Toulouse La Ville...
Follow
Find tag "SICOVAL"
66.9K views | +19 today
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

En 2016 dans le sud-est de Toulouse, sortir sa poubelle trop souvent pourrait coûter cher !

En 2016 dans le sud-est de Toulouse, sortir sa poubelle trop souvent pourrait coûter cher ! | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

A partir du 1er Janvier 2016, les habitants des 36 communes du Sicoval paieront leur facture de ramassage des poubelles en fonction du volume de déchets qu'ils auront produit. Ils ont reçu début juillet une facture à blanc pour les habituer au nouveau système. Cette nouvelle facturation au volume de déchets est loin de faire l'unanimité.

  

C'est la nouvelle tarification de vos poubelles. Le Sicoval , la communauté de communes du Sud Est Toulousain (qui regroupe 36 communes, 70.000 habitants), a décidé d'adopter à partir du 1er janvier prochain un nouveau système de facturation du ramassage et du traitement des déchets ménagers. La facture sera calculée en fonction des déchets que vous aurez produit. Concrètement, chaque bac est équipé d'une puce électronique qui permet de savoir à quelle fréquence vous le sortez, et combien de déchets vous apportez au camion poubelle.

Le tarif est calculé à la fois sur le volume du conteneur et sur la fréquence du dépôt de vos poubelles

Le but est d'inciter à davantage trier les déchets, et ainsi réduire le coût du retraitement des déchets ménagers qui ne cesse de grimper pour la collectivité. Le budget du retraitement des déchets qui augmente de 26% par an, comme l'explique le vice-président du Sicoval, Georges Saleil qui a mis au point ce nouveau système de tarification des poubelles, inédit dans le Sud Ouest.

Nouvelle taxe poubelle - Le vice président du Sicoval Georges Saleil   
 

Pour que tout le monde s'habitue à cette nouvelle "redevance incitative" sur les déchets, une facture comparative a été envoyée début juillet aux habitants des 36 communes du Sicoval. Une facture qui en a fait bondir plus d'un !

Nouvelle taxe poubelle - la réaction des habitants du Sicoval  

 

Passer de 209 à 190kg de déchets par an et par habitant

L'objectif est de passer de 209 kilos de déchets par an et par habitant, à 190 kilos dans les 2 ans, puis à terme à 160 kilos. Mais malgré vos efforts, la facture de vos poubelles ne devrait pas baisser pour autant. Selon nos calculs, pour un bac de 120 litres déposé tous les 15 jours en moyenne, vous paierez 199, 60€ à partir du 1er Janvier 2016, contre 182, 31€ actuellement.

A noter que le bac jaune, celui du tri papier et plastique, n'est pas concerné par cette nouvelle tarification.

Le Sicoval a mis en place un numéro spécial pour vous répondre, le : 05 81 76 24 85. Il est ouvert jusqu’au 31 Juillet 2015, de 8h30 à 18h.

Il est possible de calculer votre prochaine facture de déchets ménagers, grâce à un simulateur sur le site internet du Sicoval.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le métro dope les projets d’urbanisme du Sicoval

Le métro dope les projets d’urbanisme du Sicoval | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Lors de ses vœux ce 17 janvier à Labège, le président du Sicoval François-Régis Valette a annoncé qu’un « projet d’intérêt général » allait être présenté à l’Etat d’ici l’été.

La gare de Labège Innopole va déménager, de nouvelles zones d’activité vont être créées sur lesquelles seront négociés des droits à construire, destinés à financer une partie des investissements du métro.

Des contacts sont en cours avec Vinci, Bouygues et Eiffage.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Métro à Labège : « Il faut prendre notre temps… »

Métro à Labège : « Il faut prendre notre temps… » | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Alors que le prolongement de la ligne B vers Labège va être discuté en enquête publique, le président du Sicoval Claude Ducert se veut serein.

 


Dans de récentes déclarations, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, a semblé plus motivé par la 3e ligne de métro que par l’idée de prolonger la ligne B du métro jusqu’à Labège, un projet pourtant bien avancé. Qu’en pensez-vous ?

