Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "ASN"
377.5K views | +105 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqué de presse n°35 du 26 août 2011 | Autorité de sûreté nucléaire

Communiqué de presse n°35 du 26 août 2011 | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

1.) La situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Vendredi 19 août 2011, une réplique sismique de magnitude 6,8 (échelle de Richter) est survenue au large de la préfecture de Fukushima. Selon Tepco, exploitant de l’installation, ce séisme n’a pas eu de conséquence sur la centrale.

Les dernières analyses japonaises montrent que le combustible des réacteurs 1 à 3 a fondu rapidement après le début de l’accident. Le combustible fondu peut se retrouver en fond de cuve, ce qui risque d’entraîner leur percement.

Une injection d’azote est réalisée dans l’enceinte de confinement des réacteurs 1, 2 et 3 pour prévenir les risques d’explosion d’hydrogène.

(...)

 

2.) Le suivi des populations présentes au Japon

3.) La contamination radioactive de l’environnement au Japon

4.) La mise en place d’un « zonage post accidentel »

5.) La radioactivité dans les produits alimentaires japonais

6.) La radioactivité dans l’eau du robinet au Japon

7.) La radioactivité dans les produits non alimentaires au Japon

8.) La gestion des déchets contaminés

more...
Bee Api?'s comment, August 26, 2011 11:20 AM
J'ai juste envie de bondir sur chaque phrase de ce compte rendu, à part ça tout va bien, aucune opinion ou remarque de leur part, c'est bien ça tout va bien..
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon : le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi | Autorité de sûreté nucléaire

Japon  : le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
I. La situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

L’injection d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines d’entreposage du combustible 1 à 4 se poursuit en circuit ouvert. La sûreté ne peut être considérée comme stabilisée tant que cette situation persiste.

Les dernières analyses japonaises montrent que le combustible des réacteurs 1 à 3 a fondu rapidement après le début de l’accident. Le combustible fondu peut se retrouver en fond de cuve, ce qui risque d’entrainer leur percement.

Pour traiter les effluents générés par les actions de refroidissement du combustible, l’exploitant a mis en service une installation de décontamination des eaux, fournie pour partie par Areva
(...)
more...
Pascal Faucompré's comment, June 28, 2011 3:25 PM
On les aurait presque oublié ! Le Point IV reste toujours instructif pour ceux qui l'auraient loupé la dernière fois : les zonages "post-accidentel"
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

L'ASN participe au forum international sur l'accident de Fukushima Daiichi |Autorité de Sûreté Nucléaire

L'ASN participe au forum international sur l'accident de Fukushima Daiichi |Autorité de Sûreté Nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Les autorités de sûreté nucléaire des pays membres du G8, de l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire ainsi que des pays associés, comprenant l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Inde, la Roumanie et l’Ukraine se sont réunis aujourd’hui à Paris pour discuter des conséquences de l’accident intervenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et pour décider des actions à mettre en œuvre au niveau international.

Le Forum sur Fukushima Daiichi : premiers enseignements et actions a constitué une étape importante des efforts internationaux entrepris pour apprendre, partager et mettre en œuvre les leçons de l’accident. A l’ouverture du Forum, Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre française de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, a donné les messages clés sur lesquels les gouvernements des 33 pays s’étaient accordés à l’OCDE la veille.
(...)
more...
RK's comment, June 10, 2011 2:24 PM
dommage que tu reprennes la propagande de l'ASN Pascal. La France vend des centrales d'ou son grand intérêt à organiser cette honteuse opération de communication. Par ailleurs au niveau européen la France s'est illustrer pour tirer les stress tests vers le bas. Les exploitants réaliseront eux même ces "tests" et les risques de crash aérien et attaques terroristes ne seront pas pris en compte. Normal aucune centrale n'en réchapperait...
Pascal Faucompré's comment, June 10, 2011 3:48 PM
l'ASN est un organisme officiel. J'essaie d'être équitable et de donner une information objective. Maintenant, libre à chacun de d'avoir un avis sur le nucléaire, je laisse les commentaires ouvert pour le faire ...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] opinion : tirer les leçons de Fukushima pourrait prendre jusqu'à 10 ans | BBC

[Eng] opinion : tirer les leçons de Fukushima pourrait prendre jusqu'à 10 ans | BBC | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Apprendre toutes les leçons de l'accident à la station du Japon Fukushima l'énergie nucléaire pourrait prendre une décennie, selon la de l'agence de sécurité sur le nucléaire française.

