Toulouse networks
Follow
Find tag "La_Mêlée"
33.1K views | +13 today
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Télétravail : l'élan gagne le grand sud-ouest

Télétravail : l'élan gagne le grand sud-ouest | Toulouse networks | Scoop.it

Annie Fachetti, de la Commission Télétravail de La Mêlée et Martine Puig, de la Coopérative des Tiers-Lieux d'Aquitaine.

 

Les 1ères Rencontres du Télétravail ont eu lieu fin juin lors de la Mêlée Numérique 2015. Elles ont notamment mis en évidence la similitude des enjeux sur l’ensemble des territoires, à commencer par celui du grand sud-ouest.


 

« Le Travail change … Et vous ? » : c’était le thème fédérateur retenu par la Commission Télétravail & Espaces Collaboratif de La Mêlée, qui organisait le 26 juin dernier une série de tables rondes sur l’évolution des organisations du travail à l’heure du numérique.
Si le télétravail ou le travail collaboratif figurent au 1er plan des thématiques abordées, la Commission s’intéresse aussi aux nouvelles organisations, aux nouvelles pratiques et aux nouveaux lieux qui s’offrent aujourd’hui aux entreprises, aux collectivités et aux salariés pour travailler autrement.
Près d’une vingtaine d’intervenants répartis sur l’ensemble des tables rondes ont abordé ces sujets. Parmi eux, les aspects juridiques pour la mise en œuvre du télétravail au sein des organisations, l’accompagnement aux changements, les atouts de ces nouvelles organisations pour développer l’égalité femmes/hommes, la modélisation des avantages liés au télétravail, de nombreux témoignages d’entreprises ayant expérimenté et intégré ces nouvelles organisations, tels Berger Levrault, Airbus avec le Bizlab, Ematopie, Citica … et enfin les lieux où il est aujourd’hui possible de travailler à distance de son employeur mais à proximité de son domicile. 
L’une des tables rondes a été entièrement consacrée à « l’entreprise libérée », sous la houlette de Philippe Bressolin de Co Consult Group, également membre de la Commission Télétravail de La Mêlée.

 

Bientôt un réseau régional des Tiers lieux …

« Le but est de co-construire avec l’ensemble des acteurs de Midi-Pyrénées convaincus que l’on peut, aujourd’hui, grâce aux solutions numériques, vivre et travailler autrement » affirme Annie Fachetti, co-animatrice et à l’initiative de la création de la commission en 2012. «La Commission Télétravail & Espaces Collaboratifs a lancé un vaste chantier de recensement des tiers lieux de Midi-Pyrénées afin de dresser une cartographie présentée lors de l’une des tables rondes par Stéphane Capgras, co-animateur de la Commission. Ces informations feront l’objet d’une publication d’ici la fin de l’année. Toutes les personnes gérant, animant ou ayant un projet de Tiers lieux et qui n’ont pas encore été contactées par la Commission peuvent donc se manifester via le mail de la commission (teletravail@lamelee.com). Environ 40 tiers-lieux auraient ainsi été créés en Midi-Pyrénées.
En lien avec l’inventaire des tiers lieux, la Commission initie, depuis quelques mois, une démarche de constitution d’un réseau régional des Tiers Lieux avec pour objectif de faciliter l’accès aux informations pour les entreprises, les collectivités et les salariés afin d’identifier, très facilement, les lieux où il est possible de travailler à distance, dans des conditions optimales et professionnelles. Cela implique donc un ensemble de services et d’outils communs à l’ensemble des tiers lieux pour promouvoir ces infrastructures encore méconnues. 
Midi-Pyrénées compte à ce jour près de 40 tiers lieux publics ou privés et enregistre une quinzaine de projets nouveaux à court ou moyen terme. Des projets qui concernent l’ensemble des départements de la Région avec quelques précurseurs tels l’Ariège, le Gers, l’Aveyron et le Tarn (via notamment le réseau Cowork’in Tarn).

 

Un engagement de Midi-Pyrénées…

« Ces initiatives locales récentes ou plus anciennes auront probablement besoin du soutien de la Région qui dispose aujourd’hui de quelques dispositifs pour aider financièrement et conseiller les entreprises à franchir le pas de ces nouvelles organisations. Mais nous souhaitons qu’elle aille plus loin en soutenant des programmes d’informations, de sensibilisation, de formation … et en participant à la pérennité des tiers lieux existants ou en projet » rappelle Annie Fachetti, également animatrice du programme Ariège Télétravail. 
Les tables rondes organisées en juin dernier ont accueilli plus d’une centaine de participants convaincus ou curieux de ces nouvelles pratiques. De nombreuses informations concernant leur déroulé sont accessibles sur le nouveau réseau social d’entreprise UbiXr lancé par Vigisys lors de La Mêlée Numérique et dont la Commission est partenaire, persuadée de la pertinence de ce nouvel outil pour fédérer et impliquer la communauté « télétravail et coworking » de Midi-Pyrénées et au-delà.

 

… et une collaboration avec l’Aquitaine

Par définition, le télétravail ne se fonde pas sur les limites administratives. En l’occurrence, les acteurs de Midi-Pyrénées présents recevaient la Coopérative des Tiers-Lieux de l’Aquitaine, représentée par Martine Puig, administratrice de cette structure. « L’enjeu est le même dans tous les départements, explique Martine Puig, par ailleurs responsable du tiers-lieu « La Fontaine » à Agen : il faut rendre les nouvelles façons de travailler plus visibles et rappeler les preuves de leur efficacité. La réunion des tiers-lieux et du numérique et d’un tiers-lieu permet d’associer l’efficacité et l’animation. ».

Pascal Boiron, MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée numérique fête ses 15 ans

La Mêlée numérique fête ses 15 ans | Toulouse networks | Scoop.it

Du 24 au 26 juin au centre des congrès Diagora de Toulouse à Labège. Renseignements et inscriptions sur le site de la Mêlée numérique.



Toulouse, ville rose mais surtout digitale depuis sa labellisation French Tech en novembre 2014. En effet, Toulouse est la première métropole française en ce qui concerne l’édition de logiciels applicatifs, la programmation informatique et les technologies de l’information et de la communication.

C’est dans ce contexte favorable que la Mêlée numérique, le grand rendez-vous des TIC dans le sud-ouest, va fêter ses quinze ans au centre de congrès Diagora Toulouse-Labège. Du 24 au 26 juin, tous les publics sont conviés afin de découvrir le nouvel Homo Numericus, l’homme connecté de 2015. Parrainée par Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du numérique, cette dix-neuvième édition devrait réunir près de 5000 visiteurs.

