Récompenser les enfants par les aliments ou les restreindre pourrait favoriser les prises alimentaires émotionnelles | Toute la diététique ! | Scoop.it
La prise alimentaire dite «émotionnelle », c’est-à-dire (dans cette étude) en réponse à des émotions négatives (anxiété, tristesse, colère…), chez les enfants est liée à une consommation d’aliments denses en énergie. Le mécanisme mis en jeu dans le développement de ces prises alimentaires reste inconnu. L’utilisation par les parents d’aliments pour récompenser ou détourner le jeune enfant d’une émotion négative pourrait expliquer ce comportement chez l’enfant plus âgé. L’objectif de cette étude longitudinale menée sur 35 enfants de 5-7 ans vivant au Royaume-Uni a été d’évaluer si les pratiques alimentaires des parents vis-à-vis de leurs enfants pouvaient prédire leur consommation alimentaire en l’absence de faim et en condition de stress.