Toulouse La Ville...
Follow
Find
51.7K views | +7 today
Scooped by Jacques Le Bris
onto Toulouse La Ville Rose
Scoop.it!

Très forte perturbation du trafic à Toulouse : les taxis paralyseront la ville

Très forte perturbation du trafic à Toulouse : les taxis paralyseront la ville | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Les taxis toulousains ont décidé de bloquer le trafic à Toulouse demain, jeudi 10 janvier 2013 de 7h à 18h, en installant des barrages filtrants dans l'agglomération de la ville rose et en bloquant l'accès à l'Aéroport Toulouse-Blagnac. 

 

Trois barrages filtrants sur de grands axes névralgiques de circulation sont prévus. Les secteurs concernés seront: 

L’Aéroport Toulouse-Blagnac et ses abords Portet-sur-GaronneToulouse Sequières : point de ralliement des taxis à partir de 6h Centre ville et périphérie: les abords de la Préfecture, de la Sécu et de l’Agence Régionale de Santé.
more...
No comment yet.
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hommage à Dominique BAUDIS Déroulé et organisation du mercredi 16 avril

Hommage à Dominique BAUDIS  Déroulé et organisation du mercredi 16 avril | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Chers amis,

Je tiens à vous informer du déroulé de la journée d'hommage de ce mercredi 16 avril.

De 7h30 à 12h30, une chapelle ardente sera installée Salle des Illustres pour les personnes qui souhaitent se recueillir devant le cercueil de Dominique Baudis et lui rendre un dernier hommage. Les visiteurs qui le souhaitent pourront déposer des fleurs dans la Cour Henri IV.

Le cortège funéraire rejoindra ensuite la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse pour les obsèques co-célébrées par Monseigneur Le Gall et Benoît Vermander en présence de la famille à 14h.

Un écran géant retransmettra les funérailles sur la place Saint-Etienne.

Un autre écran sera installé sur l'allée Forain François Verdier avec 2 000 places assises.

Des livres de condoléances sont à la disposition des Toulousains dans la cour Henri IV jusqu'à mercredi 16 avril au soir.

Enfin, retrouvez ci-dessous en vidéo l'hommage que le Conseil municipal lui a rendu vendredi dernier.


Très amicalement,

Jean-Luc MOUDENC
Maire de Toulouse
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

À Toulouse, Geneviève Fioraso réaffirme que le spatial est un secteur stratégique et prioritaire pour la France

À Toulouse, Geneviève Fioraso réaffirme que le spatial est un secteur stratégique et prioritaire pour la France | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Geneviève Fioraso entourée de Marc Pircher, le préfet Henri-Michel Comet et Jean-Yves Le Gall La secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la recherche a effectué hier (lundi 14 avril) à Toulouse sa première sortie officielle depuis sa nomination. Geneviève Fioraso a visité le Cnes et ouvert à la Cité de l’espace la 16e conférence des parlementaires européens de l’espace. "L’espace est pour la France un secteur de souveraineté politique, économique et scientifique", a-t-elle rappelé devant le président du Cnes, Jean-Yves Le Gall.

(....)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Législatives partielles : Laurence Arribagé et Joël Bouche, candidats déclarés pour la 3e circonscription de Haute-Garonne

Législatives partielles : Laurence Arribagé et Joël Bouche, candidats déclarés pour la 3e circonscription de Haute-Garonne | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Joël Bouche et Laurence Arribagé


Jean-Luc Moudenc a posé hier sa démission de son mandat de député. C’est sa suppléante Laurence Arribagé qui sera candidate de l’UMP pour les législatives partielles dans la 3e circonscription de Haute-Garonne. Face à elle pourrait se trouver Joël Bouche, premier secrétaire de la fédération du PS de la Haute Garonne, candidat à la candidature. Il est pour le moment le seul socialiste en course.

"Par ce geste fort, j’affiche ma volonté sans faille de me consacrer pleinement au service de tous les Toulousains." Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a démissionné hier jeudi 10 avril de son mandat de député. Rien ne l’y obligeait, la loi de non cumul des mandats n’entrant en vigueur qu’en 2017, mais c'était un engagement de campagne. C’est Laurence Arribagé, deuxième adjointe au maire et suppléante de Jean-Luc Moudenc, qui représentera l'UMP pour les prochaine législatives partielles. Face à elle, Joël Bouche, le 1er secrétaire fédéral du PS 31, est candidat à la candidature. Il est pour l’instant le seul socialiste en course pour ce scrutin, dont le calendrier n’est pas fixé.

Joël Bouche, "mission impossible"?

Le 1er secrétaire fédéral du PS 31 est candidat pour être député de la 3e circonscription de Haute-Garonne. Ou plutôt, candidat à la candidature, "car ce seront les militants qui décideront" explique-t-il. Ceci dit, aucun autre socialiste n’a pour le moment déclaré sa candidature. Le PS 31 doit se réunir lundi soir (14 avril) pour déterminer un calendrier précis : appel à candidatures, et vote interne. Par ailleurs, la date elle-même de ces élections législatives partielles n’est pas fixée. "L’idéal, en tenant compte des autres scrutins (européennes, NDLR), serait d’aller voter les dimanches 15 et 22 mai" estime Joël Bouche.
Pour le socialiste, le scrutin sera difficile sur cette 3e circonscription, qui englobe Toulouse et Balma : les deux villes ont basculé à droite aux municipales. "C’est un peu 'mission impossible', reconnaît Joël Bouche, mais dans Mission Impossible, ils gagnent à la fin !". Celui qui est également maire de la commune de Saint-Pierre justifie sa légitimité : "Premièrement, c’est ma circonscription. Deuxièmement, après la raclée des municipales, c’est au responsable politique d’aller au combat. Je suis le 1er secrétaire fédéral du parti socialiste en Haute-Garonne, je dois y aller."

Laurence Arribagé, prudente

L'actuelle adjointe aux Sports de la mairie de Toulouse est motivée : "Je suis flattée de la confiance de Jean-Luc Moudenc et je mènerai une campagne de terrain, comme j'ai pu le faire pour les municipales". Mais dans une circonscription où elle part favorite, impossible de lui arracher un pronostic, Laurence Arribagé avance prudemment : "nous avons la preuve récente que les favoris ne gagnent pas toujours, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs". Prudente également quand on évoque Joël Bouche : " Je n'ai pas d'avis sur cette candidature. Ce que je vois, c'est que les socialistes font leur cuisine interne pour proposer quelqu'un, alors que chez nous, c'est clair". En cas d'élection, le suppléant de Laurence Arribagé sera Jean-Luc Moudenc.

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Commémoration de la bataille du 10 avril 1814 à Toulouse

Commémoration de la bataille du 10 avril 1814 à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Les Toulousains ne le savent peut être pas mais à Toulouse s'est déroulée une bataille Napoléonienne inutile, le 10 avril 1814
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Jean-Luc Moudenc maire de Toulouse, les maires de quartier et le conseil municipal

Jean-Luc Moudenc a été élu maire de Toulouse avec 53 suffrages exprimés sur les 69 élus qui composent le conseil municipal. Vingt-six adjoints ont été élus avec 53 suffrages exprimés. Jean-Michel Lattes est le premier adjoint. Retrouvez la liste complète des adjoints et conseillers délégués ci-dessous.

