Commentaire : avenir de l'énergie marémotrice | NHK WORLD French | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

 A la suite de l'accident nucléaire de Fukushima, provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars, la communauté internationale compte de plus en plus sur les énergies renouvelables pour remplacer le nucléaire.

 

Dans le cadre d'une série de commentaires intitulée "Energies renouvelables en première ligne", nous interrogeons les experts du monde entier sur les dernières inovations en la matière et sur les potentialités des diverses ressources à exploiter.
Ce quatrième volet de la série est consacré à l'énergie marémotrice, qui exploite les mouvements de l'eau créés par le flux et le reflux et par le mouvement alternatif des marées.

Le Centre européen de l'énergie marine, situé dans les îles britanniques d'Orkney, est à la pointe des études orientées vers l'usage de l'énergie marémotrice. Aujourd'hui, son directeur général Neil Kermode répond à nos questions sur les perspectives offertes par ce procédé.

 

- -

 

Radio Japon

Votre institution, le Centre européen de l'énergie marine, mène des recherches très poussées sur l'énergie marémotrice. Comment parvenez-vous à générer de l'électricité à partir des vagues et des marées ?

 

Neil Kermode


Parlons d'abord de la turbine utilisée à cet effet. Si vous l'observez, elle vous fera penser à la partie avant d'un moteur d'avion. Elle est dotée d'un disque pourvu de pales qui entre en rotation au passage de l'eau. Des bobines sont disposées à l'extérieur des pales et l'écoulement de l'eau à travers la turbine génère l'électricité.

 

 

RJ

Quels obstacles faut-il surmonter pour mettre en pratique ce procédé ?

 

NK

Il y a de nombreux défis à relever. La principale difficulté consiste à ancrer les machines dans les fonds marins, car l'extraordinaire puissance des marées est suceptible de les emporter. Autre difficulté : les marées se produisent en zones littorales, mais personne ne vit dans la mer. Il en va de même pour les vagues. C'est aux abords des côtes les plus exposées qu'elles sont imposantes mais ce sont généralement des espaces où aucune ville, aucune habitation n'est construite. Il convient donc de transporter l'énergie de la mer vers les zones d'habitation.

 

 

RJ

Pensez-vous que nous pourrons recourir à l'énergie marine dans un avenir proche ?

 

NK

Sans aucun doute. Ce sera difficile et cela prendra du temps mais je suis persuadé que nous y parviendrons. La technique est très récente. Nous devons apprendre à la maîtriser et c'est d'autant plus intéressant. Mais je pense que d'ici quatre ou cinq ans, nous verrons de plus en plus de machines générer de l'électricité dans la mer et que cette énergie sera profitable au réseau.
Dans les 10 ou 15 années à venir, ces machines équiperont toutes les zones littorales de la planète.

 

 

C'était le commentaire de Neil Kermode, directeur général du Centre européen de l'énergie marine, situé au Royaume-Uni.

 

 - - -

 

Les articles NHK n'étant pas conservé en ligne, ils sont intégralement recopiés

 

- - -

 

Prolongez la lecture avec cet autre article connexe dont est issu l'illustration : http://bit.ly/nL3fsl