Toulouse networks
Follow
Find tag "Censure"
22.7K views | +25 today
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Twitter ne filtrera pas les tweets

Twitter ne filtrera pas les tweets | Toulouse networks | Scoop.it

Non, Twitter ne filtrera pas vos timelines. Le site de micro-blogging a annoncé la semaine dernière dans un billet de blog le déploiement d'un nouvel algorithme à partir du 20 février prochain. Depuis, une interprétation erronée circule : Twitter n'affichera plus tous les tweets de vos abonnements, mais seulement ceux considérés comme pertinents, à la manière de Facebook.

 

En fait il n'en est rien. S'il est vrai que cet algorithme permettra une telle sélection, celle-ci ne sera rendu disponible qu'aux développeurs et professionnels. Un moyen pour eux de n'afficher dans leurs applications que les tweets contenant un réel intérêt informatif à leurs yeux. De quoi passer à la trappe #FF et autres RT qui viennent brouiller certains messages.


Pas d'applications pour le grand public


Un exemple concret : il est de plus en plus courant d'afficher durant des événements un écran qui déroule en direct tous les tweets s'y rapportant. Ce genre de "tweetwall" finit souvent en espace d'expression pour les plaisantins ou en foire d'empoigne qui n'a pas toujours sa place à ce moment là.

Les organisateurs pourraient ainsi indiquer la pertinence d'un tweet selon trois niveaux : aucun, bas ou moyen. Un quatrième niveau "élevé" serait également possible dans le futur. Selon ces données, l'algorithme calculera ensuite les tweets les plus intéressants et n'affichera que ceux-là.

Aucune application de cet algorithme ne sera donc effectuée sur les timelines des particuliers. Ces derniers continueront à voir l'intégralité des publications de leurs abonnements. Quitte à àtre condamné à lire les plus inintéressants.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La question de la parodie et du spam sur Twitter (mise au point)

La question de la parodie et du spam sur Twitter (mise au point) | Toulouse networks | Scoop.it
Twitter fait partie intégrante du discours politique à travers le monde. Nous comprenons et soutenons le besoin de dialogue en temps réel autour de questions clés entre hommes et femmes politiques et citoyens—loin de nous l’idée d’entraver ce processus. Cependant, il est également nécessaire de protéger l’expérience utilisateur en s’assurant du respect de nos règles. Si celles-ci ne sont pas respectées, nous suspendons les comptes qui les enfreignent.

Révéler publiquement les détails de cas particuliers de suspensions consisterait en une violation de la sécurité et de la vie privée de l’utilisateur. Ceci étant dit, nous tenons à fournir du contexte concernant certaines suspensions récentes :

 

La parodie est tolérée et encouragée sur Twitter, tant qu’elle respecte non pas certaines, mais toutes les conditions énumérées publiquement dans nos règles des comptes parodiques.

Un compte usurpateur d’identité est suspendu lorsque deux conditions sont réunies : 1) le compte viole les règles mentionnées ci-dessus , et

2) le compte nous est signalé par la personne dont l’identité est usurpée.

 

Nous faisons recours à des suspensions automatisées pour les comptes violant les règles énumérées dans la section ‘Spam’ des Règles de Twitter.

 

Un utilisateur suspendu peut nous demander à tout moment d’annuler la suspension de son compte. Dans la majorité des cas, une seconde chance de suivre les règles lui sera accordée.

 

Notre équipe est dédiée à constamment promouvoir la libre expression sur Twitter, mais aussi à aider nos utilisateurs en appliquant nos règles et en traitant toutes les parties concernées sur un pied d’égalité.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le nouveau réseau social de Google bloqué en Chine avant même d'être lancé

| Chine Information :
Ça n'a pas pris bien longtemps. A peine a-t-on commencé à entendre parler de Google Plus, un projet de réseau social visant à concurrencer Facebook, qu'il est déjà censuré en Chine.

Le site Ren Media rapporte en effet que l'adresse plus.google.com est inaccessible à l'intérieur de la Grande Muraille Informatique.

Ce n'est pas la censure qui est étonnante en soi, mais la rapidité avec laquelle Pékin a réagi, explique le New York Daily News. "C'est le blocage le plus rapide dont j'ai le souvenir", confie un expert de l'internet chinois au journal.

Une rapidité qui témoigne des relations toujours aussi tendues entre Pékin et le leader international de la recherche en ligne.

L'adresse en question n'abrite qu'une version d'essai par invitation de la future plateforme sociale, qui n'est toujours pas officiellement lancée. Cette version bêta a été bloquée quelques heures seulement après sa mise en ligne par la firme de Mountain View.