1e adjoint.Jean-Michel Lattes ; Déplacements, Culture et langue Occitanes
2e adjointe. Laurence Arribagé ; Sports et Loisirs
3e adjoint. Daniel Rougé ; Solidarité, Santé publique
4e adjointe. Marion Lalane de Laubadère ; Éducation
5e adjoint. Sacha Briand ; Finances, Élections
6e adjointe. Annette Laigneau ; Urbanisme réglementaire ; Mise en valeur du patrimoine toulousain
7e adjoint. Francis Grass ; Culture et Action culturelle
8e adjointe. Elisabeth Toutut-Picard ; Développement durable , suivi de la mise en œuvre de l'Agenda 21
9e adjoint. Olivier Arsac ; Prévention et Sécurité ; maire de quartier 3.2 et 3.3 Sept-Deniers Ginestous Lalande Grand Selve
10e adjointe. Laurence Katzenmayer ; Famille
11e adjoint.  François Chollet ; Relations avec l'Université de Toulouse
12e adjointe. Brigitte Micouleau ; Seniors , Questure
13e adjoint.  Jean-Jacques Bolzan ; Démocratie locale et citoyenneté ; Commerce et artisanat
14e adjointe.  Hélène Costes- Dandurand ; Lutte contre le bruit ; maire de quartier 4.1 Bonnefoy Roseraie Gramont
15e adjoint. Djillali Lahiani ; Jeunesse - Activités socioculturelles ; Accueil et insertion des migrants ; Politiques de retour à l'emploi dans les quartiers "politique de la ville"
16e adjointe. Marie-Jeanne Fouqué ; Emploi ; maire de quartier 6.3 Mirail Reynerie Bellefontaine
17e adjoint. Franck Biasotto ; Logement ; maire de quartier 2.1 et 2.2 Saint-Cyprien et Croix de Pierre - Route d'Espagne
18e adjointe. Françoise Roncato ; Animal dans la ville , Conseil municipal des enfants ; maire de quartier 3.4 Trois Cocus, Borderouge, Croix Daurade, Paleficat
19e adjoint. Jean-Luc Lagleize ; Opérations de développement urbanistique
20e adjointe. Marthe  Marti ; Zénith ; Cirque ; , maire de quartier 2.4 Fontaine Bayonne, Cartoucherie
21e adjoint.  Pierre Trautmann ; Commande publique
22e adjointe. Sylvie Rouillon-Valdiguié ; Tourisme
23e adjoint. Christophe Alvès ; Affaires sociales ; Handicap ; Vie associative ; maire de quartier 6.2 Lardenne, Pardettes, Basso Cambo
24e adjointe. Marie-Pierre Chaumette ; Espaces verts ; maire de quartier 5.1 Pont-des-Demoiselles, Montaudran, Terrasse
25e adjoint. Pierre Esplugas ; Musées
26e adjointe. Marie-Hélène Mayeux-Bouchard ; Fleuve et canaux


Conseillers délégués


Bertrand Serp ; Innovation et numérique ; TIC ; Informatique mairie
Henri Jamme de Lagoutine ; Personnel territorial
Jean-Claude Dardelet ; Relations internationales et européennes ; Rayonnement de Toulouse
Marie Déqué ; Musiques ; Orchestre National du Capitole de Toulouse et musique classique ; Théâtre du Capitole
Roger Atsarias ; Patrimoine communal
Jean-Baptiste de Scorraille ; Mémoire et monde combattant ; Affaires militaires ; maire de quartier 4.3 Côte Pavée, Hers , Limayrac
Emilion Esnault ; Mobilier Urbain ; Éclairage public ; Logisitique municipale
Christine Escoulan ; État-Civil ; Célébration des mariages
Aviv Zonabend ; Relations avec les villes jumelées ; Lutte contre la discrimination liée à l'emploi et au logement ; Relations avec le délégué du Défenseur des droits ; Conseil Toulousain des résidents étrangers
Frédéric Brasiles ; Fêtes et manifestations

Conseillers délégués, chargés de mission

Laurent Lesgourgues ; Diversité et égalité ; maire de quartier 4.2 Bonhoure, Soupetard
Martine Susset ; Environnement ; maire de quartier 6.1 Arènes, Saint-Martin-du-Touch
Catherine Blanc ; Institut supérieur des arts de Toulouse ; Conservatoire à Rayonnement régional ; Photographie, Bureau d'accueil de tournages de films
Jacqueline Winnepenninckx-Kieser ; Cheminements piétonniers ; Coulées vertes ; maire de quartier 1.3 Châlets, Bayard, Belfort, Saint-Aubin, Dupuy
Ghislaine Delmond ; Cimetières et pompes funèbres ; relations avec les associations de Français d'Afrique du Nord ; maire de quartier 1.2 Amidonniers Compans Cafarelli
Romuald Pagnucco ; Embelissement et rénovations des bâtiments ; maire de quartier 6.4 Saint-Simon Lafourguette
Sophia Belkacem ; Médiathèque - Bibliothèques ; Liens intergénérationnels ; maire de quartier 5.3 Saint-Michel Empalot, Saint-Agne, Busca
Maxime Boyer ; Vie étudiante ; Relations avec les associations étudiantes ; maire de quartier 3.1 Minimes Barrière de Paris
Nicole Miquel-Belaud ; Promotion de Toulouse
Samir Hajije ; Intégration par le sport ; Danse ; maire de quartier 2.3 Fontaine Lestang, Bagatelle, Papus
Julie Escudier ; Commission extra-municipale Égalité Hommes - Femmes ; maire de quartier 1.1 Capitole
Charlotte Boudard ; Économat - Imprimerie
Évelyne Ngbanda Otto ; Périscolaire ; Aide à la garde d'enfant à domicile
Florie Lacroix ; Relations avec les professions libérales ; Prévention médico éducative chez les jeunes ; maire de quartier 5.2 Rangueil, Sauzelong, Pech David, Pouvourville
Jean-Louis Reuland ; Archives ; Documentation
Dorothée Naon ; Affaires juridiques ; Contentieux ; Assurances


Le conseil municipal de Toulouse


Le conseil municipal de Toulouse est composé de 69 élus. Vous pouvez  retrouver la liste des élus,(format.pdf) à l'issue du second tour des élections municipales du dimanche 30 mars 2014.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Grand Carnaval 2014 de Toulouse

Le Grand Carnaval 2014 de Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Photos du Grand Carnaval 2014 de Toulouse, Les Carnavaliers étaient nombreux pour accompagner Mr Carnaval jusqu'au bucher.


L’an passé le Grand Carnaval de Toulouse avait accueilli 40 000 participants, cette année avec une météo printanière, le record est battu. Quelques minutes avant d’incendier Mr Carnaval, les organisateurs parlent de 80 000 personnes peut être 100 000. Parti depuis le Pont Neuf le cortège 2014 du Grand Carnaval de Toulousea amené les participants vers les allées Jean Jaurès où fut jugé Monsieur Carnaval.

Après une longue absence, le Grand Carnaval de Toulouse est à nouveau organisé en 2012 puis en 2013 par le COCU Comité d’Organisation du Carnaval Unifié. C’est à nouveau le cas ce 5 avril 2014 et la mobilisation d’environ 90 000 personnes montre l’intérêt des toulousains pour cet événement festif.

Au delà des 24 chars et des 24 groupes qui composent le cortège de nombreux carnavaliers se sont joints au cortège derrière l’un des nombreux chars souvent en fonction de leurs gouts musicaux.

L’un des changements important de cette édition 2014 du Carnaval de Toulouse et le moment choisi pour organiser le défilé exit le vendredi soir après le travail, bonjour le samedi soir permettant à tous les toulousains à se joindre à cette grande fête populaire. De la rue de la République dans le quartier de Saint Cyprien aux allées Jean Jaurès les rues sont noirs de monde à la grande surprise de certains qui vivent pour la première fois le Carnaval de l’intérieur.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

J'enrage de mes erreurs

J'enrage de mes erreurs | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it


Je le reconnais, je n'ai pas su convaincre les abstentionnistes de sortir de leur léthargie, je n'ai pas su communiquer assez intensément pour repousser la gangrène du rejet de la représentativité politique.

