Toulouse networks
38.4K views | +21 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Utiliser le #hashtag Google Plus pour suivre votre réputation ou faire de la veille ?

Utiliser le #hashtag Google Plus pour suivre votre réputation ou faire de la veille ? | Toulouse networks | Scoop.it
e hashtag ou mot-dièse en français est un élément incontournable des médias sociaux.

Popularisé par IRC ou encore Twitter, le hashtag a pris sa place également dans Google Plus.

Aujourd’hui, nous vous proposons de voir comment utiliser un hashtag dans Google Plus afin de pouvoir profiter pleinement du réseau social.

Définition du hashtag

« Le hashtag (ou encore mot-dièse, mot-clic) est un marqueur de métadonnées lié au domaine de l’informatique.

Composé du signe typographique croisillon « # » (appelé hash en anglais) (et ressemblant sensiblement au dièse, « ♯ »), suivi d’un ou plusieurs mots accolés (le tag, ou étiquette), il est particulièrement utilisé sur les IRC et réseaux sociaux tels que Twitter, Tumblr ou Google+ et Facebook qui testerait actuellement l’intégration. »

Source : Wikipedia

Le hashtag dans un post

Afin de créer un hashtag dans un post, vous devez simplement faire précéder votre mot par le signe #.

 

Désormais, votre post est « taggué » avec comme mot-clé « googletv ».

Cela permet notamment pour les personnes qui s’intéressent à la Google TV de pouvoir effectuer une veille par exemple en suivant uniquement le hashtag #googletv.

Le hashtag pour de la veille

Grâce aux hasthtags, vous pouvez faire une veille très poussée sur Google Plus. De la veille pour votre entreprise en passant par votre marque, vous ne manquerez plus rien.

Pour se servir du hashtag dans un cadre de veille, il suffit de saisir votre hashtag dans le champ de recherche (éventuellement appliquer les filtres), puis de sauvegarder la recherche afin d’être systématiquement averti des posts qui contiennent vos mots-clés ou hashtags.

Jacques Le Bris's insight:
Conclusion

Le hashtag fait désormais parti du paysage du web.

Aussi, à vous de savoir si vous souhaitez profiter de ses opportunités ou pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Facebook, Twitter, Google+, Tumblr : la guerre du message court a déjà commencé

Facebook, Twitter, Google+, Tumblr : la guerre du message court a déjà commencé | Toulouse networks | Scoop.it

Tumblr, une (énième) discrète plateforme de microblogging new-yorkaise, vient de réaliser une levée de fonds de 85 millions de dollars. Un signe fort de bonne santé pour ce réseau social qui envisage de passer a l'international. Et le symbole de l'évolution des usages du web...

Alors que l'arrivée de Google+ et des nouvelles fonctionnalités de Facebook font naître des questions sur l'avenir d'un Twitter pourtant déjà bien installé, on aurait pu croire l'horizon bouché. Tumblr est pourtant le petit frère de Twitter. Nés à un an d'intervalle (2007 et 2006), ils ont vite été cités comme les deux exemples type du microblogging, cette nouvelle forme de publication express, adaptation du blogging bavard et exigeant à un besoin d'instantanéité hyperconnectée.

 

L'ascension du petit frère de Twitter

 

Si Tumblr encourageait la publication de textes même très courts, de photos et de vidéos, Twitter s'est distingué par une contrainte radicale : la publication exclusive de textes, limités à 140 caractères. Parce que le service est alors accessible par SMS, et ce avant que l'Internet sur mobile ne devienne monnaie courante, tout en permettant de partager son quotidien en temps réel avec son réseau. Les messages ou tweets d'un utilisateur sont alors envoyés (par SMS ou depuis le web) à tous ceux qui ont déclaré vouloir suivre son actualité, qui eux-même les reçoivent sur leur page d'accueil Twitter, et par SMS s'ils le souhaitent. C'est donc, en 2007, un nouveau mode de communication, qui permet d'écrire à la cantonade sans désigner de destinataire précis, comme accroche à une conversation.

C'est avec Facebook que ce mode de communication se généralise (le SMS en moins). Photos, vidéos, liens, ou simple petite phrase (le status update, qui fut la réponse de Facebook à l'arrivée de Twitter), sont autant de prétextes à une conversation dont les interlocuteurs ne sont pas désignés au préalable. Au cœur de ce système, le newsfeed, ou fil d'actualité, qui présente à chaque utilisateur une liste d'éléments publiés par ses contacts, filtrés et triés selon une recette sophistiquée supposée mettre en avant les plus pertinents pour l'utilisateur. Entre-temps, Twitter s'est repositionné pour éviter une lutte de front contre Facebook.

