Toulouse networks
45.5K views | +5 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Codefest : Quand la programmation devient un sport |à La Cantine Toulouse

Codefest : Quand la programmation devient un sport |à La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

Le code peut-il être un sport, à but social et tisseur de liens ? C’est le pari du Codefest Toulouse, organisé par l’association JS&Co en partenariat avec La Mêlée et Etincelle Coworking. La première édition aura lieu le week-end du 23 au 25 Juin 2017.

Le Codefest Toulouse est la combinaison d’un hackathon et d’une journée de conférences et rencontres autour de l’entreprenariat numérique.

Sur 48h, de nombreux développeurs seront mis au défi de réaliser un service en ligne open-source, gratuit, destinée aux publics atteints de déficience visuelle, d'un handicap mental ou handicap moteur.

 

L'événement aura lieu à La Cantine d’aubuisson et Etincelle Coworking de la place Wilson.

 

Ce week-end sera l’occasion de permettre aux développeurs, startups, freelances, étudiants et marques employeurs de se rencontrer pour favoriser l’activité du secteur numérique, et créer de belles opportunités tout en donnant naissance à un beau projet open-source et social.

 

L’événement sera inauguré le vendredi soir, où les équipes de développeurs se verront remettre les défis en présence des sponsors.

 

Le samedi, une série de meetups, conférences et autres rencontres sera organisée par l’ensemble des partenaires et sponsors.

 

Enfin, le dimanche, chaque équipe délivrera sa solution, la “pitchera” en 3 minutes devant le jury.

Pour chaque défi, l’équipe gagnante se verra remettre un prix allant jusqu’à 2500€ !

 

Une soirée cocktail clôturera alors cette première édition du Codefest.

 

Pour plus d’information, voir www.codefest-tls.org ou contact@codefest-tls.org

 

Inscription

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hub Booster Nova : décollage ce 15 décembre 2016

Hub Booster Nova : décollage ce 15 décembre 2016 | Toulouse networks | Scoop.it

Booster Nova fête son premier anniversaire et annonce la création d’un « Hub » dédié à l’utilisation des données spatiales, ce 15 décembre 2016 à Toulouse, en partenariat avec La Mêlée.

 

Booster Nova est une initiative destinée à promouvoir l’utilisation des données spatiales, principalement recueillies par les satellites. Ces données (le plus souvent ouvertes au public) peuvent être utilisées par des startups pour des solutions spécialisées dans tel ou tel secteur (l’agriculture, le maritime & la pêche, la pollution, etc.).

Il existe aujourd’hui quatre « Boosters » en France : Bretagne, Ile-de-France, Sud-Est et Sud-Ouest. Alors qu’il fête son premier anniversaire, Booster Nova lance à Toulouse une action inédite : le Hub Booster Nova, à la Cantine de la rue d’Aubuisson (la Cantine Toulouse est quant à elle installée au 1er étage du Quai des Savoirs, allées Jules Guesde).
« Le secteur du spatial produit énormément de données et il est important que ces données soient mises à disposition à des entreprises numériques pour être ensuite utilisées dans toutes les filières », explique David Convers, Chef de Projet Booster Nova au sein d’Aerospace Valley (en photo, au centre).

 

Vers de nouveaux usages

Dans l’esprit de l’open data, Booster Nova est à la recherche de nouveaux usages pour les données produites par l’industrie aérospatiale. « Un programme tel que Copernicus permet aujourd’hui d’obtenir un panorama complet de la planète Terre tous les cinq jours », ajoute David Convers. « Il serait dommage qu’une telle masse de données soit peu exploitée ! ».

Durant sa première année d’existence, en 2016, Booster Nova a accompagné six projets autour des écosystèmes de Bordeaux, Montpellier et Toulouse (le « Grand Sud-Ouest »), avec des aides financières qui allaient de 200.000 euros à 2 millions d’euros. En 2017, ce sont entre dix et quinze projets qui seront ainsi accompagnés et « les réunions, conférences et événements toulousains du Booster Nova seront co-localisés à la Cantine de la rue d’Aubuisson à Toulouse », conclut David Convers.


Pascal Boiron, MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La belle semaine de la Mêlée Numérique 2016

La belle semaine de la Mêlée Numérique 2016 | Toulouse networks | Scoop.it

« Foisonnement » : c’est le mot qui vient à l’esprit pour évoquer la 20ème édition de la Mêlée Numérique, qui a eu lieu du 26 au 30 septembre 2016 à Toulouse. Voici le résumé d’un événement extrêmement riche.

Tables rondes, conférences, ateliers, animations, rencontres : plusieurs centaines « d’événements dans l’événement » ont rythmé cette 20ème édition de la Mêlée Numérique, qui a eu lieu du 26 au 30 septembre 2016 à Toulouse. Comme il n’est pas imaginable de les énumérer tous, voici un résumé chronologique des moments fort de cette semaine « foisonnante », qui ouvrait le festival de plus de 15 jours Human IN Tech (HINT), lancé à l’initiative de la French Tech Toulouse,

 

Le premier point – moins anecdotique qu’il n’y paraît – est que la Mêlée Numérique a bénéficié durant les 5 journées de l’événement d’un généreux soleil automnal. Ces bonnes conditions météorologiques étaient en effet importantes pour la « Startup Avenue », installée sur les allées Jules Guesde et abritée par des tentes. Elle permettait de découvrir les talents de plusieurs dizaines de startups issues de l’écosystème French Tech.

 

A quelques mètres de là, au Quai des Savoirs, on trouvait l’accueil de la Mêlée Numérique, le hall d’exposition et les salles de la Cantine Toulouse du Quai des Savoirs dédiées aux tables rondes et aux ateliers. MID e-news propose un résumé de deux de ces tables rondes du 26 septembre : celle sur les TPE/PME et la transformation numérique (voir ici) et sur le nouveau visage de la « Smart City » (voir ici). C’est également ce lundi 26 septembre, en fin de journée, que la Cantine Toulouse du Quai des Savoirs a officiellement été inauguré par Bertrand Serp, Vice –Président de Toulouse Métropole en charge du Numérique et Edouard Forzy, Fondateur et co-Président de La Mêlée. Cette inauguration s’est poursuivie avec un cocktail dédié à l’écosystème local du numérique, organisé par Toulouse Métropole.

 

 

 

Le lendemain, 27 septembre, une nouvelle salve de tables rondes et d’ateliers a rythmé l’événement dès le début de la matinée, dont la table ronde sur la place des Directeurs des Systèmes d’Information dans la transformation numérique (voir ici). Elle a été suivie d’un déjeuner dédié aux décideurs informatiques, ainsi qu’aux intervenants et partenaires de la Mêlée Numérique, installé à l’extrémité de la Startup Avenue. A l’endroit où, en milieu d’après-midi, l’événement la Mêlée Numérique a été officiellement ouvert par Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, qui a ensuite visité l’espace d’exposition avant de prendre la parole.

 

 

A cette occasion Carole Delga a notamment rappelé que la filière du numérique représentait environ 50 000 emplois dans cette nouvelle grande région, forte de deux métropoles labellisées French Tech, Montpellier et Toulouse.
A la suite de cette inauguration et d’une nouvelle séquence de tables rondes et d’ateliers, le média La Tribune-Objectif News a présenté la deuxième édition de son hors-série « Le Startupper », qui présente notamment plus de 200 startups de Haute-Garonne, ce dans le grand amphithéâtre de la Faculté de Médecine de Toulouse. Cette seconde journée était clôturée par un cocktail dînatoire offert par La Tribune.

Succès de « Very Big Meet The Big »

Le mercredi 28 septembre, 3ème journée de la Mêlée Numérique 2016, l’événement investissait de nouveaux espaces et occupait à la fois le grand amphithéâtre de l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, située en face de la grande école. C’est en effet dans le grand amphithéâtre de l’ENSEEITH qu’on eu lieu jusqu’en fin d’après-midi les pitchs de plus de 40 grandes comptes et d’environ 75 startups.

