Toulouse La Ville...
Follow
Find tag "Chantiers"
54.4K views | +1 today
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse : le premier tramway bloqué par des agents de Tisséo

Toulouse : le premier tramway bloqué par des agents de Tisséo | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
C'est ce jeudi après-midi que les essais du tramway de la nouvelle ligne Garonne doivent débuter. Mais le premier tramway, avec à bord le maire de Toulouse Pierre Cohen a été bloqué par des agents de sécurité réclamant une hausse de salaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Tram Garonne : une machine innovante qui pose les rails toute seule

Tram Garonne : une machine  innovante qui pose les rails toute seule | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

On pose les rails du futur tram Garonne, avenue de Muret, avec une machine révolutionnaire développée par Alstom, le concepteur du Citadis, le tram toulousain. Le procédé permet un gain de temps, de précision et d'espace dans un site contraint.

«Sans cette machine, on aurait dû couper la circulation plusieurs jours, avenue de Muret, pour poser les rails», note Joël Carreiras. Le président de la Smat (société pour la mobilité de l'agglomération toulousaine), maître d'ouvrage du chantier du tram Garonne, qui doit prolonger, en 2014, la ligne T1 des Arènes à Palais de Justice, affiche sa satisfaction et son soulagement, hier matin, sur le chantier, avenue de Muret.

Le procédé innovant développé par Alstom, le concepteur du tramway Citadis de Toulouse, «a déjà été utilisé à Jérusalem, Brasilia, Reims et Orléans, et bientôt Nottingham», poursuit Joël Carreiras, qui se félicite qu'il soit employé à Toulouse.

 

Comme à Brasilia et Nottingham

 

L 'appitrack, c'est le nom de l'engin, permet de poser automatiquement les rails sur la voie du futur tram. Un attelage de quelque 60 tonnes comprenant un camion bétonnière, une machine à coffrer du béton et l'appitrack proprement dit, posées sur des chenilles, évolue sur le chantier, en douceur, piloté par une équipe d'une douzaine des spécialistes, dont une jeune femme chef de chantier.

«La bétonnière approvisionne en béton frais la machine à coffrage glissant qui coule une dalle en béton de 40 cm d'épaisseur, l'engin est conduit au laser, au cm près, par une station de guidage», explique Charles-Henri Giannina, chef de projet Alstom, «l'appitrack insère, en suivant, les selles en plastique noire sur le béton frais ; elles remplacent les traverses traditionnelles et accueillent les rails qui sont posés dessus dans la foulée. Ce procédé de pose automatique permet d'aller plus vite que la pose traditionnelle, mais surtout nous sommes ici dans le tronçon le plus exigeant du projet Garonne, car le plus étroit», poursuit le responsable Alstom.

«L'appitrack progresse, par temps sec, de 150 m par jour quand la pose traditionnelle avance de 60 m par semaine», précise Xavier Bonneau, directeur de la Smat. «Les rails vont être posés avec cette machine sur l'avenue de Muret et le boulevard Déodat-de-Séverac», précise Xavier Bonneau. L'appitrack devrait avoir terminé avenue de Muret d'ici la fin de l'année. On passera ensuite au boulevard Déodat, avant l'été 2013. La pose des rails se fera, en revanche, de façon traditionnelle sur le pont Saint-Michel, sur une dalle plus légère (pour ne pas fatiguer le pont, renforcé par la pose de câbles supplémentaires en été 2013) mêlant résine et béton. Sur le pont Saint-Michel, où le chantier a changé de côté (il est désormais côté amont ou île du Ramier, la circulation se faisant côté aval ou centre ville), le double sens de circulation a été rétabli avenue du Grand Ramier (entre le pont et l'île) et il en sera ainsi à la mise en service du tram, alors que l'accès devait initialement se faire en sens unique : «Cela montre que les projets peuvent évoluer», note Joël Carreiras. Une allusion sans doute au projet de bus en site propre de Plaisance-Tournefeuille-Toulouse, très contesté dans sa traversée de Lardenne et amené à être sérieusement modifié.

Philippe Emery

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Ô boudu pont Toulouse !

Ô boudu pont Toulouse ! | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

A Toulouse, c'est le Chantier !

 

Alors ennemis automobilistes, circulez* il n'y a rien à voir !

 

D'ailleurs, si vous pouviez :

- rester chez vous,

- aller travailler ailleurs

- ne pas rentrer de vacances

- bref, éviter La Ville Rose

Ce serait très sympathique de votre part...

 

Sachez qu'ici on se démène pour rester au TOP du classement

http://bit.ly/kcTeau

N°1 des villes françaises les plus embouteillées !

