La mauvaise gestion des informations de le part de TEPCO (Tokyo Electric Power) sur la crise nucléaire est "inacceptable", a déclaré lundi matin Yukio Edano, secrétaire général du gouvernement japonais, lors d'une conférence de presse, tout en ajoutant que l'effondrement partiel du crayon combustible devrait être temporaire.