Mais tous les pays nucléaires doivent effectuer des tests de sécurité d'ici un an, a déclaré André-Claude Lacoste.

Le président de l'agence de sûreté nucléaire française (ASN) a été exprimé lors d'un forum à Paris organisé par l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN).
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Point situation de l'ASN Spécial Japon CP du 15-04-2011 | Autorité de sûreté nucléaire

Point situation de l'ASN Spécial Japon CP du 15-04-2011 | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, les conséquences radiologiques, le contrôle des produits en provenance du Japon, la préparation du cahier des charges de l’audit français et des tests de résistance européens.

I. Situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi
Les injections d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines 1 à 4 se poursuivent en circuit ouvert.
L’exploitant Tepco se concentre toujours sur trois priorités : (...)

II. Conséquences radiologiques de l’accident :
Contrôle des denrées alimentaires en provenance du Japon (...)
Contrôle des produits manufacturés en provenance du Japon (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqué de presse n°26 du 12 avril 2011 à 18h00 | ASN

Communiqué de presse n°26 du 12 avril 2011 à 18h00 | ASN | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et ses conséquences au Japon.
I. Situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Deux séismes importants d’une magnitude de 6,6 et de 6.3 sur l’échelle de Richter ont eu lieu respectivement les 11 et 12 avril à 8h16 et 5h07 (heure GMT) sans provoquer de nouveaux dégâts significatifs sur les installations nucléaires. Lors du séisme du 11 avril dont l’épicentre était situé à environ 80 km de Fukushima, les travailleurs ont été évacués par précaution. L’alimentation électrique permettant le refroidissement des réacteurs 1, 2 et 3, rétablie depuis le 5 avril, a été coupée, mais a pu être rétablie rapidement. Le refroidissement des réacteurs n’a été interrompu que pendant 50 minutes. Le tsunami généré a été de faible amplitude (moins d’un mètre). Le séisme du 12 avril n’a pas eu d’impact direct sur l’état des réacteurs. Un incendie au niveau du bâtiment d’échantillonnage des rejets en mer a toutefois été repéré à 6h38 et maîtrisé avant 7h00.

Les injections d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines 1 à 4 se poursuivent en circuit ouvert. Une partie de l’eau apportée se répand donc dans l’enceinte de confinement ou dans d’autres bâtiments, essentiellement les salles des turbines. Des infiltrations en sous-sol et des ruissellements sont donc probables.

L’exploitant Tepco travaille actuellement sur trois priorités :

La prévention du risque d’explosion en raison de l’accumulation d’hydrogène dans les enceintes des réacteurs. Alors que la pression dans la cuve du réacteur n° 1 est toujours en augmentation, l’exploitant injecte de l’azote gazeux dans l’enceinte de confinement depuis le 6 avril afin de réduire les risques d’explosion d’hydrogène. La même opération est envisagée dans les enceintes des réacteurs 2 et 3.

La gestion de l’eau contaminée. Cette eau a servi au refroidissement en circuit ouvert du combustible nucléaire. Une fissure provoquant des écoulements vers la mer a été colmatée le 5 avril grâce à l’injection de silicate de sodium dans les fondations.