Je n'ai pas su imposer ma crainte de l'abstention, tellement nuisible et anti démocratique car manipulée. J'avais bien des idées mais pas l'ambition d'un leader politique.

Quand je pense que presque la moitié des électeurs toulousains (47,81%) ont refusé de s'exprimer, j'en pleure.

Cela représente quand même 121748 personnes qui laissent:

- perdurer les votes pipés par les sondages et les journalistes qui adhèrent au système actuel

- les instituts de sondage leur dire quoi penser et faire lors des élections

- la facture du dérèglement climatique leur voler leurs économies

- chuter l'emploi et laissent progresser le marasme ambiant

- la première des priorités, l'emploi, dans l'ignorance et l'irrespect

- l'opacité et la pénombre diriger les affaires

- le pouvoir aux incapables au lieu de le reprendre pour eux-mêmes

- la désunion se maintenir alors que le parti du vote blanc voulait justement les rassembler et les souder

-le cercle vicieux pouvoir/finances/magouilles/pouvoir/finances baiser le cercle vertueux pouvoir collectif/redistribution des richesses/ respect concertation/vie communautaire enrichie/pouvoir partagé

- le risque d'une montée des extrêmes et des révoltes anarchistes

- bafouer la LIBERTÉ l'ÉGALITÉ et la FRATERNITÉ et refusent leurs rétablissement

- l'ancien système en place et ne rêvent même pas d'un monde nouveau avec rééquilibrage des pouvoirs

- promouvoir la malhonnêteté et la corruption

- leur désespoir et leur défiance leur cacher que des citoyens comme eux étaient candidats

- se maintenir une démocratie vérolée et infâme aux ordres des UMP et PS tous profiteurs

- la liberté aux corrompus et laissent les malfaçons impunies et prolongeables

- leur santé se dégrader et les risques de mort par accident industriel s'accroître

- une image au monde entier de faiblesse et de défaitisme

- perpétuer un anti humanisme indigne et néfaste, synonyme d'enfer

- l'éventualité assurée que de nouvelles associations comme « Plus jamais ça » verrons le jour

- l'hiver continuer ses conditions de petite mort de la nature et refusent la lumière et la renaissance du printemps

- leur non vote totalement réfractaire à toutes les propositions politiques, même les nouvelles qui émanent de citoyens comme eux. Je conclus qu'ils sont toujours CONTRE et ne passeront jamais POUR et qu'ils manquent d'ambitions et d'imaginations (comme quoi ? des moutons!)

- le monde dans la décrépitude et les magouilles financières

Tout simplement le pendant de mes 23 raisons pour les abstentionnistes d'aller voter, diffusées précédemment à partir du 1° mars.

Bref, des électeurs comme ça me font vomir.

Je ne peux plus vivre SANS HONTE dans une ville où plus de la moitié des électeurs rejettent la république et s'abstiennent de voter. Je prévois le plus tôt possible de déménager. Mon rêve: une ville avec un maire sans étiquette et au moins 70% de votants, au mieux Yerres qui a réélu Nicolas Dupont-Aignan avec plus de 77% de voix sur sa candidature et 61,48% de participation.

Bruno

Jacques Le Bris's insight:


Il faut préciser que notre ami Bruno de Toulouse nous avait donné pas moins de 23 raisons de ne pas s'abstenir le 23 mars 2014 !

http://bit.ly/OVMjBk


Seulement voilà à Toulouse, les médias ne dépendent que d'un seul homme (c'est triste d'en arriver là en 2014') et donc inutile de vous préciser quel écho cet appel à plus de civisme a eu dans les médias locaux.

more...
Agriculture and economy's comment, April 6, 12:13 AM
Bravo Monsieur pour cette tirade à la Cyrano, mais avez-vous participé à une liste ? Je ne comprends pas non plus ce chiffre d'abstention et suis très surpris. A-t-on finement analysé les raisons, en faisant parler les intéressés. Effectivement, je n'ai pas vu de "signal d'alarme", à la lecture, très furtive, de notre quotidien local principal local. Les journalistes ne seraient-t-ils pas des enquêteurs et des "lanceurs d'alerte" ? Merci. Un banlieusard.
Jacques Le Bris's comment, April 6, 12:14 AM
Si tu habites Toulouse, demande à ton voisin, il t'expliquera !
Jacques Le Bris's comment, April 6, 1:32 AM
Si tu n'as pas de voisin, je te mets sur sa piste : c'est un Cumulard ardent défenseur du cumul des mandats (on le comprend).
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Des maires de quartiers pour relier élus et citoyens

Des maires de quartiers pour relier élus et citoyens | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Premier geste fort de son nouveau mandat, Jean-Luc Moudenc révèle, demain vendredi, les noms de ses 20maires de quartiers. Ils remplacent les six élus de secteurs créés par Pierre Cohen. Quels sont leur rôle et leur but?

Retour vers le futur ? Les mauvaises langues critiquent déjà les premières mesures, qui ont toujours valeur de symbole, prises par le nouveau maire. L'UMP Jean-Luc Moudenc a choisi de rendre hommage à Pierre Baudis, qui ouvrit l'ère de maires centre droit de Toulouse (succédèrent à Pierre Baudis, son fils Dominique pour un long bail, Guy Hersant pour un intérim, Philippe Douste-Blazy et ... Jean-Luc Moudenc). Un hommage dont les jeunes générations et les néoToulousains ne saisiront peut-être pas toute la portée mais qui est tout-à-fait respectable de la part d'un chrétien-démocrate assumé tel que Moudenc.

Plus concrète sera la nomination, demain vendredi lors du premier conseil municipal de la nouvelle mandature, des 20 maires de quartiers que le candidat Moudenc avait promis lors de la campagne. Une mesure qui ne manque pas (aussi) d'un certain parfum nostalgique puisqu'elle renoue avec la démocratie de proximité chère à Philippe Douste-Blazy, et à Jean-Luc Moudenc.

La carte de Toulouse comptait alors 17 quartiers, avec seulement 15 maires de quartier, les défunts Jean Diebold et Françoise de Veyrinas étant chacun à la tête de deux quartiers !

Il s'agit aujourd'hui, selon Jean-Luc Moudenc, de «rétablir la relation qui s'est distendue ces dernières années entre les citoyens et les élus».

«Une bonne chose que le nouveau maire prenne en charge personnellement la politique de la Ville, à condition de s'y tenir», renchérit Yvette Benayoun-Nakache. Selon l'ex députée (socialiste) et éphémère spécialiste de la politique de la Ville du candidat (centriste) Moudenc en 2008, «un meilleur maillage local est nécessaire».

Pragmatique, Jean-Luc Moudenc a annoncé qu'il n'allait pas «déconstruire» les six secteurs mis en place par son prédécesseur mais simplement rétablir les quartiers des dits secteurs, soit trois ou quatre par zone (ce que préfigure notre carte).

Le tout est de savoir quelle est la bonne échelle : le grand secteur façon Cohen ou le quartier plus proche à la Moudenc?

«L'avantage du maire de quartier façon Moudenc, c'est qu'il est plus lisible pour les habitants. On va pleurer chez lui à la permanence, et lui va au tournoi de foot», résume Jean-Paul Makengo, qui était l'adjoint de quartier du grand secteur 4, à l'est de Toulouse, avec des binôme d'élus pour chacun des trois quartiers qui le composaient. Mais pour l'élu régional en charge de la politique de la Ville en Midi-Pyrénées, «les grands secteurs préfiguraient de futurs arrondissements de la Métropole, avec entre 60 000 et 90 000 habitants, soit la taille d'une bonne ville moyenne, leur taille était plus cohérente en terme de moyens et de répartition des services».