  

    

        

Les espaces de la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson étaient quant à eux dédiés aux rendez-vous entre les grands groupes et les jeunes entreprises innovantes (JEI). Cette session a été suivie par la remise des prix « Capitole Angels 2016 » et par une soirée spéciale réunissant« Very Big Meet The Big » et « Big Up For Startup » (événement comparable créé à Montpellier en 2015. Il faut noter que ce même après-midi du 28 septembre, à proximité du Quai des Savoirs, avait lieu un autre événement proposé par La Mêlée Numérique : la première Toulouse Robot Race, course de robot co-organisée par la Coding Commission de La Mêlée, Robotics Place, Artilect Fab Lab Toulouse et Sciences et Animation.
Le jeudi 29 septembre, plus de 10 tables rondes et conférences avaient lieu à l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et à la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, jusqu’en milieu d’après-midi. Ensuite, la Mêlée Numérique a été accueillie à l’Hôtel de Région, pour une table ronde sur « l’humain hyper-connecté » et pour la cérémonie de remise des Trophées de l’Economie Numérique (voir les résultats ici). En ouverture de cette cérémonie, Nadia Pellefigue, Vice-Présidente de la Région Occitanie, en charge du Développement économique, de la Recherche, de l'Innovation et de l'Enseignement supérieur, a rendu un hommage appuyé au travail en faveur du numérique mené depuis plus de 15 ans par l’association La Mêlée et par son cofondateur et co-Président Edouard Forzy. Pour l’écosystème régional du numérique, la cérémonie s’est poursuivie à l’Hôtel de Région avec une soirée proposée par le Conseil régional.

 

Lors de la cinquième et dernière journée de la Mêlée Numérique 2016, le 30 septembre 2016, une dizaine d’événements ont à nouveau été proposés à l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et à la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, dont la session Ask Me Anything (AMA, voir ici), le rendez-vous « Les Startups recrutent » ou la session Jobs’TIC spéciale « jeux vidéo » (voir la photo ci-dessous).

 

La semaine de la Mêlée Numérique s’est terminée en beauté avec la Nuit Digitale, proposée par Digital Campus.

 

 


Extrêmement riche, cette 20ème édition de la Mêlée Numérique marque le début d’une nouvelle ère pour cet événement incontournable, qui s’adresse désormais à tous les publics, investit plusieurs endroits et propose un large éventail de formats. « Au début des années 2000, la Mêlée Numérique était un événement de taille modeste qui réunissait une centaine de professionnels de l’informatique pendant moins d’une journée, conclut Edouard Forzy. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de la société qui est concerné et connecté. Pour s’adresser à tous ces publics, il était logique d’étendre l’évènement en durée (ndlr : 5 jours) et de multiplier les points de contacts (ndlr : trois en 2016 – le Quai des Savoirs, la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson et l’ENSEEIHT). En faisant cela, nous n’avons fait que nous appliquer à nous-mêmes les préconisations que nous formulions à nos partenaires : élargissons notre champ de vision et notre audience ! »

 

Pascal Boiron, MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Coworking : l'Atelier 2i se lance à son tour

Coworking : l'Atelier 2i se lance à son tour | Toulouse networks | Scoop.it

Toulouse compte depuis quelques jours un nouvel espace de coworking, situé à Compans-Cafarelli : l’Atelier 2i, dédié aux consultants et aux indépendants.

 

Les espaces de coworking (ou de travail partagé) ne cessent de se multiplier. A Toulouse, le dernier en date est l’Atelier 2i, 2i étant le nom d’un groupe spécialisé dans le portage salarial.

 

Ouvert en avril 2016, il propose 80 m² et est situé dans le quartier Compans-Cafarelli, au 7 impasse Alaric II.

 

Le Pdg du Groupe 2i est par ailleurs vice-Président de La Mêlée. L’Atelier propose une quinzaine de places (5 € la demi-journée) ainsi que plusieurs services (dont des séances de yoga).

 

Dans le même temps, le principal espace de coworking toulousain – la Cantine – va s’installer à partir de la rentrée 2016 au Quai des Savoirs, aux abords des allées Jules Guesde.

 

MID e-news

Jacques Le Bris's insight:

En savoir plus...

http://latelier2i.fr

 

Tél :  +33 (0)9 82 22 89 89

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

« Le Quai des Savoirs sera le bâtiment totem du numérique à Toulouse »

« Le Quai des Savoirs sera le bâtiment totem du numérique à Toulouse » | Toulouse networks | Scoop.it

Entretien avec Philippe Coste, Directeur délégué de la French Tech Toulouse, sur les grands rendez-vous à retenir pour 2016.

 

Philippe Coste, quels seront les points forts déjà connus de 2016 pour la French Tech Toulouse ?
On peut se focaliser sur quatre rendez-vous majeurs. Le premier est le déploiement du bâtiment totem de la French Tech Toulouse, coeur du numérique toulousain le Quai des Savoirs qui hébergera le bureau French Tech, la Mêlée*, la Cantine, le Laboratoire des Usages…

Le second est le lancement d’un nouveau site Internet pour la French Tech Toulouse, qui sera déployé par les équipes de Toulouse Métropole d’ici le printemps. Le troisième est le renforcement des actions de la French Tech Toulouse à l’étranger, sachant que c’est également une priorité pour la French Tech au niveau national. De nouveaux « French Tech Hubs » vont voir le jour en plus de ceux qui a déjà été créés à New-York, Tokyo et Tel Aviv.

Le quatrième enfin est la déclinaison à Toulouse du « French Tech Ticket », qui permet à des entrepreneurs étrangers de développer leur projet dans les accélérateurs locaux. Ce dispositif sera lancé en septembre 2016 et les premiers startupers devraient être accueillis dès janvier 2017. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que Toulouse reste en attente de la confirmation de son label « French Tech » pour l’année 2016. Les rencontres avec la mission French Tech nationale à ce sujet ont eu lieu fin 2015 et la réponse devrait intervenir d’ici fin janvier. Nous sommes raisonnablement optimistes.

Quatre startups toulousaines ont obtenu le Pass French Tech en 2015** : combien l’obtiendront en 2016 ?

Personne ne peut donner un chiffre précis aujourd’hui et l’objectif n’est pas d’atteindre un quota. Pour obtenir le Pass French Tech et accéder aux aides et aux services induits, il faut répondre à des critères très exigeants, ce qui explique que seules une soixantaine de startups en France l’aient obtenu. Etant donné la richesse de l’écosystème du numérique dans l’agglomération toulousaine, on peut simplement espérer qu’il y en ait autant qu’en 2015. Potentiellement, une dizaine de startups locales pourraient atteindre le niveau d’exigences du cahier des charges du Pass French Tech.

La nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées compte deux métropoles labellisées French Tech, Montpellier et Toulouse, ce qui n’est le cas qu’en Rhône-Alpes-Auvergne avec Grenoble et Lyon. Cela va-t-il changer ?

Tout d’abord, il est faux de penser que cette situation est exceptionnelle. La deuxième vague de labellisation « French Tech », mi-2015, a d’ailleurs montré que les métropoles régionales pouvaient s’associer en « territoires » pour s’associer à la démarche. C’est notamment le cas en Bretagne, en Normandie ou en Lorraine. Depuis la création de la French Tech, tout démontre la pertinence d’avoir choisi de miser sur un réseau d’écosystèmes du numérique plutôt que sur une seule grande métropole. Dans ce contexte, si la question est de savoir si la French Tech Montpellier et la French Tech Toulouse vont être fusionnées, la réponse est que ce n’est pas au programme. Si la question est de savoir si les deux structures doivent collaborer, la réponse est oui et il faut préciser qu’elles le font déjà depuis des mois. Les échanges vont certainement s’intensifier et être plus fréquentes que les réunions de l’ensemble des métropoles French Tech, qui ont pour l’instant lieu tous les deux mois.
Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news


Jacques Le Bris's insight:

* Ndlr : en l’occurrence, l’association La Mêlée est porteuse des dispositifs de la Cantine Toulouse et du Laboratoire des Usages.

** Delair-Tech, Adveez, Audiogaming et MyFeelBack.


P.S. :
Outre son rôle de directeur délégué de la French Tech Toulouse, Philippe Coste est responsable du développement du réseau des écoles Epitech, qui compte actuellement douze implantations en France et qui devrait ouvrir dans trois métropoles européennes en 2016


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Etape 3 – Innovation Jam - C3 Challenge à La Cantine Toulouse

Etape 3 – Innovation Jam - C3 Challenge à La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

Véritable tour de France d'innovation ouverte, le C3 est le Challenge Climat le plus mobilisateur de l'année.

La troisième étape de ce challenge, l'Innovation Jam, est un marathon de l’innovation de 36 à 48h pour imaginer et développer des solutions innovantes aux défis posés.

Inscription troisième étape du C3
du 6- 8 novembre 2015 à Toulouse


Le lieu : La Cantine, 27 Rue d'Aubuisson, 31000 Toulouse


Pour plus d'informations, rendez sur le site internet : http://c3challenge.com

Jacques Le Bris's insight:


Inscription :

https://lamelee.typeform.com/to/Ft8VYq


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Prophète en son pays ?

