Le tourisme reste l'un des rares secteurs dont la contribution à l'économie française reste largement positive. Son impact représente aujourd'hui 7 % du PIB et son potentiel, appuyé sur des groupes de dimension européenne voire mondiale, reste élevé. Mais la France manque d'une stratégie globale pour en tirer les fruits. L'impact du secteur dans l'économie nationale est déjà considérable. Il représentait au moins 5 % de l'emploi salarié en 2010. De même, il aurait contribué à hauteur de 7,5 milliards d'euros à la balance des paiements en 2011, soit davantage que l'agroalimentaire (6,5 milliards). En matière de promotion, la France dispose globalement de 70 millions d'euros en combinant notamment les moyens d'Atout France - le bras armé de l'Etat en matière de politique touristique depuis 2010 -, et ceux des départements et des régions. A titre de comparaison, le total des enveloppes des régions espagnoles avoisine les 300 millions, auxquels s'ajoutent 25 millions débloqués par le pouvoir.


Via Aurélien de PIERREFEU, Jean CANAL (Confédération Pyrénéenne du Tourisme)