Toulouse networks
39.5K views | +19 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée numérique fête ses 15 ans

La Mêlée numérique fête ses 15 ans | Toulouse networks | Scoop.it

Du 24 au 26 juin au centre des congrès Diagora de Toulouse à Labège. Renseignements et inscriptions sur le site de la Mêlée numérique.



Toulouse, ville rose mais surtout digitale depuis sa labellisation French Tech en novembre 2014. En effet, Toulouse est la première métropole française en ce qui concerne l’édition de logiciels applicatifs, la programmation informatique et les technologies de l’information et de la communication.

C’est dans ce contexte favorable que la Mêlée numérique, le grand rendez-vous des TIC dans le sud-ouest, va fêter ses quinze ans au centre de congrès Diagora Toulouse-Labège. Du 24 au 26 juin, tous les publics sont conviés afin de découvrir le nouvel Homo Numericus, l’homme connecté de 2015. Parrainée par Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du numérique, cette dix-neuvième édition devrait réunir près de 5000 visiteurs.

Durant ces trois jours, trois thématiques principales seront abordées : le numérique dans notre vie quotidienne, la ville du futur et intélligente, ainsi que les outils digitaux dans notre vie professionnelle. Près d’une centaine animations seront réalisées tout au long de ce salon connecté afin de comprendre comment l’homme se comporte face à ces nouvelles technologies. La Mêlée numérique abritera notamment la septième édition du Forum des décideurs informatiques, et sera l’occasion d’honorer les lauréats des treizièmes Trophées de l’économie numérique.

Jacques Le Bris's insight:



Remember MN 2014 :

https://youtu.be/fMqOBCEjmC4


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Trois Toulousains inventent l'imprimante 3D prête à monter

Trois Toulousains inventent  l'imprimante 3D prête à monter | Toulouse networks | Scoop.it

Présent sur le salon ICS, la jeune société toulousaine a suscité la curiosité des professionnels

 

Seule l'électronique est importée, tout le reste est usiné et fabriqué en Midi-Pyrénées avec du plastique 100% végétal. Voici l'imprimante 3D livrée en kit. Orange est intéressée pour ses nouvelles liveBox. 

 

L'imprimante 3D est déjà une réalité dans un marché hyperconcurrentiel où il faut offrir un produit différent pour arriver à percer. La société toulousaine eMotion Tech a visiblement trouvé sa voie avec un kit Micro Delta vendu pour 400 euros. Du prêt à monter version Ikea.

Certes l'assemblage n'est pas à la portée du premier venu. Mieux vaut avoir un solide bagage d'ingénieur et une pleine journée devant soi pour monter cette imprimante aux vertus sacrément pédagogiques. «Nous avons fondé la société en mai 2012. autant vous dire qu'en impression 3D, nous sommes déjà des anciens. À la base, nous étions trois associés. C'est encore le cas aujourd'hui, mais avec trois salariés en plus et deux stagiaires en ingénierie et design. Notre cœur de métier ? Les imprimantes 3 D vendues en pièces détachées pour lesquelles nous sommes à la fois fabricants, développeurs et constructeurs», explique Guilhem Peres, cofondateur de la société et juriste.

 

Made in Midi-Pyrénées

Particularité de ces imprimantes ? Les usinages sont faits en Ariège et le plastique 100 % végétal provient du Tarn.»

En fait, seule l'électronique est importée car c'est un savoir-faire qu'on a perdu en France. «Pour le peu qu'il en reste, c'est devenu extrêmement cher. Pour de basses raisons de coût, toute l'électronique est désormais asiatique», poursuit Guilhem Peres. Par contre, toute la conception et une partie de la structure métallique sont faites à Toulouse.

