Toulouse La Ville...
Follow
Find tag "Restaurant"
59.4K views | +0 today
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

A Toulouse, l'ancienne discothèque Le Clapotis se met à table

A Toulouse, l'ancienne discothèque Le Clapotis se met à table | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Xavier Robert et Julie Viala, les deux créateurs-associés du nouveau Clapotis


 


L'ancienne discothèque des bords de Garonne, qui a donné dans tous les styles musicaux, a éteint le son définitivement pour devenir un restaurant de poissons et de crustacés qui entend, par son concept « unique à Toulouse », faire parler de lui.

 

De l’ancienne discothèque du 146 chemin des Etroits, surplombant la Garonne, ils n’ont gardé que le nom, familier pour plusieurs générations de Toulousains. Ouvert depuis le 10 septembre dernier, Le Clapotis est aujourd’hui un restaurant de poissons et de crustacés de 140 couverts qui revendique un concept novateur à Toulouse : une formule unique à 39 euros comprenant huîtres, fruits de mer à volonté, deux poissons au choix et dessert, le tout fait maison.

Après des carrières dans le commercial et la restauration pour l’un, et le management pour l’autre, ses créateurs, le néo-Toulousain Xavier Robert et Julie Viala, d’origine ariégeoise, ont investi plus de 2 millions d’euros pour concrétiser « l’endroit de leurs rêves ». Mais l’affaire a pris du temps depuis le rachat de l’ancienne boîte de nuit en 2010 à Jean-Jacques Lasserre, patron du Studio One. L’obtention des permis sur cette zone inondable n’a pas été sans difficulté et les travaux de rénovation, commencés à l’été 2013, ont duré une année entière. Aujourd’hui, une SARL d’exploitation détenue à 85% par Xavier Robert et à 15% par son associée assure la gestion de l’établissement. Une SCI au capital familial et « amical » en est le propriétaire.

Clientèle d’affaires en vue

Idéalement situé en bord de Garonne, sur laquelle donne une grande baie vitrée en forme de vague, la Clapotis proposera en plus dès le printemps prochain une terrasse d’une capacité de soixante-dix couverts. Le restaurant, aménagé en estrade, assure une vue imprenable sur le fleuve mais aussi sur les cuisiniers qui travaillent sous les yeux des clients.

Les deux créateurs du restaurant ont aussi soigné la décoration et le mobilier. Les tables et chaises ont été fabriquées sur mesure et les luminaires en papier japonais aux formes aériennes, dessinés par la designer parisienne Cécile Wright. « Nous avons voulu un lieu esthétique mais pas froid, où les gens se sentent bien tout en ayant la garantie de consommer des produits frais, tous livrés le matin », explique Xavier Robert, passé par tous les métiers dans la restauration, qui assure aller vérifier lui-même la température des frigos de ses fournisseurs. Quelques jours à peine après son ouverture, le nouveau Clapotis est déjà prisé de plusieurs entreprises toulousaines qui ont prévu d’y programmer des évènements et de particuliers qui souhaitent privatiser la salle pour des mariages ou des baptêmes.
J.D.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Prix Lucien-Vanel : les meilleurs restaurants de Toulouse

- La Dépêche :

 

Soixante-quatre membres d'un jury indépendant ont élu les meilleurs restaurateurs parmi 135 installés dans l'agglomération toulousaine. Hier soir, les lauréats de trois catégories distinctes ont été récompensés par le prix Lucien-Vanel.