Tepco a évalué la quantité d’eau fortement radioactive à pomper dans les diverses installations du site à 60 000 tonnes. La moitié pourrait être stockée dans des installations extérieures (barge, plateforme flottante) et l’autre moitié sur site

Plusieurs jours seront nécessaires pour vider les différents réservoirs sur site et pour vérifier leur étanchéité. A cette fin, un rejet volontaire en mer de 11 500 tonnes d’eau faiblement contaminée a été effectué.

L’objectif à terme de l’exploitant est de mettre en place un refroidissement en circuit fermé, lui-même refroidi par un deuxième circuit utilisant une source froide de façon à ce que l’eau contaminée ne s’échappe plus.

II. Conséquences radiologiques de l’accident au Japon

Protection des personnes en zone contaminée

(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqués de presse n° 24 du 05/04/2011 - Autorité de sûreté nucléaire

Communiqués de presse n° 24 du 05/04/2011 - Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’ASN fait le point, sur l’accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et ses conséquences au Japon, sur la mission de M. Jamet, commissaire de l’ASN, au Japon et sur la préparation de l’audit français et des tests de résistance européens.

1. Situation de la centrale de Fukushima

L’alimentation électrique externe des pompes à eau des réacteurs 1, 2 et 3 a été rétablie. L’injection en eau douce se poursuit dans les cuves des réacteurs n°1 à 4. C’est un refroidissement en circuit ouvert, c’est-à-dire qu’une partie de l’eau apportée se répand dans l’enceinte de confinement ou dans d’autres bâtiments, essentiellement les salles des turbines.

L’exploitant japonais Tepco réalise des opérations en vue de collecter cette eau et de l’isoler.

Tepco a évalué la quantité d’eau fortement radioactive à pomper dans les diverses installations du site à 60 000 tonnes. La moitié sera stockée sur site (dans des condenseurs et d’autres bâtiments) et l’autre moitié sur une barge de la Marine américaine et sur une île artificielle Megafloat.

L’objectif de l’exploitant à terme est de mettre en place un refroidissement en circuit fermé : eau circulant en boucle dans un circuit de la centrale, de façon à ce que l’eau contaminée ne s’échappe pas. La remise en fonction des matériels nécessaires à cette fin s’avère difficile car ils ont pu être détériorés. En outre, la présence d’eau contaminée dans certains bâtiments complique les interventions humaines.

Tepco essaye actuellement de remédier à deux problèmes principaux :

Le risque d’explosion en raison de l’accumulation d’hydrogène. Une injection d’azote liquide pourrait être opérée sur le réacteur 1 afin d’éviter ce risque ;
Les fuites d’eau contaminée issues du réacteur 2. Tepco a indiqué qu’il injecterait du silicate de sodium dans les fondations situées à proximité de la tuyauterie du réacteur pour empêcher ce phénomène.

2. Conséquences radiologiques de l’accident au Japon (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Nathalie Kosciusko-Morizet au Japon avec Sarkozy - Europe1.fr

La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, qui accompagne le président de la République en Asie, restera au Japon de jeudi à samedi pour "recueillir auprès des Japonais leurs besoins" après le séisme et le tsunami du 11 mars, a indiqué le ministère. Alors que le chef de l'Etat doit quitter le Japon jeudi en fin d'après-midi, la ministre restera jusqu'à samedi.

La ministre sera accompagnée de Bernard Bigot, administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), de Jacques Repussard, directeur général de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), et de Philippe Jamet, commissaire de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). NKM doit notamment rencontrer ...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Science] Deux réacteurs de Fukushima sont pratiquement hors contrôle | Les Echos

[Science] Deux réacteurs de Fukushima sont pratiquement hors contrôle | Les Echos | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L'étanchéité des réacteurs 2 et 3 n'est plus assurée et du plutonium a été découvert dans le sol de la centrale. Une fuite massive d'éléments radioactifs entraînerait une contamination très sévère et durable de l'environnement. (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Vidéo] Comment mesurer la radioactivité | BFM TV