Au départ donc, trois compères aux parcours universitaires diversifiés : Franck Liguori est diplômé de Sup de Co, Guilhem Peres est donc juriste, et Hugo Flye, ingénieur en mécatronique. «Notre matériel est présenté en pièces détachées, un peu comme un Lego ou un Meccano. Il s'adresse surtout à des geeks, des gens qui, à la base, ont une formation d'ingénieurs», reconnaît Guilhem Peres. Le marché s'est orienté naturellement vers les particuliers qui représentent 70 % des acheteurs de Micro delta. Mais une commande sur cinq provient des établissements scolaires (écoles d'ingénieurs, collèges ou lycées). «Il y a donc une forte vocation pédagogique dans ce produit. Avec l'assemblage de ces machines, on fait tout à la fois de la mécanique, de l'électronique, de la programmation, de la CAO», rappelle aussi le coassocié. Mais ce nouveau marché intéresse aussi les professionnels. Orange ne vient-il pas d'acquérir un modèle 3D pour produire des nouvelles LiveBox ?

Jean-Marie Decorse

more...
oliviersc's comment, November 19, 2014 10:46 AM
Source partagée via : http://www.kweeper.com/oliviersc75/sentence/1694293
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Ouverture du Toulouse Space Show, plus de 1 000 acteurs des applications spatiales présents à Toulouse

Ouverture du Toulouse Space Show, plus de 1 000 acteurs des applications spatiales présents à Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it
Jacques Le Bris's insight:

Jean-Pierre Madier (Club Galaxie), Jean-Pierre Vialaneix (Thales Alenia Space), Eric de Saintignon (Airbus D&S), Bernard Plano (MPE), Jean-Yves Le Gall (Cnes), Jean-Claude Dardelet (Toulouse Metropole), Alain Di Crescenzo (CCI)

Le coup d’envoi de Toulouse Space Show a été donné ce lundi au centre de congrès Pierre Baudis. Pour cet événement de trois jours, une participation record est enregistrée avec plus de 1.000 acteurs du spatial présents à Toulouse, qui devient pour l’occasion "capitale mondiale" du secteur. La ministre de la Recherche Geneviève Fioraso a fait le déplacement pour inaugurer le congrès. Elle a évoqué une année "décisive" pour le spatial.


Le Toulouse Space Show a investi ce lundi les halls du centre de congrès Pierre Baudis. Les organisateurs et partenaires de ce congrès dédié aux applications spatiales ont présenté cet après-midi cet événement biennal, ainsi que les enjeux du secteur du spatial, soumis à une concurrence mondiale. "Toulouse est la capitale européenne du spatial et, pour ces trois jours, capitale mondiale !" s’enorgueillit Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, qui revendique plus de 1.000 participants cette année, "un record". Pour s’adapter à cette affluence, le salon a changé de formule (lire notre article) : 100 exposants sont présents. Les trois jours seront articulés autour de tables rondes et de rendez-vous d’affaires.

"Ne pas s’endormir sur nos lauriers"

Le spatial à Toulouse et en Midi-Pyrénées, ce sont 6.500 chercheurs, 12.000 emplois, 50 entreprises, 18.000 étudiants formés aux métiers de l’aéronautique et de l’espace, le siège du pôle de compétitivité Aerospace Valley, des laboratoires de renom, etc. "Une réelle dynamique de croissance existe ici", constate Alain Di Crescenzo, président de la CCI de Toulouse. "Notre écosystème est sans comparaisonpossible en Europe", insiste Bernard Plano, président de Midi-Pyrénées Expansion.

Oui mais. Toulouse et la France doivent améliorer leur compétitivité face à la concurrence féroce des États-Unis - "Obama investit massivement dans ce secteur" affirme Jean-Yves Le Gall - mais aussi de la Chine, de la Russie, et, plus proche de nous, de l’Allemagne et de l’Italie. "Il ne faut pas nous endormir sur nos lauriers", admet Alain Di Crescenzo. "La place formidable que Toulouse occupe est le fruit du passé. Il faut désormais faire émerger le monde de demain, rien ne sera facile mais je suis ultra-positif", confie Éric de Saintignon, directeur du site Airbus Defence&Space de Toulouse, alors que son entreprise vient de se rapprocher de Safran dans le domaine des lanceurs (lire notre article). Le dirigeant a également salué le succès ce matin du lancement de Spot 7 de puis l’Inde, satellite fabriqué à Toulouse.