Prophète en son pays ? | Toulouse networks | Scoop.it


Les succès enregistrés à l’étranger par des entreprises dirigées par des Français commencent à battre en brèche le dicton qui veut que « nul ne soit prophète en son pays ».

Certes, Anaplan reste plus connue à San Francisco, où elle a son siège social, que dans l’Hexagone. Toutefois, la réussite fulgurante de cette entreprise créée et dirigée par le Français Frédéric Laluyaux, va accélérer sa médiatisation en France. Il faut dire qu’Anaplan se positionne comme le successeur d’Excel et que, pour l’instant, ça marche : 150 M$ levés en 3 ans, un effectif qui est passé de 20 à 500 salariés et un patron qui affirme sans sourciller que « la prochaine étape, c’est 5.000 » !
Autre patron français qui est quant à lui de plus en plus « prophète en son pays », Stéphane Distinguin, fondateur et dirigeant de FABERNOVEL*, mais aussi Président de Cap Digital, membre du Conseil National du Numérique, à l’origine de la création à Paris de Silicon Sentier, de la Cantine ou du Camping… En l’occurrence, FABERNOVEL vient de racheter l’agence californienne Rebellion Lab, qui fait la même taille qu’elle, et sur l’entreprise française LagenceMedia, créée par deux anciens de Google France pour développer des services de datamarketing. FABERNOVEL prévoit ainsi de passer le cap des 50 M€ de chiffre d’affaires en 2018. Les articles concernant ces deux entreprises sont consultables sur notre revue de web MID e-news Everywhere, ici).


MID e-news


* La seule agence de FABERNOVEL en France en dehors de Paris est à Toulouse : voir l'article de novembre 2014ici.

more...
No comment yet.
Suggested by Bernard Martinez
Scoop.it!

Maîtrisez votre e-réputation !le 16 Juin à La Cantine de Toulouse

Maîtrisez votre e-réputation !le 16 Juin à La Cantine de Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

Votre visibilité professionnelle sur le web et donc votre e-réputation est un atout indispensable pour votre activité d'indépendant ! Apprenez à construire et à maîtriser votre eréputation le 16 Juin à La Cantine de Toulouse avec un professionnel du webmarketing

Jacques Le Bris's insight:

Bénéficiant d’un accès wifi gratuit à La Cantine, vous pouvez apporter vos portables ou tablettes pour intervenir en direct sur vos comptes sociaux.

Inscription :

http://www.2iportage.com/formulaire/inscriptions-formations-2015

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Un nouveau Conseil d'Administration pour La Mêlée

Un nouveau Conseil d'Administration pour La Mêlée | Toulouse networks | Scoop.it

Lors de son assemblée générale du 2 avril 2015, l’association La Mêlée a procédé à l’élection de 22 membres de son conseil d’administration, qui en compte 32 au total. 6 nouveaux administrateurs (3 femmes et 3 hommes) arrivent ainsi aux commandes.

22 administrateurs ont été élus ce jeudi 2 avril 2015 lors de l’assemblée générale annuelle de l’association La Mêlée. La liste complète des personnes élues figurent ci-dessous mais on note l’arrivée de 6 acteurs du numérique qui entament leurs premiers mandat (la mention « nouvel(le) élu(e) » figure après leur nom entre parenthèse. En l’occurrence, il faut préciser que la parité est plus que respectée parmi les nouveaux membres du Conseil d’Administration : 4 femmes et 2 hommes. 


Les 22 membres du Conseil d’Administration élus le 2 avril :
- Thierry Arène (CRM Factory),
- Hélène Bely-Puche (Umanove, nouvelle élue),
- Philippe Boissier (Zayo, nouvel élu),
- Simon Bretin (Inforsud Diffusion),
- Hugues Brunel (Fullsave),
- Marc Canitrot (Prometil),
- Eric Charpentier (Payname),
- Alexandre Dandan (Poult, nouvel élu),
- Annie Fachetti (Ariège Expansion), 
- Jean-Marc Gomis (INSIEME),
- Claire Gréco (Veolia, nouvelle élue),
- Alix Howard (Web Appeal),
- Jean-Pierre Jessel (IRIT),
- Eric Lebris-Rède (La Poste),
- Christian de Montmagner (In Toulouse)
- Thomas Pedoussaut (Synergi),
- Maria’Lena Pietri (MD-Connect, nouvelle élue),
- François de Rochebrune (Etoile Dièse),
- Sophie Sellerian (Digital Campus, nouvelle élue),
- Jean-Julien Urbain (SCOP EMA),
- Yannick Vachon (Projetic People),
- Henry Vincent (2I Portage)

 

Les 10 membres du Conseil d’Administration, fondateurs et élus permanents ou élus l’an dernier sont :
- Philippe Bourgela (Groupe Cargo),
- Stéphane Contrepois (co-fondateur de La Mêlée et PDG de MyFeelBack),
- Karine Cottin (Groupe Pierre Fabre),
- Janick Deny (ex Alcatel et Nextiraone),
- Catherine Epstein (CAPT’IN),
- Guillaume Faure (SFR),
- Edouard Forzy (co-fondateur de La Mêlée),
- Thomas Soulié (Mobix),
- Corine Verdier (consultante-formatrice à Sciences Po Toulouse, Ieco…)
- Olivier Trystram (Payname).

 

Au lendemain de cette élection, le Conseil d’Administration de La Mêlée compte donc 10 femmes (31,2%), contre 6 en 2014 et seulement 3 en 2013.

 


Déménagement en vue

Animée par une quinzaine de personnes (une vingtaine en intégrant les stagiaires, soit une équipe représentant 10 équivalents temps-plein), La Mêlée/La Cantine Toulouse inscrit plus que jamais ses actions dans la dynamique de la French Tech (l’agglomération toulousaine a obtenu le label French Tech en novembre 2014) et prépare notamment la prochaine édition du salon La Mêlée Numérique, dont la durée sera cette année de trois jours (au lieu de deux les années précédentes), notamment afin d'intégrer des thématiques ouverte à un public plus large que les années précédentes. Par ailleurs, La Mêlée a annoncé lors cette assemblée générale son déménagement et celui de la Cantine Toulouse vers le futur espace baptisé « Quai des Savoirs » (situé aux abords des allées Jules Guesdes).


Pascal Boiron, MID e-news

more...
sicoval's curator insight, April 10, 2015 5:38 AM

Votre ajouter Aperçu ...

Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Axelle Lemaire à Toulouse vendredi pour parler spatial et numérique

Axelle Lemaire à Toulouse vendredi pour parler spatial et numérique | Toulouse networks | Scoop.it

Axelle Lemaire sera vendredi 13 février à Toulouse. C'est la première fois que la secrétaire d'État au Numérique se rend dans la Ville rose depuis la labellisation "French Tech" acquise en novembre dernier. Elle devrait notamment visiter La Cantine et la Tic Valley.

 

C'est "une super nouvelle" pour Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du Numérique, et pour tous les acteurs du secteur à Toulouse.
Après plusieurs rendez-vous manqués, Axelle Lemaire a enfin confirmé sa venue dans la Ville rose, ce vendredi 13 février. "Axelle Lemaire souhaite venir à Toulouse pour rencontrer les acteurs du numérique et du spatial", précise Bertrand Serp. À noter que la secrétaire d'État a rendez-vous mercredi matin (11 février) pour un entretien avec Jean-Paul Herteman, président directeur général du Groupe Safran (aéronautique, astronautique, défense et sécurité).

Visite de La Cantine

Si le programme de la secrétaire d'État à Toulouse n'est pas encore défini, on sait déjà qu'elle sera présente toute la journée. Elle visitera notamment La Cantine, rue d'Aubuisson, lieu "totem" de Toulouse French Tech (qui déménagera bientôt sur le Quai des Savoirs), ainsi que la Tic Valley. "C'est une vraie reconnaissance, se réjouit Bertrand Serp. La preuve qu'on bouge, qu'on fait du bon boulot."

La secrétaire d'État pourrait notamment déjeuner avec Jean-Luc Moudenc et plusieurs start-upper toulousains. Hasard du calendrier, l'accélérateur de start-up privé Ekito, moteur de la French Tech Toulouse, inaugure le soir-même son nouveau bâtiment, le  Grand Builder. Va-t-elle s'y rendre ? En raison de son statut de secrétaire d'État, c'est la préfecture qui gère désormais le planning d'Axelle Lemaire.

