Toulouse La Ville Rose
77.4K views | +9 today
Follow
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Toulouse est la première de la classe

Toulouse est la première de la classe | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Hier soir, lors du dernier débat de la primaire ouverte de la Droite et du Centre, et tout au long de la campagne, les candidats ont affiché une volonté commune de revoir le système éducatif français.

Tout d’abord, certains candidats ont déclaré vouloir revenir sur la réforme des rythmes scolaires.

 

En cela, je ne suis pas d’accord, pour deux raisons.

 

De quoi s’agit-il ? Auparavant, les enfants avaient école 4 jours et demi par semaine. En 2008, sous le Gouvernement Fillon, la semaine d’école est passée à 4 jours. Puis, en 2013, le Gouvernement Ayrault a lancé le retour à la semaine de 4 jours et demi…

Le premier motif pour lequel je ne souhaite pas réformer à nouveau les rythmes scolaires, est que nous ne pouvons pas changer sans cesse le fonctionnement fondamental de l’école sous prétexte qu’il y a un changement de majorité gouvernementale et parlementaire ! On dit que chaque ministre de l’Éducation nationale a besoin de faire voter une loi à son nom… Il est temps que ça s’arrête !

En effet, dans ce domaine, nous avons un devoir de stabilité dans le temps pour le bien-être des enfants qui sont les premières victimes de ces tergiversations. Elles nuisent aussi au confort des enseignants et à la qualité des enseignements.

Deuxième raison : dans le cadre d’une expérimentation, Toulouse avait dérogé à l’ancienne règle sous l’ancienne municipalité : les petits Toulousains sont restés à la semaine de 4 jours et demi. Et cela fonctionnait bien ! Pragmatique, je pense donc que nous avons là le bon rythme pour l’éducation de nos enfants.

Par ailleurs, au titre des autres propositions, Alain Juppé souhaite davantage d’autonomie pour les établissements scolaires. On entend également, chez les candidats, une volonté de donner plus de place à la voie professionnelle. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé souhaitent valoriser l’apprentissage pour lutter contre le chômage des jeunes et François Fillon, quant à lui, veut faire de l’alternance l’accès principal à l’emploi. Alain Juppé souhaite également réconcilier les jeunes avec le monde de l’entreprise en les encourageant à entreprendre. Enfin, François Fillon affiche une volonté de renforcer le contrôle dans l’apprentissage des fondamentaux chez les plus petits.

Tout cela va dans le bon sens.

Alain Juppé a raison de faire de l’Education la « mère de toutes les réformes ». Toutefois, tout ne dépend pas de l’Etat en la matière. Outre les contenus, il faut que les contenants, c’est-à-dire les locaux scolaires, soient optimaux. Et, c’est le travail des collectivités, dont les Mairies.

Ainsi, l’éducation est notre priorité à Toulouse. Avec 200 millions d’euros investis, elle est notre premier poste de dépense. A la rentrée 2016, pour que nos petits étudient dans de bonnes conditions, nous avons annoncé construire 10 écoles neuves d’ici la fin du mandat, situées en priorité dans les quartiers où la pression démographique est la plus forte. Nous avons également recruté 100 agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles dont 50 créations de postes et 133 agents techniques.

Aucune municipalité toulousaine n’aura fait un tel effort en matière d’éducation. C’est pourquoi je peux dire que Toulouse est la première de la classe !

 

Jean-Luc MOUDENC
Maire de Toulouse
Président de Toulouse Métropole
Président de France Urbaine

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

3 minutes pour Toulouse n°9 - mai 2013 - Devenir de Montaudran

9ème numéro de "3 minutes pour Toulouse" avec Jean-Luc MOUDENC.
Jacques Le Bris's insight:

http://www.moudenc.fr/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Plan Canicule : Xavier Bertrand à Toulouse

Plan Canicule : Xavier Bertrand à Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Photo DP, Kirby Simon © SKJ-Ltd 2007

 

Toulouse 7 :

 

L’annonce en a été donnée tôt lundi matin : Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé effectuera un déplacement en Haute-Garonne ce lundi 22 août 2011, dans le cadre du plan Canicule.
Le ministre devait se rendre à l’Hôpital Purpan pour visiter les services des Urgence et du Samu puis, une heure plus tard, passer par le Centre de traitement des appels et CODIS à Colomiers.
Le département de Haute Garonne et 11 autres départements restent en vigilance orange lundi matin pour cause de fortes températures. Il s’agit des départements de l’ Ain (01), Allier (03), Gers (32), Isère (38), Loire (42), Lot-et-Garonne (47), Puy-de-Dôme (63), Rhône (69), Saône-et-Loire (71), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82)

 

Ce lundi matin à 5 heures, les températures relevées sur les départements placés en vigilance orange varient entre 20 et 24 degrés.
Selon Météo France : Une période de chaleur caniculaire se poursuit aujourd’hui lundi et mardi. Les plus fortes chaleurs sont encore attendues avec des valeurs voisines de 35 à localement 39 dg sur les départements placés en vigilance orange. A noter que la nuit, généralement, les températures ne descendront pas en-dessous de 21 degrés jusqu’à mardi matin. A partir d’aujourd’ hui la zone de forte chaleur se décalera vers la moitié est du pays. Mardi 23 août, il est prévu une baisse des températures par l’ouest avec cependant des valeurs qui resteront supérieures aux normales pour la saison.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Sous le soleil politiquement

Sous le soleil politiquement | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Les postulants aux élections municipales de mars 2014 sont en vacances... ou presque. Décryptage de leurs cartes postales.