 

 

* même si cela vous est impossible actuellement

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le nouveau square du Capitole, c'est pour lundi

Le nouveau square du Capitole, c'est pour lundi | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Le vaste chantier de la rue Alsace, à Toulouse, franchira lundi une étape symbolique avec l'ouverture d'une partie du square du Capitole entièrement métamorphosé. Une avancée dans un chantier qui paraît sans fin… Au cœur de la Ville rose, une partie du square du Capitole va être rendue, lundi, aux passants, d'après les responsables des travaux. Débuté en octobre, ce réaménagement orchestré par l'architecte urbaniste Bruno Fortier, dans le cadre du projet Alsace, conduit progressivement à une métamorphose complète du jardin historique. Les Toulousains en jugeront par eux-mêmes en foulant le pavé de l'allée centrale, cela avec trois semaines de retard sur la date d'abord avancée du 21 juin, fête de la musique.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le futur quartier LGV s'appellera : Toulouse Euro Sud-Ouest

Le futur quartier LGV s'appellera : Toulouse Euro Sud-Ouest | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Le quartier Matabiau sera réaménagé autour du futur pôle multimodal accueillant la LGV à horizon 2020

 

Toulouse Euro Sud-Ouest : c’est le nom choisi ce vendredi 1er mars en comité de pilotage par les partenaires du futur pôle multimodal de Matabiau. Le schéma directeur d’aménagement du quartier, destiné à accueillir la LGV à horizon 2020, a aussi été validé.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse : Début du chantier du tramway Garonne, lundi 13 février

Toulouse : Début du chantier du tramway Garonne, lundi 13 février | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

A compter de ce lundi 13 février, les habitudes des automobilistes et riverains devraient être passablement modifiées par le chantier de la ligne de tramway Garonne.

 

Premiers bouleversements pour les automobilistes et riverains toulousains ce lundi 13 février, avec le début du chantier de la ligne de tramway Garonne. Parmi les grandes évolutions, la fermeture définitive du tunnel Saint-Michel, qui permettait jusque-là d’éviter le carrefour du Palais de justice.

Toujours dans le quartier Saint-Michel, le parking central des allées Jules-Guesdes sera partiellement fermé. Le site accueillera à terme le terminus de ce nouveau tronçon de tramway, qui prolonge de quatre kilomètres l’actuelle ligne T1 depuis la station Arènes.

Un peu plus loin, à noter également la mise en sens unique de l’avenue de Muret et du boulevard Déodat de Séverac, mais aussi l’impossibilité d’accéder à l’île du Ramier depuis le pont Saint-Michel.

Le chantier du tramway Garonne, estimé à plus de 110 millions d’euros, doit durer jusqu’en 2014.

 

[Note du Curateur] Heureusement qu'il y a le métro, surtout par temps de neige ;-)

 

Voir le site de la Mairie de Toulouse sur le sujet :

http://www.toulouse.fr/cadre-vie/actualite/lire/-/journal_content/56_INSTANCE_3iH6/10128/9639375 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le tram Garonne prend forme, la circulation est modifiée à compter du 13 février 2012

Le tram Garonne prend forme, la circulation est modifiée à compter du 13 février 2012 | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Transit : comment éviter les points délicats

Avec l’engagement de l’ensemble des travaux de construction de la ligne Garonne, des modifications de circulation interviennent dans une partie du sud de Toulouse.

 

La mise à sens unique de la partie nord de l’avenue de Muret et du boulevard Déodat de Séverac, ainsi que la fermeture de la trémie routière située à hauteur de la station Palais de Justice incitent à dévier le trafic de transit, afin qu’il évite tout ce secteur.

 

Il est donc fortement conseillé aux automobilistes d’utiliser le périphérique.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse : la 1ère partie de la rue d’Alsace-Lorraine livrée le 9 décembre

Toulouse : la 1ère partie de la rue d’Alsace-Lorraine livrée le 9 décembre | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Objectif News :

 

Le premier tronçon de la rue d’Alsace-Lorraine sera livré le 9 décembre prochain selon plusieurs entreprises de travaux publics. Un soulagement pour les commerçants en cette période de Noël.

Les commerçants de la rue d'Alsace-Lorraine peuvent pousser un ouf de soulagement. Si tout va bien d'ici là, les engins de chantier, les gravats et les plaques de protection auront disparu le 9 décembre, laissant la place aux piétons pour les préparatifs de Noël. Sous la direction du cabinet d’architecture parisien Bruno Fortier, les travaux avaient débuté le 1er février 2010 sur une portion comprise entre Esquirol et la rue Lafayette. Fortement impliqué dans ce dossier, le député-maire de Toulouse Pierre Cohen a réussi son pari : moins de deux ans plus tard, ce tronçon de rue devrait être livré le 9 décembre, avec près de 5 mois d’avance sur les prévisions.