Pour rappel, Toulouse fait partie des premières métropoles françaises labellisées French Tech. C'est Philippe Coste, directeur d'Epitech Toulouse, qui a endossé le rôle de directeur délégué French Tech Toulouse. Lui aussi se réjouit, car, il l'a avoué devant 200 personnes le 20 janvier (lors de la table ronde "Numérique, la troisième révolution industrielle") : "Axelle Lemaire, je l'adore !".

Après Fleur Pellerin, qui occupait le même poste avant elle, Axelle Lemaire est un des membres du gouvernement les plus appréciés des entrepreneurs.

Jacques Le Bris's insight:

@FrenchTech_Tlse

@LaCantine_Tlse

@La_Melee

@TICVALLEY

@scoopit

@sigfox

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

HackTheCity - 18 Décembre 2014

HackTheCity - 18 Décembre 2014 | Toulouse networks | Scoop.it

ETAPE #1
HACK THE FACTORY VISION CAMP
Permis de déconstruire l’usine
#HackTheFactory_Tlse
Jeudi 18 décembre -
13h00/18h00 - La Cantine Toulouse


Et si on transformait l’usine, ensemble ?

L’USINE ne doit plus seulement se définir comme le lieu où les machines et les hommes coexistent pour concevoir et fabriquer de manière répétitive des objets standardisés.! L’usine du futur est un environnement industriel flexible, agile et innovant au centre des transitions technologiques et supportant les grands challenges sociaux dans leur dimension humaine, environnementale et économique !

En France l’industrie 4.0 ambitionne une dimension sociale prononcée et tend vers le bien être et l’épanouissement de l’homme !

A TOUS CEUX QUI SOUHAITENT IMAGINER ET DÉVELOPPER UNE NOUVELLE VISION DE L’USINE , DES SOLUTIONS, DES METHODES ET DES PROCESSUS INNOVANTS POUR LA TRANSFORMER"

(Propriétaire d’Usine, fournisseurs, RH Usines, partenaires sociaux, Concepteurs usines, Formateurs, ergonomes, opérateurs, middle management, spécialistes M to M, Start-ups, recycleurs, logistique et transports, organisations publiques, développeurs, designers, marketeurs, entrepreneurs, managers, chercheurs, inventeurs, artistes, ingénieurs, passionnés…)

« Great things in business are never done by one person, they’re done by a team of people.” Steve Jobs



Participez à Hack The Factory pour vous approprier le monde de l’usine et développer ensemble des solutions concrètes pour la transformer !

Hack the Factory Vision Camp : " Etape 1 du Permis de déconstruire l’usine !"

Inspiré du concept Barcamp, le Vision Camp est une rencontre ouverte et participative, animée par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative pour nous permettre de débattre, réfléchir, se mettre d’accord et poser ensemble, à partir des thématiques proposées, des visions de nos idéaux.

LES THEMATIQUES

L’usine, lieu d’émancipation :

Transmission des savoirs, co-éducation générationnelle, l’entreprise apprenante
Le changement de rôle du manager (modèle réseau) / modèle d’organisation
Cobotique et robotique au service de l’humain
Relation Homme-Machine / Homme-Système / Symbiose Homme-Machine jusqu’à l’homme augmenté !


L’usine dans la cité :

Plus près de son écosystème (utilisateurs, services, fournisseurs, start-ups…)
Pollution et recyclage
Les nouveaux moyens de production (production additive, Fablabs, makers)
L’impact des nouveaux usages sur l’emploi (moins de fabrication de masse, automatisation…)


L’usine vivante :

L’usine modulaire (qui s’adapte au besoin du client)
L’usine intelligente : connectée, numérique (vers la relocalisation d’emplois à Haute valeur ajoutée)


Votre thème :

Proposez votre thème le jour du Vision Camp ! Si vous recueillez suffisamment de votes, nous créerons un groupe de travail pour le Vision Camp"

Si vous ne pouvez pas être là, participez en live sur #HackTheFactory_Tlse

LE PROGRAMME COMPLET HACK THE FACTORY !
sur

Dossier de présentation Hack The Factory!



more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Payname vide votre grenier

Payname vide votre grenier | Toulouse networks | Scoop.it


Votre vieux vélo traîne depuis des mois dans votre jardin mais vous n'avez pas encore pris le temps de le mettre en vente ? Les jouets que votre enfant n'utilise plus envahissent votre intérieur ? Il est temps de faire quelque chose !

Payname vous donne un coup de main cet été et se charge de vider votre grenier !

Venez déposer meubles, jouets, objets que vous souhaitez vendre et indiquez-nous le prix, on s'occupe du reste : des photos à la vente, en passant par l'annonce sur les sites comme Leboncoin ou Vivasteet. Vous recevez votre argent directement sur votre compte bancaire via Payname une fois la vente réalisée.

Quoi déposer

Meubles, jouets, objets, vêtements, tout ce qui peut se vendre.

Quand déposer

Du lundi au vendredi, de 9h à 18h sans interruption.

Où déposer

Chez Payname, à La Cantine, 27 rue d'Aubuisson, 31000 Toulouse.


Qui contacter au besoin ?

Vous êtes en bas, vous êtes en route et avez besoin d'une info, vous voulez être sûr que ce que vous avez à vendre va passer ?

Vous pouvez joindre l'équipe au 09 78 23 82 38 (non surtaxé).

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L'apél-ro du 18 juin à Toulouse - SPIP Party

L'apél-ro du 18 juin à Toulouse - SPIP Party | Toulouse networks | Scoop.it

C’est l’appel du 18 juin !

Le prochain apéro à Toulouse se déroulera le 18 juin à la Cantine numérique,de 19h à 21h.
Venez boucler, discuter, bidouiller !
Comme d’habitude c’est l’auberge espagnole, chacun amène ce qu’il veut y trouver : des sujets et des questions, de quoi grignoter et trinquer, les thèmes abordés seront largement improvisés.

Et c’est ouvert à tout le monde : débutant·e·s, curieux·ses...
L’occasion de venir découvrir SPIP, trouver de l’aide pour son site, échanger des techniques et inventer ce qui manque. C’est libre !

Pour vous abonner à la liste de discussion et ne rien rater des rencontres SPIP à Toulouse, c’est par là : http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/spip-toulouse

Jacques Le Bris's insight:

L’apél-ro du 18 juin à Toulouse

Quand ? Mercredi 18 juin 19:00-21:00

Où ? La Cantine Toulouse

Adresse :
27 rue d’Aubuisson 31000 Toulouse
Ligne B - François Verdier / Lignes A et B - Jean-Jaurès

Inscription :

http://party.spip.net/L-apel-ro-du-18-juin-a-Toulouse-441



more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse, capitale occitane du coworking : jusqu'à quand ?

Toulouse, capitale occitane du coworking : jusqu'à quand ? | Toulouse networks | Scoop.it

Le Lab’Oïkos incite les entreprises et les particuliers hébergés à optimiser leurs pratiques sociales, environnementales et sociétales.

 

Espace de coworking, tiers-lieu de travail, third place… Venus de Californie, ils donnent un réel dynamisme à la notion de bureau flexible. À Toulouse, de plus en plus d’acteurs sont désormais contraints à se livrer bataille pour conserver leur part de marché.

 

Encore confidentiel il y a dix ans, le bureau de travail partagé ou coworking déferle désormais en France. L’Occitanie n’échappe pas à ce phénomène. « Début 2015, nous avons comptabilisé soixante tiers-lieux, comprendre des espaces de coworking (bureaux pour indépendants et start-ups) et de télétravail (pour les salariés d’une entreprise). En 2017, il y en a 115 », constate Annie Fachetti, coanimatrice de la commission télétravail et espaces collaboratifs de La Mêlée.

La Haute-Garonne recense 46 lieux, l’Hérault en compte 16, le Gers en concentre 13, tandis que le département des Hautes-Pyrénées est le grand retardataire régional avec trois lieux.


Toulouse rassemble à elle seule 35 espaces de ce genre. Un chiffre loin d’être définitif puisqu’un autre espace nouvelle génération est annoncé à la Cartoucherie, et que l’américain Wework est attendu.

Dans la grande couronne, Coworking Ganguise vient d’ouvrir près du lac éponyme ; Et Le 100e singe est annoncé en septembre, à Berlberaud.

« L’offre est très diversifiée et repose sur des modèles économiques eux aussi divers », tempère Annie Fachetti. En clair, avec une foule d’acteurs, la bataille des tiers-lieux a commencé, certains restant même sur le carreau. Le jeune entrepreneur Florian Zordan en a d’ailleurs fait les frais. En 2015, après quelques semaines d’activité, il a été contraint à fermer son espace.