Je crois qu’il faut relativiser ce qui se dit, notamment dans la presse. L’enquête publique sur le prolongement de la ligne B va bientôt être lancée et, dans ce cadre, il va être question des deux projets. À ce sujet, j’ai récemment dit à Jean-Luc Moudenc que la 3e ligne est une bonne idée car ce n’est pas stupide de relier l’aéroport à Labège.

Reste que le prolongement de la ligne B est un dossier prêt dans lequel certaines collectivités comme le Conseil général se sont engagées et pour lequel l’État a confirmé apporter la somme de 20,5 millions d’euros. De plus, c’est un projet espéré par nos entreprises de travaux publics, qui ont besoin de chantiers.

Jean-Luc Moudenc annonce que la 3e ligne de métro pourrait être livrée 3 ans après le prolongement de la ligne B vers Labège (2021). Vous y croyez ?

Cela se discute et il y a peut-être même des solutions intermédiaires à ces projets. Nous allons en discuter calmement car nous ne sommes pas là pour nous affronter, seulement pour voir quelles sont les meilleures solutions pour l’agglomération.

C’est ce que le Sicoval vient de faire sur le plan économique en adhérant à l’établissement public foncier local (EPFL) de Toulouse. On collabore ensemble de façon positive et je suis confiant sur le fait que ce dialogue nous permettra d’aboutir à des solutions sur le dossier du métro.

Quid du financement, qui repose notamment sur la vente de foncier sur le site du futur terminus du métro à Labège ?

Entre la vente de ces terrains, les ressources supplémentaires qui vont arriver quand de nouvelles entreprises se seront installées (Thalès, CEA Tech…), l’agrandissement du centre commercial, un emprunt à un taux très bas et les 20,5 millions de l’État, c’est un projet financé et raisonnable à ce niveau. Par le passé, lors de la création d’Innopole, les risques étaient bien supérieurs…

Qu’attendez-vous de l’enquête publique qui va démarrer, et des prochains mois de discussions ?

On a quelques mois pour discuter et nous verrons bien ce qu’il va se passer. Dans ce dossier, il faut prendre notre temps, être positif et ne pas tirer de conclusions à l’avance. Les deux projets, la 3e ligne et le prolongement de la ligne B ne s’opposent pas. À terme, tout ça est même cohérent. Reste donc à régler le problème du phasage…

 

Propos recueillis par David SAINT-SERNIN
more...
No comment yet.
Suggested by Thierry
Scoop.it!

Labège. TIC Valley : un petit air de Californie

Labège. TIC Valley : un petit air de Californie | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
- La Dépêche :

La commune de Labège apris un petit air de Californie avec l'inauguration d'un nouveau local de la TIC Valley, pour TIC comprenez les technologies de l'information et de la communication.

Ce réseau de jeunes entreprises, qui ont toutes moins de cinq ans et moins de 30 salariés, a été lancé en 2009 par Ludovic Le Moan, fondateur de Goojet et de SigFox Wireless. « Un projet né d'une réflexion qu'il manque dans le monde de l'innovation un accompagnement fait par des entrepreneurs pour les nouvelles entreprises en leur fournissant autant des conseils techniques que des réseaux ou des détails sur des questions juridiques. Nous nous engageons aussi pour que les membres puisse se rencontrer quatre fois par an et échanger des idées ».

Un réseau innovant
Une dizaine d'entreprises participent en 2011 à cette expérience du Sud-est toulousain. En effet, les entreprises concernées sont toutes implantées sur le centre Innopole Labège. Seules deux dérogent à cette règle : les bureaux de Wiseed sont à Toulouse tandis que ceux de Global Vision Systems, éditeur de logiciels, sont à l'entrée de Ramonville au parc technologique du canal.

La TIC Valley est partenaire de la communauté d'agglomération du Sud-est toulousain, le Sicoval. Son premier vice-président chargé de la communication et de l'animation économique, Alain Sérieys explique cet engagement : « Sur le territoire du Sicoval sont regroupés 25 % des entreprises TIC de toute la région toulousaine soit 300 entreprises. Aujourd'hui, le Sicoval met à la disposition de la Tic Valley une salle de réunion et de restauration ». Ces locaux sont maintenant situés au 70 rue Ampère à Labège.
more...
No comment yet.