200 participants viennent « réseauter » à la soirée de l’UBCM à Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

La 4e édition de la soirée de l’UBCM (United Business Club Midi-Pyrénées) a réuni jeudi 15 novembre à la médiathèque de Toulouse 200 anciens élèves de 9 écoles de commerce françaises. Objectif de cette soirée : créer du lien et tisser un réseau. L’invité d’honneur, Alain Chatillon, sénateur de Haute-Garonne, s’est exprimé sur le thème de la « désindustrialisation et relocalisation ».

 

Soirée réussie pour l’UBCM ce jeudi 15 novembre : les étudiants de 9 écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP, EDHEC, EM Lyon, INSEAD, Science Po Paris, ESC Toulouse et le CPA) se sont retrouvés pour participer à un « speednetworking » d’une heure. «  Il s’agit d’une prise de contact, d’un échange de carte de visite, pas d’un entretien d’embauche » précise Anne Lauvige, présidente de l’UBCM pour qui ces rencontres sont «  la raison d’être de la soirée ». Parmi les anciens élèves présents, des chefs d’entreprises mais aussi des personnes sans emploi : « certains viennent chercher du travail, d’autres faire du business » explique Anne Lauvige.


L’invité : Alain Chatillon

Le sénateur de Haute-Garonne Alain Chatillon était invité à s’exprimer sur le thème de « réindustrialisation et relocalisation ». Il a dénoncé un manque de « culture industrielle » en France, le poids du « millefeuille territorial » et « la complexité des structures juridiques ». Il s’est également emporté contre un principe de précaution «  permanent », interrogeant son assistance : «  Où est passée la prise de risque ? ». Enfin, le sénateur a appelé à «  débrider la société, accompagner ceux qui ont envie de créer, donner envie aux jeunes ». Il a terminé son discours en incitant les jeunes entrepreneurs à se lancer en politique pour que le monde de l’entreprise soit mieux représenté dans les instances publiques.


Une entreprise distinguée

Le Club UBCM a remis un trophée symbolique à l’entreprise VégéPlast, basée près de Tarbes, qui fabrique du bioplastique à partir de céréales (notamment des capsules biodégradables compatibles avec les cafetières Nespresso).
Pour Anne Lavige, il s’agit d’encourager, de féliciter une entreprise « qui va de l’avant, qui recrute, à l’encontre du climat pessimiste ».
Le trophée a été réalisé par l’entreprise partenaire de la soirée Application Laser. Les autres partenaires de cette soirée sont KPMG Sud-Ouest, l'artiste Frédéric Aubagna, et Objectif News.

Sophie Arutunian
©photo Rémi Benoit