La rue d’Alsace-Lorraine a fait l’objet de nombreux débats. Jugée trop encombrée et peu adaptée à une ville moderne, cette rue conçue en 1874 devait être repensée. Après un premier réaménagement temporaire en 2007 sous l’ancienne municipalité, la Ville a décidé de remodeler cette artère importante de Toulouse. Un phasage en trois tranches a été décidé : un premier tronçon central, nécessitant un investissement de 10 millions d'euros, puis deux autres au Nord (en direction du boulevard de Strasbourg) et au Sud (en direction des Carmes).

En mars 2010, Bruno Fortier évoquait « une rue assez étroite, à l’architecture haussmannienne, rigide dans le dessin et baroque dans le détail. Notre objectif sera de la mettre en valeur esthétiquement, pour en faire un espace passant et aéré. » Avec diverses contraintes : respecter l’esthétique générale du centre-ville de Toulouse, en utilisant « les briques rouges et noires », maintenir l’activité commerciale de la rue, qui regroupe au total 184 boutiques, en « donnant envie aux gens de se promener, mais également de s’arrêter dans les cafés ou les restaurants ».

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Nouvelles découvertes archéologiques sous le square du Capitole - Toulouse

Nouvelles découvertes archéologiques sous le square du Capitole - Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Ladépêche.fr :

Au square Charles-de-Gaulle, sept archéologues de l'INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives) ont mis au jour des murs de bâtisses de la ville antique et quelques objets du quotidien.
« Une très bonne surprise » selon ces scientifiques.
Une vingtaine de pièces de monnaie romaines, des bouts de verre coloré, des épingles à cheveux en os, des fragments de poteries, un morceau de céramique antique travaillée avec des décors, un « fusaïole » (anneau percé qui servait de plomb aux fuseaux pour filer la laine) en parfait état et joliment décoré…
Ces objets étaient enfouis à plusieurs mètres de profondeur sous le square Charles-de-Gaulle. En creusant le sol sur quelques mètres carrés, à l'endroit où sera aménagée l'issue de secours de la station Capitole, les archéologues de l'INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives) ont découvert un morceau de mur de brique d'époque médiévale qui leur semble être un bout de façade de la maison commune, l'ancêtre du Capitole, mais surtout des vestiges de bâtiments au sol en terre battue, datant de l'époque romaine, entre le Ier siècle et le IVe siècle après Jésus-Christ, période où la vie s'organise dans la nouvelle ville.
« C'est une petite fenêtre sur l'organisation de la ville antique. On est ici intra-muros, à 30 mètres des remparts et 100 mètres de la voie principale qui conduisait de la porte narbonnaise à la place du Capitole » explique Pascal Lotti.
« On a eu la chance de travailler sous une rue créée à l'époque médiévale et d'avoir accès à une succession de couches archéologiques couvrant 3 ou 4 siècles, ce qui est assez rare au centre ville » poursuit l'archéologue.
Pour le néophyte, ces morceaux de murailles n'évoquent pas grand-chose. Mais les archéologues parlent d'une « très bonne surprise ». Selon eux ces vestiges « préservés de façon remarquable » apporteront d'autres éléments de compréhension sur la genèse de la ville à cette période, bien antérieure à l'arrivée des Wisigoths qui régneront sur Toulouse à partir du Ve siècle.

Les archéologues vont encore pouvoir explorer ce petit périmètre pendant deux semaines et demi.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L’urbaniste barcelonais qui veut réconcilier Toulouse et son fleuve

L’urbaniste barcelonais qui veut réconcilier Toulouse et son fleuve | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Le centre de Toulouse et son "octogone"

Frituremag Médiapart :

Joan Busquets et son agence travaillent sur les centres urbains et les quartiers anciens. L’architecte urbaniste a fréquemment réfléchi à la liaison entre la ville et le fleuve, ou la ville et la mer. Il intervient dans de nombreuses villes européennes et a joué un rôle de conseil sur des projets à Buenos Aires, Sao Paulo, Singapour… Dans les années 80, il a pris une part active à la réhabilitation de Barcelone, dont l’aménagement du front de mer et celui des infrastructures ferroviaires. Il a été choisi sur concours par la Ville de Toulouse pour redynamiser le centre-ville.

- En quoi consiste votre intervention à Toulouse ?

Joan Busquets – Avec mon assistant, Peter Jan Versluys, nous devons réhabiliter le centre-ville et surtout réaménager les espaces publics. Dans toutes les villes de cette taille, les banlieues sont l’objet d’une croissance énorme. Il s’agit de redonner à la ville son rôle de centre ville dans l’agglomération.

- Quels sont les atouts et les handicaps du centre de Toulouse ?