Où manger des tapas à Toulouse ? Où faire, à coup sûr, un bon repas ? Et quelles sont les institutions d'où vous ne sortirez jamais déçus ? Hier soir, dans les salons de l'arche Marengo, à Toulouse, dans une ambiance de fête, le prix Lucien-Vanel a été décerné, dans trois catégories, aux meilleurs restaurateurs toulousains : Remi Regaud (Le Chat passe) ; Pierre-Jean Ferrier (Le Renfort du palais) et Pierre Lambinon (Le Py'R). Depuis 2008, ce prix, qui porte le nom du célèbre restaurateur toulousain décédé en 2010, est certes organisé par la profession et l'office du tourisme. Mais c'est un jury indépendant de 64 socioprofessionnels (chefs d'entreprise, professionnels du tourisme…) qui fréquentent assidûment les restaurants de l'agglomération qui a voté. D'où un palmarès représentatif, et qui satisfait Guy Pressenda, le président général de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de la Haute-Garonne, car il promeut de solides tables mais qui ne sont pas forcément celles dont on parle le plus.
Le public, qui vote habituellement grâce à des urnes disposées chez les restaurateurs, n'a pas été sollicité cette année pour des raisons logistiques. « Mais il le sera à nouveau l'an prochain », indique Guy Pressenda. De même que les catégories devraient à nouveau changer « puis être pérennisées », poursuit le représentant des hôteliers et restaurateurs.
« Toulouse a une particularité : la restauration d'affaires. Quand les affaires toussent, la restauration s'enrhume… Les gens fréquentent toujours autant les restaurants mais le ticket moyen a baissé », analyse Guy Pressenda qui aimerait bien « de nouvelles locomotives », c'est-à-dire des étoilés. « Une nouvelle génération arrive », observe-t-il. À commencer par le jeune chef du Py'R.

 

Les chefs récompensés par catégorie Bars à vins, bars à tapas

 

- Premier prix : le Chat passe (13, rue des Couteliers, Toulouse). Un an d'existence et déjà une reconnaissance pour ce café tenu par un personnage des fêtes toulousaines, membre de l'association des cafés culture Bar-Bars, Rémi Regaud.
- Deuxième prix : Côté vin (37, rue Boulbonne, Toulouse). Dans un décor sobre et design, Côté vin, ouvert depuis peu par Christophe Llido, est déjà un succès.
- Troisième prix : Los Piquillos (90, route de Blagnac, Toulouse). Un classique des tapas, de la cuisine basque et du Sud-Ouest tenu par l'ancien seconde ligne du Stade Toulousain, Jean-Marie Cadieu.

 

Brasseries, bistrots, "ma cantine coup de cœur"

 

- Premier prix : Le Renfort du palais (15, rue des Renforts, Toulouse). Créative, soignée… cette belle table toulousaine est tenue par un ancien étoilé Michelin, Pierre-Jean Ferrier.
- Deuxième prix : Le Chai Saint-Sauveur (30, rue Bernard-Mulé, Toulouse). La spécialité de Jean-Christophe Lassale : les produits frais dont les poissons grâce à un arrivage hebdomadaire depuis Saint-Jean-de-Luz.
- Troisième prix : La Cantine du quartier (43, rue du Languedoc, Toulouse). Rendez-vous du quartier des Carmes, cette cantine est tenue par d'anciens fromagers affineurs, M. et Mme Simorre.

 

Repas gastronomique des français, Unesco

 

- Premier prix : Le Py'R (19, rue des Paradoux, Toulouse). Après un BTS au lycée hôtelier de Toulouse, Pierre Lambinon file chez Alain Ducasse. De retour à Toulouse, le jeune homme fait beaucoup parler de lui…

http://www.toulouscope.fr/restaurant/gastronomique/py-r.html 


- Deuxième prix : Le Cantou (98, rue de Velasquez, Saint-Martin-du-Touch, Toulouse). Une institution tenue par Philippe Puel, chef de cuisine, également propriétaire de la Bonne auberge, à L'Union, et du Karo, au marché gare.

http://www.toulouscope.fr/restaurant/gastronomique/le-cantou.html 


- Troisième prix : Le Pois gourmand (3, rue Emile-Heybrard, Toulouse). Dans une magnifique toulousaine en bord de Garonne, Hugo Plazotta maintient une solide tradition.

http://www.toulouscope.fr/restaurant/gastronomique/au-pois-gourmand.html 

 

Vanel, le parrain

 

Lorsqu'ils ont eu l'idée de ce prix gastronomique en 2007, Guy Pressenda (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) et Philippe Verger, le directeur de l'office du tourisme de Toulouse, ont pensé à Lucien Vanel. À la retraite, le célèbre chef (son restaurant Chez Vanel, rue Fontvieille, à Toulouse, a porté haut ses deux étoiles Michelin) avait aussitôt accepté que ce prix porte son nom. Ce prix, expliquait-il en 2009 dans une interview à « La Dépêche », ne peut que « fédérer les cuisiniers toulousains ». Lucien Vanel est décédé en juin 2010 à l'âge de 81 ans.

