études cet automne devrait diminuer de façon significative. Ce sera malheureusement plus que les effets probables du plan 300 000 étudiants étrangers promu par le gouvernement.

(...)

--

[en illustration : Ritsumeikan Asia Pacific University poste ces messages en plusieurs langues sur son site.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les produits Made-in-Fukushima encore boudés au milieu des craintes de rayonnement | AJW by The Asahi Shimbun

[Eng] Les produits Made-in-Fukushima encore boudés au milieu des craintes de rayonnement | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Après avoir lutté pendant des mois pour réparer les lignes de production détruites par le séisme et le tsunami du 11 mars, un fabricant de conteneurs en plastique jeté l'éponge dans la préfecture de Saitama.

 

Les dégâts avaient été surmontés dans son usine de Tamura, préfecture de Fukushima, l'un des centres de production principal de l'entreprise. Mais il ne pouvait pas faire face aux craintes des consommateurs que ses produits, dont les boîtes à lunch, aient été contaminés par les radiations émises par la centrale de Fukushima n ° 1 .

 

"Il sera difficile de redémarrer l'usine jusqu'à l'accident nucléaire arrive à son terme", a déclaré un responsable de la compagnie.

(...)

--

NB : "Dans la situation actuelle, il est très difficile d'affirmer qu'un produit est sûr, si la moindre trace de radiation est détecteé," d'après un fonctionnaire gouvernement préfectoral de Fukushima.

more...
No comment yet.
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] La décision du gouvernement de surveiller internet provoque un tollé | AJW by The Asahi Shimbun

[traduction] Alors que le gouvernement défend son programme de surveillance des publications en ligne concernant l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 pour enrayer la propagation d'informations «inexactes», les critiques disent qu'elle nous ramène à Big Brother.

 

L'Agence des Ressources naturelles et de l'Energie a déclaré que les tweets sur Twitter et les articles de blogs seront surveillés sur les informations infondées et inexactes qui pourraient enflammer et tromper le public.

 

L'agence a déclaré qu'elle essaie de "traquer les informations inexactes et de fournir les bonnes à la place."

 

Mais les critiques sont sceptiques sur les motivations de l'agence, en particulier parce que le gouvernement a été critiqué pour avoir omis de fournir une image précise de ce qui s'est produit à l'usine et la propagation de la contamination radioactive.

 (...)

--

NB : La Fédération japonaise des associations du barreau a dénoncé le projet dans un communiqué le 29 Juillet, arguant qu'elle risque de porter atteinte à la liberté d'expression.

more...
Prestant IV's comment, August 25, 2011 5:19 PM
@pascal, tu n'as qu'à te placer pour la campagne présidentielle !
Pascal Faucompré's comment, August 25, 2011 5:22 PM
@Prestant : surtout que je m'y connais un peu : http://www.scoop.it/t/sondages2012
Bee Api?'s comment, August 26, 2011 3:04 AM
Ah, Big Brother va enfin passer à l'action! déjà que chez nous y a ça
http://owni.fr/2011/08/19/fin-internet-illimite-fixe-orange-sfr-free-bouygues-telecom/
Rendez vous, vous êtes cernés!
Merci pour le lien sondage, je sens que je vais rire.
Bonne journée, enfin si possible...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Un couple d'employés de Tepco donne leur vérité sur la centrale nucléaire | asahi.com

[Eng] Un couple d'employés de Tepco donne leur vérité sur la centrale nucléaire | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un couple qui a supervisé plusieurs dortoirs à la préfecture de Fukushima pour Tokyo Electric Power Co. pendant deux décennies environ, considérant leurs réidents comme leurs propres enfants.

 

Donc, ils sont à court de mots quand certains continuent de travailler à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 expliquant qu'ils ne pourront jamais se marier à cause des craintes du cancer dues au rayonnement échappés de l'usine.

 

Le 11 Mars 2011, le couple travaillait comme superviseurs d'un dortoir comme employés uniques de TEPCO situé à environ cinq kilomètres de l'usine de Fukushima lorsque le Grand séisme a frappé le Japon.

 

Le couple a maintenant évacué vers une unité de logement publique dans la préfecture d'Ehime à environ 800 kilomètres. Malgré la distance, les résidents du dortoir appèlent encore le couple et pour leur dire leur état d'esprit.

 

Un résident de dortoir les  a appelé pour dire, "j'ai travaillé aujourd'hui à la limite (de l'exposition aux radiations)."

 

Un autre dit: «Alors que nous avons à faire tout notre possible pour arrêter (l'accident nucléaire), dans un sens, nous sommes tous des porcs de Guinée."

(...)

--

NB : long témoignage émouvant de ces concierges du nucléaire qui ont fui la zone en leur âme et conscience.

more...
prestant's comment, August 27, 2011 1:13 PM
Un couple qui a supervisé plusieurs dortoirs TEPCO dans la préfecture de Fukushima pendant environ deux décennies considérait leurs habitants comme leurs propres enfants.

Donc, ils sont à court de mots quand certains qui continuent de travailler à la centrale nucléaire Fukushima n ° 1 disent des choses comme ils ne pourront jamais se marier à cause des craintes de cancer dues aux radiations émises par l'usine.

Le 11 Mars, le couple travaillait comme superviseurs d'un dortoir - pour des employés célibataires de TEPCO - situé à environ cinq kilomètres de l'usine de Fukushima lorsque le séisme du Grand Est a frappé le Japon.