J.B. – A mon sens, Toulouse bénéficie de davantage d’atouts que de handicaps. De nombreuses villes ont vu leurs centres détruits, soit par la guerre, soit lors de la croissance de l’après-guerre : une vague de volontarisme optimiste a permis de penser que l’on pouvait tout démolir. Cela a été fait à Boston par exemple. Ce n’est pas le cas ici où le centre a été relativement bien préservé. C’est un atout très important. La Garonne en représente un autre. Mais son articulation avec la ville doit être repensée.

- De quelle manière ?

J.B. – Toulouse a une histoire compliquée avec son fleuve. Elle l’a isolé, enserré dans des digues. Elle n’est pas la seule : Barcelone avait perdu le contact avec la Méditerranée, nous avons travaillé à le lui rendre. Aujourd’hui, on a l’impression que le fleuve constitue davantage une séparation avec le quartier Saint-Cyprien qu’un mode de communication. Nous voulons créer les conditions d’une approche logique de la Garonne. Qu’il soit naturel de s’y rendre de n’importe où du centre de Toulouse et qu’il en constitue le cœur, entre rive droite et rive gauche. Ce n’est pas une utopie. Cela a été fait à Zurich et à Copenhague où deux piscines ont été installées sur le fleuve et où une troisième est en construction. A Toulouse, on peut concevoir des modes de traversée spécifique du fleuve à la saison sèche. Chaque centre-ville a sa propre histoire et ce sont aux habitants d’imaginer leurs modes d’appropriation. Nous, nous sommes là pour créer une dynamique, pour fluidifier les communications et permettre la mise en acte de cette imagination. Une des urgences, et nous allons commencer par là, est de repenser la rue Pargaminières. A l’heure actuelle, elle constitue un lieu assez ingrat : trottoirs étroits, voitures en transit. On va planter quelques arbres sur les petites placettes par exemple. Quelques éléments de mobilier urbain feront que les gens comprendront qu’elle nous conduit vers le fleuve. Mais nous n’en sommes qu’au début de nos réflexions.

- Reste la difficulté que vous avez évoquée, et qui est commune à tout le centre de Toulouse, l’omniprésence des voitures…

J.B. - C’est vrai : tous les jours, 28 000 véhicules traversent la ville. Mais le problème n’est pas spécifique à Toulouse. Dans les années 70, la municipalité de Barcelone avait projeté de couper les arbres de la Rambla pour faire de la place aux voitures ! Il y a aujourd’hui consensus pour limiter au maximum leur place tout en permettant aux personnes de l’agglomération d’accéder au centre-ville. Par rapport à d’autres villes, ce centre a su préserver une activité économique. Cela favorise les flux de voitures difficiles à gérer mais je préfère de loin avoir à résoudre ce genre de difficulté que d’avoir à faire à un centre économiquement mort, comme c’était par exemple le cas à Tolède qu’il a fallu revivifier. Il convient d’assurer la première place au piéton. Vélos et voitures doivent l’accompagner. Aujourd’hui, c’est l’inverse : les barrières métalliques et let poteaux placés un peu partout sur les trottoirs donnent l’impression qu’ils protègent les voitures. Ils entravent en tout cas la circulation des piétons. Quant aux vélos, il faut leur assurer des pistes cyclables à double sens et mettre ces pistes en cohérence. Il faut assurer la fluidité et la continuité de circulation aux piétons et aux cyclistes, garantir aux gens le libre choix entre la marche, le vélo ou le tramway.

- Au chapitre des handicaps à sa dynamisation, le centre de Toulouse apparaît petit pour une ville de cette importance.

J.B. – Je ne suis pas d’accord. Le centre de Toulouse est suffisamment grand. Mais, entre centre historique et centre économique, ses composantes donnent l’impression de se tourner le dos. Compans Caffarelli, la place Occitane, l’Université de sciences sociales, le Palais de justice, le quartier des Jacobins… Tout cela ne communique pas assez… ou parfois n’est pas assez attrayant : l’université est envahie par les parkings. On peut concevoir de gérer les voitures autrement et de créer à, la place, un authentique campus, verdoyant, à l’américaine. On peut favoriser la relation de ces différents pôles par une gestion différente de l’espace public. A l’heure actuelle, il y a trop d’espaces vides : il s’agit d’espaces publics qui constituent de simples lieux de transit, sans appropriation par les habitants. C’est le cas des abords des Jacobins par exemple mais aussi de certaines rues et places de Saint Cyprien. Il faut rendre ces espaces plus aimables les mettre en cohérence. Je crois beaucoup à la notion de parcours : il faut que les gens éprouvent de l’intérêt dans le trajet d’un quartier à un autre. Que le temps du déplacement ne soit pas vécu comme une seule obligation.

- Vous parlez de la nécessité de réconcilier Toulouse avec son fleuve. Le rapport de la ville avec son canal est tout à fait insatisfaisant.