Durant ces trois jours, trois thématiques principales seront abordées : le numérique dans notre vie quotidienne, la ville du futur et intélligente, ainsi que les outils digitaux dans notre vie professionnelle. Près d’une centaine animations seront réalisées tout au long de ce salon connecté afin de comprendre comment l’homme se comporte face à ces nouvelles technologies. La Mêlée numérique abritera notamment la septième édition du Forum des décideurs informatiques, et sera l’occasion d’honorer les lauréats des treizièmes Trophées de l’économie numérique.

Jacques Le Bris's insight:



Remember MN 2014 :

https://youtu.be/fMqOBCEjmC4


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

15e Salon de la Mêlée Numérique : les temps forts de l'événement

15e Salon de la Mêlée Numérique : les temps forts de l'événement | Toulouse networks | Scoop.it


Pour sa 15e édition, le salon de la Mêlée Numérique prend de l'ampleur. L'événement incontournable du numérique à Toulouse ouvrira ses portes du 24 au 26 juin prochain. Il proposera des rencontres entre grands groupes et startups, mais s'ouvre également au grand public. La secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire y interviendra par vidéo-conférence depuis New-York.

15 ans. Plus qu'un anniversaire, c'est une date symbolique pour la Mêlée Numérique, cette association créée en 2000 qui fédère aujourd'hui 550 adhérents. "C'est un événement de passage d'une ère à l'autre, assure Édouard Forzy, le co-président de la Mêlée. On observe une maturité chez les collectivités territoriales, les entreprises et les usagers qui s'emparent du numérique. Il y a un vrai engouement."

Pour rendre compte de ce moment charnière, le 15e salon de la Mêlée numérique met les petits plats dans les grands. Trois journées sont prévues du 24 au 26 juin (contre deux l'an dernier), pour "rendre compte plus largement la montée en puissance du numérique dans tous les secteurs d'activités et dans toutes les actions du quotidien". Réservé aux professionnels, ce salon s'ouvre cette année au grand public. "Nous allons aborder des sujets plus larges et les journées des 25 et 26 juin seront plus ouvertes aux usagers", précise Édouard Forzy.

French Tech

À l'occasion du salon, Toulouse accueillera des représentants des 8 autres métropoles labellisées French Tech, ainsi que ceux des territoires pas encore labellisés, pour faire un premier bilan sur le label obtenu à l'automne dernier. Après une réunion jeudi 25 dans la matinée, une visio-conférence devrait permettre à Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du numérique et marraine de l'événement, de s'exprimer en direct depuis New York où elle mènera une délégation d'entreprises françaises de la French Tech.

 

Les temps forts

Les nombreux rendez-vous, conférences et tables rondes devraient réunir 400 conférenciers, 150 exposants et accueillir 5 000 visiteurs. Plusieurs personnalités sont attendues : Entre autres, Stéphane Distinguin, président de Cap Digital, Guy Mamou-Mami,président de Syntec Numérique, Thomas Nicholls, vice-président de la communication chez Sigfox, et Mathieu Gabard, responsable du marketing de Twitter France.

Le salon permettra la rencontre entre 50 grandes entreprises et 50 startups. Cette opération, baptisée "Very big meet the big" sera l'occasion pour ces sociétés de présenter leurs stratégies et projets.

Comme l'an passé, un marathon des 36 heures de l'innovation, l'"Innovation Jam Hack The City" donnera pour mission à ses participants d'imaginer des solutions sur le thème du "Vivre ensemble dans la Ville intelligente".

 

Trophées de l'économie Numérique

La 13e édition des trophées récompensera les entrepreneurs du numérique dans cinq catégories : territoires et citoyenneté ; usages numériques et performance ; croissance et potentiel international ; transition énergétique ; startup. Des prix spéciaux seront également décernés, dont un prix Femina numerica et Homo numericus. L'année dernière, c'est l'entreprise Naïo Technologies qui a été distinguée par le Grand Prix des Trophées du numérique.


Gael Cerez

@GaelCerez



more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée Numérique lance "starter", un programme destiné aux jeunes patrons du numérique

La Mêlée Numérique lance "starter", un programme destiné aux jeunes patrons du numérique | Toulouse networks | Scoop.it

La Cantine Toulouse abrite en son sein une dizaine de start-up


La Mêlée numérique a lancé en janvier dernier "Starter". Ce programme s'adresse aux porteurs de projets qui vont franchir le cap de l'entrepreneuriat, et aux start-up qui souhaitent renforcer leur structure pour pouvoir évoluer dans les meilleurs conditions.

 

La Mêlée Numérique, en collaboration avec Toulouse Métropole, va mettre à profit son réseau d'experts et de professionnels du numérique, pour les mettre en relation avec des start-up et porteurs de projet. Ce programme, lancé en janvier dernier, est en phase d'expérimentation. Il devrait être véritablement mis en place au sein de la Cantine Numérique à partir du mois de juin 2015.

"C'est une étape qui vient en amont de l'incubateur et de la pépinière d'entreprises. Nous mettons en relations des porteurs de projets qui ont intégré La Cantine avec des personnes qualifiées qui ont l'envie et les compétences d'amener leurs expertises" précise Denis Tordo, coordinateur du programme Starter.

En fait, ce programme existait déjà depuis plusieurs années mais sous différentes appellations. Le "Co-working+" permettait, de la même manière, la mise en relation entre professionnels et porteurs de projet. Le Step (STudent Entrepreneurship Program) était un programme qui s'adressait aux étudiants intéressés par l'entrepreneuriat. Ces différentes structures sont désormais réunies sous la même appellation : "Starter". "Nous avons tout regroupé pour avoir une meilleur visibilité" précise Denis Tordo.

Des projets sélectionnés

" Chaque projet est soumis à un jury d'experts", explique Édouard Forzy, co-président de La Mêlée Numérique.

"Ce "Crash Test" soumet le projet à un jury d'experts qui va appuyer là où ça fait mal et trouver les failles dans le modèle économique d'un projet" détaille Denis Tordo.

Ainsi, 21 start-up et porteurs de projets, dont une dizaine d'entre elles est déjà hébergée par la Cantine, ont été sélectionnés pour recevoir cet accompagnement. Ils participeront à plusieurs ateliers pour pouvoir comprendre les rouages d'une entreprise. Au programme : stratégie de communication, formation au community management, création d'un business model, rencontre avec un "business angel".