L'annonce erronée d'un niveau de radioactivité "10 millions de fois plus élevé" que la normale dans de l'eau échappée de la centrale nucléaire de Fukushima, est "inacceptable", selon le gouvernement japonais. Mais comment mesure-t-on la radioactivité ?
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

La contamination va «bien au-delà» de 30 km | 20 Minutes Online

La contamination va «bien au-delà» de 30 km | 20 Minutes Online | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
La radioactivité ne s arrête pas à une zone de 30 km/h autour de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon.
Des «taches de contamination» radioactive sont présentes «bien au-delà» de la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale japonaise de Fukushima, a estimé lundi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française. La gestion des territoires contaminés va prendre «des années».

L'accident en cours à Fukushima entraîne «une contamination qui va s'étendre sur ...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqués de presse du 24/03/2011 - Autorité de sûreté nucléaire

Communiqués de presse du 24/03/2011 - Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
¤ Conséquences radiologiques de l’accident au Japon

Au Japon, les rejets provenant de la centrale de Fukushima Daiichi ont entraîné des dépôts de radioactivité au sol et sur les végétaux dans la région. Les premières mesures réalisées par les autorités japonaises indiquent une contamination en Iode 131 et en Césium 137 de l’eau, des végétaux et des aliments, conduisant à dépasser dans certains cas les valeurs admissibles pour les denrées alimentaires définies par la réglementation japonaise. Les valeurs les plus élevées sont relevées dans les légumes à feuilles comme les épinards.

La radioactivité ambiante a légèrement augmenté dans la région de Tokyo mais elle reste faible. Des valeurs de contamination surfacique, relevées dans un quartier de Tokyo, ont sensiblement augmenté du fait de la pluie le 22 mars et restent à présent stables.

Par ailleurs, des mesures dans l’eau de consommation de la ville de Tokyo ayant mis en évidence une concentration en iode supérieure aux normes maximales admissibles pour les nourrissons, le gouvernement japonais avait restreint l’usage de cette eau pour les jeunes enfants le 23 mars. Les dernières informations communiquées par l’Ambassade de France au Japon indiquent une baisse de ces valeurs de contamination, ce qui a conduit les autorités japonaises à lever ces mesures de précaution.

Des prélèvements d’eau de mer supplémentaires sont prévus dans les prochains jours.

¤ Situation de la centrale de Fukushima

Les débits de dose dans les enceintes de confinement des réacteurs n° 1 à 3 restent très élevés, ce qui ralentit les travaux électriques.

Le 23 mars, l’instrumentation de mesure de la température en surface de la cuve est redevenue disponible pour les réacteurs n° 1, 2 et 3. Les salles de commande des réacteurs sont alimentées électriquement et la lumière a été retrouvée.

Les réacteurs n° 5 et 6 sont également alimentés par le réseau électrique.

Dans le réacteur n°1, à la suite de l’augmentation de température de la cuve et de la pression du réacteur et de l’enceinte, le débit d’injection d’eau de mer a été augmenté de 2 à 18 m3/h via un réseau complémentaire au réseau incendie, ce qui a permis de faire baisser la température.

L’exploitant Tepco poursuit par ailleurs l’injection d’eau de mer pour refroidir les réacteurs n°2 et 3. Un circuit de réfrigération normal est en cours de remise en service sur le réacteur n°3.

L’injection d’eau se poursuit dans les piscines de combustibles usés des réacteurs n°2, 3 et 4 .

Tepco tentera de restaurer le système de refroidissement de la piscine n°3 le 24 mars et celui de la piscine n°1 le 25 mars.
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqués de pressedu 22/03/2011 - 10h27 - Autorité de sûreté nucléaire

Communiqués de pressedu 22/03/2011 - 10h27 - Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Les travaux en vue de rétablir l’alimentation électrique se poursuivent mais la mise sous tension n’est pas réalisée.

I. Situation de la centrale de Fukushima

Le maintien d’un niveau minimum d’eau dans les piscines reste une priorité. Les piscines des réacteurs n°3 et 4 font l’objet de manière intermittente d’aspersion massive d’eau de mer à l’aide d’un canon à eau.

