Toulouse networks
38.9K views | +8 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Et si on pouvait enfin publier une photo de la Tour Eiffel illuminée sans risquer la prison? Pour une liberté de panorama claire et sans restriction

Et si on pouvait enfin publier une photo de la Tour Eiffel illuminée sans risquer la prison?

INTERNET Les sénateurs sont invités à se prononcer ce mercredi sur la liberté de panorama, qui figure dans le projet de loi Numérique...

 

Les illuminations de la Tour Eiffel, la pyramide du Louvre, le viaduc de Millau… Si vous avez un jour photographié l’un de ces monuments et posté le cliché sur les réseaux sociaux, il est possible que vous lisiez cet article depuis une cellule de prison. Non ? Alors vous l’avez échappé belle.

Car aux yeux de la loi, publier l’image d’une œuvre d’art sans l’autorisation des ayants droit, jusqu’à 70 ans après la mort de l’artiste, est aujourd’hui encore considéré comme un délit. Que vous ayez posté le cliché sur Facebook, Flickr ou Instagram, comme partout sur Internet, et même si vous n’en avez pas fait une utilisation commerciale, si l’on en croit les partisans de la « liberté de panorama ». Le risque n’est pas anodin puisque selon le code de propriété intellectuelle, les contrevenants sont passibles de trois ans de prison et de 300.000 euros d’amende. En tout cas en théorie.

La liberté de panorama en Europe, en avril 2016. - WIKIMEDIA FRANCE

Pour mettre un terme à cette situation, les députés ont adopté en janvier, dans le cadre duprojet de loi Numérique, un amendement autorisant les « particuliers à des fins non lucratives » à échapper aux règles du droit d’auteur. Puis les sénateurs s’en sont mêlés et, le 6 avril, un amendement a été adopté en commission de lois permettant cette fois aux particuliers et aux associations de publier des photos d’œuvres architecturales et de sculptures soumises au droit d’auteur, « à l’exclusion de tout usage à caractère directement ou indirectement commercial ».

Wikimedia accusé de « désinformation »

Ce mercredi, c’est ce texte que le Sénat devra étudier. Débat tendu en perspective. Car depuis des mois, les premiers concernés sont en conflit ouvert les uns avec les autres. Après s’être écharpés autour de la nécessité même de légiférer, les représentants des artistes et Wikimedia France, l’association dont le but est de « soutenir la diffusion libre de la connaissance », notamment via Wikipedia, sont entrés en guerre au sujet de la formulation de la disposition qui figurera dans le texte de loi. Et chacun des deux camps a fait son lobbying…

Du côté des créateurs, on regrette l’abandon des termes choisis en janvier à l’Assemblée. Une position qui traduit leur profonde méfiance à l’égard de Wikimedia. Depuis le début des discussions, « ils font croire qu’on ne peut pas faire de photos dans l’espace public alors que c’est faux, assure Jorge Alvarez, photographe et chargé de mission pour le SNP (Syndicat national des photographes). Jamais personne n’a été poursuivi pour un selfie devant un bâtiment public posté sur Facebook… » Ni même pour une photo de la Tour Eiffel illuminée sur Instagram ou Flickr. Contactée, la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (Sete) confirme, et en profite pour tacler elle aussi Wikimedia. « Dire qu’on ne peut pas publier une photo de la tour de nuit sur les réseaux sociaux ou Wikipedia, c’est de la désinformation, accuse Stéphane Dieu, en charge du fonds patrimonial pour le monument. Nous voyons au contraire d’un très bon œil ce qui donne une image positive de Paris. »

Les photos de la Tour Eiffel, de jour comme de nuit, sont nombreuses sur le site Flickr. - FLICKR

Pour Wikimedia, la parole de ses opposants ne vaut pourtant pas loi. « Aucun particulier n’a pour l’instant été attaqué, d’accord, mais qu’est-ce qui empêcherait les ayants droit de le faire si une photo faisait un jour le buzz ? » interroge Nathalie Martin, la directrice exécutive de l’association. A ses yeux, une disposition légale est donc nécessaire, mais pas n’importe laquelle.