 

Un réseau, une communauté

Les tarifs des locations de bureaux, qu’ils soient à l’heure, à la demi-journée, à la journée, ou au mois, ne sont plus des arguments de différenciation pour les acteurs, qui pratiquent des prix assez identiques. Pour se distinguer, la dimension du réseau, voire de la communauté, source de synergies et de motivation, est l’une des principales valeurs ajoutées de ces temples du travail partagé.
Le pionnier du genre, La Cantine, fédère depuis 2010 une communauté autour du numérique. Subventionnée par Toulouse Métropole, à hauteur de 60.000 euros par an, elle a souhaité se diversifier en incubant des start-ups (une trentaine en tout depuis 2012, Ndrl). « Nous étions les premiers à proposer du coworking », explique Édouard Forzy, président fondateur de La Mêlée, qui porte la Cantine. « Mais cela ne suffisait pas pour faire vivre un lieu de 1000 m². Sur ce marché concurrentiel, nous avons créé une communauté en s’adressant à un public plus large. Ainsi, notre modèle économique repose sur d’autres types de services, tels que l’organisation d’évènements pour les entreprises et des start-ups (600 par an) et la mise en place d’un incubateur. »

 

De son côté, HarryCow, qui souffle sa première bougie en mai, offre aux indépendants et aux jeunes entreprises la possibilité d’être immédiatement opérationnelles au contact d’autres entrepreneurs. « Nous avons inscrit le numérique dans un monument du patrimoine, un ancien couvent du XIIIe siècle », se félicite Nathalie Bard, à la tête de cet espace installé rue Sainte-Ursule, à Toulouse. « On souhaite créer un écosystème des freelances de toutes les professions, mais aussi des start-ups et des associations. Ainsi, on met en avant leurs compétences, et chacun est amené à se présenter autour d’un apéritif ou d’un déjeuner. Leur biographie, avec photo professionnelle à moindre coût, peut être utilisée sur Facebook. Nous les accompagnons aussi en faisant intervenir des experts, notamment administratifs et juridiques. On veut favoriser les passerelles avec les entreprises », assure Benoit Lafourcade, coassocié.

 

 

 

 

 

Le Lab’Oïkos a choisi un autre domaine : l’économie positive. Et incite les entreprises et les particuliers hébergés à optimiser leurs pratiques sociales, environnementales et sociétales pour minimiser l’impact de leurs activités sur les ressources naturelles et humaines. « Notre positionnement est notre valeur ajoutée », affirme Rémi Demersseman-Pradel, président-fondateur de l’Oïkosystème. « Et le coworking est un point d’entrée, il est une brique qui donne du sens à notre offre. Mais il n’est pas le seul. »

 

Au premier semestre, un centre d’expertise en Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ouvrira également ses portes. « Ce centre, chargé d’améliorer les performances et la qualité au travail des PME, proposera des formations collectives et individuelles, dont le programme n’est pas encore défini », souligne Raphaël Levy, « le connecteur » de cet espace place Saint-Aubin. « Ainsi notre offre sera globale et cohérente. »

 

Des services soignés

Attirer les coworkers c’est bien, les conserver c’est mieux. Aussi, les hôtes de ces lieux 2.0 développent-ils une multitude de services censés optimiser le confort des « sans bureaux fixes ». Le Lab’Oïkos a par exemple inventé un nouveau métier : le facilitateur. Et c’est Raphael Levy qui s’y colle ! Il est la personne référente qui, sur place, améliore le quotidien des indépendants et des start-uppers. Multi-compétent, comme il se définit lui-même, il gère les problèmes de connexion internet, porte une attention au bruit. Ou encore établit des devis commerciaux, si le coworker souhaite créer un évènement.

HarryCow élargit pour sa part les heures d’ouverture en journée, et propose de domicilier les entreprises. Enfin, l’espace envisage de mettre aussi en place un vidéoprojecteur et d’aménager une terrasse.

 

Kooloc a volontairement évité le centre-ville de Toulouse, déjà occupé. Imaginée par quatre associés, dont les professions embrassent plusieurs secteurs (un avocat spécialisé en droit des affaires, une formatrice, un porteur salarial et une community manager), l’idée consiste à proposer une vingtaine de postes de travail et huit bureaux privés dans le quartier Purpan. Un positionnement géographique différent, sans négliger toutefois la mise en place d’une kyrielle de petits « plus » : une conciergerie d’entreprise, des évènements autour du bien-être une fois par mois, des incentives (actions visant à motiver des collaborateurs ou entrepreneurs ndlr) … explique l’une des fondatrices, Lucrécia Grimaud. Ouvert en mars, Kooloc mise la proximité de l’aéroport pour prendre une part de ce marché.


Audrey Sommazi

Jacques Le Bris's insight:

Télétravail, le changement de culture attendu

Ils sont dans les starting-blocks, prêts à dégainer leurs nouvelles offres pour séduire les télétravailleurs, et surtout leurs employeurs. « 2017-2018 est une année charnière pour nous car l’enjeu est le télétravail », affirme Sébastien Hordeaux, le fondateur d’Étincelle Coworking. Le jeune chef d’entreprise s’apprête ainsi à accueillir les salariés nomades. Il mise alors sur le développement progressif de sa structure avec pour objectif d’être présent à Toulouse et sur l’ex-région Midi-Pyrénées. L’espace Wilson – l’un des trois lieux Étincelle situés en centre-ville – pousse les murs pour s’agrandir, et de nouveaux lieux ont ouvert leurs portes à Montauban et à Albi (en février dernier). Montpellier serait dans les tuyaux. « Ce marché est en pleine croissance, et il est à prendre, même s’il est compliqué à mettre en place », tempère Raphaël Levy. « Les contrats doivent en effet être signés avec les entreprises, les salariés et nous. Et on se heurte au management, qui craint une perte de contrôle et de confiance des salariés. » Malgré une certaine frilosité des entreprises, le Lab’Oïkos se prépare lui aussi à prendre sa part du gâteau, en aménageant des bureaux privatifs d’ici à la fin de l’année.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Coworking : tous les tiers lieux d'Occitanie sur un site web

Coworking : tous les tiers lieux d'Occitanie sur un site web | Toulouse networks | Scoop.it

Il y aurait une centaine d'espaces de coworking en Occitanie

 

Le site internet tierslieuxoccitanie.com recense une centaine d'espaces de coworking sur les 13 départements de la région Occitanie, avec leurs coordonnées et leur géolocalisation. Un travail réalisé par La Mêlée, qui indique que la région est la 2e de France en termes d'offres de tiers lieux, après l'Ile-de-France.

La région Occitanie a vu naitre en quelques années des dizaines d'espaces de coworking. Ces bureaux partagés, très prisés des travailleurs indépendants, multiplient les services pour créer du lien entre les utilisateurs. Afin de rendre plus visible l'offre régionale en matière d'espaces de télétravail, la commission Télétravail & espaces collaboratifs de La Mêlée vient de mettre en ligne un site internet qui localise l'ensemble des 100 tiers lieux que compte la région Occitanie. Ils sont placés sur une Google Map en fonction des 13 départements. Les adresses, numéros de téléphone et mails de contact sont précisés pour chacun d'entre eux.

 

Lire aussi : Coworking : cartographie du phénomène à Toulouse

Création d'un réseau et d'une charte

La Mêlée, présente à Toulouse et Montpellier, souhaite développer un réseau pour promouvoir collectivement les enjeux du télétravail.

"Les actions engagées par la commission télétravail & espaces collaboratifs de La Mêlée ont permis de recenser ces espaces d'initiatives privées ou publiques, préfigurant la création d'un réseau occitan, à l'instar du réseau des "Tech Places" (ex réseau des Cantines réunissant 17 lieux au niveau national dont la Cantine Toulouse), ou encore, par exemple, du réseau départemental "Cowork In Tarn", indique l'association.

Parmi les membres du réseau (qui correspondent aux espaces recensés sur le site), on compte par exemple InnoParc à Auch, La Cantine à Toulouse, le Relais d'entreprises Save & Garonne à Grenade, Comètes innovation à Lézat-sur-Lèze, Coworking Rodez, ou encore Les Ateliers, à Castres.

Une charte a également été rédigée et signée par 21 structures. Objectifs : "respecter l'identité et les contraintes de chaque tiers lieux tout en s'engageant sur un minimum d'exigences partagées et de services afin de garantir aux télétravailleurs, à leurs employeurs et aux utilisateurs un niveau de prestations et de conditions de travail homogènes."