Les ateliers sont gratuits pour les étudiants et payants pour les entrepreneurs (de 100 à 300 € en fonction de l'accompagnement). Pour les jeunes entrepreneurs, cet investissement leur permet de s'assurer de la pérennité économique de leur projet.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Axelle Lemaire à Toulouse vendredi pour parler spatial et numérique

Axelle Lemaire à Toulouse vendredi pour parler spatial et numérique | Toulouse networks | Scoop.it

Axelle Lemaire sera vendredi 13 février à Toulouse. C'est la première fois que la secrétaire d'État au Numérique se rend dans la Ville rose depuis la labellisation "French Tech" acquise en novembre dernier. Elle devrait notamment visiter La Cantine et la Tic Valley.

 

C'est "une super nouvelle" pour Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du Numérique, et pour tous les acteurs du secteur à Toulouse.
Après plusieurs rendez-vous manqués, Axelle Lemaire a enfin confirmé sa venue dans la Ville rose, ce vendredi 13 février. "Axelle Lemaire souhaite venir à Toulouse pour rencontrer les acteurs du numérique et du spatial", précise Bertrand Serp. À noter que la secrétaire d'État a rendez-vous mercredi matin (11 février) pour un entretien avec Jean-Paul Herteman, président directeur général du Groupe Safran (aéronautique, astronautique, défense et sécurité).

Visite de La Cantine

Si le programme de la secrétaire d'État à Toulouse n'est pas encore défini, on sait déjà qu'elle sera présente toute la journée. Elle visitera notamment La Cantine, rue d'Aubuisson, lieu "totem" de Toulouse French Tech (qui déménagera bientôt sur le Quai des Savoirs), ainsi que la Tic Valley. "C'est une vraie reconnaissance, se réjouit Bertrand Serp. La preuve qu'on bouge, qu'on fait du bon boulot."

La secrétaire d'État pourrait notamment déjeuner avec Jean-Luc Moudenc et plusieurs start-upper toulousains. Hasard du calendrier, l'accélérateur de start-up privé Ekito, moteur de la French Tech Toulouse, inaugure le soir-même son nouveau bâtiment, le  Grand Builder. Va-t-elle s'y rendre ? En raison de son statut de secrétaire d'État, c'est la préfecture qui gère désormais le planning d'Axelle Lemaire.

Pour rappel, Toulouse fait partie des premières métropoles françaises labellisées French Tech. C'est Philippe Coste, directeur d'Epitech Toulouse, qui a endossé le rôle de directeur délégué French Tech Toulouse. Lui aussi se réjouit, car, il l'a avoué devant 200 personnes le 20 janvier (lors de la table ronde "Numérique, la troisième révolution industrielle") : "Axelle Lemaire, je l'adore !".

Après Fleur Pellerin, qui occupait le même poste avant elle, Axelle Lemaire est un des membres du gouvernement les plus appréciés des entrepreneurs.

Jacques Le Bris's insight:

@FrenchTech_Tlse

@LaCantine_Tlse

@La_Melee

@TICVALLEY

@scoopit

@sigfox

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Motion : Start-up, c'est jusqu'à quel âge ?

Interview réalisée dans le cadre de la Mêlée Numérique 2014 Intervenants :

Sébastien Ruf - Fondateur Velcome

Alain Prallong - Président Cinov IT

Alain Roura


Journaliste : Pascal Boiron

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Motion : L'usine du futur arrive, portrait robot

Interview réalisée dans le cadre de la Mêlée Numérique 2014 Intervenants :

Jean Paoletti - Directeur Régional ERDF

Jean-Marie Vigroux - Président Sylob

Journaliste : Pascal Boiron..

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Etudiants-entrepreneurs : l'ENSEEITH et La Mêlée signent une convention

Etudiants-entrepreneurs : l'ENSEEITH et La Mêlée signent une convention | Toulouse networks | Scoop.it



La Mêlée et l’école d’ingénieurs ENSEEITH-Polytechnique Toulouse (N7-INP) viennent de signer une convention de partenariat pour lancer le programme STEP, destiné aux « étudiants-entrepreneurs ».

Le 12 juin 2014, l’association La Mêlée et l’école d’ingénieurs ENSEEITH-Polytechnique Toulouse (N7-INP) ont signé une convention de partenariat portant notamment sur le lancement du programme STEP (STudent Entrepreneurship Program). Cette convention a été signée par Olivier Simonin, Président de l’INP Toulouse, Alain Ayache, Président de l’ENSEEITH-INP et Edouard Forzy, co-Président de La Mêlée (de gauche à droite sur la photo, avec les bérets roses de la French Tech). Ce programme est ouvert à l’ensemble des jeunes entrepreneurs de Midi-Pyrénées et permet aux étudiants de N7-INP d’accéder gratuitement aux ressources de La Mêlée (conférences, locaux de la Cantine Toulouse…).
A l’occasion de la signature de cette convention, les premiers à obtenir le statut « étudiant-entrepreneur » sont venus présenter leur projet. Parmi eux, on peut notamment citer :
- Ebet (paris en ligne pour jeux vidéo),
- Désalinisation (traitement de l'eau de mer économique),
- Moovup (service de web-to-store pour redynamiser les villes moyennes),
- Béton (un nouveau béton polymère « plus esthétique, plus léger et moins cher »).

MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

"Start-up Assembly" : les start-up du numérique ouvrent leurs portes à Toulouse. Interview de Bertrand Serp

"Start-up Assembly" : les start-up du numérique ouvrent leurs portes à Toulouse. Interview de Bertrand Serp | Toulouse networks | Scoop.it


Bertrand Serp


Du 12 et 14 juin, le grand public toulousain sera convié à faire connaissance avec les entrepreneurs et start-up du numérique du territoire. La manifestation, baptisée "Start-up Assembly", est coordonné par Toulouse Métropole dans le cadre du Festival French Tech, lancé en début de semaine par la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du numérique, est le porteur de projet. Interview.

Comment va se dérouler le Festival French Tech à Toulouse ?

Le festival est un événement national. Nous saisissons la balle au bond à Toulouse, et nous allons en profiter pour présenter au grand public les start-up et entrepreneurs du numérique de notre écosystème. Nous organisons la Start-up Assembly, qui est en fait le nouveau nom des Journées du patrimoine des start-up. Les startups de la French Tech ouvriront leurs portes pour permettre de découvrir leur projet, leur fonctionnement et surtout leur motivation. Cela se passera à La Cantine, les 12 et 13 juin, mais aussi à la TIC Valley, car le Sicoval est partenaire de Toulouse Métropole pour porter le projet Toulouse French Tech. Le but est clair : buzzer, et sensibiliser un public plus large à la thématique du numérique.