Et surtout pas celle proposée par les sénateurs, qui distingue usage « commercial » et non commercial. « Aujourd’hui, sur Internet, l’immense majorité des sites sont commerciaux, justifie-t-elle. Facebook indique par exemple clairement qu’il se réserve le droit d’utiliser vos photos, et les blogs contiennent généralement de la publicité. Quant à Wikipedia, les photos utilisées sont sous licence Creative Commons, qui permet leur libre réutilisation, y compris dans un but commercial. » Par conséquent, « qu’est-ce qui empêcherait un artiste de poursuivre un internaute qui aurait posté une photo de son œuvre sur l’un de ces sites ? » poursuit Nathalie Martin.

 

Wikipedia sans Versailles ?

Le souhait de Wikimedia serait donc de faire sauter cette mention de fin « commerciale », comme suggéré par les sénateurs Cyril Pellevat et Patrick Chaize, qui ont déposé deux amendements en ce sens  ces derniers jours. Une intention que les représentants des artistes voient là encore d’un œil méfiant. « J’en suis venu à me demander ce que Wikipedia a vraiment derrière la tête, avance Jorge Alvarez. Est-ce qu’ils veulent eux-mêmes gagner de l’argent en réutilisant les photos ? » « Peut-être qu’à terme, ils veulent changer de modèle économique… » renchérit Stéphane Dieu.

Dans les faits, rien n’accrédite cette suspicion. Ce qui est certain, en revanche, c’est que Wikimedia France n’envisage pas de perdre la bataille. D’autant que l’association est également concernée par une disposition du projet de loi Création interdisant l’utilisation commerciale des images des immeubles des domaines nationaux. Déjà embêtée par les photos de la Tour Eiffel de nuit ou de la pyramide du Louvre, elle pourrait bientôt avoir à supprimer celles du château de Versailles ou encore de Chambord. Ou à suivre l’exemple des Belges, dont le célèbre Atomium est devenu un symbole de l’absurde sur la Toile.

 

Nicolas Beunaiche
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Filtrage de Wikipédia en France : "Nous espérons que c'est une erreur"

Filtrage de Wikipédia en France : "Nous espérons que c'est une erreur" | Toulouse networks | Scoop.it

Les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) ont fait supprimer, de façon cavalière selon la communauté Wikipédia, un article francophone qui donnait des informations précises sur la station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute. Résultat : les internautes se sont défendus en remettant en ligne les informations depuis la Suisse, et en traduisant la page en 20 langues. C'est ce qu'on appelle un effet Streisand : le résultat de la censure est l'inverse du résultat escompté.

Cette polémique a tourné en ridicule le très réputé contre-espionnage français sur les cinq continents, entraînant une réaction sur notre site de la part du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN). Ce dernier a rappelé que c'est le parquet antiterroriste de Paris qui dirige le dossier, et non la DCRI, et il a évoqué le filtrage des pages de Wikipédia, qui pourrait être ordonné aux fournisseurs d'accès à Internet par la justice. Christophe Henner, vice-président de Wikimédia France, répond aux arguments des policiers pour Le Point.fr.

(...)

Jacques Le Bris's insight:

Cette histoire sème le doute parmi les contributeurs les plus avertis de Wikipédia. Beaucoup se demandent si eux aussi peuvent se retrouver dans cette situation à cause de leur activité bénévole.

 

La Loi prévoit des recours juridiques clairs bien plus efficaces que de menacer un bénévole pour qu'il masque un article, qui par la suite sera restauré, traduit dans 20 langues et vu par des centaines de milliers de personnes...

more...
oliviersc's comment, April 10, 2013 11:24 AM
Merci pour cette suite documentée à L'effet DCRI : http://blogoliviersc.org/?p=6492
oliviersc's comment, April 10, 2013 3:59 PM
Partagé dans la Revue de blogs : On se téléphone et on se fait un petit Hashtag = http://blogoliviersc.org/?p=6509
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

25.000 euros de dommages et intérêts pour avoir modifié une page Wikipedia !

