[opinion] Un premier point tournant dans la crise japonaise | NPA | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Chaque jour apporte de nouvelles révélations sur la gravité de l’accident nucléaire de Fukushima Daichi, sur la politique du mensonge qui a couvert l’activité du lobby nucléocrate, sur l’ampleur des risques imposés à la population par le choix de l’atome, sur le déni de démocratie. L’onde de choc du scandale s’étend dans l’archipel nippon. Dix semaines après la catastrophe du 11 mars 2011, on peut probablement dire que la crise japonaise a atteint un point tournant.

Dans un premier temps, seules de petites minorités se sont mobilisées contre la politique sociale et énergétique du pouvoir. Soumise à un feu roulant d’appel à l’union sacrée dans l’épreuve nationale, la population est tout d’abord restée traumatisée par la brutalité et la violence du triple désastre : séisme, tsunami et crise nucléaire. Puis le sentiment d’avoir été trompé par des apprentis sorciers s’est répandu, allumant de nombreux foyers de colère citoyenne. Face à la montée des contestations, ...