J.B. – Bien sûr. Et notamment devant la gare Matabiau, lieu symbolique et important de l’arrivée à Toulouse dont l’importance va se trouver renforcée avec l’arrivée du TGV. Mais nous devons hiérarchiser les priorités. Pour moi l’urgence reste le rapport de la ville et du fleuve. Mais dans les dix années à venir, nous devrons nous attaquer à la problématique du canal du midi.

Octogone et Rambla occitane
Avec la Garonne, la seconde dimension structurante du projet de Joan Busquets est l’aménagement de « l’octogone », soit le boulevard circulaire. « Il s’agit de créer tout au long de son parcours de petits squares, des espaces où l’on peut s’arrêter ». L’idée reste la même : bannir les espaces vides, à la fonction de simple transit, pour « rendre la ville aimable ». L’aspect ingrat des allées Jean Jaurès n’a pas échappé à l’urbaniste. Modifiées à la fin des années 60 pour amener directement les voitures au centre de la ville, les allées Jean Jaurès seraient rendues à leur vocation initiale : un lieu de déambulation, comme la Rambla barcelonaise. Un terre-plein median plantés d’arbres accueillerait piétons et cyclistes. Les voitures seraient reléguées sur les côtés. Les larges trottoirs latéraux seraient conservés. Pour Joan Busquets, « ces allées constitueraient la voie naturelle d’accès à Toulouse pour les passagers du futur TGV ».

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Chantier du tram : il va falloir être patient - Toulouse

Chantier du tram : il va falloir être patient - Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Ladépêche.fr

Après le sens unique de l'avenue de Muret, la réduction de voies sur le boulevard Déodat de Séverac, une partie de la rue Desbals qui est fermée pour trois semaines. Les travaux préparatoires au chantier du tram se poursuivent.

Six médiateurs pour renseigner

La Smat, société pour la mobilité de l'agglomération toulousaine, a engagé six médiateurs pour répondre aux questions des Toulousains, riverains ou non des secteurs concernés par les travaux de la ligne de tramway Garonne.

Vous pouvez les joindre du lundi au samedi matin.

Secteur Déodat :
Aziz Khelifi : 06 76 78 89 08 ; Lise Siret : 07 61 65 41 62.

Secteur Muret :
Salima Slamnia : 07.61.65.55.70 ; Michel Cicuto : 07.61.65.68.14.

Secteur Fauga :
Pascale Lasnier : 07.61.65.21.44 ; Christine Fredon : 07.61.64.33.67
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Tramway : démarrage immédiat pour la ligne Garonne

Tramway : démarrage immédiat pour la ligne Garonne | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
- ToulÉco
Deuxième acte de la construction du réseau de tramway. Après la mise en service de la ligne T1, qui relie les Arènes à Beauzelle, la ligne Garonne est sur les rails. (...)
Les travaux entraîneront, dès le 18 avril, des modifications de circulation, en particulier avenue de Muret et boulevard Déodat de Séverac. Une navette, accessible et gratuite durant toute la durée du chantier sera mise en place. Plusieurs lignes de bus seront modifiées (12, 29, 52) et un dispositif conséquent de communication sera à disposition des Toulousains : médiateurs, réunions d’information, local dédié, numéro vert (0.800.744.331) et un site internet (www.lignegaronne.fr).
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Grand Toulouse change en 2011 : les grands chantiers

Le Grand Toulouse change en 2011 : les grands chantiers | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
DIAPORAMA -- Cœur de Balma et écoquartier de Vidailhan à l'est, Médiathèque de Colomiers à l'ouest, Espace Job, crèche-école des Ponts-Jumeaux ou complexe sportif Alex-Jany à Toulouse vont changer le Grand Toulouse en 2011.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Empalot: l’immeuble Fréjus s’effondre, les souvenirs restent

Empalot: l’immeuble Fréjus s’effondre, les souvenirs restent | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Vendredi 17 mai, des centaines d’habitants d’Empalot à Toulouse sont venus rendre un dernier hommage au Fréjus, immeuble emblématique du quartier sur le point d’être détruit. Parmi les spectateurs, des habitants de la première heure confient quelques souvenirs.

Solennité

Le Grand projet de ville est une appellation floue du masterplan de la municipalité pour changer l’image des quartiers.

