Toxique, soyons vigilant !
199.7K views | +46 today
Follow
Toxique, soyons vigilant !
[revue de web] tout est toxique, rien n'est toxique, c'est la dose qui fait la toxine (enfin presque !) | @tooxique
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Tsunami : 220.000 tonnes de débris atteindront la côte américaine d'ici octobre

Tsunami : 220.000 tonnes de débris atteindront la côte américaine d'ici octobre | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it

Le Japon a considérablement accru vendredi son estimation sur la quantité de débris emportés en mer à la suite du tsunami de mars 2011, et qui devraient avoir atteint les côtes d'Amérique du Nord d'ici octobre.

 

Combien de débris arrachés aux côtes japonaises par le tsunami de mars 2011 peuvent encore errer en mer aujourd'hui ? Des centaines de milliers, des millions - difficile de le dire ; certains minuscules, d'autres énormes, et tous dérivant en direction des côtes américaines. Certains pourraient être ainsi charriés durant des années par les courants avant d'atteindre un point quelconque du rivage des Etats-Unis ou du Canada.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Japon : Comment et où se débarrasser des débris du tsunami ?

Japon : Comment et où se débarrasser des débris du tsunami ? | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it

Presque deux ans ont passé depuis le catastrophique tremblement de terre et tsunami dans l'est du Japon le 11 mars 2011. Les régions touchées progressent vers la reconstruction grâce à l'aide de tout le reste du Japon et d'un peu partout dans le monde. Pourtant, il reste un problème qui divise le pays : le traitement des débris produits par la catastrophe. 910 000 tonnes sur le territoire de la préfecture de Miyagi, 430 000 tonnes sur celui de Iwate doivent être incinérés [en japonais]. 370 000 tonnes de débris de Migayi et 170 000 tonnes de Iwata sont en préparation pour une incinération répartie sur 10 autres préfectures car la quantité à traiter est trop importante pour l'être sur place.

(...)

Vie toxique's insight:

Tout de suite après la catastrophe du 11/03/2011, ça a été une de mes préoccupations majeures, bien avant celle de Fukushima. J'ai relaté ce problème sur de nombreuses photos. En outre, ce n'est que la pollution visible, les déchets du tsunami. Pensez à toutes les pollutions faites par les hydrocarbures, le sel, et toutes les substances toxiques drainées par le tsunami. Cette partie de la côte japonaise (prefectures de Myagi, Iwate, Ibaraki, Fukushima et Shiba) est une vraie décharge toxique, sans parler de la zone autour de la centrale Fukushima.

more...
Saentz - Jessie's curator insight, November 3, 2014 10:25 AM

Le problème des déchets issus de la catastrophe n'est pas le moindre, comme, par exemple, celui du stockage des déchets en France...

Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Vidéo] L'analyse de l'IRSN du déroulement de l'accident de Fukushima

Le séisme du 11 mars 2011 et le tsunami qui s'en est suivi ont affecté gravement le Japon avec des conséquences majeures pour les populations et les infrastructures. 
 
En dévastant le site de la centrale de Fukushima Daiichi, ces événements naturels ont été à l'origine de la fusion des coeurs de 3 réacteurs nucléaires et de la perte de refroidissement de plusieurs piscines d'entreposage de combustibles. Des explosions sont également survenues dans les bâtiments des réacteurs 1 à 4. De très importants rejets radioactifs dans l'environnement ont eu lieu. L'accident a été classé au niveau 7 de l'échelle INES. 
 
L'IRSN s'est beaucoup investi dans l'analyse des évaluations complémentaires de sûreté menées sur les installations nucléaires françaises afin de tirer les premiers enseignements de l'accident de Fukushima. Une compréhension aiguë de son déroulement est toutefois nécessaire pour en tirer un retour d'expérience plus approfondi. 
 
Le film qui vous est proposé y contribue. Il est centré sur les événements qui ont conduit à la fusion du coeur de trois des réacteurs de Fukushima. Il présente notamment les difficultés rencontrées par les opérateurs, l'exploitant TEPCO et le gouvernement japonais dans la gestion de la crise. La gestion du refroidissement des piscines de stockage des combustibles nucléaires ou les conséquences de l'accident sur les travailleurs, les populations et l'environnement, ne sont pas abordés dans ce film.

(...)

Vie toxique's insight:

Très instructif. Un document qui confirme qu'en cas de circonstances gravissimes (séisme, tsunami, canicule prolongée ?) le refroidissement de ces réacteurs n'est semble t-il pas assuré !


Des interrogations subsistent encore :

  • les explosions auraient-elle pu être évitées ?
  • l'origine des explosions des réacteurs n'est pas encore confirmée (hydrogène ?)
  • où est arrivé le corium (combustible en fusion) ?
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Environ 23 centrales nucléaires sont sous la menace d’un tsunami

Environ 23 centrales nucléaires sont sous la menace d’un tsunami | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it

Après la catastrophe nucléaire de Fukushima provoquée par le tsunami qui a dévasté le nord-est du Japon le 11 mars 2011, on pouvait se douter que d’autres centrales couraient le même risque dans le monde. Encore fallait-il les identifier. C’est le travail qu’une équipe dirigée par des chercheurs espagnols a réalisé. Résultat: quelque 23 centrales comprenant 74 réacteurs nucléaires sont implantées dans des zones “potentiellement dangereuses” vis à vis des tsunamis, dans la mesure où ces phénomènes restent difficiles à prévoir.

(...)

more...
No comment yet.