Echauffourées entre la police et des habitants d' Arnaud Bernard | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Mercredi 17 juillet, une altercation a éclaté un peu avant 21 heures entre des policiers et des habitants du quartier populaire Arnaud Bernard à Toulouse, plus précisément au croisement des rues Saint-Charles, Arnoult et celle des Trois-piliers.

 

Jusqu’à 21 h 30, les policiers ont dispersé la foule à l’aide de flashballs et de gaz lacrymogènes. Une altercation ressentie d’une grande violence par le voisinage et les clients des cafés alentours. Certains témoins rapportent individuellement qu’une personne en fauteuil roulant aurait même reçu de la bombe au poivre à bout portant.

Sur place des CRS et des policiers de la Brigade anti criminalité (BAC) ont été mobilisés en renforts. De source policière, on explique que les incidents ont éclaté suite à une patrouille habituelle :  »Une trentaine d’individus virulents ont pris à partie les fonctionnaires de police. L’un des ces individus a armé son bras pour assener un coup de chaussure à l’un des fonctionnaires. Ce dernier a réagi immédiatement en procédant à son interpellation. C’est à ce moment que c’est parti en vrille« . Les affrontements se sont notamment caractérisés par des jets de projectiles nombreux selon la police. Cette dernière précise que deux auteurs de jets de projectiles ont été interpellés dans la nuit. Par ailleurs, deux policiers ont été blessés.

Les habitants eux parlent d’une descente de police dans la salle de prière musulmane de la rue de l’Hirondelle (perpendiculaire au lieu des émeutes), suite à l’appel d’une voisine mécontente.

Hier soir à 22 heures, la rue de l’Hirondelle et la salle de prières étaient toujours bloquées par un cordon de police. Une situation crispante à l’heure de la rupture du jeûne musulman, en plein Ramadan.