Une vision tournée vers l'avenir à laquelle s'oppose la vision plus pragmatique de Moudenc. L'avenir dira qui a raison.

Philippe Emery
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse. Le nouveau maire Jean-Luc Moudenc prépare ses cent jours

Toulouse. Le nouveau maire Jean-Luc Moudenc prépare ses cent jours | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Ce vendredi 4 avril, Jean-Luc Moudenc doit prendre officiellement ses fonctions de maire de Toulouse. Il doit également en profiter pour annoncer plusieurs mesures phares qui seront prises durant les cent premiers jours de son mandat.


Ce vendredi 4 avril au matin, le Capitole doit abriter la passation de pouvoir entre Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc. Le nouveau maire UMP a promis une vingtaine de mesures sur ses cent premiers jours. Parmi celles-ci, certaines doivent entrer en service rapidement. Le changement de politique au sein de la municipalité va aussi avoir des conséquences sur la métropole.

Sur les transports
La nouvelle a été confirmée ce lundi 31 mars : le projet du bus à haut niveau de service (BHNS) qui avait soulevé la fronde des habitants de Lardenne est abandonné. « C’est un énorme soulagement et la fin d’un combat de deux ans », a commenté Thomas Fantini, patron du restaurant La Pergola et porte parole du mouvement anti-BHNS, qui précise que cela « n’a jamais été un combat politique ».
Parmi les autres mesures concernant les transports, le lancement du processus d’extension des horaires du métro jusqu’à 3 heures du matin doit aussi être officialisé prochainement.

Sur les quartiers
Les maires de quartiers font leur grand retour à Toulouse. Cette mesure phare du programme Moudenc doit prendre effet rapidement. Au total, vingt maires de quartiers seront nommés, répartis dans les six secteurs de la ville. Ils augurent un processus de démocratie de proximité.

Sur l’urbanisme
La nouvelle équipe municipale veut aussi se positionner en rupture de la politique de Pierre Cohen. En ce sens, Jean-Luc Moudenc prévoit le gel « des projets d’urbanisme non adaptés à l’identité des quartiers concernés » Sont notamment concernés le Grand Selve et les Pradettes. Le projet d’aire d’accueil des gens du voyage à Montredon devrait également être abandonné.

Sur l’emploi
Favoriser les entreprises locales "et donc les travailleurs toulousains", c’est l’une des actions qui doit être annoncée au cours des cent premiers jours de la nouvelle mandature. Pour cela, le nouveau locataire du Capitole veut engager les professionnels sur une charte des marchés publics locaux.

Un nouveau président pour Toulouse Métropole

La communauté urbaine Toulouse Métropole, qui compte trente-sept communes de l’agglomération, va également connaître un tournant politique. Sa présidence, actuellement détenue par Pierre Cohen, dépend des votes des représentants des communes qui la composent. Celle-ci devrait bien échoir à la droite pour une poignée de sièges, grâce notamment aux bascules de Balma et de Saint-Orens-de-Gameville lors des élections municipales. L’ampleur exacte de cette nouvelle majorité dépendra de la position des élus divers droite, divers gauche et sans étiquette, qui auront à se prononcer sur leur place politique à l’échelon communautaire. Le prochain conseil de Toulouse Métropole est programmé au 17 avril.

Par ailleurs, Jean-Luc Moudenc, l’un des cinq députés UMP à avoir voté la loi sur le non-cumul des mandats, démissionnera bien de ses fonctions à l’Assemblée nationale. Selon son entourage, il devrait logiquement rendre "avant l’été" le mandat conquis en 2012 face à François Simon (EELV).

Une législative partielle s’annonce donc dans la troisième circonscription de la Haute-Garonne. Laurence Arribagé, numéro deux de l’équipe municipale de Jean-Luc Moudenc, députée suppléante et secrétaire départementale de l’UMP31, devrait selon toute vraisemblance être candidate. Avec le nouveau maire de Toulouse dans le rôle du suppléant.
M.V., avec T.G.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Elections municipales et communautaires 2014 Toulouse 2e Tour

Elections municipales et communautaires 2014 Toulouse 2e Tour | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
retrouvez toutes les informations concernant les élections municipales de 2014 : par département et commune. Les candidats et les résultats
Jacques Le Bris's insight:

Le nouveau maire doit être modeste dans sa victoire,

obtenue avec 28,95% des inscrits

face à 42,34 % d'abstention et 2,05 % de votes Blancs

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales J-2 : les grandes incertitudes du second tour à Toulouse et en Midi-Pyrénées

Municipales J-2 : les grandes incertitudes du second tour à Toulouse et en Midi-Pyrénées | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it


Le suspense domine dans la plupart des principales ville de Midi-Pyrénées


À deux jours du second tour des élections municipales, le suspense domine dans la plupart des principales ville de Midi-Pyrénées. De grandes incertitudes planent sur le scrutin à Toulouse, Blagnac, Colomiers, Albi, ou encore Rodez. Revue de détail des situations de chaque ville à quelques heures de la fin officielle de la campagne.

EN HAUTE-GARONNE :

Toulouse

Verdana;mso-fareast-font-family:"Times New Roman";mso-bidi-font-family:"Lucida Grande";mso-bidi-font-style:italic">Des résultats serrés sont attendus à Toulouse : le maire sortant Pierre Cohen et son prédécesseur Jean-Luc Moudenc sont au coude-à-coude dans les sondages. Lors d’une conférence de presse mercredi matin, Jean-Luc Moudenc qui avait rassemblé sur sa liste dès le premier tour la quasi-totalité de la droite toulousaine affirmait : "J’attends le choix des Toulousains dans la sérénité qui marque mon caractère".

À gauche, dès le lendemain du scrutin du premier tour, Antoine Maurice, tête de liste EELV, et Pierre Cohen annonçaient un accord concrétisé par la fusion de leurs deux listes. La nouvelle liste : "Rassemblée, Toulouse avance", intègre onze membres de la liste "Toulouse Vert Demain" dont huit éligibles. En revanche, aucun autre candidat de gauche n’a incité à soutenir Pierre Cohen au second tour.

En effet, malgré sa rencontre de mardi matin avec Jean-Christophe Sellin, tête de liste Parti de Gauche, aucun accord n’a été trouvé entre les deux partis. Explications de Pierre Cohen : "Il voulait entre quatre et six places éligibles sur la liste, ce n'est pas conforme à ma vision de ce que doit être le second tour. On ne donne pas des strapontins à des gens dont le seul objet est d’appliquer la politique nationale au niveau local. Moi je veux un accord de solidarité politique". Et Jean-Christophe Sellin de conclure : "Si Pierre Cohen veut aller chercher les voix du Front de Gauche, qu'il se débrouille". Les deux autres listes d’extrême gauche, menées par Ahmed Chouki et Sandra Torremocha, n’ont pas non plus donné de consigne de vote. L’écologiste Elisabeth Belaubre a de son côté écrit une lettre à Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc, les demandant de réagir sur ses propositions, ce qu’ils ont fait. Néanmoins, Elisabeth Delaubre a décidé de ne donner aucune consigne de vote, constatant trop de désaccords. Enfin ni Jean-Pierre Plancade (DVG), ni Serge Laroze (FN) ni Christine de Veyrac (centriste) n’ont donné de consigne de vote pour le second tour.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Sondage CSA 26 mars Toulouse 2e Tour des municipales

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Elections municipales 2014 Toulouse

Elections municipales 2014 Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
retrouvez toutes les informations concernant les élections municipales de 2014 : par département et commune. Les candidats et les résultats
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Aux Invalides, François Hollande rend un hommage national à Dominique Baudis

Aux Invalides, François Hollande rend un hommage national à Dominique Baudis | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it


La cérémonie, suivie en direct au Capitole à Toulouse


Le président de la République a rendu hommage cet après-midi à Dominique Baudis, décédé jeudi dernier à l’âge de 66 ans. Dans un discours d’une quinzaine de minutes, il a évoqué la "liberté" et la "dignité" de l’ancien maire de Toulouse. La cérémonie a été suivie en direct, salle des Illustres à Toulouse, par une centaine de personnes.