Quand sera envoyé le dossier de Toulouse pour l’obtention du label French Tech ?

Il sera envoyé fin juin aux services de David Monteau, directeur de la French Tech, à Paris. Une première vague de labellisation aura lieu à l’automne et je souhaite que Toulouse fasse partie des premières métropoles labellisées.

Quels sont les atouts du dossier toulousain ?
Notre capacité d’innovation, la qualité de nos accélérateurs de start-up, la présence de pépites parmi nos entreprises et l’appui de grands groupes. Notre écosystème est diversifié, et puissant. Et surtout, nous jouons collectif. Toulouse Métropole, le Sicoval, la TIC Valley, La Mêlée, Digital Place et la Cantine travaillent de concert.

Quelles sont ses faiblesses ?

Il n’y en a pas ! Mais je rappelle que ce n’est pas une compétition entre métropoles. Le but est de promouvoir le territoire, pas de se faire la guerre.

Que va changer, concrètement, l’obtention de ce label pour l'écosystème numérique toulousain ?
Il va donner à Toulouse un rayonnement international. Le but est de dire aux start-up étrangères "venez chez nous, venez en France, vous y serez bien accueillies". Et puis il y a aussi des financements : 200 millions d'euros seront investis dans des initiatives privées, principalement des programmes d’accélération, tels le Camping de la TIC Valley. Les entreprises en croissance des métropoles labellisées bénéficieront également d’un accès favorisé aux offres de BPI France et d’Ubifrance.

propos recueillis par Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes | Toulouse networks | Scoop.it

Le 27 mai lors du salon de La Mêlée Numérique, le cluster des TIC en Midi-Pyrénées Digital Place propose un Innovation IT Day : une journée de rencontres entre laboratoires de recherche publique, PME innovantes et grands comptes industriels. Objectifs : faire du réseau et donner naissance à de véritables collaborations. Voici le programme.

"Jamais on n’a réuni autant d’entreprises innovantes et de chercheurs dans le domaine du numérique au même endroit et au même moment." Jean-Pierre Bayol, directeur de Digital Place, est l’organisateur de l’Innovation IT Day, le 27 mai à Diagora Labège. Son objectif est clair : "créer des passerelles pour que la recherche se transforme en projet d’entreprise", une discipline qui "n’est pas le point fort de la France" selon lui. Cette journée, qui se tient dans le cadre de La Mêlée Numérique, doit donc mettre en relation trois mondes qui se rencontrent encore trop peu : les laboratoires de recherche publique, les PME innovantes et les grands groupes industriels "pour qu’ils puissent se connaître et s’identifier". Cet événement est la version améliorée des "Rencontres PME / Laboratoires" déjà organisées régulièrement par le cluster.

Les chercheurs
L’Irit, le Laas, le Certop, l’IMT, l’Isae, l’Insa, les Mines d’Albi et TSE seront présents, avec une vingtaine d’équipes de recherche. Via des posters, des ateliers et des présentations de thèses, elles révèleront 50 projets de recherche, tous destinés à apporter des solutions numériques aux entreprises. 5 thématiques ont ainsi été choisies : mobilité, internet des objets, cloud, big data et e-santé.

"Par exemple, les Mines d’Albi présenteront un projet qui cherche à améliorer la gestion des situations de crise (inondation, accident grave) grâce aux objets connectés. L’IMT et l’Insa proposeront une solution pour transformer les données big data en statistiques et le Laas parlera d’une solution permettant d’utiliser les systèmes GSM et GPS tout en protégeant sa vie privée."

Les entrepreneurs
En face des chercheurs, les chefs d’entreprise. "En plus de la présentation des projets de recherche, qui est ouverte à tous, nous proposons des rendez-vous privés de 10 minutes, en one to one, entre les équipes de recherche et les PME", précise Jean-Pierre Bayol. 21 PME seront présentes, parmi elles les sociétés MyFeelBack, Netwaves, Synox, Orme, Myfox ou encore Gaiddon Software.

Les grands groupes ne sont pas en reste : Airbus, Actia, Turbomeca, Orange, Laboratoires Pierre Fabre, Air France, Capgemini et Oracle iront également à la rencontre des PME. "Les grands comptes ont compris qu’ils ont besoin d’innovation numérique. Ils ont compris aussi que les acteurs de cette innovation sont présents en Midi-Pyrénées", décrit le directeur de Digital Place.

Enfin, à 11h30, une table ronde se tiendra autour des écosystèmes numériques : "Les écosystèmes numériques de demain se construisent autour de Google, Amazon, Sales Force ou l'Open Source, bousculant les acteurs traditionnels que sont Microsoft, IBM, Oracle.... Tous préparent l'avenir avec des offres dédiées aux start-up et entreprises numériques. Il s’agit de savoir lesquels choisir et comment les utiliser", explique Jean-Pierre Bayol. Des représentants d’IBM, Capgemini, Petal Links, et Oracle interviendront lors de cette table ronde.

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée Adour est née le 18 avril 2014

La Mêlée Adour est née le 18 avril 2014 | Toulouse networks | Scoop.it


La Mêlée Adour a été fondée, par Emmanuel Dubié, Directeur de Crescendo, Franck Michaux, fondateur de Map Your Dream et Christophe Blazquez, formateur (2ème, 3ème et 4ème en partant de la gauche).


L’association La Mêlée, dont le siège est à Toulouse, a désormais un équivalent basé à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées : La Mêlée Adour, qui est hébergée par la pépinière d’entreprises Crescendo. L’inauguration officielle aura lieu mi-juin.

La Mêlée Adour est née ce 18 avril avec la signature d’une convention entre les associations La Mêlée et Crescendo, installée à Tarbes. Crescendo est à la fois une « couveuse » et une « pépinière » d’entreprises, soutenue par l’Europe, l’Etat français, le Conseil Général des Hautes-Pyrénées et le Grand Tarbes. Au sein de ses locaux, elle héberge en moyenne 75 activités économiques (50 en « couveuse » et 25 en « pépinière »).
De son côté, l’association La Mêlée, basée à Toulouse, ne cesse de grandir et compte désormais près de 600 adhérents : le fait de créer des structures équivalentes dans les différents départements de Midi-Pyrénées devient une nécessité, notamment afin d’animer les écosystèmes locaux du numérique sans demander aux entrepreneurs concernés de se déplacer à chaque fois.


