Metaglossia: The ...
Follow
Find tag "cameroon"
284.4K views | +0 today
Metaglossia: The Translation World
News about translation, interpreting, intercultural communication, terminology and lexicography - as it happens
Curated by Charles Tiayon
Your new post is loading...

ASTI: Results of the 2012-2013 Entrance Examinations Just Released – by Charles Tiayon

Cameroon’s Minister of Higher Education has just released the results of the 2012-2013 entrance examinations into the MA in Translation and the MA in Interpretation of the University of Buea....
Scoop.it!
No comment yet.

Cameroun: Laissez les seins de ma camerounaise pousser | 237online.com, L'ouverture sur le Cameroun

Il ya des années lorsque j’ai débarqué à l’université de Yaoundé I la tête pleine d’illusions, j’ai découvert les angloses. « Anglo (se) » est le terme par lequel nous autres francophones qualifions nos frères originaires des deux provinces anglophones du Cameroun qui représentent environ 20% de la population de notre pays, Pour nous autres jeunes « francophones » les angloses étaient pour ainsi dire un fantasme. La langue, les référents culturels, le système éducatif, nous étions tous camerounais, mais différents. Les angloses ne fricotaient pas

trop avec les francophones, ce qui avait le don de nous exciter car c’est bien connu, ce qui ne nous cède pas nous rend plus entreprenant. C’est ainsi que je suis devenu entreprenant, poursuivant de mes assiduités une certaine Gloria, beauté miniature à la poitrine surdéveloppée, une paire d’obus comme dit mon ami JM The Kid.
Ça n’a pas été facile et l’entreprise que tous mes copains vouaient à l’échec m’a permis de mieux connaître les filles de cette région :

Deux ou trois trucs à propos des angloses de cette époque:

La première chose qu’une bachelière anglose fera en arrivant à Yaoundé sera de filer chez un coiffeur. La faute à leur système éducatif qui n’autorise pas les cheveux longs à l’école. Donc, pour ne pas être en reste face aux jeunes franco, l’anglose va se greffer des extensions synthétiques et brillantes au goût très souvent discutable. Leur devise pourrait être jamais sans ma greffe (ni mon maquillage)

Pour sortir avec elle, prévoir un buget Eru, vous savez cette herbe que personne ne cultive mais qui semble inépuisable et donne un mets exquis. Les bamilékés ne rigolent pas avec leurs voyages nocturnes, les anglos eux c’est le Eru, le ministre qui va s’amuser à la classer comme espèce protégée va confirmer ce que je dis.

L’anglose s’habille comme à la télé. Sans se douter que Eve ou Aaliyah ne sors pas avec les vêtements qu’elle met dans son clip. Donc faut pas être surpris de la voir débarquer en cours avec une robe à paillettes ou strass. Comme on dit en basso’o : ban’h mimb, serre le cœur et reste focus sur ton objectif.

Les francophones prennent les anglos pour des cons. Mais curieusement, les anglos sont persuadés que les francos sont pire que cons. Quand je sortais avec Gloria et ses amies et que parfois je faisais un truc qu’elles jugeaient bizarre j’entendais la même phrase :leave’am ! Na francophone them ! Comprenez : laisse tomber! C’est un francophone.

Dernier point, les angloses ont presque toujours des prénoms-concepts. Pour avoir fréquenté la mienne j’ai connu ses amies, des Infinity, Eternity, Immaculate, Mercy, Joyful, Delicious…

Scoop.it!
No comment yet.

Discours de l'Ambassadeur | Ambassade Des Etats-Unis Yaoundé, Cameroun

Je suis particulièrement fier de me retrouver ici au Centre linguistique américain cet après-midi, dans le cadre du lancement de la troisième promotion de notre programme de bourses pour l’apprentissage de l’anglais, intitulé « English Access Microscholarship Program ». Je me félicite vraiment de l’ampleur croissante de ce programme au Cameroun. En août 2011, nous avons démarré ici même au Centre linguistique américain avec 30 étudiants. Avec cette nouvelle promotion, le nombre de jeunes Camerounais recevant des cours d’anglais au Centre pilote et au Centre linguistique américain grâce au programme Access s’élève désormais à 92. Cela représente un investissement total de plus de 75 millions de francs CFA que les Etats-Unis consentent en vue d’appuyer les efforts du Cameroun en matière de formation de ses futurs dirigeants.

Nous savons tous que l'anglais a un statut spécial au Cameroun. L’anglais et le français sont les deux langues officielles du pays. Cela signifie que tous les Camerounais devraient être à l'aise dans l’une et l’autre langue. En outre, l'anglais est devenu ce que les spécialistes appellent « une langue internationale. » La maîtrise de l’anglais permet aux Camerounais d’être plus compétitifs tant au niveau national qu’à l’international. L'anglais est en effet une passerelle pour l’accès à l'enseignement supérieur et aux possibilités de carrière au niveau local et à l’échelle mondiale.

L'Ambassade des Etats-Unis félicite le Ministre des Enseignements secondaires, et à travers lui, le Gouvernement de la République du Cameroun, pour les efforts remarquables qu’il déploie en vue de faire de l’enseignement de l'anglais une priorité nationale. La décision récente de créer un diplôme d'enseignement secondaire bilingue pour les élèves francophones est une preuve supplémentaire de la détermination des autorités camerounaises à adapter le système éducatif à un monde en pleine mutation. Dans un monde interconnecté et globalisé, nous devons nous atteler à promouvoir les perspectives en matière d’éducation des jeunes, l’investissement dans l’avenir de la jeunesse étant un investissement direct dans l'avenir de la nation.

Scoop.it!
No comment yet.

Je suis camerounais, je comprends tout! | KamerKongossa

J'ai été pris à la gorge par les effluves de leurs parfums respectifs qui tenaient plus de l'insecticide que de la fleur d'oranger, mais là où les choses se sont gâtées...
Scoop.it!
No comment yet.

Linguistiques : le top 04 (quatre) des langues véhiculaires au Cameroun

Au Cameroun, ce pays d’Afrique centrale qui fait 475 442 km⊃2; de superficie, le français et l’anglais sont les langues officielles. Les francophones (78% de la population totale) sont plus nombreux que les anglophones (22%).

A propos des langues camerounaises proprement dites, on en trouve tellement. Des documents officiels font état de plus de 280 langues. Elles peuvent être regroupées en deux grands groupes : les langues soudanaises parlées dans le Nord et les langues bantoues dans le Sud. Seulement, il ressort de l’observation et des recherches que certaines de ces langues comptent très peu de locuteurs que leur disparition pourrait passé inaperçu même pour l’observateur averti. Ce fait est favorisé par l’existence de langues vernaculaires (véhiculaires) usitées en même temps que les langues nationales.

Les principales langues véhiculaires sont donc les suivantes :

Le fufuldé, une langue qui est en usage dans tout le Nord Cameroun ;
Le bassa’a est parlé dans le pays bakoko, tùnen et le Littoral, le Centre et le Sud ;
Le pidgin à l’Ouest, au Littoral, au Nord-Ouest et au Sud-ouest.
Le béti-fang très courant dans les régions du Centre, du Sud et de l’Est.

Par Bruno P.

Scoop.it!
No comment yet.