La situation des cœurs des réacteurs 1, 2 et 3 reste identique à celle des derniers jours. L’injection d’eau de mer se poursuit, mais les combustibles sont significativement endommagés et restent en partie hors d’eau. L’exploitant japonais TEPCO n’aurait plus procédé à des décompressions volontaires des enceintes depuis 4 jours.

TEPCO poursuit ses efforts pour rétablir l’utilisation des moyens plus robustes de refroidissement. Le 22 mars, les réacteurs n°1, 2, 5 et 6 ont été connectés au réseau électrique externe. Les réacteurs n°5 et 6 sont sous tension. Des vérifications (pompes, tableaux électriques,…) sont en cours pour les réacteurs n°1 et 2 avant la mise sous tension. Le réacteur n°4 aurait été relié au réseau électrique externe à midi, heure locale. TEPCO estime pouvoir relier également le réacteur n°3 au réseau aujourd’hui.

De la fumée blanche s’est échappée du réacteur n°2 le 21 mars en fin d’après-midi (heure locale). Ce dégagement a coïncidé avec une hausse de la mesure de radioactivité située à l’entrée du site. De la fumée noire puis grisâtre s’est également échappée pendant quelques heures du réacteur n°3. Le personnel se trouvant à proximité a été évacué. Des fumées blanches seraient toujours visibles le 22 mars, à 9h30, heure locale, mais l’origine de ces dégagements de fumée est inconnue. Le personnel a été autorisé à revenir sur le site depuis 14h (heure locale).

II. Conséquences (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqué de presse n°33 du 18 juillet 2011 | Autorité de sûreté nucléaire

Communiqué de presse n°33 du 18 juillet 2011 | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
I. La situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

L’injection d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines d’entreposage du combustible de ces réacteurs se poursuit en circuit fermé. L’injection d’eau dans la piscine d’entreposage de combustible du réacteur 4 a toujours lieu en circuit ouvert.

Pour traiter les effluents générés par les actions de refroidissement du combustible, l’exploitant a mis en service une installation de décontamination des eaux, fournie pour partie par Areva.

Les dernières analyses japonaises montrent que le combustible des réacteurs 1 à 3 a fondu rapidement après le début de l’accident. Le combustible fondu peut se retrouver en fond de cuve, ce qui risque d’entraîner leur percement.

Une injection d’azote est effectuée dans l’enceinte de confinement des réacteurs 1 et 3 pour prévenir les risques d’explosion d’hydrogène.

TEPCO mène actuellement un plan d’action visant à maîtriser les rejets et à abaisser significativement la radioactivité. Ce plan, qui devrait s’étendre sur plusieurs mois, vise à traiter cinq problématiques : le refroidissement des cœurs ; le refroidissement des piscines ; le devenir de l’eau fortement contaminée ; la maîtrise du confinement des réacteurs ; la protection des travailleurs.

TEPCO a engagé des actions pour installer des structures visant à limiter les rejets atmosphériques sur le long terme sur les bâtiments de réacteurs qui le nécessitent.

L’exploitant a initié la construction de murs anti-tsunami sur le site.
(...)
more...
Pascal Faucompré's comment, July 20, 2011 5:41 AM
Le tweet est seulement tombé ce matin bien que le communiqué date du 18/07; Le community manager de l'ASN a t-il volontairement retardé l'information ?
steph's comment, July 20, 2011 6:44 AM
6 émie problématique, l’humain ???
prestant's comment, July 20, 2011 7:22 AM
Le #2 bénéficie aussi d'azote !
Le #3 lui ne tient pas la pression à l'azote mais c'est pas dit.

etc...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon - Point information sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi | Autorité de sûreté nucléaire

Japon - Point information sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi  | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
I. La situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

L’injection d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines d’entreposage du combustible 1 à 4 se poursuit en circuit ouvert. La sûreté ne peut être considérée comme stabilisée tant que cette situation persiste.