A Empalot, vendredi 17 mai, ce GPV prenait un visage. Au soleil couchant, plusieurs centaines d’habitants et de curieux sont venus assister à la cérémonie de déconstruction du Fréjus. Sa véritable démolition débutera mardi 21 mai et s’achèvera fin juin. Mais les élus venus nombreux ont souhaité un peu de solennité. Et cette petite fête de quartier n’est pas pour déplaire aux riverains.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Travaux à Toulouse : fermeture de la rue Romiguières

Travaux à Toulouse : fermeture de la rue Romiguières | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Poursuite des travaux à Toulouse, la rue Romiguières est fermée à la circulation ce mardi 25 septembre 2012et restera fermée pour une durée de 12 semaines.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Une rénovation low-cost pour le Stadium de Toulouse en vue de l'Euro 2016

Une rénovation low-cost pour le Stadium de Toulouse en vue de l'Euro 2016 | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

La rénovation du Stadium prévu en 2013 ne sera pas celle que l'on croyait. Avec un budget revu à la baisse, l'enceinte ne sera pas agrandie et perdra même 3 000 places…

 

Ce devait être une transformation majuscule, avec création de 4 000 places supplémentaires, ce ne sera finalement qu'un toilettage…

Selon nos informations, la mairie de Toulouse a revu sérieusement à la baisse ses ambitions dans la rénovation du Stadium programmée l'an prochain pour accueillir l'Euro de football 2016. Faute d'argent, le budget a été ramené de 67 à 37 millions d'euros TTC avec les conséquences que l'on imagine.

Fini l'agrandissement qui devait être réalisé sous le toit dans un anneau courant tout autour de l'enceinte et qui devait porter la capacité du Stadium de 36 000 à 40 200 places précisément. Pire, avec la mise en conformité des sièges situés au ras de la pelouse qui ont actuellement un angle de vue catastrophique, la jauge finale serait réduite à 33 000 spectateurs. Au-dessous des 35 000 places exigées par l'UEFA.

Finie aussi la configuration spectacle, avec plancher sur la pelouse et immense scène de 60 mètres pour accueillir les extravagances d'une Madonna ou d'un Johnny Hallyday. La rénovation devrait se borner à la réfection de la pelouse, à la mise aux normes des tribunes et au rhabillage du parvis et de la billetterie, qui deviendra un espace couvert de 900 m2 avec une quinzaine de guichets et 50 contrôles d'accès.

 

Comment expliquer cette subite réduction de voilure ? Selon nos informations, la municipalité n´a pas de marges de manœuvre financières. Le poids des investissements réalisés par ailleurs, entre tram et projets urbains, interdirait de nouvelles dépenses. La mairie de Toulouse reste sur ce dossier d'une discrétion de sioux. Mais François Briançon, l'adjoint aux sports de Toulouse, nous a confirmé, hier, les restrictions budgétaires et l'abandon du projet de nouvelles tribunes : «Il a fallu faire des ajustements, les marges financières sont serrées. L'important, c'est que nous allons avoir un équipement moderne et de qualité remis aux normes de l'UEFA», explique-t-il. Il dément, en revanche, que le Stadium réduise sa capacité d accueil. Pourtant le calcul est simple. La nouvelle extension de la tribune supérieure devait créer 9 000 sièges supplémentaires pour un gain net de 4 000 places seulement. Le solde étant perdu dans la mise aux normes et l´aménagement de places plus spacieuses. La tribune ne se faisant pas, on voit mal comment le Stadium pourrait conserver sa capacité d´accueil. L'architecte toulousain, Jacques Cardete, qui a dessiné le projet, nous a expliqué que «des décisions seraient prises au mois de septembre».

Espérons que les mauvaises nouvelles s'arrêteront là. (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Exclusif - Montaudran-Aerospace : Une tour de 100 m de haut en projet à Toulouse

Exclusif - Montaudran-Aerospace : Une tour de 100 m de haut en projet à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

La ZAC comprendra une tour de 60 mètres qui mixera logements et bureaux et une tour haute de 100 m, réservée à des bureaux.

 

Eurydice Roncen, architecte, collaboratrice de David Mangin et chefe de projet pour l’aménagement du site Montaudran Aerospace détaille les contours du projet et le calendrier de réalisation. Interview.

(...)

La phase de concertation est terminée et la ZAC sera officiellement créée ce mois d’avril par la ville de Toulouse.

En suivant, l’appel d’offre pour le choix d’un aménageur va être lancé et nous devrions connaître son nom à la fin de l’année.

Concernant les espaces publics, le démarrage des travaux est prévu courant 2013, au sud de la ZAC et les livraisons seront ensuite phasées jusqu’en 2020.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La guerre des chiffres entre partisans et opposants de la LGV Bordeaux-Toulouse, RFF a répliqué aujourd'hui

La guerre des chiffres entre partisans et opposants de la LGV Bordeaux-Toulouse, RFF a répliqué aujourd'hui | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

En annonçant qu’il refusait que son département participe au financement de la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux – Toulouse, le 13 février, Pierre Camani, président (PS) du Conseil général de Lot-et-Garonne, a déstabilisé les artisans du Grand projet ferroviaire du sud-ouest (GPSO). Aujourd'hui à Bordeaux, RFF organisait une conférence de presse en réponse aux arguments d'Alternative LGV, une association favorable au réaménagement de la ligne existante.

