Vers une optimisation de la détermination des seuils de toxicité | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it

L’Efsa identifie les méthodes à encourager pour mieux prévenir les risques chimiques

 

Dans un rapport paru mi-avril, l’agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) discute des différents méthodes utilisées pour définir les seuils de toxicité de substances chimiques, particulièrement les pesticides.
 
Un état de l’art passant au crible les avantages et inconvénients des protocoles actuels utilisés pour établir les valeurs toxicologiques de référence (VTR), ces indices qui lient une dose d’exposition à une substance toxique et la survenue éventuelle d’un effet toxique.
 
La définition de ces VTR repose sur différents postulats, communément admis. Des postulats discutés par l’Efsa, qui reconnait pourtant qu’ils sont acceptables en l’état actuel des connaissances : extrapolation des effets observés sur l’animal à l’homme, existence d’un seuil minimum en deçà duquel aucun effet nocif n’existe, calcul des incertitudes…