Concrètement, Crescendo met à la disposition de La Mêlée Adour un tiers-lieu qui comprend :
- un espace de coworking de 40 m², équipé d’ordinateurs et qui affiche pour l’instant un débit de 20 Mbit/s,
- deux salles de réunion,
- un espace « lounge » et cafétéria,
- une salle de conférence de 130 places qui sera opérationnelle à partir d’octobre 2014 (les travaux vont commencer fin avril et cette salle sera utilisée pour les réunions du Grand Tarbes et elle sera équipée d’un système de visioconférence tandis que toutes les places de l’amphithéâtre seront sonorisées).


La Mêlée Adour : 400 000 personnes sont concernées

Ce n’est bien sûr pas un hasard si les fondateurs ont choisi le nom « Mêlée Adour » (et pas « Mêlée Tarbes » ou « Mêlée Hautes-Pyrénées ») : l’Adour transcende les limites administratives et concerne au bas mot 4 départements (les Hautes-Pyrénées, le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques) et deux régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées). MID e-news a interrogé l’un des trois fondateurs de La Mêlée Adour, Christophe Blazquez, formateur, consultant et auteur dans le domaine du web (les deux autres sont Emmanuel Dubié, Directeur de Crescendo et Franck Michaux, fondateur de Map Your Dream).

Christophe Blazquez : « Notre priorité, c’est le triangle Tarbes-Pau-Lourdes »

- Pourquoi avoir créé La Mêlée Adour ?
Christophe Blazquez : Notre constat de base a été qu’il est essentiel pour les territoires d’avoir un lieu où les acteurs du numérique puissent se rencontrer. Si nous l’avons appelé « La Mêlée Adour », c’est justement parce que les bassins d’emploi et les bassins de vie se sont forgés au fil des siècles alors que notre découpage administratif n’a finalement qu’un peu plus de 200 ans. Si on pense au bassin de l’Adour dans son intégralité, il concerne directement ou indirectement 4 départements : les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Atlantiques, le Gers et les Landes. Notre objectif prioritaire avec La Mêlée Adour est de réunir les acteurs du « triangle » Tarbes-Pau-Lourdes. Certes, cela implique deux départements et deux régions distincts, mais il faut savoir que, par exemple, l’autoroute permet d’aller facilement deTarbes à Pau et que le territoire en question est fort de 400 000 habitants

- Les principaux utilisateurs des espaces de coworking sont les étudiants : est-ce qu’il y a un potentiel à Tarbes dans ce domaine ?
Christophe Blazquez : Les 15 communes de l’agglomération de Tarbes représentent à elles seules près de 80 000 habitants et c’est une ville universitaire importante : plus de 5 000 étudiants, soit le deuxième pôle en Midi-Pyrénées, de plus avec des liens forts avec les universités de Toulouse. Le potentiel existe donc et il est important. La encore, il faut que La Mêlée Adour s’intéresse également à Pau, qui compte plus de 11 000 étudiants.

- Quelles seront les premières actions de La Mêlée Adour ?
Christophe Blazquez : La première sera d’aller au salon La Mêlée Numérique les 27 et 28 mai à Toulouse, ce qui est logique. Nous ouvrirons également en mai un site Internet dédié qui sera "lameleeadour.com". Ensuite, nous pensons réunir environ 150 acteurs du numérique pour l’inauguration officielle de La Mêlée Adour, qui aura lieu le 18 juin. A partir de septembre nous organiserons différents types d’évènements : des barcamps, des visites d’entreprises, des ateliers, des petits déjeuners, etc. Citons également les fablabs, avec lesquels nous souhaitons avoir des relations fortes : depuis mars 2014, il y en a un à Tarbes et deux à Pau. Enfin, La Mêlée Adour disposera à partir d’octobre 2014 d’une salle de conférence de 130 places, très bien équipées et qui pourra échanger en visioconférences avec d’autres évènements, qui auraient lieu par exemple à La Mêlée à Toulouse.

Nous ouvrirons également en mai un site Internet dédié, www.lameleeadour.com, ainsi qu'un blog et des profils sur les réseaux sociaux.


Pascal Boiron, MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Cantine Toulouse lance le Coworking+

La Cantine Toulouse lance le Coworking+ | Toulouse networks | Scoop.it

Alors qu’elle vient de fêter son 1er anniversaire, la Cantine Toulouse lance un nouveau service : « Coworking+ », qui veut être un trait d’union entre le travail collaboratif et la création d’entreprise.

« Un programme de pré-incubation » : c’est ainsi que la Cantine Toulouse définit son nouveau service Coworking+. Concrètement, il s’agit donc d’accompagner les coworkers durant les étapes qui précèdent la création d’une entreprise, notamment pour que les porteurs de projets se préparent à répondre aux questions qu’on leur posera inévitablement.

 

Dans cette perspective, la Cantine Toulouse (et La Mêlée, chargée de l’animation de la structure) a décliné son offre autour de trois axes :

- Accelerator (des rendez-vous chaque jeudi avec des experts membres de la Mêlée),

- SmartUp (un concours régional destiné à donner le maximum de visibilité aux meilleurs projets)

- et Be a Star (une formation aux méthodes de communication, depuis le pitch jusqu’à l’organisation d’une campagne de communication).

Jacques Le Bris's insight:

http://lacantine-toulouse.org/coworkingplus-coworking

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée Numérique 2013 : l'HOMO NUMERICUS EST LA !

Retrouvez la 17ème édition du salon La Mêlée Numérique à Toulouse en images. Organisée par l'association La Mêlée les 5 et 6 juin 2013, et placée sous le haut-patronage de Mme la Ministre Fleur Pellerin, La Mêlée Numérique est la rencontre TIC incontournable en France, et l'événement de référence pour le rayonnement de l'innovation et du numérique de la région Midi-Pyrénées.

http://www.meleenumerique.com

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

 Fitting Box à l'honneur des 13e trophées de l’économie numérique

 Fitting Box à l'honneur des 13e trophées de l’économie numérique | Toulouse networks | Scoop.it

La première journée du salon de la Mêlée Numérique s'est achevée par la remise des trophées de l’économie numérique.

- Fittingbox est le lauréat du Grand Prix de l’économie numérique pour ses dispositifs innovants dédiés aux professionnels de l’optique (essayage virtuel des lunettes en 3D). Egalement nominée dans la catégorie « croissance, rayonnement et potentiel international », l’entreprise basée à Labège est finalement repartie avec le meilleur prix toutes catégories confondues. Plus de 70 candidatures ont été déposées pour ce trophée, soit la majorité des candidatures.