25.000 euros de dommages et intérêts pour avoir modifié une page Wikipedia ! | Toulouse networks | Scoop.it
presse-citron.net :

Modifier une entrée sur une page Wikipedia peut coûter cher, très cher. Et c’est en France que ça se passe. Le Tribunal de Commerce de Paris vient de condamner la société Hi-Media (éditrice de blockbusters comme Jeuxvideo.com ou Actustar.com entre autres) a verser 25.000 euros de dommages et intérêts à Rentabiliweb suite à une modification sur Wikipedia.

Le web participatif c’est cool mais la sagesse des foules peut aussi parfois aussi apporter son lot de mauvaises surprises, et j’en sais quelques-chose si vous voyez ce que je veux dire. Ainsi, dans la catégorie Micropaiement de Wikipedia France, une modification fort peu fair-play avait été opérée le 9 juillet 2008 : dans la liste des prestataires, la mention de Rentabiliweb, l’un des opérateurs importants du secteur, avait été purement et simplement supprimée.

Le problème c’est que cette opération avait été effectuée à partir d’un ordinateur dont l’adresse IP avait été identifiée et localisée chez Hi-Media. Rentabiliweb avait porté plainte pour le préjudice causé en réclamant 75.000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal en accordé le tiers, considérant que s’il y a bien préjudice commercial, Wikipedia n’est pas a priori le lieu où le public fait des recherches sur le micropaiement. Voir le jugement prononcé le 1er juillet dernier.

Un prêté pour un rendu
Pour la petite histoire, il faut quand même savoir que les relations ne sont pas au beau fixe entre ces deux géants du web français : Hi-Media avait auparavant attaqué Rentabiliweb pour dénigrement et parasitisme, et obtenu à ce titre 100.000 euros de dommages et intérêts. Ce dernier épisode allègera donc quelque peu la facture de Rentabiliweb, qui garde quand même une balance négative de 75.000 euros à solder en faveur de Hi-Media. Le web des bisounours, quoi.

Moralité, faites gaffe aussi avec Wikipedia. On peut plus avoir confiance en rien.

(sources : TNW et Le Figaro)
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

WikiWand - Pour rendre Wikipedia jolie - Korben

WikiWand - Pour rendre Wikipedia jolie - Korben | Toulouse networks | Scoop.it

Cerise sur le gâteau, les temps de chargement sont plus rapides avec cette extension.


Wikipedia est à mon sens le plus beau projet collaboratif du monde. La connaissance pour tous, gratuitement et chacun peu y contribuer. C'est magique vous ne trouvez pas ?

Le truc avec Wikipedia, c'est que c'est moche... L'interface n'est pas des plus sexy et en ça, elle mérite bien son nom "d'encyclopédie". Si à l'époque, Encarta avait bien fonctionné, c'est parce que l'interface était jolie, illustrée et enrichie d’éléments interactifs.

Alors utilisateurs de Wikipedia, pourquoi subir ce design classique quand on peut profiter d'une interface moderne apportant une expérience de lecture beaucoup plus agréable que celle d'origine ?

Mais COMMENT ??? hurlez-vous devant votre écran ? Et bien grâce à WikiWand, une extension pour Chrome, Firefox et Safari qui améliore la lisibilité, change les polices, déplace la table des matières en sidebar, offre un aperçu de la prochaine page lorsqu'on survole un lien, permet une recherche multilingue et surtout agence les photos de manière très actuelle en leur donnant plus de place.

Jacques Le Bris's insight:

C'est tout con, mais suffisait d'y penser. Je ne suis pas près de m'en passer, je crois ;-)

Télécharger WikiWand ici.


Korben

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Wikipedia Redefined

Wikipedia Redefined | Toulouse networks | Scoop.it
Wikipedia Redefined, an initiative by New! agency to make Wikipedia's brand and website more beautiful and user friendly.
more...
No comment yet.