François Hollande a rendu hommage cet après-midi à Dominique Baudis, Défenseur des droits et ancien maire de Toulouse, décédé jeudi dernier. Lors d’une cérémonie officielle, le président de la République a salué "la dignité dont il a fait preuve au cours de sa longue carrière et de sa trop courte vie". Après avoir rappelé la carrière de journaliste de Dominique Baudis, "sa vocation", François Hollande a affirmé : "s’il existe un mot qui donne un sens à ce qu’a été la vie de Dominique Baudis, c’est le mot liberté". "C’était un homme qui voulait ne rien devoir à personne", a-t-il encore ajouté, avant d’évoquer "la longue aventure et la longue passion entre Dominique Baudis et les Toulousains".

De nombreuses personnalités politiques étaient présentes à cet hommage national, parmi lesquelles le président du Conseil régional Martin Malvy et le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Étaient également présents Pierre Trautmann, Pierre Esplugas, Francis Grass, Jean-Luc Forget et Serge Didier. L'entourage de Jean-Luc Moudenc a trouvé l'hommage "émouvant, à la hauteur de ce qu'était Dominique Baudis".

L'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen, a également assisté à cet hommage, ainsi que Martine Martinel et Jean-Jacques Mirassou.

Au même moment, la cérémonie a été suivie en direct salle des Illustres, au Capitole, par une centaine de personnes.

Demain, les obsèques de Dominique Baudis auront lieu en plusieurs temps. Les élus lui rendront hommage de 7h à 7h30, puis jusqu'à 12h30, une chapelle ardente sera installée Salle des Illustres pour les Toulousains qui souhaitent se recueillir devant le cercueil de l'ancien maire. Le cortège funèbre rejoindra ensuite la Cathédrale Saint-Étienne de Toulouse pour les obsèques co-célébrées par Monseigneur Le Gall et Benoît Vermander en présence de la famille à 14h. Un écran géant retransmettra les funérailles sur la place Saint-Étienne. Un autre écran sera installé sur l'allée Forain François Verdier avec 2 000 places assises.

Dominque Baudis sera enfin inhumé jeudi à côté de la tombe de son père, et un arbre y sera planté.

Sophie Arutunian, Emmanuelle Durand-Rodriguez

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Dominique Baudis et Toulouse, la passion d'une vie

Hommage à Dominique Baudis. Sa vie publique, les grandes réalisations, sa vie au plus près des toulousains et sa vie en famille
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L’ancien maire de Toulouse Dominique Baudis est mort

L’ancien maire de Toulouse Dominique Baudis est mort | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
L’ancien maire de Toulouse Dominique Baudis est décédé ce jeudi de suites d’une longue maladie. Il allait avoir 67 ans le 14 avril prochain.

 

Le site France TV info a annoncé peu après midi la mort de Dominique Baudis. Le Défenseur des droits est décédé ce jeudi à l’âge de 66 ans des suites d’une maladie contre laquelle il se battait depuis plusieurs années. Maire de Toulouse de 1983 à 2001, c’est lui qui avait mis le pied à l’étrier à l’actuel maire Jean-Luc Moudenc qui a d’ailleurs profiter du conseil municipal d’investiture pour déposer une gerbe devant la tombe de Pierre Baudis (le père de Dominique Baudis qui fut maire de Toulouse avant lui) , déclarant que ce dernier « était une vraie source d'inspiration » et qu'il lui « avait beaucoup appris sur la vie publique et la vie politique ». « Il fait partie de l'histoire de notre famille », avait-il déclaré. Une phrase que Jean-Luc Moudenc doit se répéter en pensant à son prédécesseur.

Pour rappel, Dominique Baudis à également été député européen à trois reprises, député à deux reprises et président du Conseil Régional de Midi-Pyrénées.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Un 10 avril, il y a 200 ans, à Toulouse

Un 10 avril, il y a 200 ans, à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Jacques Le Bris's insight:

La bataille de Toulouse s'est déroulée le 10 avril 1814, de 6 heures à 21 heures, et opposa les troupes de l'armée impériale commandée par le maréchal Soult aux troupes de la coalition anglo-hispano-portugaise, se soldant par une victoire défensive française, malgré la perte de la ville. La bataille a été livrée sur le seul territoire de la commune de Toulouse. Un odonyme local (rue du 10-Avril) rappelle cet évènement.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Briançon (PS): « L’opposition municipale doit associer le plus grand nombre de Toulousains »

Briançon (PS): « L’opposition municipale doit associer le plus grand nombre de Toulousains » | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Par Pascal Pallas

Une semaine après votre défaite aux élections municipales de Toulouse, dans quel états d’esprit être vous ? Abattus ?
Non. Nous sommes surtout fatigués après une campagne longue et éprouvante. Mais nous sommes déjà combattifs et Pierre Cohen l’a montré lors du conseil municipal d’installation de la nouvelle majorité le 4 avril. Un moment de déception a forcément existé dès le verdict, toute l’équipe trouvant le résultat assez injuste. Un constat partagé par un certain nombre de Toulousains qui se sont réveillés surpris de voir la droite revenir au Capitole.

Qu’est ce qui est le plus dur dans la gestion d’une défaite ?
Il y a des choses plus grave dans la vie que de perdre d’une élection. Mais il est évident qu’il est difficile de se dire que tout ce que l’on a construit pendant six ans sera peut-être remis en cause. 

Avez-vous analysé le choix fait par les Toulousains et les raisons de votre défaite ?
Non, pas encore. Chacun a son propre sentiment sur cette défaite mais il reste à faire une analyse collective de ce qu’il s’est passé et examiner tant les causes locales que nationales. On le fera avec celles et ceux qui ont participé à la campagne à nos côtés. Nous ferons ce travail avant l’été et une première réunion est prévue ce lundi 7 avril. Il sera nécessaire à la mise en route de notre conception de l’opposition municipale et du nécessaire travail de reconquête que celle-ci portera.

Justement, quelle idée vous faites-vous de ce travail d’opposition municipale  ?
Les seize élus d’oppositions seront les portes-paroles d’un mouvement qui doit dépasser ceux qui militent au quotidien. Si l’opposition passera d’abord par les partis politiques, nous ne nous interdisons pas d’associer le plus grand nombre de Toulousains dans une construction collective.

L’opposition municipale peut-elle prendre une forme associative, comme ce qu’avait réalisé Jean-Luc Moudenc en fondant Toulouse Avenir au lendemain de sa défaite en 2008 ?
J’ai une idée précise pour ma part mais c’est à définir collectivement. Et nous le ferons.

Comment fonctionnera le groupe d’élus d’opposition au Capitole ? Sera-t-il morcelé selon les tendances politiques ?
Tout cela reste également à définir. Il n’est pas impossible que socialistes, communistes et écologistes souhaitent se diriger vers un groupe chacun. Ce n’est pas gênant. Il est d’ores et déjà acté que les seize élus prépareront tous les conseils municipaux ensemble. Quelque soit la forme, il y aura une coordination et un message commun.