 

 

Par Pascal Pallas

Les premières cartes postales sont arrivées ce matin à la rédaction. Intercalées entre les bons mots d’un fidèle couple d’abonnés et les « pensées très affectueuses » d’une charmante blonde vénitienne, les missives de quelques femmes et hommes politiques nous indiquent que les élus aussi, sont en vacances.

Mais s’ils sont allés chercher le sable fin au sud, ils ne perdent pour autant pas le nord…

À bientôt six mois de la prochaine échéance électorale, ils gardent le téléphone dans la poche droite du bermuda, le papier et le crayon dans la gauche.

Jean-Luc Moudenc (UMP), qui a pris le train la semaine dernière, n’oubliera pas de noter la fulgurance qui jaillira du lait de coco en sirotant sa pina colada. Entre deux parties de pétanque, il veut fignoler son projet municipal pendant que ces lieutenants, Lattes et Bolzan (UDI), qui sont partis dans leur montagne avec une montagne de dossiers, meulent les couteaux.

D’autres, à l’UDI, restent au bercail et se consolent à Toulouse Plages où Christine de Veyrac fait ses réunions. Qu’ils se rassurent : Borloo leur donnera congés en septembre en signant un accord avec l’UMP.

« S’ils sont allés chercher le sable fin au sud, ils ne perdent pour autant pas le nord»

Dans le camp d’en face, Pierre Cohen (PS) boucle sa valise ce vendredi soir. Il va s’adonner à sa passion pour la plongée. Sur les bons conseils de ses porte-valises Briançon, Carreiras et Matéos, c’est sous le masque et le tuba qu’il préparera le mieux les élections. De leur avis, c’est dans les profondeurs abyssales, six pieds sous terre, qu’il prendra la juste mesure du vide et du non-sens politique de Jean-Luc Moudenc.

Comme il y a six ans, les communistes ont décidé de plonger eux aussi, à côté de Pierre Cohen, ce qui génère un beau conflit de famille avec le Parti de gauche, Jean-Christophe Sellin trouvant ce loisirs bien trop bourgeois et décidant de se mettre en vacances de l’allié coco.

Au PS 31, l’équipe fédérale aurait préféré un peu plus de surface politique de la part de tout ce petit monde et elle passera l’été à tenter de convaincre la gauche qu’il ne faut pas sous-estimer l’abominable homme de la droite-droitisée toulousaine, ni les conséquences d’une division de la gauche, rejouant l’épisode des oies de Junon prévenant le Capitole de la dangerosité des Barbares…

Les radicaux de gauche, de leur côté, partent pour un choc des cultures puisqu’ils passeront l’été agenouillés à l’église priant pour ne pas être crucifiés à Cugnaux et Rieumes et implorant cinq places plutôt que quatre sur la liste de Pierre Cohen.

Chez les Verts, personne n’a fait de plans pour l’heure. Certains disent que vu la traversée du désert qu’une liste autonome à Toulouse risque de générer, autant économiser pour un prochain long voyage.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Super Tuesday : Paroles d’Américains toulousains

Super Tuesday : Paroles d’Américains toulousains | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Mitt Romney, favori de l'investiture républicaine - Photo CC

 

Aux Etats-Unis, le pays entier scrutait les résultats d’une journée capitale. Mais à Toulouse, une certaine désinvolture règne chez les expatriés américains. « Le Super Tuesday ? C’est quand ? », nous a demandé une jeune Américaine mardi soir.

 

(...)

« Aucun des candidats ne fera le poids contre Obama »


Robb Pinkerton, Républicain de toujours, ne se fait aucune illusion. « Romney va gagner. C’est comme regarder un match de rugby où, après cinq minutes, une des deux équipes mène de 5 essais! ». Cet ingénieur de 54 ans, originaire de l’Arizona, est installé à Toulouse depuis plus d’un an et maîtrise déjà la métaphore rugbystique à la perfection. Sa vie d’expatrié l’a conduit à se désintéresser de cette primaire républicaine. « Les Etats-Unis semblent vraiment différents vus d’ici. Je me focalise sur des événements qui ont un impact direct sur ma vie en France: l’Union Européenne, la stabilité de l’Euro, la situation de la Grèce, le taux de change… ».

 

Comme pour beaucoup d’Américains, aucun candidat n’emporte son enthousiasme, loin s’en faut : « Pour gagner une élection, il faut proposer quelque chose d’unique. Et quand je regarde ces quatre candidats, aucun ne se démarque vraiment, aucun ne me donne envie de voter pour lui. Je me dis qu’aucun d’entre eux ne fera le poids contre Obama. » 

(...)

 

La France où se déroule une autre campagne présidentielle. Celle-ci fait à Robb Pinkerton « l’effet d’une pause agréable ». « Les spots publicitaires ultra agressifs en permanence à la télé, les attaques incessantes, les affiches politiques à tous les coins de rue… Là-bas, on ne peut vraiment pas y couper. Ici, c’est beaucoup plus calme, même si les infos et les talk-shows politiques ne parlent que de ça. » S’il n’a pas de favori, il trouve Nicolas Sarkozy « intéressant à regarder » et le voit bien l’emporter en mai prochain. « Il est plus global que les leaders français typiques. » Parole d’Américain.

more...
No comment yet.