[Eng] Beaucoup d'agriculteurs écrasés  | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les éleveurs de bétail dans la préfecture de Miyagi ont exprimé leur soulagement que le gouvernement ait levé l'interdiction sur les expéditions de bœuf de leur région, mais ceux de la préfecture de Fukushima ont été déçus que l'interdiction de leur région soit maintenue.

 

Le gouvernement  a levé vendredi son interdiction sur les expéditions de bovins de boucherie élevés dans la préfecture de Miyagi, imposée en réponse à la crise à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 . Les éleveurs de bétail de la préfecture, qui étaient extrêmement inquiets de la situation, ont été reconnaissants de pouvoir enfin être en mesure de gagner de l'argent de nouveau.

 

Cependant, le gouvernement a décidé de maintenir son interdiction sur les bovins élevés dans la préfecture de Fukushima, pour le moment, parce que la viande provenant de quatre vaches dans la préfecture a été jugée contaminée par du césium radioactif dépassant la limite de sécurité du gouvernement.

 

un éleveur a déclaré : "Si cette situation continue, nous quitterons les affaires". Un autre commente: "Les consommateurs vont penser, 'Il y a plus de difficulté à Fukushima.' "

 

Shigetaro Chiba, 69 ans, éleveur de bovins de boucherie qui élève 110 vaches à Tomé, préfecture de Miyagi, dit avec un profond soupir de soulagement, "L'interdiction a finalement été levée sur les expéditions"  ; dix vaches de boucherie dans la grange de

Chiba ont passé leur temps idéal pour l'expédition.

 

"Je n'ai rien gagné depuis que nous étions chargés de nous abstenir volontairement d'expédition. J'ai désespérément besoin d'expédier les vaches avant qu'elles ne meurent" at-il dit.

 

(...)