 

Plus qu'un réseau social, un média d'information

 

Le caractère public des messages encourage la diffusion d'information. Très tôt, les tweets ont servi à véhiculer des url, grâce à des services permettant de les raccourcir (tinyurl.com, bit.ly, etc.). Twitter entérine cet usage en changeant subtilement son interface, et en se déclarant media d'information et non réseau social.

La stratégie est payante, l'utilisation massive de Twitter lors de l'agitation politique en Iran en juin 2009, puis en Egypte en janvier dernier en sont des exemples frappants. Désormais, les journalistes scrutent les utilisateurs les plus en vue dans l'attente de scoops, les grands événements sportifs sont largement couverts par la plateforme, et les personnalités politiques tentent avec des succès variables de l'intégrer dans leurs dispositifs de communication.

 

Et maintenant, Google+...

 

Entre sociabilité ordinaire incarnée principalement par Facebook, et diffusion d'informations par Twitter, Google tente de miser sur les deux tableaux en lançant Google+ au début de l'été, avec pour fonctionnalité phare les cercles, dont les intitulés par défaut donnent le ton : Friends si vous voulez faire du Facebook, Following si vous préférez Twitter. Car contrairement à " l'amitié " Facebook, ajouter quelqu'un dans un cercle sur Google+ ne nécessite pas son approbation. Ce qui encourage, comme sur Twitter, l'utilisation du lien comme un canal d'information. En réponse, Facebook vient de franchir le pas en ajoutant la possibilité de s'abonner à l'actualité publique d'un utilisateur.

Dans cette bataille de fonctionnalités, la force de Twitter pourrait bien être ce qu'il n'a pas, et à quoi tiennent tant les deux autres : le vrai nom des utilisateurs.

 

Et Tumblr alors ?

 

Comment, dans cette bataille, expliquer le soudain décollage de Tumblr, dont le nombre de pages vues a d'ores et déjà dépassé Wikipédia, pour un nombre de visiteurs pourtant bien inférieur ?

Dans leur course à l'information temps-réel, Twitter et Facebook ont laissé de côté le souci de créativité qui a animé les premières plateformes de réseaux sociaux, Flickr pour les photos ou YouTube pour les vidéos. C'est précisément sur ce créneau que se positionne Tumblr, encourageant, sur fond d'humour "lol", la production de contenu qui ne soit pas uniquement autocentrée.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Qu'est-ce que Tumblr et comment réussir sur ce réseau social ?

Qu'est-ce que Tumblr et comment réussir sur ce réseau social ? | Toulouse networks | Scoop.it
A force de parler de Twitter et Facebook, on en oublie quelque peu les autres réseaux sociaux.

 

A force de parler de Twitter et Facebook, on en oublie quelque peu les autres réseaux sociaux.

Twitter a cette réputation du réseau à caractère informatif et un peu élitiste sur les bords, quoi qu’il tend à se démocratiser comme aime nous le rabâcher les médias. Ça, j’en doute encore beaucoup.

Facebook lui, a cette réputation du réseau DE MERDE qui ne sert à rien qui pourri le web humf… j’vais y arriver. Il a cette réputation du réseau « raconte ta vie » sans aucun flux d’informations pertinent, quoi que de grandes marques squattent les pages fan, de plus en plus. (ok, c’est pour pas ça que Facebook devient pertinent ;-D)

Dans cette jungle des réseaux sociaux, il existe un dénommé Tumblr. (à prononcer « Teumebeule aire ») Se rapprochant de Twitter dans le principe fondamental, à savoir : des followers, des followings, une timeline et des posts relativement brefs.

Tumblr, c’est quoi exactement ?

Quoi qu’on en dise, Tumblr est GRAND PUBLIC. Il a cette chance d’attirer non pas des geeks ou des kikoolols comme ses homologues respectifs; mais une troisième catégorie de personnes : ceux qui aiment le web, mais aussi la mode, l’art, la musique, la photographie, la bouffe. Bref, tout ce qui est BON dans ce fucking monde ! <:o)

Tumblr fonctionne comme Twitter. Vous pouvez suivre des gens : leurs postes arriveront sur votre page d’accueil Tumblr. Ils peuvent vous suivre et verront donc vos publications sur leur page.
Les publications peuvent être « re-bloguée » (équivalent du RT de Twitter et du « partager » sur Facebook) , ou « aimée ». A la grande différence de Twitter : Tumblr est principalement utilisé pour partager des images.

