Le déclin du Japon dans la robotique : leçons de Fukushima| IPS | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Les robots ont été une force majeure dans le lecteur de l'automation qui fait du Japon la nation la plus compétitive dans le secteur manufacturier dans les années 1980. Cette gloire semble avoir disparu dans les dernières décennies, et la robotique japonaise ne font pas exception.

Les robots ont été une force majeure dans le secteur de l'automation qui fait du Japon la nation la plus compétitive dans le secteur manufacturier dans les années 1980. Cette gloire semble avoir disparu dans les dernières décennies, et la robotique japonaise ne fait pas exception.

(...) A noter :
Le cœur du problème est le suivant: il est nécessaire pour tout type de robot pour être testé et amélioré à plusieurs reprises avant qu'il peut être utilisé dans des situations réelles. Mais pour les robots de secours aux sinistrés, il est difficile de trouver un milieu approprié pour des tests répétés sans aller aux sites de catastrophes. Un soutien fort du gouvernement est crucial ici, mais parce que le gouvernement japonais a choisi de s'accrocher au mythe de la sûreté nucléaire, il est resté dans un état de déni quant à la nécessité pour la préparation des secours aux sinistrés. Ainsi le Japon tant vantée de l'industrie robotique a été incapable de répondre au défi de Fukushima.
(...)
"Probablement que accident nucléaire Fukushima attirera à nouveau l'attention sur la prévention des catastrophes nucléaires, et un certain budget sera alloué. Mais puisqu'il n'y a pas d'organisation responsable de l'opération, il est susceptible de se retrouver dans le même schéma que l'accident de JCO," spécule Monsieur Sanji .
(...)