Un note d'espoir pour les chinois qui voudraient jeter un œil au projet de Google : les blogueurs du site Shanghaiist rapportent ces dernières heures que Google+ subit le même traitement que Google Mail : accessible mais terriblement ralenti.

La situation semble donc être en évolution. A Pékin, la connexion à Plus.google.com était aussi possible ces dernières heures, mais seulement après plusieurs tentatives.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Twitter : les tweets ne seront plus tous visibles à partir du 20 Février !

Twitter : les tweets ne seront plus tous visibles à partir du 20 Février ! | Toulouse networks | Scoop.it
Twitter va noter de façon algorithmique tous les tweets de ses utilisateurs. Pour n' afficher sur la Timeline que les tweets qu'il jugerait intéressant.

 

Twitter va noter de façon algorithmique tous les tweets de ses utilisateurs. Afin de n’afficher sur la Timeline que les tweets que son algorithme jugerait intéressant pour chaque utilisateur.

Par conséquent, tous les tweets ne seraient plus automatiquement visibles sur votre Timeline. Ce qui nous fait bien penser à Facebook et à son Edge Rank.

Nouvelles règles d’affichage des tweets ?

L’annonce de cette mise à jour de Twitter a été faite par Roomann-Kurrik, un développeur de chez Twitter, qui indique que ce changement sera effectif à compter du mercredi 20 février 2013.

Ainsi, selon Roomann-Kurrik, chaque tweet recevra une note, ou plutôt une appréciation, donnée par l’algorithme de son API pour le flux d’actualité.

Trois appréciations d’intérêt seront apportées dès le 20 février : « nul », « bas » et « moyen ». Un score « élevé » pourrait être ajouté plus tard en fonction de l’écho du tweet.

Les tweets seront ainsi classés, lors de recherches par hashtag ou par mot clé sur le moteur de Twitter, en fonction de leurs scores d’appréciation. Ce qui veut dire que les tweets entraînant le plus d’engagements ou provenant de profils ayant un très grand nombre de followers seraient favorisés.

En fait, cette mise à jour s’apparente à un coup de main donné aux outils de curation (des développeurs certifiés par Twitter) pour les aider à récupérer et à afficher les tweets les plus « intéressants ». Ces développeurs certifiés pouvant dorénavant faire ressortir les tweets en fonction de filtres prédéfinis. Finis donc les « Merci du RT », « #FF » et autres mentions ?

Question : est-ce que « intéressants » veut dire forcément « pertinents » ? Toujours l’éternelle question avec ses algorithmes qui veulent décider à notre place…

Toujours est-il que du point de vue de l’utilisateur, il y aurait un tri effectué par l’algorithme en fonction de ses centres d’intérêt « connus » de Twitter. Ce que feront sans doute des applications telles que HootSuite, TweetDeck, etc… et même la page officielle de Twitter.

Importance des metadonnées des profils

Pour cette mise à jour, Twitter devrait se servir des metadonnées de chaque profil auxquelles il apporte de nouveaux attributs qui seront pris en compte.

Chaque attribut ayant un score d’appréciation pouvant influencer l’affichage ou non d’un tweet. Les metadonnées étant les informations fournies par chaque profil dans les paramètres de son compte. Plus vous donnez d’informations à Twitter, mieux ce sera.

Quelques metadonnées prises en comptes et recevant un score sont :

Geo : gélocalisation de l’utilisateurCoordinates : adresse de l’utilisateurPlace : villeFilter-level : la note du tweet lui-même qui influence son affichageLangue : FR pour français, EN pour anglais…

Voici d’ailleurs à quoi ressemblerait le code source d’un tweet :

Nouveau statut des tweets – Source : Twitter

 

Qu’est-ce que ça change pour nous ?

En y regardant de plus près cette décision de Twitter, elle ressemble fort bien à l’Edge Rank de Facebook. Où, selon des études, seuls 15% des posts sur les pages fans sont visibles par les fans des marques.

A tel point que pour être visibles par leurs fans, les marques ayant des pages Facebook se doivent désormais de passer par les posts sponsorisés ou par les annonces Facebook.

En faisant donc ce parallèle, on peut déjà dire que les valeurs d’appréciation de Twitter vont aussi permettre à Twitter d’engranger de confortables revenus publicitaires grâce aux « promoted tweets » ou « tweets sponsorisés » qui vont bénéficier d’un score « élevé » pour s’afficher avant tous les autres tweets.

Oui, seuls les « promoted tweets » pourraient vous assurer plus de visibilité sur Twitter qui cherche désespérement un business modèle efficace à même de satisfaire ses investisseurs.