Les dernières analyses japonaises montrent que le combustible des réacteurs 1 à 3 a fondu rapidement après le début de l’accident. Le combustible fondu peut se retrouver en fond de cuve, ce qui risque d’entrainer leur percement.

Pour traiter les effluents générés par les actions de refroidissement du combustible, une installation de décontamination des eaux, fournie pour partie par Areva, est en cours de test en vue d’un fonctionnement d’ici la mi-juin.

(...)
more...
Marie Normandie's comment, June 17, 2011 3:20 AM
A le mérite de faire un point officiel à une date donnée. Après à chacun de rechercher un complément d'information pour se forger sa propre opinion, en sachant que tout ce qui est radiation ou particules ne s'arrête pas aux limites géographiques d'une préfecture et que la situation peut même être différente d'un quartier à un autre... de l'indiscipline des éléments !
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Fukushima : échec collectif en matière de sécurité nucléaire | Romandie.com

L'accident de Fukushima au Japon est un échec collectif en matière de sécurité nucléaire, a déclaré mercredi le président de l'autorité de sûreté française (ASN) André-Claude Lacoste lors d'un forum international organisé par l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN).

L'accident de Fukushima est un choc, c'est clairement un échec collectif en matière de sécurité nucléaire, a-t-il reconnu lors d'une conférence de presse en présentant les travaux de ce forum réunissant des représentants d'autorités de sûreté ou d'exploitants nucléaires désireux de tirer les leçons de l'accident de Fukushima.

La Chine n'était pas représentée à ce forum, ce que nous regrettons tous, a-t-il ajouté.
(...)
more...
Pascal Faucompré's comment, June 8, 2011 3:40 PM
Quelle belle stratégie de communication !! On s'associe "à la douleur de la famille" pour mieux protéger son business.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Point de situation Centrale de Fukushima Daiichi - Autorité de sûreté nucléaire

Point de situation Centrale de Fukushima Daiichi - Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima et les conséquences radiologiques au Japon.

I. La situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

L’injection d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines d’entreposage du combustible 1 à 4 se poursuit en circuit ouvert.

Le 15 mai, l’exploitant de la centrale (Tepco) a indiqué que le niveau d’eau dans le réacteur n°1 était très bas car le combustible du réacteur a fondu et a percé le fond de la cuve. Afin d’éviter la dispersion d’éléments radioactifs, Tepco a commencé des opérations de recouvrement du bâtiment réacteur n°1.
(...)
more...
Pascal Faucompré's comment, May 23, 2011 11:20 AM
Quel retour surprise ! on ne les attendait plus.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Fukushima reste moins grave que Tchernobyl selon l'ASN | LeMonde.fr

Fukushima reste moins grave que Tchernobyl selon l'ASN | LeMonde.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L'Agence japonaise de sûreté nucléaire a relevé mardi le niveau de l'accident de la centrale de Fukushima Dai-Ichi de 5 à 7, soit le plus élevé de l'échelle de gravité internationale des événements nucléaires et radiologiques et le même que Tchernobyl. Pour autant, si l'accident de Fukushima est "plus grave" que celui de Three Mile Island aux Etats-Unis en 1979 (de niveau 5), il reste "moins grave que l'accident de Tchernobyl", a déclaré jeudi un responsable de l'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN).
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

le point sur la situation dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et ses conséquences | ASN

le point sur la situation dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et ses conséquences | ASN | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
I. Situation dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

L’alimentation électrique externe des pompes de refroidissement des réacteurs 1, 2 et 3 a été rétablie depuis le 5 avril.

Les injections d’eau douce dans les réacteurs 1 à 3 et les piscines 1 à 4 se poursuivent en circuit ouvert. Cela signifie qu’une partie de l’eau apportée se répand dans l’enceinte de confinement ou dans d’autres bâtiments, essentiellement les salles des turbines. Des infiltrations en sous-sol et des ruissellements sont donc possibles.