 

Choisissez le type de média que vous souhaitez publier et le tour est joué.

5 astuces pour faciliter votre immersion sur Tumblr, être plus suivi(e) et mieux suivi(e).

 

1) Votre ligne éditoriale.

Même si il ne s’agira la plupart du temps que de photos, il faut choisir une ligne de publication. Tumblr c’est aussi la tentation de publier n’importe quoi, tout ce qui nous plait et qu’on trouve chouette sur le net. Le soucis est le même que pour un blog : si vous publiez tout et n’importe quoi, vous n’intéressez pas un public précis, et personne ne réagira avec vous.

Pour ma part, j’ai choisis de Tumblé (et hop, un néologisme tout chaud, un !) des photos de modes, de fringues, et de bouffes. Ça marche plutôt bien : les 3 thèmes restent dans l’esprit du site.

 

2) SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ SUIVEZ!!!!!!!!!!!

Pas de secret pour réussir sur Tumblr : vous devez suivre un maximum de personnes. Attendez d’avoir rempli un peu votre timeline avant de suivre des gens, histoires qu’ils puissent voir à qui ils ont affaire. J’ai followé 400 personnes, j’ai eu beaucoup de followers intéréssés en retour.

Où trouver des gens à suivre ? Allez sur un tumblr (le mien par exemple :-p) et suivez mes following sans réfléchir. Votre timeline commencera à s’animer un peu. Lorsqu’un post publié vous plait particulièrement, cliquez sur « notes » : vous aurez alors la liste de toutes les personnes ayant aimées ou rebloguée ce post. A coup sûr, ces gens partagent les mêmes goûts que vous, n’hésitez pas à tous les suivre. Après ce follow massif, faites le tri au fur et à mesure que votre timeline se remplie : ne suivez plus les gens qui postent des choses qui ne vous plaisent pas, et le tour est joué.

 

3) Ne postez pas n’importe quoi.

Pour motivez ses troupes, Tumblr propose la « Tumblarity ». Cette tumblarity est votre popularité sur le réseau. Elle augmente lorsque quelqu’un vous suit, vous reblog ou aime un de vos posts. Elle grandi aussi lorsque vous postez de nouvelles choses. Les tumbleriens sont exigeants, et aiment la qualité. Une belle image peut-être rebloguée des centaines de fois; tandis qu’une publication sans intérêt vous fera aussi perdre facilement des followers.

 

4) Mettez vous à l’anglais, un peu.

Tumblr étant utilisé à 98% par des anglophones, il est important que votre petite biographie, vos textes ou vos sous-titres soient écrits en anglais.

 

5) Ne mélangez pas Facebook, Twitter et Tumblr.

Des options configurables sur votre compte vous permettront de poster directement vos post Tumblr sur Facebook et Twitter. ERREUR ! Vous allez pourrir votre timeline Twitter avec une multitude de liens sans intérêt pour vos followers. Quant à Facebook, vous flooderez le fil d’actualité de vos amis. Enfin, ils vous le feront vite savoir. Tumblr is Tumblr !

Au final, on a du mal à commencer sur Tumblr comme on a du mal à commencer sur Twitter. A partir du moment où on se rend compte que nos publications sont regardées, rebloguées et aimées ça motive, et de véritables échanges commencent à se créer autour de choses magnifiques.

Je vous conseille vivement de vous inscrire à Tumblr un samedi pluvieux ou enneigé comme celui ci. Puis retournez y de temps en temps, lorsque vous vous ennuyez. Maintenant, je tumbl comme je tweet, c’est devenu une nouvelle e-drug. (une de plus, sic)

 

Quelques liens :

Mon tumblr.

http://kaleidoscopique.tumblr.com/ 


Comment est calculée la Tumblarity.

http://franky37110.tumblr.com/post/277851194/comment-calculer-simplement-la-tumblarity 

(merci Patricia !)

 

Les commentaires sont ouverts ! Avez-vous envie de vous inscrire sur Tumblr ? Y êtes vous déjà, ça vous a plu ? pas plu ? Vous avez abandonné, ou au contraire avez peaufiné votre ligne éditoriale ? Dites moi tout.

 

Stéphane

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Découvrez Tumblr, un mélange de réseau social et de blog

Découvrez Tumblr, un mélange de réseau social et de blog | Toulouse networks | Scoop.it
Plutôt peu connu dans le monde francophone, Tumblr ne rivalise pas encore avec les géants que sont Facebook ou Twitter par chez nous.
more...
No comment yet.