Pour Airbus, un Bourget de tous les records - ToulÉco | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
- ToulÉco :

Alors que les journées professionnelles du salon du Bourget s’achèvent, et que le grand public s’apprête à en envahir le tarmac, les constructeurs aéronautiques font le point. Airbus a connu une édition historique en matière de commandes.


Avec un volume d’achats et de commandes de l’ordre de 72 milliards de dollars, le constructeur Airbus réalise son meilleur salon du Bourget depuis sa création. En tout, 730 avions ont été signés de la part de 16 compagnies différentes. Hier, jeudi, Air Asia a en plus confirmé sa commande de 200 appareils A320 Neo, la plus importante en terme de nombre d’avions jamais réalisée dans l’histoire de l’aéronautique. Cette dernière commande, estimée à 18,5 milliards de dollars, crève le plafond des ventes de l’A320 Neo, qui dépasse ainsi les 1000 unités depuis son lancement il y a tout juste six mois. « Le Bourget confirme avec force notre stratégie produits », a expliqué Tom Enders, le président d’Airbus, lors de la conférence de clôture du salon aéronautique. « Je dois avouer que j’avais largement sous estimé la demande du marché pour le Neo avant le salon », a-t-il rajouté.

Airbus a largement vendu son A320 version Neo, mais il a également enregistré des engagements pour d’autres modèles de son catalogue : 34 monocouloirs A320 dans leur version classique (2,8 milliards de dollars) ; 11 avions A330 (2,4 milliards de dollars) et 6 appareils A350 (1,6 milliards de dollars). Enfin, douze commandes du gros porteurs A380 ont également été réalisées pendant le salon, pour un total de 4,5 milliards de dollars. Parmi celles-ci, une dizaine d’appareils a été achetée par une compagnie dont le nom n’a pas été officialisé.

Un succès salué par le premier ministre François Fillon, qui, lors de sa visite au Bourget, a estimé que « cette année, les perspectives sont bien plus favorables [par rapport à 2009]… Nous avons toutes les raisons d’être fiers », précisant que « cette fierté à l’égard de notre industrie aéronautique doit être partagée avec les PME ». Plusieurs PME de Midi-Pyrénées, dont Air Support ou STTS ont d’ores et déjà prévus des recrutements pour accompagner la montée en charge du secteur aéronautique.
M.V.