- Equivote est le lauréat de la catégorie « territoire et citoyenneté » : la plate-forme démocratique de débat et de vote sur les lois du Parlement a séduit un jury qui cherche « à faire du citoyen un véritable acteur sur le territoire ». 

- Spie a remporté le prix de la catégorie « usages numériques et performance ». Il récompense ses multiples solutions dans le domaine de l’énergie et de la communication. 

- Loliplop rafle la mise dans la catégorie « start-up » grâce à son application d’apprentissage ludo-éducative de la programmation informatique. 

- Illicar est le lauréat de la catégorie « transition énergétique » grâce à une application de co-voiturage pour les trajets quotidiens.

- Lyra Network n’est pas passée inaperçue : en plus de remporter le prix dans la catégorie « croissance, rayonnement et potentiel international », l’entreprise spécialisée dans le paiement e-commerce en a profité pour annoncer le recrutement d’une trentaine de collaborateurs.

- Pradeo Security Systems profite de la fusion des régions pour remporter le « trophée Languedoc-Roussillon ». Cet éditeur de systèmes de solutions de sécurité, notamment dans les applications mobiles, ne rentrera donc pas bredouille à Montpellier.

- Cocolico a remporté le  « prix coup de cœur Christine Empociello » : également nominée dans la catégorie « croissance, rayonnement et potentiel international », cette entreprise montalbanaise de personnalisation de textiles pour enfants a attiré la sympathie du jury. 

- La 13ème édition a vu naître deux nouveaux prix : le prix femina numerica et homo numericus. « Ce qui nous intéresse n’est pas la technologie mais l’humain qui demeure derrière l’invention » rappelle Edouard Forzy, président de la Mêlée. Chez les hommes, Philippe Coste a remporté le prix du public tandis qu’Eric Charpentier celui du jury. Chez les femmes, Aurore Beugniez a conquis le cœur du public et Carole Maurage celui des jurés.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hack The City - Etape 1 & 2 - Vision & Challenge Workshop à La Cantine Toulouse

Hack The City - Etape 1 & 2 - Vision & Challenge Workshop à La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it
ETAPE #1 & 2Hack The City Vision and Challenge Workshop - Permis de déconstruire la villeLicense to Hack 0015 - #HTC15Vendredi 5 juin - 8h30/18h00 - La Cantine Toulouse


Urbanistes, marqueteurs, architectes, élus,

ingénieurs, chercheurs, designers, entrepreneurs,

communicants, ergonomes, employées municipales,

étudiantes, sociologues, experts, visionnaires...

Participez à Hack The City pour transformer la ville et développer ensemble des solutions concrètes pour la transformer.

Que deviennent les services, le quartier, la démocratie, l'espace public dans la ville d'aujourd'hui et de demain où les citoyens changent leurs comportements et leurs usages, poussant une nouvelle organisation urbaine à mesure que se développe la transformation digitale de la société. Quel est le sens du vivre ensemble dans la Smart City?

Nous proposons travailler autour des 4 thématiques suivantes:

Les citoyens et...

  • leur quartier
  • leurs élus
  • leur espace public
  • leurs services

dans la Smart City

Pourquoi participer ?

Transformer, vivre, bouger la ville pour vous et par vous : 
Vous habitez la cité, vous y travaillez, vous la connaissez, vous l’aimez, vous la vivez. Vous avez envie de la réfléchir et de la bouger, de la rendre plus innovante, plus en avance, mieux appropriée à vos besoins. 
Habitants, acteurs socio-économiques, acteurs publics, associations : participer à Hack The City, c’est vous approprier votre cité et développer ensemble des solutions concrètes pour l’améliorer.

Et si on essayait de voir plus loin ensemble ?

Le déclaratif ne fonctionne pas, comme le soulignait déjà Henri Ford et le répétait Steve Jobs « Ne demandez pas au gens ce qu’ils veulent, ils ne le savent pas ». 
Voilà pourquoi nous avons opté pour une rencontre collaborative et créative qui met en jeu :

  • L’intelligence collective
  • La fertilisation croisée
  • La stimulation de votre cerveau droit

Ce rassemblement, animé par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative, nous permet de débattre, réfléchir, se mettre d’accord et poser ensemble, à partir des thématiques proposées, des visions de nos idéaux.

Une « carte » de visions communes de la thématique se dégagera, sans laisser de côté ce qui est apparu « à la marge ».

Le Vision Camp de 8h30 à 12h30

Inspiré du concept Barcamp, le Vision Camp est une rencontre ouverte et participative, animée par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative pour nous permettre de débattre, réfléchir, se mettre d’accord et poser ensemble, à partir des thématiques proposées, des visions de nos idéaux.

Hack the City Challenge Workshop de 13h30 à 18h

Ce workshop, ouvert et participatif, animé par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative, permet de sélectionner, clarifier et enrichir les défis à relever pour développer des projets, à partir des visions et attentes posées le 18 mai lors de l’étape 1.

Et si on transformait la ville, ensemble ?

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Un nouveau Conseil d'Administration pour La Mêlée

Un nouveau Conseil d'Administration pour La Mêlée | Toulouse networks | Scoop.it

Lors de son assemblée générale du 2 avril 2015, l’association La Mêlée a procédé à l’élection de 22 membres de son conseil d’administration, qui en compte 32 au total. 6 nouveaux administrateurs (3 femmes et 3 hommes) arrivent ainsi aux commandes.

22 administrateurs ont été élus ce jeudi 2 avril 2015 lors de l’assemblée générale annuelle de l’association La Mêlée. La liste complète des personnes élues figurent ci-dessous mais on note l’arrivée de 6 acteurs du numérique qui entament leurs premiers mandat (la mention « nouvel(le) élu(e) » figure après leur nom entre parenthèse. En l’occurrence, il faut préciser que la parité est plus que respectée parmi les nouveaux membres du Conseil d’Administration : 4 femmes et 2 hommes. 


