Le gouvernement philippin dépense plus de 180 millions d'euros chaque année pour tenter de nettoyer le fleuve Pasig, un cours d'eau sale et toxique qui traverse la capitale.