Dans tous les cas, les nouvelles règles d’affichage des tweets vont permettre un tant soit peu de réduire au silence les spams sur ce réseau social. Ce qui ne va quand même pas déplaire à une grande partie des utilisateurs de Twitter ! 

Mais, malheureusement, les petites entreprises sans grands moyens financiers, auront du mal à être aussi visibles. Surtout tous les profils qui ont très peu de followers vont en subir les conséquences.

Nous allons donc assister à une nouvelle donne qui va sans aucun doute déconcerter de nombreux professionnels.

Et, comme le malheur des uns peut faire le bonheur des autres, Google doit certainement se frotter les mains. Car, de nombreux pros sur Twitter pourraient alors se décider à être plus actifs sur Google+, qui en plus, peut réellement améliorer leur référencement sur Google grâce au concept de l’AuthorShip.

Jacques Le Bris's insight:

En tant que Twitter Addict, je craignais qu'il ne soit acheté par Facebook, Google, Microsoft ou Apple...

Je n'aurais jamais pensé qu'il se saborde !

Il ôte tout intérêt à cet outil de communication en y installant la censure systématique.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Twitter’s censorship is a gray box of shame, but not for Twitter

Twitter’s censorship is a gray box of shame, but not for Twitter | Toulouse networks | Scoop.it
Twitter’s announcement this week that it was going to enable country-specific censorship of posts is arousing fury around the Internet. But the new policy will keep the service as powerful tool for the oppressed.

(...) 

They’re gray boxes of shame alright, but not for the user, or for Twitter. It’s instead a bright signal to a country’s online citizens that their government is limiting their free speech. While the Egypt uprisings were powerful and in some part powered by Twitter, I can easily imagine a world where a censored tweet becomes the ultimate protest symbol; one that unfortunately deprives the protesters of content, but sends the message to protesters that their worst fears are right, and they ought not give up their fight.

The press organization Reporters Without Borders has sent a letter of protest to Twitter chairman Jack Dorsey, which is surprising considering the power of the gift that Dorsey has just given them. While some reporters get themselves on the ground to report from say, Syria, nothing can stop others in the U.S. or any other country from following the tweets of Syrian protesters, even if the Syrian government requests and is granted censorship of tweets within that country.

 

That’s the second important note: Twitter has made no mention of disabling users’ ability to tweet or of deleting a user because their tweets have been censored. Syria or some other country may choose to take down its communications grid or try to block access to Twitter, but short of such an action, it can’t stop tweets from reaching the outside world under this policy. In fact Twitter has strengthened its case to remain online in countries where free speech is threatened, possibly providing protesters with a valuable tool that would otherwise have been preemptively shut down.

If a government does engage in a cat-and-mouse game of blocking access, remember that nowhere else is the playing field more level between authorities and insurgents than online. Workarounds for Twitter blocks already exist, such as proxy servers that spoof the identity of users and their country of origin, and alternative access points (APIs) to reach the Twitter service.

Finally, reputation matters. Twitter has engendered much goodwill in the tech and international communities by its sterling behavior in both worlds. This is the company that put off a server upgrade to keep the tweets flowing from the Iran uprising in 2009, at the request of the U.S. State Department. It’s a company that’s managed to play by the rules while also leveling the playing field of communication as no other service has since Alexander Bell’s telephone. There’s nothing about this announcement that smacks of any change in policy or attitude; rather it seems like an honest attempt to abide by country-specific rules of law, while also exposing the power of those laws to citizens in countries where freedoms have been abridged. (Forbes as an example, mentions it is illegal to insult a French bureaucrat. One can imagine the uprising in France if the government tried to censor a Tweet insulting Sarkozy or one of his ministers, which would presumably lead to a rapid re-writing of that law.)

As long as no country can ever make a claim to censor a tweet on a worldwide basis, that tweet will exist somewhere on Twitter’s servers, and someone will be able to see it. By laying down clear rules for country-specific censorship, Twitter has implicitly stated that no government, company or individual has the power to eradicate a tweet it doesn’t like from the face the Earth. Twitter has laid down the rules by which it will hold countries accountable, and by which it will hold itself accountable, at least when it comes to censorship.

They are so fair as to be without precedent, and if they are violated, the world presumably will be able to see the hypocrisy in an instant. That’s a maturity that many — governments, corporations, and yes, sniping tweeters — have rarely shown when it comes to censorship or privacy policies. (Hello, SOPA, PIPA, ACTA, DMCA, Facebook and the rest!)

Besides, if Twitter were as evil as its critics would have us believe, would we be able to see the results of the ongoing #TwitterBlackout? If we are living in a world where corporations have more power than government, I’ll take that level of transparency from a new media company, every day.

 

 

more...
No comment yet.