Jean-Pierre Vialaneix (Thales Alenia Space) a résumé l’enjeu du secteur pour les prochaines années : "Nous parlons de besoins sociétaux. Les pays émergents, non initiés au spatial, ont également besoin d’une offre adaptée, notamment pour combler la fracture numérique." Sur les 10 prochaines années, le nombre de lancements de satellites devrait augmenter de 30%.

2014, année décisive
Venue inaugurer le Toulouse Space Show, la ministre de la Recherche Geneviève Fioraso a parlé d’une année 2014 "décisive" avec la conférence ministérielle de l’ESA en décembre prochain, au Luxembourg (cette réunion rassemble tous les ministres chargés de l’Espace dans les pays membres de l’ESA). Année décisive également avec l’annonce de création d’une joint-venture Airbus Group / Safran : "Aujourd’hui Ariane représente 50% de parts de marché des lanceurs de satellites mais il y existe la fragilité du leader et une concurrence qui se développe extrêmement rapidement. Ce sont les raisons pour lesquelles cette étape majeure devait être franchie". Pour Geneviève Fioraso, 2014 marque aussi un changement profond du marché des satellites, avec le développement de la propulsion électrique : "un grand chantier pour l’avenir".

Les temps forts
En marge du salon se déroulent au centre de congrès Pierre baudis plusieurs "événements associés".  Parmi eux, demain mardi 1er juillet à 17h30 se déroulera la passation de pouvoir à la tête de Nereus. Le réseau des régions européennes pour le développement des applications des technologies spatiales a été créé en 2007 par la région Midi-Pyrénées et rassemble 35 régions européennes. Demain, l’actuel président Alain Bénéteau remettra la présidence à Nichi Vendola, président de la région des Pouilles, en Italie.

À noter également : demain soir sera lancé l’Institut des applications spatiales, In Space, qui aura pour objectif "de développer les usages du spatial notamment auprès des collectivités, et de favoriser la commercialisation des applications en France et à l’étranger".

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

TGS Toulouse Game Show - 1 & 2 Décembre 2012

TGS Toulouse Game Show - 1 & 2 Décembre 2012 | Toulouse networks | Scoop.it
Le plus grand salon du sud de la France sur les jeux vidéo, manga, culture asiatique et science fiction...

 

Le Toulouse Game Show se déroulera du samedi 1 Décembre au dimanche 2 Décembre 2012 au Parc des Expositions de TOULOUSE
Rond-Point Michel Benech 31400 Toulouse
http://www.toulousexpo.com/

 

 

Samedi : de 10h à 21h
Dimanche : de 10h à 19h

Entrée pour les VIP et les EXPRESS à 9h au lieu de 10h
Entrée pour les autres Préventes à 9h30 au lieu de 10h

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le salon de l'électronique de Las Vegas commence mardi, quelles entreprises vont représenter Toulouse?

Le salon de l'électronique de Las Vegas commence mardi, quelles entreprises vont représenter Toulouse? | Toulouse networks | Scoop.it


Le Consumer Electronics Show de Las Vegas débute demain, mardi 6 janvier


 

Le Consumer Electronics Show de Las Vegas débute demain, mardi 6 janvier, dans le Nevada. La France a décidé de frapper un grand coup : elle présente 120 entreprises (dont 66 start-up) sur ce rendez-vous incontournable pour les acteurs de l’électronique grand public. En Midi-Pyrénées, MyFox est la seule start-up accompagnée par la French Tech sur le salon, mais les entreprises Sigfox et le Kubb sont aussi du voyage.