 

Une autre initiative en cours

À noter qu'une autre initiative similaire a été lancée à Toulouse pour recenser tous les tiers-lieux de la ville et de la région Occitanie. Elle est notamment portée par Sébastien Hordeaux, fondateur d'Étincelle Coworking, Raphaël Levy du Lab Oikos, Adrien Vincent de l'Atelier 2i, et l'équipe de Tau Coworking. Elle va mener à la création d'une association dont les statuts seront officiellement déposés le 14 novembre prochain et aura pour but de fédérer les différents tiers-lieux de la région. Selon Sébastien Hordeaux, ce projet "ne fait pas doublon" avec celui porté par La Mêlée.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Cantine Toulouse s'installe au Quai des savoirs et change d'échelle

La Cantine Toulouse s'installe au Quai des savoirs et change d'échelle | Toulouse networks | Scoop.it

Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du Numérique (deuxième à partir de la gauche) entouré des trois co-présidents de La Mêlée, Éric Charpentier, Édouard Forzy et Alix Howard. 

 

Devenue un des lieux incontournable de la French Tech Toulouse, La Cantine Toulouse déménage pour s'installer au cœur du Quai des Savoirs, le nouveau bâtiment totem de l'éco-système numérique toulousain. Une nouvelle adresse et de nouvelles ambitions.

 

 

La Mêlée, l'association toulousaine d'animation de l'écosystème régional numérique, a choisi le coup d'envoi de son événement phare de la saison, La Mêlée Numérique (un marathon de l'innovation et du numérique qui se déroule cette année sur 6 jours, du 26 septembre au 1er octobre), pour inaugurer les nouveaux locaux de La Cantine Toulouse.

 

 

UN DISPOSITIF MAJEUR DE LA FRENCH TECH TOULOUSE

Cette nouvelle Cantine ouvre ses portes au cœur du Quai des Savoirs, le bâtiment totem de la French Tech Toulouse, où elle dispose de 350 mètres carrés pour poursuivre et amplifier sa dynamique. "Devenue l'un des lieux incontournables du numérique et de l'innovation à Toulouse, autant pour les entreprises que les usagers, La Cantine, en s'implantant au Quai des Savoirs, va pouvoir élargir ses champs d’activité en direction de la diffusion de la culture scientifique et technique, mais aussi nouer de nouveaux partenariats, en complémentarité avec d'autres acteurs de ce site emblématique de la French Tech", a souligné Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du numérique. Car dans ce Quai des Savoirs, sur 3 500 mètres carrés consacrés au partage des connaissances sur les sciences, les techniques et les innovations industrielles, avec des salles d'exposition et de réunion, se croisent dorénavant des chercheurs, des ingénieurs, mais aussi des artistes, des animateurs et de nombreux visiteurs de tous horizons.

 

 

CO-WORKING, ÉVÉNEMENTIEL ET ACCOMPAGNEMENT DE STARTUPERS

Créée il y a un peu plus de 4 ans dans le cadre d'un partenariat entre la communauté urbaine de Toulouse Métropole et l'association La Mêlée, La Cantine Toulouse est un lieu d'échanges permanents pour l'ensemble de la communauté numérique toulousaine, qui favorise notamment le co-working et l'éclosion de nouvelles startups. "Nous avons accueilli près de 500 événements en 2015 et pas loin de 15 000 visiteurs. Nous avons mis en place l'un des tous premiers tiers-lieu de ce type en France et c'est très certainement l'un des plus important en terme de fréquentation", se félicite Edouard Forzy, co-président de La Mêlée.

 

 

Les équipes de La Cantine ont également créé Le Starter, un programme d'accompagnement des candidats à la création de startups qui a fait ses preuves. "L'adresse est bien connue des Toulousains. Nous accueillons entre 4 et 6 nouveaux projets par semaine", souligne Matias Estaño, chef de projet Starter à La Mêlée. Ce pré-incubateur fonctionne un peu comme une gare de triage. Les projets sont mûris et ensuite orientés vers d'autres structures d'incubation ou d'accélération de l'agglomération toulousaine.

 

 

"Les nouveaux locaux inaugurés au Quai des Savoirs accueilleront notamment Le Starter et un certain nombre d'événements organisés par La Mêlée, mais ne viendront pas remplacer les 1 000 métres carrés de locaux historiques de La Cantine, rue d'Aubuisson, qui resteront ouverts à nos adhérents, aux startupers et à certains co-workers", précise Edouard Forzy. Les deux sites fonctionneront en complémentarité, le nouveau sera plus ouvert sur le grand public, les événements institutionnels et l'accueil des projets et le second, sans doute plus spécialisé vers des applications professionnelles.

 

MARINA ANGEL

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Réseau des Cantines devient TechPlaces 

Le Réseau des Cantines devient TechPlaces  | Toulouse networks | Scoop.it

Fondé en 2012, le Réseau des Cantines et des Lieux Associés opère sa mutation et devient : TechPlaces – Innovative and collaborative Network.  TechPlaces s’ouvre ainsi à une nouvelle ère, dans le sillon de la French Tech, avec pour objectif de favoriser le rayonnement national des lieux de l’innovation « Tech » territoriaux, et d’étendre sa toile à l’international. Nouveau nom, nouvelle identité, nouveau site web et surtout nouvelle offre de services pour les 17 membres du réseau et acteurs de l’innovation Tech en France : TechPlaces Members, TechPlaces AXL’R et TechPlaces Partners, le réseau se dote de nouveaux moyens de soutien de l’innovation française, à la hauteur de ses ambitions. Suivez le guide.

Ambition : le réseau des lieux français qui font l’innovation

Inscrite dans la dynamique de la FrenchTech, l’association loi 1901 TechPlaces fédère depuis 2012 les espaces d’émulation numérique autour d’un objectif commun : promouvoir les initiatives innovantes à travers le partage d’expérience. Le fonctionnement en réseau est une organisation qui s’est révélée efficace au fil des actions, permettant de bénéficier au mieux de l’expérience de chacun des membres, de mutualiser les moyens, la communication et d’encourager les synergies. Les ambitions de TechPlaces sont les suivantes :

  • PROMOUVOIR l’innovation numérique « à la française »
  • SOUTENIR l’émergence de nouvelles tendances et innovations
  • ACCOMPAGNER les démarches de création de lieux d’innovation
  • DYNAMISER les écosystèmes numériques au niveau national

Aujourd’hui, 17 lieux sont membres de TechPlaces. Chacun de ces lieux a sa particularité, émanant de son écosystème territorial et de sa spécialisation thématique (Big Data, consommation collaborative…) ; c’est cette pluralité qui fait la richesse du réseau. TechPlaces se propose d’en être le  catalyseur pour en extraire la substantifique moelle afin de la redistribuer auprès des acteurs de l’innovation française !

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Cantine, espace de coworking de La Melee, Toulouse

Ajoutée le 30 sept. 2015

Visite par l'équipe de The NextWork de l'espace de coworking La Cantine, La Mélée, Toulouse

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Petit déjeuner de présentation La Mêlée à La Cantine Toulouse

Petit déjeuner de présentation La Mêlée à La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

Le Mercredi 7 octobre 2015 - De 09h00 à 11h00 dans les locaux de La Cantine Toulouse.

Avec ses 550 adhérents, l’association La Mêlée est l’une des principales organisations numériques françaises.

Rencontres, réseau, convivialité, intelligence collective, culture de l’innovation, au travers de 10 commissions, ce Think Tank et ce Do Tank est devenu au travers des ses différentes activités le Hub de la Révolution Numérique en région.

Venez à la découverte de cette association lors de l’un de nos petits déjeuners de présentation

Jacques Le Bris's insight:

Inscription gratuite :

http://www.lamelee.com/evenements/inscription?id=385


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Cop 21 : le Climate Change Challenge (C3) entre en phase deux

Cop 21 : le Climate Change Challenge (C3) entre en phase deux | Toulouse networks | Scoop.it

Des participants à la phase 2 du C3 à la Cantine de Toulouse, le 7 juillet.

 

Du rêve à la réalité. Le C3 (Climate Change Challenge) est entrée en phase deux, le 7 juillet, à La Cantine de Toulouse. Objectif : au chevet du climat, traduire les rêves partagés en une vingtaine de défis à relever.

