Tout est relatant
3.1K views | +0 today
Tout est relatant
Résumé de ce qu'on trouve sur le web à propos des technologies, des sciences et de leurs principaux acteurs (a.k.a Japon)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Keiji Nokitowa 軒樋啓示
Scoop.it!

Kepler 186F: un nom nimbé de mystères

Kepler 186F: un nom nimbé de mystères | Tout est relatant | Scoop.it

L'exoplanète Kepler 186F est à peine 10% plus grande que la Terre. Elle est située dans la zone habitable de son étoile, comme la Terre l'est avec le Soleil. Elle fascine les scientifiques, notamment à cause de sa ressemblance avec notre planète bleue. Il s'agit de la première exoplanète qui pourrait porter de la vie.

Qu’est-ce qu'une exoplanète?

Il s’agit d'une planète extérieure au système solaire. L'immense majorité des planètes de notre galaxie, et au-delà, sont des exoplanètes. Parmi celles-ci, beaucoup sont vagabondes, elles ne tournent autour d'aucune étoile. Mais dans leurs recherches, les scientifiques se concentrent surtout sur celles qui sont dans un système stellaire.

Ainsi, le système stellaire dans lequel se trouve Kepler 186F est à 490 années-lumière de chez nous, c’est-à-dire à 490 fois 9 460 milliards de kilomètres de distance par rapport à notre Soleil. On comprend donc aisément que les planètes qui sont dans un système sont plus faciles à trouver, mais surtout - et c'est ce qui intéresse les astronomes - les planètes qui ont une étoile ont aussi plus de chance de ressembler à la nôtre.

Qu'est-ce qui fait de la découverte de Kepler une première?

Kepler 186F est la première exoplanète qui remplit tous les critères extérieurs de ressemblance à la Terre : petite taille, donc possiblement planète rocheuse, et dans la zone habitable de son étoile, c'est-à-dire cette zone ni trop chaude, ni trop froide qui permettrait la présence d'eau liquide.

Toutes les autres planètes découvertes jusqu'à maintenant, près de 1 800 depuis 1994, étaient soit de grosses planètes dont il était difficile de déterminer la nature - gazeuse ou rocheuse -, soit des petites planètes trop lointaines ou trop proches de leur soleil. L’enjeu, c’est la possibilité qu’une planète porte de l’eau, donc de la vie.

Quel est l'objectif poursuivi par les scientifiques?

Trouver des preuves de vie dans l’Espace. Voilà ce qui anime, aujourd'hui plus que jamais, la communauté de l'astrophysique. Les scientifiques cherchent à voir si les conditions de naissance de la vie sont rassemblées. Ils cherchent donc des planètes où les températures coïncident avec la présence d'eau liquide. Ils s’intéressent aussi à la composition de l'atmosphère et se demandent notamment s'il y a de l'ozone dans l’atmosphère. On sait que la vie sur Terre est née grâce à l'eau, à l'ozone et au carbone.

Malheureusement, pour l'instant, nos connaissances à propos de Kepler 186F proviennent surtout de calculs et d’extrapolations mathématiques.

Que leur manque-t-il?

Il manque aux scientifiques des satellites suffisamment puissants pour connaitre la masse exacte de Kepler 186F, ce qui permettrait de savoir de manière certaine si la planète est rocheuse. Ils pourraient aussi déterminer la nature de l'atmosphère, et mener diverses analyses à distance pour mieux connaître la planète. Tous les instruments pour faire ces mesures existent déjà, pas le satellite.

Kepler, le satellite qui a découvert cette exoplanète, a pour mission de détecter les planètes, pas de les analyser. Les projets de missions qui pourraient mener à une analyse en profondeur de la jumelle de la Terre sont dans les cartons, d'après les scientifiques de l'Oservatoire d'astrophysique de Bordeaux, mais il leur faudrait une dizaine d'années pour voir le jour. Cette découverte pourrait conditionner de nouvelles missions, plus ciblées, pour vraiment élucider les mystères de Kepler 186F.

more...
No comment yet.
Scooped by Keiji Nokitowa 軒樋啓示
Scoop.it!

Curiosity risque la « crevaison » | Ciel et Espace

Curiosity risque la « crevaison » | Ciel et Espace | Tout est relatant | Scoop.it

La Nasa est inquiète pour les roues de robot Curiosity, arrivé sur Mars en août 2012. Alors que l'engin ne compte que 4,6 km au compteur, ses roues métalliques se sont considérablement dégradées. Plusieurs d'entre-elles présentent des déchirures de plusieurs centimètres de large, comme celle visible sur cette image, provoquées par les roches martiennes acérées. Ces déchirures étaient attendues mais pas en aussi grande quantité au bout d'une peu plus d'un an passé sur Mars.
L'affaire est prise suffisamment au sérieux par les ingénieurs et les scientifiques pour que ceux-ci envisagent de modifier l'itinéraire en direction du mont Sharp prévu pour le robot de 1 tonne. Une déviation par des terrains moins accidentés est à l'étude..

more...
No comment yet.
Scooped by Keiji Nokitowa 軒樋啓示
Scoop.it!

NASA Spots Square-Shaped 'Hole' in the Sun (Video)

NASA Spots Square-Shaped 'Hole' in the Sun (Video) | Tout est relatant | Scoop.it

A NASA spacecraft has made a surprising find on the surface of the sun: a square-shaped "hole" in the star's outer atmosphere.

The dark square on the sun, known as a "coronal hole," is an area where the solar wind is streaming out of the sun at superfast speeds. NASA captured a video of the sun's square-shaped coronal hole between Monday and Wednesday (May 5-7) using the powerful Solar Dynamics Observatory (SDO).

The coronal hole appears dark in the NASA view because there is less material emitting light in the ultraviolet range of the spectrum used to make the video, according to a NASA video description. [Biggest Solar Storms of 2014 (Photos)]

 

"Inside the coronal hole you can see bright loops where the hot plasma outlines little pieces of the solar magnetic field sticking above the surface," SDO officials wrote in the video description. "Because it is positioned so far south on the sun, there is less chance that the solar wind stream will impact us here on Earth."

NASA's sun-watching Solar Dynamics Observatory is just one of a fleet of spacecraft keeping a close watch on the weather on Earth's parent star. In 2013, the sun experienced its peak activity of its 11-year solar weather cycle.

more...
No comment yet.
Scooped by Keiji Nokitowa 軒樋啓示
Scoop.it!

Curiosity Rover to Eat Mars Rock Dust After Drilling Success

Curiosity Rover to Eat Mars Rock Dust After Drilling Success | Tout est relatant | Scoop.it

NASA's Mars rover Curiosity has beamed home photos confirming that it recovered samples from deep within a Red Planet rock, cementing the robot's place in exploration history.

The Curiosity rover drilled 2.5 inches (6.4 centimeters) into a Martian outcrop on Feb. 8, and today (Feb. 20) mission scientists first set eyes on images showing drill tailings sitting in Curiosity's scoop, waiting to be transferred to analytical instruments on the robot's body.

The photos confirm that Curiosity has pulled off an historic achievement, scientists said.

"This is the first time any robot, fixed or mobile, has drilled into a rock to collect a sample on Mars," Louise Jandura, sample system chief engineer for Curiosity at NASA's Jet Propulsion Laboratory (JPL) in Pasadena, Calif., told reporters today.

"In fact, this is the first time any rover has drilled into a rock to collect a sample anywhere but on Earth," Jandura added. "In the five-decade history of the space age, this is indeed a rare event." [Curiosity's First Drilling on Mars (Photos)]

more...
No comment yet.