Il y a de l'eau sur Mercure ! | Tout est relatant | Scoop.it
De nouvelles données provenant de la sonde Messenger, en orbite autour de Mercure, indiquent la présence d’importantes quantités de glace d’eau près des pôles de la planète la plus proche du Soleil.

De type tellurique, comme ses consœurs du système solaire interne (Mars, Venus et la Terre), Mercure est la planète la plus proche du Soleil. Conséquence : Il y fait très très chaud…ou très très froid !

Recoins. La température à sa surface s’élève en effet à près de 400°C côté jour mais retombe à -170°C quand elle n’est plus sous le feu solaire. Il existe même près des pôles quelques recoins, au fond de cratères, qui ne reçoivent jamais de lumière et où la température ne dépasse jamais -180°C.

C’est dans ces zones d’ombre que les scientifiques en charge de la mission Messenger, une sonde la Nasa qui s’est satellisée autour de Mercure en 2011, ont découvert d’importantes quantités de glace d’eau.

 

En rouge apparaissent les zones du pôle Nord de Mercure qui ne reçoivent jamais les rayons du Soleil.

NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington/National Astronomy and Ionosphere Center, Arecibo Observatory

L’idée de la présence de glace sur Mercure n’est pas nouvelle. Ces cratères d’impact ont été identifiés dès les années 70 par une première sonde, Mariner 10. Et dans les années 90, les radiotélescopes terrestres ont observé des plaques aux pôles qui reflètent les ondes radio comme de la glace.

Confirmation. Bref, il ne manquait plus qu’une confirmation « in situ » obtenue grâce à l’analyse des données issues des instruments de Messenger notamment du spectromètre neutron. Cette présence de glace d’eau fait l’objet de trois articles publiés dans la revue Science dont l’un est cosigné par un chercheur français, Sylvestre Maurice, du CNRS.