Toulouse networks
45.1K views | +12 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

DigitalPlace ouvre des bureaux à Toulouse pour accueillir des startups

DigitalPlace ouvre des bureaux à Toulouse pour accueillir des startups | Toulouse networks | Scoop.it
DigitalPlace compte 200 entreprises adhérentes en Midi-Pyrénées. (Crédits : Rémi Benoit)

 

Le cluster du numérique DigitalPlace a inauguré 500m2 de locaux à proximité de la pépinière d'entreprises de Bordelongue pour héberger des startups.

 

DigitalPlace s'agrandit. Implanté depuis 2011 à Labège, le cluster d'entreprises du numérique de la Région Midi-Pyrénées a décidé d'ouvrir un deuxième site, cette fois à Toulouse.

"Grâce au partenariat avec Toulouse Métropole, nous nous sommes installés à Bordelongue, à proximité de la pépinière d'entreprises. Nous passons ainsi de 150 à 650 mètre carrés de surface de travail sur nos deux sites", détaille dans un communiqué Amélie Leclercq, la nouvelle directrice générale de DigitalPlace.

"Avec les bâtiments de Labège et Toulouse, nous pouvons dorénavant accueillir de façon temporaire des startups en phase de croissance, proposer des bureaux de passage à nos adhérents et continuer de développer notre activité."
Deux startups ont déjà investi les nouveaux locaux du cluster : Start-Track, startup qui crée une application de e-santé, y a installé provisoirement son annexe toulousaine, ainsi que 44 Screens, entreprise spécialisée dans la réalité augmentée. Par ailleurs, les 200 entreprises adhérentes du cluster pourront utiliser les locaux pour y organiser des événements.

Pas d'accélérateur privé pour le moment
En revanche, aucun accompagnement n'est prévu. DigitalPlace avait annoncé en mars 2015 sa volonté d'ouvrir un accélérateur privé de startups mais pour le moment le projet reste à l'étude.

DigitalPlace a prévu des portes ouvertes d'ici la fin de l'année dans ses nouveaux locaux. Le cluster organisera également le 15 novembre à Toulouse la quatrième édition du Digital Financial Day, journée dédiée au financement des entreprises.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Numérique : les clusters de Toulouse et Montpellier se rapprochent en vue de la grande région

Numérique : les clusters de Toulouse et Montpellier se rapprochent en vue de la grande région | Toulouse networks | Scoop.it

Daniel Benchimol, président de Digital Place, a signé aujourd'hui une convention avec le cluster French South Digital

 

Le cluster toulousain du numérique Digital Place et le cluster de Montpellier French South Digital ont signé une convention pour mutualiser leurs actions et engager une réflexion sur le numérique au niveau de la future grande région. Une association qui ne préfigure pas - pour le moment - la fusion des deux clusters. Par ailleurs, à Toulouse, le manque d'unité entre les différents acteurs du secteur se fait ressentir dans le cadre du rapprochement avec Montpellier.

 

La convention entre Digital Place et French South Digital a été signée deux fois. La première fois hier soir (mercredi 4 juin) lors de l'assemblée générale de Digital Place à Toulouse, en présence de Nadia Pellefigue (Conseil régional), Bertrand Serp (Toulouse Métropole), Pierre Lattard (Sicoval), et Marc Chapuis (Préfecture).
Aujourd'hui jeudi 5 juin, rebelote à Montpellier en présence des élus de Languedoc-Roussillon, notamment Hélène Giral, vice-présidente du Conseil régional.

 

"Mutualiser les événements"

Cette convention, qui a été rédigée assez rapidement, ("en trois réunions", selon le président de Digital Place Daniel Benchimol) doit permettre aux deux clusters de "mener une réflexion sur le numérique à l'échelle de la grande région" mais surtout de "mutualiser les gros événements".

Une journée comme l'Innovation IT Day, qui s'est tenue hier à Toulouse, aura désormais vocation à accueillir un large panel d'entreprises de Languedoc-Roussillon. Idem pour l'événement Connec' Sud à Montpellier.

"Nous ne pouvons pas tout mutualiser. Le cluster Digital Place a des actions très pragmatiques à destination des patrons "qui n'ont pas le temps", par exemple des ateliers entre midi et deux autour d'un sandwich. Évidemment, on ne peut pas faire venir des participants de Montpellier pour ce genre de rendez-vous, explique Daniel Benchimol. Néanmoins, les formateurs professionnels pourront, eux, se déplacer pour animer ces ateliers à Montpellier."

Une fusion des deux clusters ?

Pour le président de Digital Place, la fusion avec French South Digital n'est pas à l'ordre du jour, notamment parce que les clusters n'ont pas le même degré de maturité : "Digital Place est très en avance avec 15 ans d'âge, des salariés permanents, des actions bien rodées. French South Digital est au début du début."