 

Vin : les femmes à l'honneur

 

Nouveauté cette année : un prix a été attribué par la Confédération de l'interprofession des vins du Sud-Ouest et remis hier soir par son président, Michel Defrancès. Son objectif : valoriser les femmes qui travaillent dans le vin et mettent en avant les vins du Sud-ouest
1. Une jeune sommelière : Gaëlle Ferrieres, restaurant « La Table d'Auzeville » qui vient d'être repris par un jeune couple.
2. Une restauratrice : Sandrine Muguet, restaurant « Le Club », à Garidech.
3. Une caviste : Christine Longueville. Ancienne formatrice au CFA de Blagnac, elle tient le magasin cave à vins, Le Div-Vin, à Grenade.

 

Le chiffre : 135

 

restaurateurs > Une bonne participation. Pas moins de 135 restaurateurs de l'agglomération toulousaine ont participé au prix Lucien-Vanel cette année. Ils sont ainsi entre 100 et 130 chaque année depuis le premier prix décerné en 2008.
« Les Toulousains et les touristes peuvent facilement trouver leur bonheur. Mais on aimerait plus de chefs étoilés. Nous avons besoin de locomotives. »

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Réservez en direct sur TableOnline votre Restaurant à Toulouse

Réservez en direct sur TableOnline votre Restaurant à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Restaurant Toulouse - Table Online :

Réservation gratuite en ligne et guide de Restaurants à Toulouse.
- http://www.tableonline.fr/restaurant/toulouse

Service disponible aussi à :
- http://www.tableonline.fr/restaurant/bordeaux
- http://www.tableonline.fr/restaurant/nantes
- et d'autres villes

Application pour votre mobile (lui aussi va se délecter) iPhone ou Android :

- http://www.tableonline.fr/reservez-votre-restaurant-sur-iphone-android
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Stéphane Tournié, un chef d’entreprise étoilé à Toulouse

Stéphane Tournié, un chef d’entreprise étoilé à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Le chef cuisinier Stéphane Tournié vient de décrocher sa première étoile au Guide Michelin pour son restaurant Les Jardins de l’Opéra à Toulouse.

Une consécration à 43 ans pour ce chef à la tête d’une entreprise de 12 salariés.

(...)

Une clientèle nouvelle s’attable le midi séduite par une formule à 19 euros. « Il faut sortir des clichés, martèle-t-il. La gastronomie n’appartient pas à ceux qui ont de l’argent ».

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La Villa Garonne ouvre ses portes ce mardi soir

La Villa Garonne ouvre ses portes ce mardi soir | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Du 21 juin au 31 août, La Villa Tropézienne et Les Coulisses, qui appartiennent au JPG Groupe, s’installent derrière le Parc des Expositions sur l’Ile du Ramier pour prendre leur quartier d’été en bord de Garonne. Le restaurant La Villa Garonne, ouvre ses portes ce mardi soir.

Née de l’association de Jean-Pierre Gleize, propriétaire des deux établissements toulousains, le sculpteur et ancien rugbyman international Jean-Pierre Rives, Bibi Heuillet et Jean-Jacques Mars, La Villa Garonne s'inscrit dans la tendance du restaurant-plage en bord de Garonne.

La Villa Garonne propose donc un côté restaurant (tartare de saumon, king crabe, risotto de crevettes cristal blue, linguine de la mer au homard), dirigé par le chef de La Villa Tropézienne, Bruno Gallou et un côté bar. L’ambiance musicale du bar sera assurée par Philippe Corti et le DJ des Coulisses, Rico qui accueilleront des DJs de renom au cours de la saison. En début de soirée, de nombreux concerts de musique manouche, marocaine ou turque sont prévus tout au long de l’été. Une carte de tapas du monde sera également servie de 19h à minuit.

En savoir plus :

http://www.villa-tropezienne.com

Paul Périé
more...
No comment yet.