Pierre Cohen a annoncé qu’il resterait 3 ans au sein de l’opposition municipale. Cet engagement tient-il toujours ?
La question est à poser à Pierre. Ce qui est sûr c’est que nous avons besoin de lui. Nous n’imaginons pas un seul instant qu’il ne soit pas à nos côtés.

Comment avez-vous vécu le conseil municipal de vendredi dernier, installant la nouvelle majorité et Jean-Luc Moudenc dans le fauteuil de maire ?
Jean-Luc Moudenc a été digne et respectable, à la hauteur de l’événement, en faisant notamment applaudir Pierre Cohen. Je regrette cependant qu’un certain nombre de ces supporteurs n’ont pas respecté cette direction prise en sifflant Pierre. Au-delà de ça, je dois dire que j’ai été choqué de voir un service d’ordre positionné à toutes les entrées du Capitole. C’est surprenant et j’espère que ce ne sera pas reproduit.

 

« Entre les annonces et les réalisations de Moudenc, il y aura un delta très significatif»

 

Quel regard portez-vous sur vos successeurs et les responsabilités qui leur ont été attribuées par Jean-Luc Moudenc ?
Ce choix appartient au maire mais je regrette que la 4e ville de France soit la seule grande ville où la parité ne s’exerce pas entre le maire et le premier poste d’adjoint (Jean-Michel Lattes est premier adjoint, ndlr). La nomination d’Olivier Arsac à la sécurité m’interpelle également. Je ne m’attaque pas à lui personnellement mais à ce qu’il incarne. Il représente la droite de la droite, se revendiquant notamment à 95% d’accord avec Eric Zemmour, comme il l’a récemment déclaré dans la presse. C’est un motif d’inquiétude en totale inadéquation avec le rassemblement républicain derrière lequel s’est réfugié Jean-Luc Moudenc dans son discours. Enfin, je remarque des messages clientélistes dans l’attribution de délégations. Je vois qu’il y a un élu en charge des professions libérales, un autre en charge des Nord-africains… C’est un retour sur investissement demandé par un certain nombre de clientèles politiques ! Quoiqu’il en soit, nous jugerons rapidement les possibilités de cette nouvelle équipe, qui est inexpérimentée, au regard de ce qu’elle mettra en place. Nous serons très vigilants comme nous l’avons déjà dit.

Quels sont les dossiers sur lesquels vous serez particulièrement vigilant ?
En premier lieu, l’audit que prévoit Jean-Luc Moudenc sur les finances de la ville. Vendredi dernier, il a déjà prévenu qu’il déroulerait son projet en fonction des moyens financiers à sa disposition. Il va donc pondre un audit alibi qui annoncera une situation financière catastrophique – ce qui n’est évidemment pas le cas – de façon à renoncer ou étaler une partie de ses promesses. C’est prévisible et malheureusement classique… Il ne fait aucun doute qu’entre les annonces et les réalisations, il y a aura un delta très significatif.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Jean-Luc Moudenc: « Toulouse a fait le choix d’un maire rassembleur »

Jean-Luc Moudenc: « Toulouse a fait le choix d’un maire rassembleur » | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Elu maire de Toulouse, ce 30 mars avec 52% des voix, Jean-Luc Moudenc analyse son succès et dresse le portrait du maire qu’il veut être pour Toulouse.

Jean-Luc Moudenc a été élu maire de Toulouse dimanche 30 mars 2014. © P.P.
Par Pascal Pallas(Retrouvez l’intégralité de l’interview de Jean-Luc Moudenc dans notre version papier Voix du Midi Toulouse, en kiosque à partir de jeudi 3 avril)

Vous êtes élu avec 52% des suffrages dans une ville qui a voté à 62% pour François Hollande en 2012. Quelles sont les raisons de votre succès ?

Il y avait un écart de 25 points entre François Hollande et Nicolas Sarkozy il y a deux ans alors qu’il était de 3% au plan national. Il y aujourd’hui un écart de quatre points entre Pierre Cohen et moi-même. On passe de moins 25 à plus 29. Nous pouvons parler d’exploit sans commune mesure si l’on observe ce qu’il s’est passé dans les autres grandes villes. Tout cela pour dire que la vague bleue n’est pas la seule raison de cette victoire. Elle a été en ma faveur, c’est indéniable, comme Pierre Cohen avait profité de l’anti-sarkozysme pour nous battre en 2008. Mais il y a surtout eu des raisons toulousaines déterminantes. Le rassemblement que j’ai proposé aux Toulousains a été entendu. Partout. Même dans les quartiers où traditionnellement nous ne réalisons pas de bons scores. Nous sommes majoritaires dans dix cantons sur quinze. Toulouse a fait le choix d’un maire rassembleur.

Vous serez officiellement élu maire de Toulouse, ce 4 avril. Avez-vous déjà distribué les délégations à vos colistiers ?

Non, je m’étais interdit de faire des plans avant que les jeux soient faits. Je vais mettre la semaine à profit pour composer le prochain gouvernement municipal. Je n’ai que deux certitudes. Henry de Lagoutine s’occupera des ressources humaines et la délégation de la culture occitane sera confiée à Jean-Michel Lattes, comme je l’avais déjà annoncé. Au-delà de la gouvernance, je veux aussi organiser rapidement la continuité de la structure technique municipale et la mettre en application du projet que les Toulousains ont élu.

Votre majorité sera confortable à la communauté urbaine Toulouse Métropole. Comment envisagez-vous la gouvernance de cette structure qui bénéficiera officiellement du statut de métropole, le 1er janvier 2015 ?

Mon souhait est de travailler dans le consensus politique avec les 36 autres maires de la communauté. Je n’ai jamais eu de mal à composer avec les gens qui ne sont pas forcément de mon bord. Du reste, je n’entends pas entretenir de mauvaises relations avec les deux partenaires essentiels de la future métropole que sont le président de région Martin Malvy (PS) et le président du Conseil général de la Haute-Garonne Pierre Izard (PS). Je m’impliquerai à leurs côtés sans états d’âmes pour la réussite de notre territoire.

Serez-vous président de Tisséo comme votre prédécesseur ?

Non. J’ai dans mon équipe suffisamment de gens compétents pour confier à un homme d’expérience cette lourde tâche. Je veux me concentrer sur mes fonctions de président de la Métropole et de maire de Toulouse avec une tâche importante que je me réserve: je prendrai à ma charge la politique de la ville dans les quartiers, c’est-à-dire le Grand Projet de Ville (GPV). J’estime qu’il y a une urgence sociale très forte et qu’il faut apporter de grandes réponses rapidement.

Vous avez annoncé votre intention de ne pas cumuler votre fonction municipale avec votre mandat parlementaire. Tiendrez-vous parole ?

Oui. Je prévois de démissionner rapidement de mon mandat parlementaire quoique la loi m’autorise à cumuler jusqu’en 2017. Cette démission provoquera une élection législative partielle. Faisant un bon ticket avec Laurence Arribagé, qui est ma suppléante, je proposerai d’inverser les rôles. Laurence pilotera cette candidature et je serai son suppléant.

Vous êtes par ailleurs président de l’UMP 31. Démissionnerez-vous également de cette fonction ?

Je le ferai à l’échéance de ce mandat qui devrait être durant le premier trimestre 2015.

« Je rendrai hommage à Pierre Cohen et à ce qu’il a fait de bien pour Toulouse»

Depuis votre victoire, avez-vous pu vous entretenir avec Pierre Cohen ?