En effet, le cluster montpellierain est né en février dernier, du rapprochement entre Novae LR, Media Cloud Cluster et PixLR, et sa structure est encore fragile.

"Nous allons travailler ensemble, bien sûr, mais probablement uniquement sur les grands événements, poursuit le président de Digital Place. Car nous sommes géographiquement éloignés. Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de fusion entre les deux entités. Le travail d'un cluster est basé sur la proximité."

Pour rappel, certains souhaitent la création d'un véritable pôle de compétitivité régional dédié au numérique, à l'instar de Jean-Louis Chauzy, président du Ceser Midi-Pyrénées. Réagissant à cette idée, Philippe Coste, directeur délégué de French Tech Toulouse, livrait dans nos colonnes en mars dernier une analyse différente. "Pour moi, les pôles de compétitivité, ça fait un peu 'vertical', confiait-t-il. Ce n'est pas très agile. Le numérique, lui, est transversal. Il adresse tous les métiers et tous les secteurs. Il est vecteur de transformation de l'ensemble de la société."

 

Montpellier : plus jeune mais plus motivée

C'est à la lumière du rapprochement avec Montpellier que les rivalités au sein l'écosystème numérique toulousain apparaissent. Pour Philippe Coste, le cluster montpelliérain est le fruit "d'un travail collaboratif" qui pourrait "être une source d'inspiration" :

"Nous avons en Midi-Pyrénées un écosystème riche, un historique basé sur l'aéronautique et le spatial, ainsi qu'une multiplicité de startups qui agitent le sujet du numérique, analyse le directeur délégué de French Tech Toulouse. Mais il faut être modeste. Car notre héritage peut aussi générer une certaine lourdeur. Je note à Montpellier une véritable agilité."

Pour Daniel Benchimol, Montpellier "n'a pas eu le choix" :

"Le cluster de Languedoc-Roussillon est né d'une fusion entre plusieurs entités. Elles y ont été obligées par les pouvoirs publics qui ont brandi la menace des subventions. À Toulouse, il n'y a pas de rassemblement entre les différents acteurs. Faudrait-il y être obligés par les pouvoirs publics ? Sur cette question, je dis joker", sourit-il.

Néanmoins, une réflexion devra se tenir, ne serait-ce que pour harmoniser les financements publics en vue de la future région. "Aujourd'hui, l'écosystème de Languedoc-Roussillon touche 5 fois plus de subventions qu'en Midi-Pyrénées", note le président de Digital Place.

 

Sophie Arutunian

@SoArutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

DigitalPlace - Workshop Label Cloud

DigitalPlace - Workshop Label Cloud | Toulouse networks | Scoop.it

DigitalPlace vous invite à assister au workshop "Label Cloud" de la Commission Cloud le vendredi 3 octobre de 12h00 à 14h00 dans nos locaux.

A l'ordre du jour, une présentation détaillée du Label Cloud :

  • présentation du label et de sa philosophie,
  • une introduction au référentiel de labellisation,
  • présentation de l'action collective soutenue par la DIRECCTE Midi-Pyrénées,
  • témoignages d'entreprises faisant partie de la 1ère vague de labellisation.


L'adoption du Cloud par les entreprises et les acteurs publics est une question de CONFIANCE :

Le Label Cloud a pour objectif de créer un véritable climat de confiance entre fournisseurs et clients. Il est attribué à une entreprise qui délivre des services Cloud avec un haut niveau de qualité et de sécurité.


Conçu par des entreprises du numérique pour des entreprises du numérique, il cible spécifiquement les TPME et ETI du Cloud pour les aider à développer leur business et les engager dans une démarche d'amélioration continue. Le Label Cloud définit un référentiel de bonnes pratiques permettant de converger de façon concrète et pragmatique vers les normes et les standards faisant référence.

Les entreprises* de Midi-Pyrénées bénéficient de l'action collective de la Direccte Midi-Pyrénées pour les aider à converger vers les bonnes pratiques du Label. La deuxième vague de l'action collective va être lancée dès le mois de novembre. Venez la découvrir !

Des entreprises témoigneront !

 

* accompagnement de 20 entreprises
 


Jacques Le Bris's insight:



Pour vous inscrire, merci de nous adresser un mail à contact@digitalplace.fr



DIAPASON, BAT C
109 Rue Jean Bart.
31670 LABEGE
Tél: 05 34 31 41 95

Nous situer sur la carte

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes | Toulouse networks | Scoop.it

Le 27 mai lors du salon de La Mêlée Numérique, le cluster des TIC en Midi-Pyrénées Digital Place propose un Innovation IT Day : une journée de rencontres entre laboratoires de recherche publique, PME innovantes et grands comptes industriels. Objectifs : faire du réseau et donner naissance à de véritables collaborations. Voici le programme.