Les 22 membres du Conseil d’Administration élus le 2 avril :
- Thierry Arène (CRM Factory),
- Hélène Bely-Puche (Umanove, nouvelle élue),
- Philippe Boissier (Zayo, nouvel élu),
- Simon Bretin (Inforsud Diffusion),
- Hugues Brunel (Fullsave),
- Marc Canitrot (Prometil),
- Eric Charpentier (Payname),
- Alexandre Dandan (Poult, nouvel élu),
- Annie Fachetti (Ariège Expansion), 
- Jean-Marc Gomis (INSIEME),
- Claire Gréco (Veolia, nouvelle élue),
- Alix Howard (Web Appeal),
- Jean-Pierre Jessel (IRIT),
- Eric Lebris-Rède (La Poste),
- Christian de Montmagner (In Toulouse)
- Thomas Pedoussaut (Synergi),
- Maria’Lena Pietri (MD-Connect, nouvelle élue),
- François de Rochebrune (Etoile Dièse),
- Sophie Sellerian (Digital Campus, nouvelle élue),
- Jean-Julien Urbain (SCOP EMA),
- Yannick Vachon (Projetic People),
- Henry Vincent (2I Portage)

 

Les 10 membres du Conseil d’Administration, fondateurs et élus permanents ou élus l’an dernier sont :
- Philippe Bourgela (Groupe Cargo),
- Stéphane Contrepois (co-fondateur de La Mêlée et PDG de MyFeelBack),
- Karine Cottin (Groupe Pierre Fabre),
- Janick Deny (ex Alcatel et Nextiraone),
- Catherine Epstein (CAPT’IN),
- Guillaume Faure (SFR),
- Edouard Forzy (co-fondateur de La Mêlée),
- Thomas Soulié (Mobix),
- Corine Verdier (consultante-formatrice à Sciences Po Toulouse, Ieco…)
- Olivier Trystram (Payname).

 

Au lendemain de cette élection, le Conseil d’Administration de La Mêlée compte donc 10 femmes (31,2%), contre 6 en 2014 et seulement 3 en 2013.

 


Déménagement en vue

Animée par une quinzaine de personnes (une vingtaine en intégrant les stagiaires, soit une équipe représentant 10 équivalents temps-plein), La Mêlée/La Cantine Toulouse inscrit plus que jamais ses actions dans la dynamique de la French Tech (l’agglomération toulousaine a obtenu le label French Tech en novembre 2014) et prépare notamment la prochaine édition du salon La Mêlée Numérique, dont la durée sera cette année de trois jours (au lieu de deux les années précédentes), notamment afin d'intégrer des thématiques ouverte à un public plus large que les années précédentes. Par ailleurs, La Mêlée a annoncé lors cette assemblée générale son déménagement et celui de la Cantine Toulouse vers le futur espace baptisé « Quai des Savoirs » (situé aux abords des allées Jules Guesdes).


Pascal Boiron, MID e-news

more...
sicoval's curator insight, April 10, 5:38 AM

Votre ajouter Aperçu ...

Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Animation et jeux vidéo : une production toulousaine qui devient sérieuse !

Animation et jeux vidéo : une production toulousaine qui devient sérieuse ! | Toulouse networks | Scoop.it

Animation, 3D, jeu vidéo, production audiovisuelle… Toulouse compte des fleurons et des pépites qui connaissent de beaux succès sur toute la planète.

 

Maurice, le pingouin-tigre et sa bande de joyeux amis déjantés ont conquis le monde. C’est en 2012 qu’ont débarqué sur France 3 Les as de la Jungle nés au sein du studio toulousain TAT Productions. Déclinée en long métrages et en séries, cette production a fait un carton dans 120 pays. Une reconnaissance internationale couronnée par le Kidscreen Award, du meilleur film d’animation 2013.

Créé en 2000 par deux frères, Jean-François et Éric Tosti, et David Alaux, le studio a d’abord produit des courts métrages et connu un premier succès au-delà de nos frontières avec la série Spike. La jeune société a grandi à la vitesse de la lumière, les productions de TAT occupent aujourd’hui une centaine de personnes. « Nous avons acquis une réelle reconnaissance en réalisant des produits 100% français avec un savoir-faire local, grâce au soutien de la Région et du CNC. Toulouse est désormais reconnu comme un pôle dynamique dans l’animation. Il y a des entreprises très complémentaires avec qui nous travaillons, notamment pour des versions jeux ou mobiles. »

L’aventure continue avec Les As de la jungle à la rescousse, coproduite par une autre société toulousaine, Master Films, déjà pré-vendue dans 180 pays et nominée aux International Emmy Kids Award 2014. France Télévisions vient de confirmer la commande d’une nouvelle saison II de cinquante-deux épisodes, actuellement en cours de réalisation, pour un budget de 7 millions d’euros. Plusieurs projets, dont quatre longs métrages pour le cinéma, sont lancés. « Nous avons des projets calibrés pour maintenir notre activité jusqu’en 2020. Désormais nous inspirons confiance et nous pouvons réunir des financements (télévision, CNC, Région, crédit d’impôt, partenaires, NDLR). La prévente à l’international nous garantit 30% sur les
ventes futures. » TAT réalisait en 2011 (vingt personnes) 600.000 euros de ventes de droits de diffusion, en 2015, les 5 millions d’euros seront dépassés.

Dynamisme contagieux

D’autres pépites toulousaines émergent dans ce domaine de l’animation. En 2003, naissait Xbo Films, créée par Dominique Deluze et Luc Camilli.
Après plusieurs films sélectionnés dans les festivals ou diffusés en télévision,
Xbo tourne actuellement plusieurs programmes en partenariat avec le studio La Ménagerie, dont la deuxième saison de la série pour jeune public Kiwi diffusée sur France 5. « Cette série de cinquante-deux fois cinq minutes représente un budget de deux millions d’euros et nécessite une vingtaine d’équivalents temps pleins sur un an », expliqueLuc Camilli. « Elle est en prévente à l’international. »

Une autre société toulousaine, Anoki, vient d’entrer dans la cour des grands. Elle assure la post-production (montage, bruitage, etc.) d’une série pédagogique pour France 4 produite par Milan Presse. 200 épisodes de Un jour, Une question ont été achetés par la chaîne. Mannuela Marque et Alwa Deleuze préparent d’autres projets pour le jeune public mais aussi des films et documentaires. Anoki vise ainsi un chiffre d’affaires de 300.000 euros pour 2014.

L’ensemble des acteurs de la filière animation, gaming, audiovisuel et 3D tente de s’organiser pour croiser les compétences, mutualiser les outils et faire fructifier un secteur en pleine ébullition au travers d’un futur cluster, en lien avec l’association La Mêlée. La seule production audiovisuelle représenterait près de 900 emplois dans la région. Audio Gaming, du son pour Tarantino Image 3D, simulation, réalité virtuelle…
Dans une filière transversale par nature, la rencontre entre le monde du divertissement et l’industrie peut s’avérer très fructueuse.