Le CES de Las Vegas est un salon grand public, destiné à l’électronique et aux objets connectés. Plus de 3 000 exposants vont présenter leurs innovations du 6 au 9 janvier, lors de ce rendez-vous annuel devenu incontournable dans le monde de la haute technologie. Ouvert à tous, c’est le lieu des innovations qui feront le business de demain (montres connectées, habits connectés, etc.).  Cette année, la France, avec le dispositif French Tech, ne compte pas passer inaperçue. Plus de 120 entreprises françaises dans les secteurs de la santé, des objets connectés, ou encore des technologies de l’image seront présentes. Parmi elles, plusieurs grands groupes (La Poste, L’Oreal, Pernod Ricard…) et 66 start-up. La French Tech sera ainsi la première délégation européenne devant le Royaume-Uni et l’Allemagne, soit la 5e au niveau mondial. "C’est une grosse opération, qui montre que la French Tech signifie déjà quelque chose" se réjouit Philippe Coste, directeur délégué French Tech Toulouse.

 

MyFox, accompagnée par French Tech
La French Tech consacre une enveloppe de 15 millions d’euros aux "opération d’attractivité internationale". Ainsi, la société toulousaine MyFox ("solutions connectées pour la sécurité et le confort de la maison") a bénéficié du dispositif et présentera sur l’Espace Smart Home sa nouvelle caméra connectée : Myfox Security Camera.
Il n’y a donc qu’une seule entreprise Midi-Pyrénéenne accompagnée par French Tech. "On fera mieux l’année prochaine" promet Philippe Coste, qui refuse de s’inquiéter. "MyFox est un magnifique ambassadeur, c’est une belle entreprise". La société toulousaine a en effet été primée fin 2014 par Deloitte Fast500 pour la plus forte progression européenne dans le secteur "hardware" et a été lauréate du Concours Mondial de l'Innovation décerné en mars 2014.
"Il faut relativiser l’impact de ce salon" tempère néanmoins le directeur délégué French Tech Toulouse. Le CES est un salon qui fait la une des journaux parce qu’il met à l’honneur les objets connectés, et des technologies à la mode. Mais les start-up ne se réduisent pas à cela."

 

Sigfox et Le Kubb y vont aussi
C’est sans l’aide de personne que Sigfox (basée à Labège) assure sa présence à Las Vegas. Demain après-midi le PDG Ludovic Le Moan et la présidente Anne Lauvergeon s’envoleront pour les USA et y resteront jusqu’à la fin du salon le 9 janvier. "Nous n’avons pas de stand. Nous ferons des démonstrations sur le stand de la société WyPlay, qui utilise notre technologie pour transmettre les informations des décodeurs TV" explique Thomas Nicholls, responsable marketing de l’entreprise. Objectif pour la société : faire du réseau. "Nous souhaitons trouver d’éventuels partenaires pour déployer notre technologie aux USA, trouver des sociétés qui produisent des objets connectés, et trouver des sociétés qui commercialisent des solutions pour les objets connectés". Sigfox, qui s’attaque au marché américain, participe pour la première fois à ce salon.
Première fois également pour Kubb. La société toulousaine, inventrice d’un petit ordinateur économe en énergies, a planifié plusieurs rendez-vous "avec des clients potentiels à l’international" et va également "regarder, entre autres, les solutions de financement international" affirme Jean-Christophe Agobert, fondateur, qui est déjà sur place. Il précise que French Tech a quand même permis d'obtenir 'une réduction de prix sur le stand".

Emmanuel Macron, ministre de l’Économie et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique, font également le déplacement à Las Vegas à partir de ce lundi, et jusqu'à jeudi, accompagnés par Pierre Gattaz, président du Medef.

Sophie Arutunian
©photo lasvegaslover

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Serviciz, le premier salon dédié aux services les 2 et 3 juillet à Toulouse. Interview d’Alain Di Crescenzo

Serviciz, le premier salon dédié aux services les 2 et 3 juillet à Toulouse. Interview d’Alain Di Crescenzo | Toulouse networks | Scoop.it


Alain Di Crescenzo


Premier salon entièrement dédié aux entreprises du secteur des services, Serviciz s’installe au centre des congrès Diagora Labège les 2 et 3 juillet prochains. 100 exposants et 5 000 visiteurs sont attendus pour réseauter, participer à des rendez-vous d’affaires et valoriser des métiers aussi divers que l'ingénierie, la banque ou les services à la personne. L’événement est organisé par le CCI de Toulouse, présidée par Alain Di Crecsenzo. Interview.

