Monique Iborra plaide pour une simplification du suivi des chômeurs | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Rapporteure de la mission parlementaire sur Pôle emploi, Monique Iborra, députée PS de Haute-Garonne, a présenté son rapport à l’Assemblée nationale mercredi dernier, 5 juin. Elle propose notamment de simplifier le suivi des demandeurs d’emploi et de donner plus de place aux régions dans la prise en charge des chômeurs. 

 

 

Sept mois d’auditions, une centaine de personnes entendues, de nombreux déplacements sur le terrain et trois constats : "Une organisation fragmentée du service public territorial de l’emploi, une organisation excessivement centralisée de Pôle emploi et un accompagnement des demandeurs d’emploi trop formel et pas assez opérationnel", résume Monique Iborra, rapporteure de la Mission d’information sur Pôle emploi et le service public de l’emploi.

Rendu public le 5 juin, et adopté à l’unanimité par la commission des Affaires sociales, ce rapport ne se contente pas de faire un "état des lieux". Il entend également "apporter des pistes de remèdes afin de donner au dispositif plus de simplicité et améliorer la coordination entre ses acteurs", souligne son auteure, Monique Iborra. Il comporte ainsi 39 propositions, qui, si elles devaient être adoptées par le gouvernement, constitueraient une véritable réforme du service public de l’emploi. "La réforme du marché du travail, opérée par la loi relative à la sécurisation de l’emploi, en appelle nécessairement une autre, estime la députée de Haute-Garonne. C’est désormais le service public de l’emploi (…) qui doit être réformé dans son ensemble."

La Région comme chef de file du service territorial de l’emploi

(...)