Le couple a maintenant évacué vers une unité de logement public dans la préfecture d'Ehime à environ 800 kilomètres. Malgré la distance, les résidents du dortoir appelent encore le couple et leurs font part de leurs pensées.

Un résident du dortoir qui a appelé a dit, "j'ai atteint la limite (de l'exposition aux radiations) en travaillant."

Un autre dit: «Alors que nous avons à faire tout notre possible pour arrêter (l'accident nucléaire), dans un sens, nous sommes des cobayes."

La femme de 62 ans ne sait pas toujours quoi dire aux habitants des dortoirs.

Elle dit: «Je ne veux que penser que le temps viendra où tous les ennuis qu'ils ont vécu tourneront un jour à leur avantage."

Il y avait eu une fois où aucun mot ne lui venait.

Un résident du dortoir lui a dit: «Puisque je n'ai aucune idée de quand je vais développer un cancer, je ne vais probablement pas pouvoir me marier (…)"

La seule chose qu'elle peut songer à dire à ces occasions, c'est «Tout le monde sait combien vous essayez de faire de votre mieux."

Avec les larmes aux yeux, le couple a dit qu'ils se sentaient désolés pour ces jeunes travailleurs qui ont toute leur vie devant eux.

En tant que salariés d'une entreprise affiliée à TEPCO, le couple a travaillé comme superviseurs à différents dortoirs à proximité de l'usine de Fukushima. Leurs tâches consistaient à traiter les questions administratives et sortir les poubelles. Ils étaient également attentifs à entendre les problèmes vécus par les résidents des dortoirs et organisaient des moments de détente en fin d’année pour eux.

«Ils étaient tous comme nos enfants», a déclaré le couple.

Lorsque le séisme a frappé le 11 Mars, l'escalier du dortoir pour les employés célibataires a été endommagé.

Un résident de dortoir a dit, "Cà aurait été mieux si j’étais resté à la centrale nucléaire."

Le mari a dit: «Nous avons également eu l’impression que le bâtiment du réacteur était plus sûr sur la base des explications fournies par l'entreprise et des représentants du gouvernement."

Bien que les annonces publiques pour la gestion de catastrophes (NDT : réseau de haut parleurs en ville) aient appelé les habitants locaux à évacuer vers une secondaire, le couple n'avait aucune idée de l'étendue du fait que leur télé ne marchait pas. Ils sont restés au dortoir au cas où des résidents reviendraient.

Cependant, à environ 19 heures le 11 Mars 11, l’annonce du haut parleur a dit: « Pour vous mettre en sécurité, s'il vous plaît fermez toutes les fenêtres."

C'est à ce moment qu’ils ont pensé pour la première fois qu’une fuite radioactive pouvait être arrivée à la centrale.

Le jour suivant, l’annonce du haut parleur a appelé les habitants à évacuer vers l'ouest.


Un résident du dortoir qui était revenu de la centrale leur a dit: « Vous devriez partir. Le niveau de rayonnement à la grille d'entrée (de la centrale de Fukushima n ° 1) a considérablement augmenté. »

Le couple a finalement fui en voiture vers un centre d'évacuation à environ 30 kilomètres. Cette nuit-là, en regardant la télévision ils ont appris qu'une explosion d'hydrogène avait eu lieu à un bâtiment abritant un réacteur tandis qu'ils fuyaient.

Plutôt que de devenir effrayés, le couple a d’abord songé aux visages des habitants du dortoir.

Ils ont été réunis au centre d'évacuation avec une employée de TEPCO, qui a fondu en larmes à leur vue. Elle leur a raconté qu’un cadre, qui travaillait à l'usine de Fukushima, avait été balayé par le tsunami. L'employé est allé au bâtiment des turbines pour vérifier les dommages lorsque le tsunami a frappé. La femme lui tendit la main et cria: «Levez-vous ici, maintenant. Cependant, le cadre n'e l’a pas fait. »

Tout en essuyant ses larmes, la femme a dit: «Les travailleurs de l'usine essayent vraiment de faire de leur mieux. Celui qui nous a dit de fuir travaillait le 11 Mars, mais a attrapé ses affaires et est retourné à l'usine, car il a dit, mon remplaçant ne peut pas le faire fonctionner. »

(…)

Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Gouvernement, l'industrie va se recentrer sur les exportations de centrale nucléaire | asahi.com

[traduction] Le gouvernement a repris ses efforts conjoints avec l'industrie pour l'exportation de centrales nucléaires, en dépit de l'arrêt de construction de réacteur dans le pays de manière efficace après l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

Selon les critiques, le gouvernement utilise un double language- la réduction du nombre de centrales nucléairesau Japon et la promotion des exportations.

 

"Les devoirs ne seront laissé au prochain Premier ministre", a déclaré un ministre. "La position du nouveau gouvernement sur la politique de l'énergie nucléaire sera remise en question."

 

Hiroaki Nakanishi président d'Hitachi a déclaré que la demande pour les centrales nucléaires restera stable sur les marchés étrangers au cours à moyen terme.

(...)

more...
Bee Api?'s comment, August 23, 2011 1:10 PM
Ben voyons!!!! pas schyzo les types : c'est les premiers effets des radiations ou bien?