Non. Vous savez, je n’attends aucun retour du personnage. En 6 ans, j’ai du l’avoir deux ou trois fois au téléphone. Mais cela ne m’empêchera de faire exactement l’inverse de ce qu’il a fait envers moi lorsqu’il m’a battu en 2008. C’est à dire que, vendredi, lors du premier conseil municipal de la mandature, j’aurai un mot pour rendre hommage à l’homme, au maire et à ce qu’il a fait de bien pour Toulouse. Parce qu’il a apporté des choses positives à Toulouse.

Quelles sont-elles ?

Elles concernent le développement de la démocratie locale. Nous prolongerons d’ailleurs ces dispositifs. Il a également développé une vision urbaine intéressante. 90% de ce qu’il a voulu faire était déjà dans les tuyaux lorsqu’il est arrivé au Capitole en 2008. Mais il a eu la bonne idée de partager la perspective urbaine avec les Toulousains, de les faire participer à ce projet.

Prolongerez-vous ce que vous considérez finalement comme des acquis ?

Bien entendu. J’ai toujours dit, d’ailleurs, que nous ne ferions pas table rase du passé à quelques exceptions près. Seuls deux projets seront en réalité annulés: la partie toulousaine du BHNS Ouest (Tournefeuille-Matabiau) et l’aire de grand passage de Montredon.

« Nous lancerons la troisième ligne de métro le plus rapidement possible»

Durant votre campagne, vous avez annoncé 100 premiers jours de mandat très ambitieux. Quelles seront vos premières décisions ?

Dès ce vendredi 4 avril, aux côtés de la nomination aux postes d’adjoints, nous mettrons en place 20 maires de quartiers répartis dans les six secteurs de la ville. Il y aura un maire pour 23 à 25 000 Toulousains, ce qui est gage de proximité et d’efficacité. Très rapidement, nous comptons également lancer le recrutement de policiers municipaux comme annoncé et établir un diagnostic territorial pour l’implantation de caméras de vidéo-surveillance.

Les études pour la troisième ligne de métro démarreront-elles également rapidement ?

Le plus rapidement possible. Un élu sera d’ailleurs spécialement dédié au suivi des opérations.

Quid du prolongement de la ligne B jusqu’à Labège, du fait d’un nouveau projet aboutissant lui aussi à Labège ?

Le président du Sicoval préfère s’en tenir au projet en cours. S’il confirme cette position, je la respecterais. Il faudra ensuite prévoir une articulation en cohérence avec notre projet de troisième ligne de métro. Ce n’est pas un défi insurmontable.

Et le projet de contournement routier ?

Il dépend, comme je l’ai déjà dit, d’une décision de l’Etat. Le calendrier est en notre faveur puisqu’une discussion s’engagera bientôt entre l’Etat, les régions et les métropoles pour définir les contrats de plans. Ce sera l’occasion de demander la réalisation de ce projet.

« Je me place dans la perspective de deux mandats»

Lors du débat télévisé d’entre-deux tours, vous avez brandi une note interne de la Ville de toulouse pronostiquant une baisse des investissements rapide. Pouvez-vous préciser le contenu de ce document ?

Un audit, que nous ferons réaliser, précisera davantage la santé financière de la collectivité. Mais nous savons déjà, par cette note interne, qu’il était prévu une baisse de 130% des investissements et  le recours à 230 millions d’emprunt durant le mandat qui s’ouvre… Pierre Cohen n’a pas démenti. Quand on finance le budget par de la dette, c’est généralement pour investir. Là, il était prévu un recours à l’emprunt et en même temps une baisse des investissements. C’est de la folie ! Il est temps d’y mettre un terme avant que la situation devienne très dure et pèse sur les Toulousains.

Avez-vous la volonté de vous inscrire dans la durée ?

Je me place dans la perspective de deux mandats. Car le projet ambitieux que je poursuit ne peut être atteint en six ans.

Elu maire de Toulouse, ce 30 mars avec 52% des voix, Jean-Luc Moudenc analyse son succès et dresse le portrait du maire qu'il veut être pour Toulouse.



more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Jean-Luc Moudenc officiellement maire de Toulouse, récit d'un Conseil municipal mouvementé

Jean-Luc Moudenc officiellement maire de Toulouse, récit d'un Conseil municipal mouvementé | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it


Jean-Luc Moudenc a officiellement pris ses fonctions de maire de Toulouse ce matin


Jean-Luc Moudenc a été officiellement élu maire de Toulouse ce matin lors du Conseil municipal. Après avoir posé avec l’écharpe tricolore sous les applaudissements, le maire a prononcé un discours de rassemblement, soulignant le rôle important de l’opposition. Malgré cette tentative d’apaisement, le discours de Pierre Cohen a été hué par le public, créant une atmosphère tendue dans l’hémicycle. Retrouvez la liste des adjoints et le récit de cette matinée.

"Un moment comme celui-ci arrive rarement dans la vie d’un homme". Jean-Luc Moudenc, ému, savoure : ce matin, lors du Conseil Municipal de la Ville de Toulouse, il a enfilé l’écharpe de maire qu’il convoitait depuis 6 ans.

Célébration

Dès 9h00, une foule de badauds s’est amassée sous le porche du Capitole pour assister à ce Conseil municipal durant lequel tous les conseillers municipaux ont été élus, sur proposition du nouveau maire. La salle des Illustres, dans laquelle était retransmise la séance, était pleine à craquer. Certains journalistes ont même eu du mal à accéder à la salle du Conseil, négociant l’entrée avec un service de sécurité débordé, et un service de presse encore quasi - inexistant.
"Jusqu’à aujourd’hui, tout était encore un peu flou" justifie le porte-parole de la campagne de Jean-Luc Moudenc, Pierre Esplugas, "nous n’avons pas voulu investir les locaux du service presse, ni des autres services,  tant que Pierre Cohen était encore maire. Nous allons désormais pouvoir commencer à travailler et tout va rentrer dans l’ordre". Au désordre s’est ajoutée la ferveur des colistiers du nouveau maire, ne cessant d’applaudir, ou de se prendre en photo, faisant de ce Conseil municipal une nouvelle célébration de la victoire de Jean-Luc Moudenc.

L’opposition n’est pas à la fête

Pierre Cohen et ses amis en revanche n’étaient pas d’humeur. Le maire sortant n’a pas applaudit quand Jean-Luc Moudenc a enfilé son écharpe tricolore. Il a aussi découvert son siège de conseiller d’opposition. Un siège que son successeur a lui-même occupé, et qu’il a souhaité valoriser : "Je sais que je peux compter sur l'opposition pour faire entendre une voix différente. Nous allons faire preuve d'écoute. Les élus de la majorité doivent ressentir l'opposition comme une stimulation, qui crée un débat permanent", a déclaré, très solennellement le maire, qui a même demandé à ce que l’assistance applaudisse Pierre Cohen. Insuffisant pour détendre le socialiste qui à aucun moment n'a regardé Jean-Muc Moudenc.

Échange tendu

Pierre Cohen a pris la parole peu après Jean-Luc Moudenc, notamment pour remercier son équipe et évoquer quelques points phare de son bilan. Un rappel qui a déplu aux partisans du nouveau maire, présents dans la salle des Illustres voisine. Sous la violence des huées, Jean-Luc Moudenc a dû intervenir pour ramener le calme. "Vous aurez du mal à faire que l'opposition soit respectée par vos amis" lui a fait remarquer Pierre Cohen. "Il ne faut pas les provoquer" a rétorqué Jean-Luc Moudenc. Le socialiste a péniblement terminé son discours, laissant le dernier mot au maire victorieux : "Je ne crois pas qu'on soit là pour refaire la campagne électorale. On n'est vraiment pas dans la même perspective l'un et l'autre mais là n'est pas le sujet". Clap de fin. "Pierre Cohen a tenu un discours étonnant en parlant de son bilan, mais je pense que la blessure est encore très vive. L’homme est fragile dans ce genre de situation" a commenté à la fin Sacha Briand, conseiller municipal et 5e adjoint de Jean-Luc Moudenc. "Dommage que les mots de rassemblement et de respect de Jean-Luc Moudenc ne soient pas repris par ses supporters qui préfèrent siffler Pierre Cohen" a quant- à lui regretté François Briançon, porte-parole de Pierre Cohen.

