Un produit potentiellement cancérigène a été découvert dans l'eau potable sur le secteur de Bolbec en juillet dernier.

 

Depuis 1988, la société ORIL industrie, des laboratoires Servier, fabrique des principes actifs pharmaceutiques dans son usine de Bolbec (76). Employant 800 personnes, pour une production de 2000 tonnes (chiffres de 2008 : lien), cette usine utilise notamment de la morpholine, solvant couramment employé dans différents process, qui, au contact des nitrites, peut former de la N-Nitrosomorpholine, ou NMOR (C4H8N2O2). D'après l'industriel lui-même (lien), c'est probablement ce qui s'est passé dans la station d'épuration de l'usine de Bolbec et qui a conduit à des rejets de NMOR dans le milieu naturel, pour finir par couler du robinet des habitants du secteur.

(...)