« On n’est à l’abri de rien » a résumé ce mardi Christian Maudet, chef de mission GPSO à Réseau ferré de France (RFF) Aquitaine - Poitou-Charentes, en évoquant les risques d’échec du chantier. Le ministère de l’Ecologie, dont le Premier ministre François Fillon est désormais directement en charge, doit valider d’ici fin mars le tracé définitif des LGV Bordeaux – Toulouse et Bordeaux – Hendaye. Mais à quelques semaines de l'élection présidentielle, RFF semble craindre de nouvelles prises de position politiques hostiles au GPSO, dont le principe de financement n’est pas bouclé à 100 %.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse 13 février 2012. La fin du monde automobile approche.

Toulouse 13 février 2012. La fin du monde automobile approche. | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

- Un trajet incohérent

- Un gouffre financier : 115 à 215 Millions d'€uros

- Déficit prévu : 8 à 10 Millions d'€uros par an

- Plus de 500 places de parking supprimées

- Les conséquences dramatiques sur le trafic routier jusqu'au périphérique

 

Rejoignez "Toulouse panique sur le périphérique"

https://www.facebook.com/pages/Toulouse-panique-sur-le-p%C3%A9riph%C3%A9rique/174117872688738 

 

Pierre Cohen a concédé que la concomitance des chantiers risquaient de déplaire aux riverains et aux automobilistes. "On va entendre parler du pays", a-t-il dit à quelques journalistes. Mais il a affirmé sa détermination à réduire la place de la voiture en ville. (Le Parisien)

http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/toulouse-commence-son-lifting-lundi-02-02-2012-1843582.php 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Interview. L’architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet du Stadium de Toulouse

Interview. L’architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet du Stadium de Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

 

ObjectifNews :

 

L’agence d'architectes Cardete et Huet a été désignée par la mairie de Toulouse pour réaliser le réaménagement du Stadium en vue de l'Euro 2016. Un projet qui s'élève à 60 M€. L'architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet.

 

- Quels sont les contours de ce projet ?

 

Nous respecterons l’identité en arène du Stadium, voulue par l’architecte Montauriol en 1936. Néanmoins, l’enveloppe extérieure sera modifiée et agrandie, la jauge augmentée : de 36000 à plus de 40 000 places. Nous remplacerons d’une part les places du bas, réalisées sur les pistes cyclables : trop étroites, elles n’offrent pas un angle de vue satisfaisant. En haut, nous étendrons le balcon actuel en créant une ceinture extérieure qui représentera 10 000 places couvertes. L’enceinte du Stadium en béton sera maintenue pour l’effet chaudron, mais nous travaillons à une nouvelle façade avec des matériaux légers, non opaques, des façades communicantes avec des écrans et beaucoup de lumière. Les jours de match, ou de concert, le Stadium sera comme une lanterne magique, une balise urbaine.

 

- Quel est le calendrier et le coût estimé des travaux ?

 

L’enveloppe des travaux atteint les 60 M€ HT, sans compter les aménagements extérieurs. C’est un stade urbain et à priori aucun nouveau parking n’est prévu en revanche le dispositif d’accès sera réorganisé et simplifié. Nous interviendrons aussi sur les sanitaires qui datent de 1948 et la buvette. Nous réaménagerons la billetterie à des normes contemporaines…exit les guitounes !
Le dépôt du permis est prévu à la fin du printemps 2012, suivi d’une enquête publique et d’un démarrage des travaux prévu mi 2013. Ensuite deux options sont envisagées : des travaux effectués par tranche pendant deux ans et demi en maintenant une jauge permanente de 20 000 places au Stadium ; ou bien le déménagement vers Ernest Wallon qui permettrait de raccourcir d’un an la durée des travaux.

(...)

 

Béatrice Girard

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fini le bus pour Toulouse depuis Rodez, retour du train

Fini le bus pour Toulouse depuis Rodez, retour du train | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
La SNCF affiche un planning respecté de ses travaux sur les rails.

 

- La Dépêche :

 

La SNCF affiche un planning respecté de ses travaux sur les rails. Une bonne nouvelle pour les Aveyronnais adeptes du train Rodez-Albi-Toulouse qui sera à nouveau opérationnel le 19 septembre.

Le périple des voyageurs s'est allongé depuis début mai. À partir de Rodez, après avoir pris le TER jusqu'à Albi, il faut poursuivre en bus jusqu'à Toulouse, là où avant il y avait un train.

La région Midi-Pyrénées s'est lancée dans son « Plan rail » afin de rénover et de moderniser son réseau ferré. Découpé en plusieurs phases - pour minimiser les gênes occasionnées - le projet prévoit, comme opération majeure, le doublement partiel de la voie ferrée entre Toulouse et Saint-Sulpice mais aussi la remise en état de différents axes de chemin de fer.