Jacques Le Bris's insight:

Liste des 26 adjoints 

Voici la listes des 26 adjoints, la liste complète du Conseil municipal sera communiquée dans la journée et cet article sera réactualisé.

1 LATTES Jean-Michel
2 ARRIBAGÉ Laurence
3 ROUGÉ Daniel
4 LALANE de LAUBADERE Marion
5 BRIAND Sacha
6 LAIGNEAU Annette
7 GRASS Francis
8 TOUTUT–PICARD Elisabeth
9 ARSAC Olivier (adjoint de quartier)
10 KATZENMAYER Laurence
11 CHOLLET François
12 MICOULEAU Brigitte
13 BOLZAN Jean-Jacques
14 COSTES–DANDURAND Hélène (adjoint de quartier)
15 LAHIANI Djillali
16 FOUQUÉ Marie-Jeanne (adjoint de quartier)
17 BIASOTTO Franck (adjoint de quartier)
18 RONCATO Françoise (adjoint de quartier)
19 LAGLEIZE Jean-Luc
20 MARTI Marthe
21 TRAUTMANN Pierre
22 ROUILLON–VALDIGUIÉ Sylvie
23 ALVES Christophe (adjoint de quartier)
24 CHAUMETTE Marie-Pierre
25 ESPLUGAS Pierre
26 MAYEUX–BOUCHARD Marie-Hélène

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Merci !

Merci ! | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Chers amis,

Vous ne pouvez imaginer l’émotion qui est la mienne en écrivant ces lignes.

NOUS L’AVONS FAIT !


Nous avons reconquis le cœur des Toulousain(e)s dimanche dernier.

Cette victoire, au-delà du travail acharné que nous avons accompli depuis 2008, c’est à vous que je la dois. C’est la mobilisation absolument exceptionnelle de près de 600 personnes qui l’a rendue possible.

Je vous fais part de mon admiration pour tout ce travail accompli.

Je vous le dis donc, du fond du cœur : MERCI !

Ensemble, nous allons faire quelque chose de grand pour notre ville et notre agglomération !
Nous allons donner un Nouvel Élan à Toulouse, concilier ambition pour la Métropole et qualité de la vie quotidienne dans nos quartiers.

Je vous assure de ma détermination à tout donner pendant ces 6 années de mandat.
Vous pouvez compter sur moi !


Très amicalement,
Jean-Luc MOUDENC

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Monsieur le Président: renversez la table

Monsieur le Président: renversez la table | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Monsieur le Président: renversez la table

La débâcle subie par le Parti Socialiste lors de ces élections municipales qui ont ainsi pris une valeur de test national vous contraint à choisir clairement la voie que vous voulez suivre. Elle vous donne aussi l'occasion d'être le Président de la République qui aura su réformer en profondeur la France.

Sur le plan économique, nous avons le dos au mur.

La croissance de la dette publique, le résultat en termes de chômage imposent évidemment une politique beaucoup plus active, différente dont vous avez tracé les contours dans votre discours du 31 décembre confirmés lors de votre conférence de presse du mois de janvier 2014.

La politique dite de l'offre doit s'accompagner d'une réforme en profondeur des structures de l'Etat et des collectivités locales, pour alléger durablement les dépenses publiques permettant à l'Etat de se recentrer autour de ses missions, de supprimer les doublons notamment entre l'Etat et ses agences et ainsi d'allouer les fonds nécessaires aux missions indispensables de l'Etat en particulier pour l'avenir, l'éducation et la recherche.

La loi sur la transition énergétique, alors que le GIEC vient de confirmer l'aggravation de la situation climatique et que la France doit recevoir la grande conférence sur le climat de 2015, est également l'occasion de lancer une dynamique industrielle autour des énergies renouvelables, de l'interconnexion des réseaux et surtout du stockage de l'électricité.

Les grandes sociétés nationales comme TOTAL deviennent désormais des sociétés puissantes dans le domaine de l'électricité solaire laquelle est aujourd'hui deux fois moins chère que le kilowatt/heure nucléaire aux Etats-Unis et dans le Sud de l'Europe.

La révolution qui s'amorce autour de l'autoproduction et de l'autoconsommation est également une formidable occasion de dynamiser nos territoires et de faire baisser le coût de l'énergie pour nombre de nos concitoyens.

Lire aussi:


L'innovation, les nouvelles technologies qui se créent un peu partout en France et qui sont considérées avec condescendance portent en elles les grandes transformations de notre pays, les jeunes entrepreneurs doivent devenir l'équipe de France qui gagne de demain.

En maintenant le pacte de responsabilité, en maintenant le cap de réduction de 50 milliards des dépenses publiques, en réduisant la charge fiscale vous pouvez, Monsieur le Président, redonner de l'espoir à notre pays et lui redonner confiance en lui.

Certes, cette politique n'est pas partagée par la gauche du Parti Socialiste et la gauche de la gauche, c'est-à-dire les Verts alliés au Front de Gauche dans de nombreuses municipalités, qui poussent vers une politique contraire.

Mais Monsieur le Président dans les messages que les Français ont envoyés par les urnes le week-end dernier, y compris dans les messages que nombre d'entre eux ont refusé d'envoyer en s'abstenant, par choix, parce qu'ils ne croient plus en la politique et en sa capacité de changer les choses, il en est un qui a été largement passé sous silence: le vote en faveur de listes non étiquetées, divers droite comme divers gauche qui viennent singulièrement nuancer le succès dont se prévalent les états-majors politiques.

Nombre de nos concitoyens vous ont dit clairement qu'ils ne faisaient plus confiance aux partis politiques pour diriger notre pays, que ces partis avaient perdu de vue les raisons pour lesquelles ils s'étaient constitués à savoir défendre des convictions dans l'intérêt des Français.

En reconnaissant cette nouvelle expression du suffrage universel, en reconnaissant que le meilleur message d'espoir qui puisse vous être envoyé est celui des citoyens qui veulent reprendre en main leur destin parce qu'ils ont confiance dans l'avenir, vous feriez comprendre à tous ces Français que vous les avez entendus.

A l'aube d'élections européennes qui présentent un intérêt majeur pour notre pays et la poursuite de l'Europe, il importe, Monsieur le Président, que vous changiez de braquet et que vous ne permettiez pas au Front National et à l'UMP qui a laissé le pays dans l'état que l'on sait, devenir les forces majoritaires de notre pays.

Monsieur le Président, renversez la table.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Dans la lutte contre l'abstention, les Toulousaines et les Toulousains ont le choix

Dans la lutte contre l'abstention, les Toulousaines et les Toulousains ont le choix | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Prêt pour le 2e Tour à Toulouse ?

Prêt pour le 2e Tour à Toulouse ? | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Élections municipales 2014 à Toulouse Résultats quartier par quartier

Élections municipales 2014 à Toulouse Résultats quartier par quartier | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Résultats par bureau de vote - la couleur affichée est celle du candidat arrivé en tête.

Jacques Le Bris's insight:


Carte interactive

more...
No comment yet.