Les services représentent 50 % des entreprises de Midi-Pyrénées. Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de leur consacrer un salon ?
C’est une bonne question ! C’est vrai, les services représentent 50 % des établissements et de l’emploi de Midi-Pyrénées. Cela coule de source de leur consacrer un événement. La difficulté, c’est que c’est un secteur difficile à appréhender car très diffus. Les services regroupent aussi bien les sociétés de propreté que l’ingénierie, en passant par les services à la personne ou les experts-comptables. Mais c’est désormais chose faite ! Et nous ne faisons pas les choses à moitié puisque pour cette première édition, nous investissons le centre des congrès Diagora Labège, un lieu emblématique. Nous les chefs d’entreprise, nous aimons la prise de risques…

Quel est le poids du secteur dans l’économie régionale ?

Les services ont connu une accélération de leur activité depuis une vingtaine d’années car les entreprises extériorisent de plus en plus les métiers de services pour se concentrer sur leur cœur de métier, notamment dans l’industrie. Ainsi, les services représentent 200.000 emplois dans la région, pour 46.000 entreprises. Le secteur crée de l’emploi, et c’est depuis 5 ans le plus gros contributeur à la croissance du territoire.

Les "services", c’est un terme très vague. De quels métiers parlons-nous exactement ?
Il y a les services aux entreprises et les services aux particuliers. La première branche est la plus importante. On y trouve les banques, les assurances, le nettoyage, l’ingénierie, les experts comptables, le transport et la logistique, etc. Et puis il y a l’hôtellerie, la restauration, les tic, les médias, la communication…

Quel est l’objectif de Serviciz ?
Le salon est destiné aux entreprises des services, et à ceux qui les utilisent, ou pas ! Serviciz propose d’être la vitrine des savoir-faire des entreprises de services de Midi-Pyrénées, mais c’est aussi un salon business : nous souhaitons y développer les marchés des entreprises exposantes, booster leurs réseaux et favoriser les achats de proximité. Vous connaissez mon leitmotiv : n’allons pas chercher à 500 kilomètres ce qui existe ici !

Vous faites partie des représentants de CCI en colère, qui refusent les coupes budgétaires du gouvernement, où en est ce dossier?

Justement j'en saurai plus demain! Je rencontre à 18h15 Carole Delga, la secrétaire d’État au Commerce, à Bercy. Lors de cet entretien, je serai accompagné d'André Marcon, président de CCI France, et de Judith Jiguet, directrice générale de l’Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie (ACFCI).

Propos recueillis par Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Salon virtuel de l'emploi en Midi Pyrénées - Clic Your Job

Salon virtuel de l'emploi en Midi Pyrénées - Clic Your Job | Toulouse networks | Scoop.it

Le salon virtuel de l'emploi en région Midi-Pyrénées ouvrira ses portes
du 14 au 20 novembre 2013

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

25/26 avril 2012 : La Mêlée Numérique attend 3 000 visiteurs

25/26 avril 2012 : La Mêlée Numérique attend 3 000 visiteurs | Toulouse networks | Scoop.it

Premier salon TIC de province, La Mêlée Numérique prévoit cette année de passer le cap de 3 000 visiteurs et 150 exposants. L’événement renforce par ailleurs son pôle de conférences et d’ateliers (60 pour cette 16ème édition), notamment en faisant intervenir des personnalités du monde Internet.

more...
Jacques Le Bris's comment, April 4, 2012 2:48 AM
Bonjour,
Je me demande si le terme de province a un sens sur Internet.
Cordialement
@JMFLB
oliviersc's comment, April 5, 2012 10:27 AM
Voyons si les 3.000 peuvent augmenter - province ou pas - en "ébruitant" via d'autres réseaux : http://seenthis.net/messages/64012