L’exploitant japonais Tepco travaille actuellement sur trois priorités :

La prévention du risque d’explosion en raison de l’accumulation d’hydrogène dans les enceintes des réacteurs. L’exploitant japonais injecte de l’azote gazeux dans l’enceinte de confinement du réacteur n°1 depuis le 6 avril afin de réduire les risques d’explosion d’hydrogène. La fin de l’injection est prévue cette fin de semaine. La même opération est envisagée dans les enceintes des réacteurs 2 et 3.

La gestion de l’eau contaminée. Cette eau a servi au refroidissement en circuit ouvert du combustible nucléaire. Une fissure provoquant des écoulements vers la mer a été colmatée le 5 avril grâce à l’injection de silicate de sodium dans les fondations.

Tepco a évalué la quantité d’eau fortement radioactive à pomper dans les diverses installations du site à 60 000 tonnes. La moitié pourrait être stockée sur des installations extérieures (barge, plateforme flottante) et l’autre moitié sur site.

Plusieurs jours seront nécessaires pour vider les différents réservoirs sur site et pour vérifier leur étanchéité. A cette fin, un rejet volontaire en mer de 11 500 tonnes d’eau faiblement contaminée est en cours. La fin de l’opération est prévue cette fin de semaine.
L’objectif de l’exploitant japonais à terme est de mettre en place un refroidissement en circuit fermé - lui-même refroidi par un autre circuit - c’est-à-dire une circulation de l’eau en boucle dans la centrale, de façon à ce que l’eau contaminée ne s’échappe plus.


II. Conséquences radiologiques de l’accident au Japon
Protection des personnes en zone contaminée

Le gouvernement japonais prépare des normes de radioprotection pour encadrer les retours momentanés dans les zones évacuées des personnes voulant récupérer leurs effets personnels.
Conséquences environnementales

Les mesures de la radioactivité dans la région de Tokyo réalisées par les autorités japonaises et par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) demeurent faibles. La tendance est à une décroissance lente, confirmant l’absence de nouveaux rejets atmosphériques importants.
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Vidéo] 01.04.2011 - 10h30 - Point d'information de l'ASN

L'ASN a organisé un point d'information média vendredi 1er avril 2011 à 10h30. Michel Bourguignon, commissaire de l'ASN, Olivier Gupta, directeur général adjoint (ASN) ont fait un point sur
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Vidéo] L'eau de mer est contaminée près de Fukushima | BFM TV

Un taux d'iode radioactif 3.355 fois supérieur à la norme légale a été mesuré dans l'eau de mer prélevée à 300 mètres au sud de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. C'est le plus haut niveau mesuré depuis le début de la catastrophe.
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Fukushima – état des lieux au 28 mars | Dérèglement climatique et Révolution énergétique | Greenpeace France

Fukushima – état des lieux au 28 mars | Dérèglement climatique et Révolution énergétique | Greenpeace France | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
A Fukushima, le cauchemar n’est pas terminé

L’ASN française le déclarait ce 28 mars lors de son point presse matinal : « la situation reste précaire ».
En effet, en analysant les informations parcellaires et chaotiques transmises par les autorités japonaises et TEPCo, l’exploitant de la centrale, l’état des réacteurs et de leurs piscines est extrêmement préoccupant.