Cet été 2011, il s'agissait de redonner un coup de neuf aux axes Toulouse-Albi, Toulouse-Mazamet et Toulouse-Tessonnières, ce qui a nécessité, entre autres, de fermer le tronçon Albi-Toulouse durant quatre mois.

Une interruption de train compensée par des navettes en autocar à raison de « 18 liaison entre Albi et Toulouse, avec des arrêts, et de 6 liaisons directes entre Albi et Toulouse Les Argoulets, du lundi au vendredi », détaille la SNCF. Pour garder ses usagers, l'entreprise a fait un geste en prime, offrant 20 % de réduction sur les abonnements des voyageurs.

Reste que 3 heures de trajet de Rodez à Toulouse, contre 2 heures avant l'interruption, il n'y a pas photo ! Heureusement, le bus c'est bientôt fini puisque la SNCF confirme une reprise du trafic habituel dès le lundi 19 septembre au petit matin.

 

Renseignements sur les horaires : 0 800 31 31 31 (gratuit depuis un téléphone fixe)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

RÉNOVATION DU MARCHÉ SAINT-CYPRIEN

RÉNOVATION DU MARCHÉ SAINT-CYPRIEN | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
La dernière phase des travaux de rénovation de la halle du marché Saint-Cyprien se déroule du lundi 18 juillet au dimanche 15 août 2011. Durant cette période, les commerçants vous accueillent place du Ravelin du mardi au jeudi, les bouquinistes le lundi.


Après la 2e phase de travaux de l’été dernier, la Ville de Toulouse lance cette année la troisième et dernière phase de rénovation du marché Saint-Cyprien. Ces travaux concerneront cette fois la reprise des sols intérieurs et des façades extérieures.

À cet effet, le marché sera fermé : du lundi 18 juillet au dimanche 15 août.


Pendant la durée du chantier, retrouvez place du Ravelin :
certains de vos commerçants alimentaires, tous les jours, (sauf les lundis et vendredis), de 6h à 13h30
les bouquinistes le lundi, de 8h à 19h.

La réouverture du marché est programmée le 16 août ! Une manifestation inaugurale est en cours de préparation avec l’association Saint-Cyp’ Quartier Libre.


Découvrez aussi :
le marché Victor-Hugo (87 commerçants alimentaires), place Victor-Hugo
et le marché des Carmes (48 commerçants alimentaires), place des Carmes
Tous les jours, sauf les lundis, de 6 h à 13 h 30

Consultez notre page sur les marchés de Toulouse, couverts et de plein air
http://www.toulouse.fr/economie/commerce-artisanat/marches
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Du périph au centre-ville, Toulouse paralysée

Du périph au centre-ville, Toulouse paralysée | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
- Toulouse : Ladépêche.fr

Un accident sur la voie rapide Toulouse-Colomiers hier matin, les chantiers du tram à Croix-de-Pierre et de l'avenue de Fronton ont conduit à la paralysie complète de la circulation.

Hier, à 7 h 40, sur la voie rapide Toulouse-Colomiers, entre les échangeurs Saint-Martin et La Crabe, une automobiliste de 52 ans a accroché deux poids lourds successivement. La victime n'a été que légèrement blessée mais l'accident a provoqué des bouchons monstre : 51 km sur les voies rapides et jusque dans le centre ville : au bord du canal, sur le pont des Catalans, au Faubourg-Bonnefoy…
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Developpement Durable: Félicitations pour le refoulement des voitures

Developpement Durable: Félicitations pour le refoulement des voitures | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Bruno :

Pas de chance pour les automobilistes du sud-ouest de l'agglomération toulousaine.
"Nous assumons totalement l'impact de la ligne Garonne sur la circulation automobile, c'est un choix politique", Joël Carreiras, président de la Smat.

J'empruntais tous les lundis matin le boulevard Déodat-de-Séverac.....! hop...j'oublie (pendant 28 mois...fichtre).
Je passais plusieurs fois par semaine avenue de Muret....! hop... j'oublie.
Les quelques commerçants qui m'avaient sporadiquement comme client....hop...ils m'oublient.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

TRAVAUX rue d'Alsace Lorraine à Toulouse

TRAVAUX  rue d'Alsace Lorraine à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
TRAVAUX : rue d'Alsace Lorraine :
A partir du 18 février, le contrôle d’accès de la rue d’Alsace Lorraine du côté de la rue de Metz sera régi par un vigile de 8h à 17h tous les jours sauf le dimanche pour une durée de 4 mois.

A partir du 21 février, les travaux de rénovation de la partie centrale comprise entre Esquirol et la rue Lafayette démarrent jusqu’en juin 2012. Ils seront menés par l’architecte urbaniste Bruno Fortier.
more...
No comment yet.