Un nom, une histoire : qui était Alfred Nakache ? | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
C’est en 1944, le 9 octobre, que la Municipalité toulousaine, dirigée par Raymond Badiou, décide d’honorer la mémoire d’un nageur sociétaire des Dauphins, en baptisant la piscine d’hiver Alfred Nakache.

 

Alfred Nakache (1915 - 1983) est né à Constantine. Il vient à Paris en 1933, et commence une carrière de nageur émaillé de titres et de records…Champion de France en 1935 sur le 100 mètres nage libre, il décide de se préparer au métier de professeur de sport et d’éducation physique. Il sera dans les années 1937-1938 considéré comme l’un des meilleurs nageurs français de l’Histoire, collectionnant de nombreux titres et records.
Mais en 1940, Alfred Nakache n’est pas handicapé par des contre-performances sportives mais par le régime de Vichy qui abolit le décret Crémieux de 1870 : les juifs d’Afrique du Nord sont déchus de la nationalité française ! Ce grand sportif va connaître, comme tous les membres de la communauté juive de France, les différentes étapes du déclassement, de la stigmatisation à l’exclusion… En janvier 1941, il s’installe à Toulouse ayant pris contact avec les Dauphins du TOEC. S’ensuivra une série de performances et de records nationaux et internationaux jusqu’à la déportation. Son club, les Dauphins, aura affiché une solidarité sans faille avec Alfred Nakache. De la déportation, il reviendra fin 1944, seul, après un passage à Auschwitz et Buchenwald : Annie sa fille de deux ans, Paule, son épouse sont mortes là-bas…La Municipalité de Toulouse, le croyant disparu à jamais vient de donner son nom à l’un des sites sportifs les plus emblématiques de la ville… Alfred Nakache reprendra la compétition et collectionnera des records de France. Il décèdera le 4 août 1983, dans son élément de prédilection, l’eau : tous les jours, il nageait la brasse dans le port de Cerbère.
Son histoire, c’est l’histoire d’un jeune gars de Constantine plein de vie et d’espoir, la vie d’un sportif accompli et d’un homme qui n’a pas nagé entre deux eaux ou évolué à contre-courant, mais tout simplement vécu et survécu dans un contexte où on l’a tout à tour adulé, humilié, reconnu…
Pour en savoir plus, un livre passionnant, celui de Denis Baud « Alfred Nakache, le nageur d’Auschwitz » - Collection Histoire - Edition Loubatières - 2010