La start-up AudioGaming, spécialiste de la modélisation du son, travaille pour la télévision, le jeu vidéo et de très grands noms du cinéma. « Nous avons innové dans la synthèse sonore en temps réel avec la création d’une bibliothèque de vent qui a été utilisée pour le film de Tarantino Django Unchained, explique Amaury Laburthe, l’un des responsables de la société fondée en 2009 à Toulouse. « Nous travaillons aussi avec Lucas Films qui a produit la série Stars Wars. » Belle reconnaissance internationale pour la technologie d’AudioGaming qui développe également des projets avec Arte et participe à la coproduction de jeux vidéo. La société, positionnée d’autre part sur le Serious game, emploie sept personnes. Depuis 2012, elle double chaque année son chiffre d’affaires. Il devrait atteindre 300.000 euros en 2014.
La rédaction

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Motion : Crowd My City

Interview réalisée dans le cadre de la Mêlée Numérique 2014 Intervenants :

Juan Mora - Coordinateur CROWD MY CITY

Flore Mounier - Chercheur et collaborateur CROWD MY CITY


Journaliste : Pascal Boiron

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Motion : 3 start-up innovantes

Interview réalisée dans le cadre de la Mêlée Numérique 2014 Intervenants :

Elise Galipaud - Consultante KREACTIV

Gilles Moreno - Chef de projet SODOKEYS

Emmanuel Ruiz - Directeur Général COPSONIC

Journaliste Chantal Delsouc

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Motion : Numérique, les arguments du « local »

Interview réalisée dans le cadre de la Mêlée Numérique 2014 Intervenants :

Hugues Brunel - Directeur général de Fullsave Simon Bretin : Directeur général d'Inforsud Diffusion

Journaliste : Chantal Delsouc

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

▶ Mêlée Numérique 2014 : Conférence Twitter - Win the moment

▶ Mêlée Numérique 2014 : Conférence Twitter - Win the moment | Toulouse networks | Scoop.it
Mêlée Numérique 2014 : Conférence Twitter - Win the moment par Olivier GONZALEZ, DG de Twitter France

Crédits : Pinkanova

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

36 heures pour relever 12 défis : la Mêlée Numérique propose son marathon de l'innovation, Hack The City

36 heures pour relever 12 défis : la Mêlée Numérique propose son marathon de l'innovation, Hack The City | Toulouse networks | Scoop.it


L'Innovation Jam, dernière étape du "marathon", aura lieu pendant la Mêlée Numérique


Lors de la Mêlée Numérique (27 et 28 mai prochain à Labège) se tiendra un véritable marathon de l’innovation. 36 heures de travail non-stop pour une dizaine d’équipes qui tenteront de relever les défis de la future ville connectée : transports, communication, connaissances, etc. Objectif : trouver des solutions concrètes aux problématiques des entreprises et des utilisateurs. Découvrez les 12 défis proposés.

Comment faciliter la vie du citoyen au quotidien ? Comment accéder à la connaissance dans l’espace public ? Comment permettre l’accès à un habitat innovant ? Les 27 et 28 mai, pendant le salon de La Mêlée Numérique, plusieurs équipes pluridisciplinaires vont plancher sur ces problématiques et inventer la ville de demain. Porteurs de projets, designers, architectes, développeurs : pendant 36 heures non-stop (ou presque), entre 7 et 10 équipes vont relever 12 défis. Ces deux jours, baptisés "Innovation Jam", marqueront la 3e et dernière étape de "Hack the City", un programme d’innovation dont la particularité est de se baser sur des besoins concrets pour trouver des solutions.

"La première étape, c’est le ‘Vision Camp’, explique la conceptrice et animatrice du projet Carole Maurage. Nous avons, avec des entreprises et des personnes de la société civile, partagé des visions, croisé des expériences, pour identifier des besoins." ERDF (partenaire de Hack the City), La Poste, Météo France ou encore le Cnes ont participé à cette étape, ainsi qu’à la deuxième, le "Challenge Workshop". "Il s’agit de revenir à la réalité. De mettre les besoins identifiés en face des savoir-faire et de voir ce qu’il est concrètement possible de faire." Au total, 40 défis ont été identifiés, et seulement 12 seront au final proposés aux différentes équipes.

"Les équipes peuvent se présenter dès à présent ou bien se former le soir du 26 mai. La seule condition, c’est l’interdisciplinarité. Nous ne sommes pas là pour faire des lignes de code, ce n’est pas un hackathon de développeurs. Le but, c’est de sortir un projet innovant qui puisse trouver une application réelle." Une équipe sera donc composée d'au moins 3 personnes : un porteur de projet (marketing), un designer et un technicien (développeur). Carole Maurage s'attend à voir une dizaine d'équipes sur la ligne de départ. "Certaines voudront sûrement choisir le même défi, donc il ne seront pas tous traités", envisage-t-elle.

À la fin de ce marathon, les projets seront présentés à un jury le 28 mai au soir, lors de pitchs. À la clé : un accompagnement en expertise par de grands groupes, une pré-sélection au concours open data de Toulouse Métropole, ou encore une présélection pour le Camping de la TIC Valley.

Les défis

Les 12 défis seront rendus publics d'ici jeudi 15 mai, avec, pour chacun, des précisions techniques pour leur réalisation. En voici un échantillon :

•    Comment rendre la livraison en ville fluide et non bloquante ?
•    Comment centraliser, présenter et faciliter la compréhension et l'accès aux sujets 
complexes et aux grands enjeux de la cité ?
•    Comment faciliter la vie du citoyen dans ses activités du quotidien ?
•    Comment accéder à la connaissance dans l’espace public ?
•    Comment permettre l’accès à un habitat innovant, écologique et diversifié ?
•    Comment aider le visiteur de la cité à vivre une expérience d’itinéraire libre et inspiré?
•    Comment favoriser les liens entre habitants et étrangers à la ville ?
•    Comment faciliter l’accès à un service complet et intelligent de déplacement urbain ?
•    Comment faciliter l’innovation en mettant en relations chercheurs, entreprises, porteurs 
d’idées et passionnés ?

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Concours Défi numérique 2013 : L'appli Calendeev à l'honneur

Publiée le 14 oct. 2013

Jeudi 10 octobre 2013, dans le cadre de La Novela, lors de l'anniversaire de la Cantine Toulouse, ont été remis les prix du Défi Numérique 2013, qui avait pour objectif de favoriser la réutilisation des données publiques.
Le Grand Prix de Toulouse Métropole, doté de 8.000 euros, a été remporté par Julien Henot avec "Calendeev".

Pour lire l'article complet sur le site de Toulouse Métropole, cliquez sur le lien suivant : http://www.toulouse-metropole.fr/-/de...

more...
No comment yet.