L'abus de tranquillisants et de somnifères augmenterait le risque d'Alzheimer. C'est ce que révèle une étude française dévoilée par le magazine Sciences et Avenir. Son responsable appelle à agir pour réduire cette consommation dont les Français restent les champions.