Toulouse La Ville...
Follow
Find tag "Monthubert"
70.3K views | +0 today
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bertrand Monthubert, président de l'Université Paul Sabatier, démissionne

Bertrand Monthubert, président de l'Université Paul Sabatier, démissionne | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Président de l'université Toulouse 3 - Paul Sabatier, Bertrand Monthubert a présenté sa démission ce jeudi 24 septembre. Membre du Parti Socialiste, il rejoint la liste de Carole Delga pour les élections régionales et travaillera pour Thierry Mandon, le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur. Sa démission sera effective le 1er octobre.

  

Président de l'université Toulouse 3 - Paul Sabatier depuis mai 2012, Bertrand Monthubert démissionne quelques jours après la rentrée universitaire. Après un exercice "passionnant", "exigeant" et "stimulant", pendant lequel l'universitaire a mené plusieurs chantiers difficiles, "de la réorientation de l'IDEX jusqu'aux questions budgétaires", Bertrand Monthubert a choisi de revenir en politique.

Coprésident du conseil scientifique du PS depuis 2012, ce mathématicien avait auparavant occupé le poste de secrétaire national en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche pendant 4 ans.

Deux raisons expliquent ce "choix très difficile". La première est politique. Membre du Parti Socialiste, il rejoint la liste de Carole delga.

"La candidate qui représentera la majorité m'a fait l'honneur de me faire figurer en bonne position sur la liste de la Haute-Garonne. À ce titre et à cette place, je contribuerai à ce que les enjeux de l'enseignement supérieur et de la recherche soient portés à leur juste place dans notre nouvelle région", explique-t-il dans sa lettre de démission.

  Chargé de mission auprès du secrétaire d'État à l'enseignement supérieur

La seconde raison est "intellectuelle". Rapporteur de la stratégie nationale pour l'enseignement supérieur, Bertrand Monthubert a remis un rapport, avec Sophie Béjean, le 8 septembre dernier au président de la République.

"Celui-ci a souhaité que cette stratégie se traduise concrètement et rapidement dans les faits, et le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la recherche, Thierry Mandon, m'a demandé de travailler à la mettre en œuvre", poursuit Bertrand Monthubert, qui occupera bientôt le poste de chargé de mission.

Alors que ces nouvelles fonctions "imposent des obligations d'engagement fort", Bertrand Monthubert ne souhaite pas "cumuler ces engagements avec celui de président d'université" car "les deux investissements, personnels comme professionnels, ne sont pas compatibles".

Sa démission, qui interviendra le 30 septembre au soir, entraînera la dissolution des conseils universitaires. Un administrateur provisoire sera nommé par la rectrice pour organiser les élections et assurer la bonne marche de l'université dans la période de transition.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Université, Bertrand Monthubert annonce un audit par le ministère de l’Enseignement supérieur le 17 juillet à Toulouse

Université, Bertrand Monthubert annonce un audit par le ministère de l’Enseignement supérieur le 17 juillet à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Deux mois après une entrée remarquée sur la scène universitaire, Bertrand Monthubert, nouveau président de l’Université Paul Sabatier (UPS), explique comment il veut faire changer l’université. Après avoir suspendu le mode de financement du Plan Campus et refusé de signer la convention de financement de l’Idex, il annonce un audit du ministère à Toulouse le 17 juillet ainsi qu’une rencontre à Paris, le 19 juillet avec le conseiller spécial chargé des Investissements d’avenir.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Ce soir, Martin Malvy, accompagné d'entreprises locales, s’envole pour le Brésil avec François Hollande

Ce soir, Martin Malvy, accompagné d'entreprises locales, s’envole pour le Brésil avec François Hollande | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Seul président de Région invité par François Hollande lors d’une visite d’État au Brésil, Martin Malvy accompagnera le président de la République du 12 au 14 décembre pour "vendre" les produits de Midi-Pyrénées. Il sera lui-même entouré des PME Sterela et Graine de Pastel, ainsi que de représentants des groupes Pierre Fabre et Latécoère.

Journée chargée pour Martin Malvy. En rendez-vous à Matignon en fin d’après-midi pour une réunion sur les fonds européens, le président du Conseil régional de Midi-Pyrénées se rendra ensuite directement à l’aéroport Roissy - Charles de Gaulle : il s’envole ce soir (mercredi 11 décembre) pour le Brésil. Seul président de Région invité pour cette visite d’État de François Hollande, Martin Malvy a probablement reçu le "coup de pouce" de Laurent Fabius, le 3 décembre dernier, lors d’une soirée au Quai d’Orsay où étaient présentés les produits de Midi-Pyrénées (lire notre article : 37 producteurs de Midi-Pyrénées invités d'honneur au Quai d’Orsay demain soir à Paris ).

Mais surtout, la Région mène une démarche active de rapprochement avec la région de Recife au Brésil. C’est dans ce sens que Martin Malvy a rencontré le 21 novembre dernier l’ambassadeur du Brésil en France et, à cette occasion, les deux hommes ont annoncé l’intention de conduire en avril prochain une délégation d'industriels de la région au Brésil. "J'ai par ailleurs sollicité le concours de l'ambassade, ajoutait alors Martin Malvy, pour développer les contacts entre les milieux économiques de Recife et du Pernambouc et Midi-Pyrénées Expansion, chargée du pilotage régional du projet en direction des entreprises intéressées de Midi-Pyrénées. Au cours de cette mission, des conventions entre Universités et CHU pourraient être signées."
 
Graine de Pastel dans l’avion
"En invitant un président de Région dans sa délégation, François Hollande fait un acte important en termes de reconnaissance du rôle qu’ont désormais les Régions dans le développement économique et notamment la coordination du développement de la présence des PME à l’export", se félicite-t-on à l’hôtel de Région. Les PME, justement, seront aux côtés de Martin Malvy jusqu'à samedi. Le bureau d'études en électronique et en automatique Sterela, et le spécialiste des cosmétiques à base de pastel Graine de Pastel embarquent pour le Brésil. Ces entreprises n’ont pas été choisies par hasard. "Depuis que François Hollande est président, les entreprises qui l’accompagnent lors de ses voyages sont choisies par appel d’offres, confie-t-on à la Région. Cela permet de partir avec des entreprises au dossiers solides, pour un voyage mieux préparé et dont les retombées sont meilleures."

Carole Garcia, fondatrice de Graine de Pastel et conseiller du commerce extérieur, se dit ravie. Pour elle, c’est l’occasion de faire affaire avec le Brésil, "3e marché cosmétique mondial". Celle pour qui l’international est une priorité espère atteindre "50 % de l’activité hors Europe en 2018". L’entreprise recherche donc un partenaire commercial ou un distributeur, avec un choix de réseau de distribution à adapter aux spécificités locales : duplication du modèle corners / boutiques ou réflexion sur d’autres circuits comme la vente directe. Enfin, Carole Garcia l’avoue, non seulement c’est une des rares femmes de la délégation, mais "c’est aussi une chance pour moi, dirigeante de start-up / PME, de côtoyer de grands patrons français, comme les PDG de Total, Carrefour, Casino, ou GDF !"

Des représentants des groupes Pierre Fabre et Latécoère (qui travaille déjà avec le Brésil) embarquent également pour le Brésil ce soir. Le président de l’Université Paul Sabatier, Bertrand Monthubert, a également préparé sa valise.

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.