"Jamais on n’a réuni autant d’entreprises innovantes et de chercheurs dans le domaine du numérique au même endroit et au même moment." Jean-Pierre Bayol, directeur de Digital Place, est l’organisateur de l’Innovation IT Day, le 27 mai à Diagora Labège. Son objectif est clair : "créer des passerelles pour que la recherche se transforme en projet d’entreprise", une discipline qui "n’est pas le point fort de la France" selon lui. Cette journée, qui se tient dans le cadre de La Mêlée Numérique, doit donc mettre en relation trois mondes qui se rencontrent encore trop peu : les laboratoires de recherche publique, les PME innovantes et les grands groupes industriels "pour qu’ils puissent se connaître et s’identifier". Cet événement est la version améliorée des "Rencontres PME / Laboratoires" déjà organisées régulièrement par le cluster.

Les chercheurs
L’Irit, le Laas, le Certop, l’IMT, l’Isae, l’Insa, les Mines d’Albi et TSE seront présents, avec une vingtaine d’équipes de recherche. Via des posters, des ateliers et des présentations de thèses, elles révèleront 50 projets de recherche, tous destinés à apporter des solutions numériques aux entreprises. 5 thématiques ont ainsi été choisies : mobilité, internet des objets, cloud, big data et e-santé.

"Par exemple, les Mines d’Albi présenteront un projet qui cherche à améliorer la gestion des situations de crise (inondation, accident grave) grâce aux objets connectés. L’IMT et l’Insa proposeront une solution pour transformer les données big data en statistiques et le Laas parlera d’une solution permettant d’utiliser les systèmes GSM et GPS tout en protégeant sa vie privée."

Les entrepreneurs
En face des chercheurs, les chefs d’entreprise. "En plus de la présentation des projets de recherche, qui est ouverte à tous, nous proposons des rendez-vous privés de 10 minutes, en one to one, entre les équipes de recherche et les PME", précise Jean-Pierre Bayol. 21 PME seront présentes, parmi elles les sociétés MyFeelBack, Netwaves, Synox, Orme, Myfox ou encore Gaiddon Software.

Les grands groupes ne sont pas en reste : Airbus, Actia, Turbomeca, Orange, Laboratoires Pierre Fabre, Air France, Capgemini et Oracle iront également à la rencontre des PME. "Les grands comptes ont compris qu’ils ont besoin d’innovation numérique. Ils ont compris aussi que les acteurs de cette innovation sont présents en Midi-Pyrénées", décrit le directeur de Digital Place.

Enfin, à 11h30, une table ronde se tiendra autour des écosystèmes numériques : "Les écosystèmes numériques de demain se construisent autour de Google, Amazon, Sales Force ou l'Open Source, bousculant les acteurs traditionnels que sont Microsoft, IBM, Oracle.... Tous préparent l'avenir avec des offres dédiées aux start-up et entreprises numériques. Il s’agit de savoir lesquels choisir et comment les utiliser", explique Jean-Pierre Bayol. Des représentants d’IBM, Capgemini, Petal Links, et Oracle interviendront lors de cette table ronde.

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Midi-Pyrénées : le cluster TIC devient DigitalPlace

Midi-Pyrénées : le cluster TIC devient DigitalPlace | Toulouse networks | Scoop.it
- ToulÉco
TIC et financement des entreprises innovantes étaient au cœur des deux premières lettres de mission lancées dans le cadre de la Stratégie régionale de l’innovation en Midi-Pyrénées (SRI). Deux études dont les conclusions ont été rendues hier, mercredi 30 mars. L’occasion d’un bilan d’étape mais aussi d’annonces concernant les développements du cluster TIC.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

DigitalPlace publie un « Panorama de l'Internet des Objets »

DigitalPlace publie un « Panorama de l'Internet des Objets » | Toulouse networks | Scoop.it

La Commission Innovation du cluster numérique DigitalPlace publie un 1er « Panorama de l'Internet des Objets ».

Vocation de ce livre blanc collectif : brosser un panorama du secteur de l'IoT au travers notamment de son marché, de ses principaux freins, des technologies développées, des normes, de la collecte des données, de la gestion de projets ou encore des compétences et des formations utiles, pour travailler dans ce domaine d'activité.


L’ouvrage peut être téléchargé sur le site de DigitalPlace.

MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Tony Marchand : « Nous ambitionnons de diffuser le label cloud de DigitalPlace au niveau national »

Tony Marchand : « Nous ambitionnons de diffuser le label cloud de DigitalPlace au niveau national » | Toulouse networks | Scoop.it

Directeur du cluster DigitalPlace depuis février dernier, Tony Marchand, 42 ans, se réjouit d'animer une structure dans laquelle les entreprises sont particulièrement impliquées et qui poussent pour que leurs idées soient reconnues à l'échelle nationale.

 

Tony Marchand, pourquoi avoir postulé à cette fonction ?

Parce que c’est le poste qui correspond à mon parcours !

J’ai débuté comme chercheur en ergonomie à l’institut universitaire d’informatique de Toulouse. Là, j’ai côtoyé des grands groupes, tel France Télécom, comme des PME.

Puis, je suis devenu (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

"Start-up Assembly" : les start-up du numérique ouvrent leurs portes à Toulouse. Interview de Bertrand Serp

"Start-up Assembly" : les start-up du numérique ouvrent leurs portes à Toulouse. Interview de Bertrand Serp | Toulouse networks | Scoop.it


Bertrand Serp


Du 12 et 14 juin, le grand public toulousain sera convié à faire connaissance avec les entrepreneurs et start-up du numérique du territoire. La manifestation, baptisée "Start-up Assembly", est coordonné par Toulouse Métropole dans le cadre du Festival French Tech, lancé en début de semaine par la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du numérique, est le porteur de projet. Interview.

Comment va se dérouler le Festival French Tech à Toulouse ?

Le festival est un événement national. Nous saisissons la balle au bond à Toulouse, et nous allons en profiter pour présenter au grand public les start-up et entrepreneurs du numérique de notre écosystème. Nous organisons la Start-up Assembly, qui est en fait le nouveau nom des Journées du patrimoine des start-up. Les startups de la French Tech ouvriront leurs portes pour permettre de découvrir leur projet, leur fonctionnement et surtout leur motivation. Cela se passera à La Cantine, les 12 et 13 juin, mais aussi à la TIC Valley, car le Sicoval est partenaire de Toulouse Métropole pour porter le projet Toulouse French Tech. Le but est clair : buzzer, et sensibiliser un public plus large à la thématique du numérique.

Quand sera envoyé le dossier de Toulouse pour l’obtention du label French Tech ?

Il sera envoyé fin juin aux services de David Monteau, directeur de la French Tech, à Paris. Une première vague de labellisation aura lieu à l’automne et je souhaite que Toulouse fasse partie des premières métropoles labellisées.

Quels sont les atouts du dossier toulousain ?
Notre capacité d’innovation, la qualité de nos accélérateurs de start-up, la présence de pépites parmi nos entreprises et l’appui de grands groupes. Notre écosystème est diversifié, et puissant. Et surtout, nous jouons collectif. Toulouse Métropole, le Sicoval, la TIC Valley, La Mêlée, Digital Place et la Cantine travaillent de concert.

Quelles sont ses faiblesses ?

Il n’y en a pas ! Mais je rappelle que ce n’est pas une compétition entre métropoles. Le but est de promouvoir le territoire, pas de se faire la guerre.

Que va changer, concrètement, l’obtention de ce label pour l'écosystème numérique toulousain ?
Il va donner à Toulouse un rayonnement international. Le but est de dire aux start-up étrangères "venez chez nous, venez en France, vous y serez bien accueillies". Et puis il y a aussi des financements : 200 millions d'euros seront investis dans des initiatives privées, principalement des programmes d’accélération, tels le Camping de la TIC Valley. Les entreprises en croissance des métropoles labellisées bénéficieront également d’un accès favorisé aux offres de BPI France et d’Ubifrance.

propos recueillis par Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Cluster Digital Place : nouveaux locaux et nouvelles ambitions à Toulouse-Labège

Cluster Digital Place : nouveaux locaux et nouvelles ambitions à Toulouse-Labège | Toulouse networks | Scoop.it
Etape importante pour Digital Place qui veut fédérer et booster la filière numérique en Midi-Pyrénées.

Désormais installé dans ses locaux à Labège, près de Toulouse, le cluster va pouvoir passer à la vitesse supérieure.

 

Nouvelle étape pour Digital Place. Après un an d’existence, le cluster numérique de Midi-Pyrénées vient d’inaugurer ses locaux le 13 septembre dernier. Et comme s’en amuse le président, Daniel Benchimol, patron d’Eurogiciel, « les locaux motivent ». Il compte donc sur ce nouveau lieu pour inviter tous ceux qui n’ont pas encore pris le train en marche, à s’associer à cette dynamique.

 

Le cluster est déjà bien lancé puisqu’il regroupe 120 adhérents du secteur.

(...)

more...
No comment yet.