PRISM : Microsoft, Facebook et Apple dévoilent le nombre de requêtes des autorités | Toulouse networks | Scoop.it

Après un premier coup de semonce, plusieurs firmes américaines dévoilent, en accord avec les autorités, le nombre de demandes d'informations d'utilisateurs formulées par les autorités américaines. Si le détail exact des rquêtes dans le cadre du FISA ne sont pas mentionnées, Microsoft, Apple et Facebook publient pour la première fois ces données, ces dernières ne figurant jusqu'à présent pas dans leurs rapports de transparence.


Plusieurs firmes avaient déjà demandé aux autorités américaines de faire preuve d'une plus grande visibilité. Google, alors suivi par Facebook et Twitter, rappelait ainsi qu'aucune porte dérobée par laquelle les autorités pouvaient librement collecter des informations n'existait. Elles demandaient également que le nombre de demandes formulées dans le cadre du FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act) puisse figurer dans leurs rapports de transparence.