 

Après l’émergence des rêves partagés face au changement climatique, retour vers le réel. La seconde phase du Climate Change Challenge (C3) a réuni une cinquantaine de personnes d’horizons divers à La Cantine numérique de Toulouse, le 7 juillet dernier, pour travailler sur le « comment » : la clarification des défis à relever contre les effets du changement climatique. Comment favoriser l’agriculture biologique ? Comment rendre compréhensibles toutes les données ? Comment développer un modèle macro-économique à partir de l’économie circulaire ? Comment rendre le changement climatique ludique ? Comment s’adapter aux nouveaux risques sanitaires liés au changement climatique ? Au total, treize défis ont été disséqués par les participants dans une dynamique d’innovation ouverte avec l’appui actif des partenaires du challenge : la Mêlée numérique, Meteo France, l’IGN, le Cnes, Etalab et le Muséum national d’histoire naturelle.

« Chaque table gérait une thématique accompagnée par l’expertise des partenaires pour alimenter le débat sur l’énoncé des challenges, » détaille Michel Assouline en charge de l’innovation et des partenariat à Meteo France. « Nous proposons le même challenge à Paris le 9 juillet et la traduction de l’ensemble des défis sera ensuite publiée sur le site du C3 fin juillet afin de préparer la constitution des équipes qui participeront à l’ultime étape : le marathon de l’innovation du 6 au 8 novembre en synchronie à Lyon, Paris, Nantes et Toulouse, » ajoute Carole Maurage pilote du projet à la Mêlée numérique.

 

Face aux défis de l’open data

Au final trois projet seront retenus dans chaque ville. Et parmi ces douze projets, les quatre « super lauréats » ainsi qu’un Prix du Jury seront portés à la Cop 21. Quant à l’ensemble des projets lauréats, ils entreront dans des processus d’incubation et seront accompagnés par les expertises et réseaux des partenaires. Dans cette démarche d’innovation ouverte, l’implication des partenaires est inédite face au défi de la vulgarisation de leurs savoir-faire et leurs données, et prouve une prise de conscience de la nécessité d’un élan d’intelligence collaborative au chevet du climat.

Reste à savoir comment le défi de la communication de données remarquables et de la vulgarisation pourra être relevé. « Notre raison d’être est la mise à disposition de données publiques de l’Etat pour favoriser l’innovation », détaille Romain Talès, responsable du recensement des données publiques de la Mission Etalab [1] qui vient de mettre en ligne une rubrique avec les données fournies par les partenaires du C3, comme les projections climatiques issues des travaux de modélisation des experts du GIEC. « Le fait que le C3 ait l’appui de la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie nous donne un levier plus important pour accélérer la mise à disposition de données. Lors du marathon de l’innovation, il faut que les participants aient assez de jeux de données pour pouvoir construire des projets viables. »
Outre le développement de l’entrepreneuriat au chevet du climat, à commencer par l’entrepreneuriat étudiant, le C3 vise la révolution de l’open data.

 

Rendez-vous le 6 novembre.
Aurélie de Varax

Jacques Le Bris's insight:
Notes

[1Rattachée au secrétariat général pour la modernisation de l’action publique, Etalab a mis en ligne en 2011 le portail national www.data.gouv.fr qui permet l’accès à plus de 13.000 informations publiques gratuites et réutilisables.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hack The City - Etape 1 & 2 - Vision & Challenge Workshop à La Cantine Toulouse

Hack The City - Etape 1 & 2 - Vision & Challenge Workshop à La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it
ETAPE #1 & 2Hack The City Vision and Challenge Workshop - Permis de déconstruire la villeLicense to Hack 0015 - #HTC15Vendredi 5 juin - 8h30/18h00 - La Cantine Toulouse


Urbanistes, marqueteurs, architectes, élus,

ingénieurs, chercheurs, designers, entrepreneurs,

communicants, ergonomes, employées municipales,

étudiantes, sociologues, experts, visionnaires...

Participez à Hack The City pour transformer la ville et développer ensemble des solutions concrètes pour la transformer.

Que deviennent les services, le quartier, la démocratie, l'espace public dans la ville d'aujourd'hui et de demain où les citoyens changent leurs comportements et leurs usages, poussant une nouvelle organisation urbaine à mesure que se développe la transformation digitale de la société. Quel est le sens du vivre ensemble dans la Smart City?

Nous proposons travailler autour des 4 thématiques suivantes:

Les citoyens et...

  • leur quartier
  • leurs élus
  • leur espace public
  • leurs services

dans la Smart City

Pourquoi participer ?

Transformer, vivre, bouger la ville pour vous et par vous : 
Vous habitez la cité, vous y travaillez, vous la connaissez, vous l’aimez, vous la vivez. Vous avez envie de la réfléchir et de la bouger, de la rendre plus innovante, plus en avance, mieux appropriée à vos besoins. 
Habitants, acteurs socio-économiques, acteurs publics, associations : participer à Hack The City, c’est vous approprier votre cité et développer ensemble des solutions concrètes pour l’améliorer.

Et si on essayait de voir plus loin ensemble ?

Le déclaratif ne fonctionne pas, comme le soulignait déjà Henri Ford et le répétait Steve Jobs « Ne demandez pas au gens ce qu’ils veulent, ils ne le savent pas ». 
Voilà pourquoi nous avons opté pour une rencontre collaborative et créative qui met en jeu :

  • L’intelligence collective
  • La fertilisation croisée
  • La stimulation de votre cerveau droit

Ce rassemblement, animé par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative, nous permet de débattre, réfléchir, se mettre d’accord et poser ensemble, à partir des thématiques proposées, des visions de nos idéaux.

Une « carte » de visions communes de la thématique se dégagera, sans laisser de côté ce qui est apparu « à la marge ».

Le Vision Camp de 8h30 à 12h30

Inspiré du concept Barcamp, le Vision Camp est une rencontre ouverte et participative, animée par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative pour nous permettre de débattre, réfléchir, se mettre d’accord et poser ensemble, à partir des thématiques proposées, des visions de nos idéaux.

Hack the City Challenge Workshop de 13h30 à 18h

Ce workshop, ouvert et participatif, animé par des facilitateurs avec des outils de créativité collaborative, permet de sélectionner, clarifier et enrichir les défis à relever pour développer des projets, à partir des visions et attentes posées le 18 mai lors de l’étape 1.

Et si on transformait la ville, ensemble ?

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Mêlée Numérique lance "starter", un programme destiné aux jeunes patrons du numérique

La Mêlée Numérique lance "starter", un programme destiné aux jeunes patrons du numérique | Toulouse networks | Scoop.it

La Cantine Toulouse abrite en son sein une dizaine de start-up


La Mêlée numérique a lancé en janvier dernier "Starter". Ce programme s'adresse aux porteurs de projets qui vont franchir le cap de l'entrepreneuriat, et aux start-up qui souhaitent renforcer leur structure pour pouvoir évoluer dans les meilleurs conditions.

 

La Mêlée Numérique, en collaboration avec Toulouse Métropole, va mettre à profit son réseau d'experts et de professionnels du numérique, pour les mettre en relation avec des start-up et porteurs de projet. Ce programme, lancé en janvier dernier, est en phase d'expérimentation. Il devrait être véritablement mis en place au sein de la Cantine Numérique à partir du mois de juin 2015.

"C'est une étape qui vient en amont de l'incubateur et de la pépinière d'entreprises. Nous mettons en relations des porteurs de projets qui ont intégré La Cantine avec des personnes qualifiées qui ont l'envie et les compétences d'amener leurs expertises" précise Denis Tordo, coordinateur du programme Starter.

En fait, ce programme existait déjà depuis plusieurs années mais sous différentes appellations. Le "Co-working+" permettait, de la même manière, la mise en relation entre professionnels et porteurs de projet. Le Step (STudent Entrepreneurship Program) était un programme qui s'adressait aux étudiants intéressés par l'entrepreneuriat. Ces différentes structures sont désormais réunies sous la même appellation : "Starter". "Nous avons tout regroupé pour avoir une meilleur visibilité" précise Denis Tordo.

Des projets sélectionnés

" Chaque projet est soumis à un jury d'experts", explique Édouard Forzy, co-président de La Mêlée Numérique.

"Ce "Crash Test" soumet le projet à un jury d'experts qui va appuyer là où ça fait mal et trouver les failles dans le modèle économique d'un projet" détaille Denis Tordo.

Ainsi, 21 start-up et porteurs de projets, dont une dizaine d'entre elles est déjà hébergée par la Cantine, ont été sélectionnés pour recevoir cet accompagnement. Ils participeront à plusieurs ateliers pour pouvoir comprendre les rouages d'une entreprise. Au programme : stratégie de communication, formation au community management, création d'un business model, rencontre avec un "business angel".