Dans les réacteurs 1&2, l’électricité a été partiellement rétablie,...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqués de presse du 28 mars | Autorité de sûreté nucléaire

Communiqués de presse du 28 mars | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, les conséquences au Japon et la situation en France
I. Situation de la centrale de Fukushima

La situation reste précaire. De nouvelles défaillances de matériels ne sont pas à exclure et les mesures publiées au cours du week-end des 26 et 27 mars confirment un état très fortement dégradé des réacteurs 2 et 3, avec un endommagement des trois barrières de confinement :

¤ l’eau présente dans le hall des turbines a fait l’objet d’une analyse qui montre une très forte contamination, conduisant à un débit d’équivalent de dose de 1000 mSv par heure pour le réacteur n°2 et 750mSv par heure pour le réacteur n°3. Pour rappel, la limite annuelle de dose pour les travailleurs en situation d’accident nucléaire au Japon a été relevée à 250mSv par an. Ces niveaux de dose rendent très difficile toute intervention humaine dans cette partie du bâtiment. Des opérations de pompage de l’eau fortement contaminée seraient en cours ;
¤ ces analyses, associées aux valeurs de pression mesurées dans les cuves semblent permettre de conclure à la perte d’étanchéité des cuves 2 et 3 ou de leurs circuits de connexion ;
¤ les relevés de pression au sein des enceintes semblent permettre de conclure, pour les réacteurs 2 et 3, à une perte d’étanchéité de l’enceinte métallique ;
¤ les combustibles contenus dans la cuve ont été endommagés à la suite des fortes montées en températures consécutives au séisme et aux accidents successifs.
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Communiqués de presse du 25/03/2011 | Autorité de sûreté nucléaire

Communiqués de presse du 25/03/2011 | Autorité de sûreté nucléaire | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
¤ Conséquences radiologiques de l’accident au Japon

Au Japon, les rejets provenant de la centrale de Fukushima Daiichi ont entraîné des dépôts de radioactivité au sol et sur les végétaux, y compris au-delà de la zone d’évacuation (20 km) et de mise à l’abri (30 km). Les premières mesures réalisées par les autorités japonaises indiquent une contamination en iode 131 et en césium 137 de l’eau, des végétaux et des aliments, conduisant à dépasser dans certains cas les valeurs admissibles pour les denrées alimentaires définies par la réglementation japonaise. Les valeurs les plus élevées sont relevées dans les légumes à feuilles comme les épinards.

La balise Téléray installée au niveau de l’Ambassade de France au Japon indique que la radioactivité ambiante dans la région de Tokyo n’a pas sensiblement augmenté depuis le 21 mars et demeure faible. Des valeurs de contamination surfacique, relevées dans un quartier de Tokyo, ont sensiblement augmenté du fait de la pluie le 22 mars et restent à présent stables.

Par ailleurs, des mesures dans l’eau de consommation de la ville de Tokyo ayant mis en évidence une concentration en iode supérieure aux normes maximales admissibles pour les nourrissons, le gouvernement japonais avait restreint l’usage de cette eau pour les jeunes enfants le 23 mars. La diminution de ces valeurs de contamination ont conduit les autorités japonaises à lever ces mesures de précaution.

Des prélèvements d’eau de mer supplémentaires sont prévus dans les prochains jours.

¤ Situation de la centrale de Fukushima

La situation reste précaire.

Le raccordement des alimentations électriques se poursuit. Les réacteurs n° 5 et 6 sont alimentés par le réseau électrique.

Des progrès ont été constatés sur le refroidissement de la piscine n°4. L’exploitant TEPCO a indiqué que la réalimentation électrique a permis de récupérer le système de refroidissement de la piscine commune.

Dans le réacteur n°1, les mesures disponibles indiquent une diminution de la température et de pression à la suite des opérations de renforcement du refroidissement engagées. Toutefois, la fiabilité de ces mesures n’est pas confirmée.

L’exploitant poursuit par ailleurs l’injection d’eau de mer pour refroidir les réacteurs n°1, 2 et 3. Une tentative d’alimentation du réacteur n°3 en eau douce a échoué, vraisemblablement en raison des conditions radiologiques d’intervention.
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Live ASN : situation au Japon | BFM TV

Live ASN : situation au Japon | BFM TV | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Selon la balise placée à l'ambassade de France à Tokyo, les mesures sont 3 fois supérieures au "bruit de fond"
more...
No comment yet.