Toxique, soyons v...
Follow
Find tag "arte.tv"
151.6K views | +55 today
Toxique, soyons vigilant !
[revue de web] tout est toxique, rien n'est toxique, c'est la dose qui fait la toxine (enfin presque !) | @tooxique
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] Japon : terres souillées Partir ou rester ? - Arte

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, cette question hante les paysans de la préfecture qui ne savent plus comment assumer leur mission séculaire : celle de nourrir leurs concitoyens. «Terre souillée» s'attache à l'histoire de trois familles paysannes de Nihonmatsu, une ville de 60 000 habitants située à trente kilomètres de la zone interdite. Tous pratiquent l'agriculture biologique depuis plus de trente ans. Seiju Sugeno et sa fille Mizuho (25 ans) ont décidé de rester. Collaborant étroitement avec le professeur Masanori Nonaka de l'Université de Nigata, ils multiplient les expériences pour décontaminer leurs sols. Ils ont constaté que les sols biologiques, riches en humus et potassium, fixaient deux fois plus le césium que les sols conventionnels, permettant de limiter considérablement sa transmission aux végétaux... À 70 ans, Kisaburo Tanno et sa femme Midori ont décidé, eux, de partir pour recommencer de zéro dans la préfecture de Nagano. La mort dans l'âme, car ils ont dû abandonner la ferme que la famille Tanno exploitait depuis treize générations. Quant à Shisasei Tarukawa, il a décidé de partir pour... toujours. Deux semaines après l'accident nucléaire, les autorités ont ordonné la destruction de sa récolte d'épinards et il s'est suicidé. Aujourd'hui, sa veuve et son fils continuent de cultiver, car ils n'ont pas le choix... Entre silences et rires nerveux, se dessine le désespoir profond et douloureux des paysans de Fukushima , dont la terre sacrée a été définitivement « souillée ». Grèce : la Chine jette l'ancre Décembre 2008. La Grèce, financièrement aux abois, cède à la compagnie chinoise COSCO (China Ocean Shipping Company) la concession de l'embarcadère numéro 2 et la construction de l'embarcadère numéro 3 du port du Pirée pour 3,5 milliards d'euros. Durée du bail : 35 ans. A l'époque, le gouvernement grec justifie sa décision par la nécessité de privatiser certaines entreprises publiques pour réduire le déficit du pays. L'arrivée des Chinois provoque un tollé chez les dockers, les employés de l'Autorité Portuaire du Pirée et la partie publique du port malgré le surcroît d'activité et les promesses d'embauche. Pour beaucoup d'entre eux, la réalité est rude : quatre ans après, le rêve chinois s'est transformé en mirage. L'or maudit des Philippines A Diwalwal, une cité aurifère oubliée du Mindanao, province du Sud des Philippines, 40.000 mineurs artisanaux, survivent péniblement des revenus de l'or qu'ils extraient de la montagne dans des conditions dignes du 19ème siècle... Main d'oeuvre illégale, sans casques ni vêtements de protection, ces « forçats » travaillent jour et nuit pour 20 euros par semaine... Malgré des infrastructures d'un autre âge, rien n'arrête les mineurs. Pas de tapis roulant, pas de chargeur. Les fragments de roche sont chargés dans des sacs, montés à la force des bras et portés à même le dos. A la saison des pluies, les montagnes menacent de glisser et les galeries de s'effondrer. A Diwalwal, au cœur de la forêt tropicale, les gens n'ont pas d'avenir. La subsistance quotidienne de ces mineurs artisanaux est menacée. La zone d'exploitation du minerai n'est pas légalisée et le gouvernement projette de confier les lieux aux multinationales. Mais les mineurs résistent. L'angoisse a fait place à la nécessité. Mieux vaut mourir ici le ventre plein, qu'en ville en crève-la-faim.

(France, 2012, 52mn) ARTE

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] L’ananas sème misère et pollution | Global Mag, le blog

[vidéo] L’ananas sème misère et pollution | Global Mag, le blog | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it
Le Costa Rica est le premier producteur mondial de ce fruit très apprécié en occident depuis les années 90. Un succès qui a un coût, environnemental et humain. A côté des exploitations intensives, ceux qui se revendiquent plus responsables font-ils mieux ?
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] Les poisons de l'industrie alimentaire - Arte

[vidéo] Les poisons de l'industrie alimentaire - Arte | Toxique, soyons vigilant ! | Scoop.it

Effets bénéfiques sur la santé, c’est ce qui est promis par les industriels de l’alimentation pour certains de leurs produits. Des effets aucunement prouvés, mais l’essentiel, pour eux, est de vendre plus.


Additifs, arômes, pesticides, engrais chimiques se mélangent dans notre organisme et nous ne connaissons pas bien les effets de ces mélanges.

(...)

more...
No comment yet.