Les ateliers sont gratuits pour les étudiants et payants pour les entrepreneurs (de 100 à 300 € en fonction de l'accompagnement). Pour les jeunes entrepreneurs, cet investissement leur permet de s'assurer de la pérennité économique de leur projet.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La jeune pousse toulousaine Cozynergy portée par la rénovation énergétique

La jeune pousse toulousaine Cozynergy portée par la rénovation énergétique | Toulouse networks | Scoop.it

Moins d'un an après sa création Cozynergy a opéré une première levée de fonds conséquente afin de déployer son activité sur l'ensemble de la France. La rénovation énergétique est sa raison d'être.

 

Onze mois après sa création, Cozynergy annonce avoir levé 1 million d’euros, principalement auprès de Demeter 3 Amorçage. Un fonds européen qui intervient dans les domaines de l’éco-industrie et de l’éco-énergie. Marché plus que prometteur sur lequel se développe cette SAS hébergée pour quelques mois encore à la Cantine de Toulouse. Là, elle a pu mettre au point son logiciel de réalisation des études. Cozynergy concentre en effet son activité sur une offre globale en matière de rénovation énergétique des logements. Elle s’adresse aux particuliers et se pose comme interlocuteur unique, se proposant donc d’effectuer le diagnostic, de prendre en charge le dossier administratif de demande de subventions des travaux, de faire réaliser les travaux et d’en accompagner le suivi.

C’est ainsi que Nicolas Durand, son dirigeant, définit Cozynergy comme « un opérateur en rénovation énergétique » qui se différencie en traitant l’intégralité du besoin de rénovation. Isolation, menuiserie, système de chauffage, photovoltaïque et domotique composent l’ensemble des produits remis à plat dans l’objectif d’améliorer le confort et de réduire la facture d’énergie. Déjà, à fin octobre dernier, 150 clients avint fait appel à la jeune entreprise « pour 1,5 million d’euros de contrats », indique Nicolas Durand.

Compter parmi les leaders

La réduction des coûts liés à la consommation d’énergie est l’un des chevaux de bataille du gouvernement. Pour ce faire, l’État a budgétisé 1,2 milliard d’euros à injecter dans les divers dispositifs de subventions. Des objectifs précis ont également été fixés : d’ici à 2017, 500.000 logements par an doivent être réhabilités et la consommation d’énergie dans le bâtiment doit reculer de 38%. En 2013, 60.000 logements seulement ont été accompagnés, 150.000 depuis le lancement du plan gouvernemental. Loin de ce qui est donc possible.

Aussi, la levée de fonds opérée par Cozynergy doit lui permettre, outre de déménager, de s’implanter cette année dans la plupart des métropoles françaises après une première agence ouverte à Bordeaux. L’idée bien sûr est de se hisser parmi les leaders du marché. Et les fondateurs de la société s’en sont donnés les moyens. 400.000 euros ont été versés au capital social par les trois associés et les trois business angels embarqués dans cette aventure lors de son lancement. Seize collaborateurs répartis entre Toulouse et Bordeaux constituent déjà l’effectif de Cozynergy.
Nathalie Malaterre

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Cantine Toulouse accepte les bitcoins

La Cantine Toulouse accepte les bitcoins | Toulouse networks | Scoop.it

Depuis cette fin novembre 2014, la Cantine Toulouse accepte les paiements en bitcoins. Toulouse conforte ainsi un peu plus sa position de ville pionnière pour les bitcoins : le deuxième distributeur de bitcoin après Paris vient d'y ouvrir ses portes.

La Cantine de Toulouse rejoint la longue liste des organisations qui acceptent dorénavant les paiements en bitcoins. Depuis quelques jours, il possible de régler sa place de coworking en ligne, sans frais supplémentaires et les montants des différentes prestations sont indexés sur le cours du bitcoin. Ainsi, une journée de coworking est facturée (au 26 novembre 2014) environ 0,03364 BTC, soit l’équivalent de 10 euros (voir ici). La mise en place du système de paiement a été réalisée par un des adhérents de la Mêlée, la société toulousaine FdRConseil.

Cette initiative est une première expérimentation menée par l’association La Mêlée. Elle devrait permettre d’évaluer le potentiel de cette nouvelle monnaie au sein de l’écosystème toulousain du numérique. Une synthèse de l’expérimentation sera publiée après 6 mois d’utilisation.

Par ailleurs, c’est à Toulouse qu’a été ouvert le deuxième distributeur de bitcoins en France, après Paris : il est situé rue de Toul et est géré par la startup MineOnCloud. Une liste non exhaustive des entités qui acceptent les bitcoins en France est présentée ici.

Pour rappel, inventé en 2009, Bitcoin est un système de transfert et de vérification de propriété basé sur un réseau de pair à pair, sans aucune autorité centrale. L’application initiale du réseau Bitcoin est un système de paiement électronique décentralisé dont le bitcoin est l’unité de compte. Bitcoin fonctionne avec des logiciels et un protocole qui permet aux utilisateurs d’émettre et de transférer des bitcoins, en gérant les transactions de façon collective et automatique. En tant que protocole libre (code source ouvert), il offre une totale compatibilité entre les logiciels et services qui l’utilisent. En tant que monnaie, Bitcoin est à la fois un intermédiaire de paiement et une réserve de valeurs.
MID e-news

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Réseau des Cantines et des Lieux Associés s'agrandit !!! | La Cantine Toulouse

Le Réseau des Cantines et des Lieux Associés s'agrandit !!! | La Cantine Toulouse | Toulouse networks | Scoop.it

près plusieurs mois d’absence à plancher sur le dossier French Tech dans ses différentes villes, Le Réseau des Cantines et des Lieux Associés revient en force avec encore plus de membres!

Officiellement lancé en 2012 par les 5 Cantines historiques du territoire français : Paris, Nantes, Toulouse, Rennes et Toulon? accompagnées du Labo de l’édition, La Boâte, le Node et la Plage Digitale. La création d’une association Loi 1901 a officialisé ce réseau de lieux berceaux de l’innovation à la française et a porté au plus haut la voix du numérique sur tout le territoire et au delà.

En 2013, le réseau s’est agrandi avec une nouvelles Cantine et 3 Lieux associés : La Cantine Brest ? La Matrice à St Brieuc ? Mutualab à Lille? L’Auberge Numérique à Bordeaux.

Aujourd’hui le réseau des Cantines et des Lieux associés est fier de vous annoncer l’arrivée d’une nouvelle Cantine : La Cantine par NWX à Rouen et d’un nouveau lieu associé : Le Forum Digital de Caen.

Un nouvel élan se met ainsi en place. Dans les mois à venir, nous structurerons de mieux en mieux le réseau et dynamiserons ses liens grâce à l’arrivée, dès la rentrée, d’un permanent, le recrutement de nouveaux membres, la mise en place d’outils performants et une implication forte dans la mise en place du Label French Tech.

L’aventure continue, la dynamique est en marche, nos lieux s’agrandissent et le réseau aussi.

A suivre…

A propos de La Cantine par NWX

En partenariat avec la CREA, Normandie Web Xperts gère et anime la cantine numérique, un espace de coworking dédié aux professionnels du web et du numérique.

La CantineNumérique#NWX est un lieu ouvert aux professionnels indépendants, aux start­ups de la filière web. C’est un environnement de travail collaboratif, avec des espaces dédiés au coworking, aux échanges et aux rencontres permettant de capitaliser les savoir-­faire et les connaissances.

Des événements, des rencontres, des actions ciblées sont organisés pour contribuer à dynamiser le réseau des acteurs et des professionnels.

Les équipements

  • Un plateau de coworking de 76 m2 comprenant des bureaux, un accès WiFi très haut débit permet l’accueil de près de 30 coworkers.
  • Une salle de réunion de 14 m2 est réservée aux réunions et rendez-­vous.
  • Une cafétéria de 93 m2 où sont organisés des évènements, expositions et conférences.
A propos du Forum Digital

“Forum digital, atelier d'innovations numériques”

Le Forum digital basé sur le Campus EffiScience de Colombelles est un espace de 1000m² consacré à l'innovation numérique et aux technologies de l’information et de la communication.

Il a plusieurs vocations :

  • c’est un lieu ressource pour les entreprises pour accéder à des services et technologies mutualisés
  • c’est un lieu de formation et de familiarisation à ces technologies,
  • c’est un espace de démonstration et de promotion de services et usages, mais également de savoir-­faire locaux,
  • c’est un lieu de rencontre et de conseil pour les entreprises du territoire,
  • c’est une antenne décentralisée de l’Echangeur de Basse­Normandie et de Novea,
  • c’est un lieu d’émulation et de brainstorming,
more...
No comment yet.