Toulouse La Ville...
Follow
Find tag "Cohen"
57.0K views | +18 today
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales: Jean-Luc Moudenc (UMP) est-il allé trop loin ?

Municipales: Jean-Luc Moudenc (UMP) est-il allé trop loin ? | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Jean-Luc Moudenc s’est lâché vendredi devant quelques journalistes invités à déjeuner pour une discussion à bâtons rompus censée nourrir du «off». Avec une virulence inhabituelle, le candidat UMP à la mairie de Toulouse a attaqué le maire sortant Pierre Cohen (PS) qu’il a qualifié de «pétochard» mais aussi «d’idéologue méprisant et arrogant» qui ne cesserait «d’humilier ses adjoints». «Je l’ai vu, rapporte l’ancien maire, humilier Antoine Maurice et Régis Godec (élus Verts, N.D.R.) qui baissaient la tête et n’osaient rien dire. C’est avec eux qu’il va devoir se rabibocher entre les deux tours. Je promets des nuits difficiles à Pierre Cohen.»

«L’autoritarisme cohénien ne convient pas à Toulouse» a ajouté Jean-Luc Moudenc, qui s’en est aussi pris, sans les nommer, aux «aboyeurs professionnels» Joël Carreiras et François Briançon, adjoints au maire. Il a enfin affirmé que «le commissaire politique de service» (François Briançon) aurait tenté de dissuader Ahmed Chouki, tête de liste de Toulouse en marche, de présenter une liste en échange d’une subvention plus importante pour son association sportive. Hier, M. Briançon a démenti catégoriquement ce qu’il qualifie «d’accusation diffamatoire et délirante». M. Chouki n’a pu être contacté. De son côté, Pierre Cohen a dénoncé «des attaques honteuses» et une «perte de sang-froid inquiétante» : «Il a usé de la menace et de l’injure à mon égard dans des termes indignes des responsabilités auxquelles il aspire. Son comportement et ses propos ne sont pas sans rappeler les méthodes chères au Front national». Enfin, Jean-Louis Ducassé, colistier de Pierre Cohen et directeur du Samu 31, a reproché à Jean-Luc Moudenc ses «attaques ad hominem » dans une longue lettre qu’il lui a adressée hier : «Je ne pensais pas que vous auriez besoin de vous abaisser à ce point en attaquant les valeurs personnelles du maire de Toulouse pour espérer avoir un pseudo-argument dans un débat démocratique qui mérite une autre tenue que celle vers laquelle vous semblez souhaiter aller». S.M.

Jacques Le Bris's insight:

[NDC] Certes non ! JLM n'est pas allé trop loin, il suffit de lire les Chroniques du Capitole, le roman des Municipales à Toulouse,  pour s'en rendre compte

http://le.rassemblement.citoyen.toulouse.midi-pyrenees.over-blog.com/tag/Chroniques%20du%20Capitole/


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Cohen, 8e meilleur maire de France selon L’Express

Pierre Cohen, 8e meilleur maire de France selon L’Express | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Par David Saint-Sernin

Ce mercredi 26 février, l’hebdomadaire L’Express publie le classement des maires des 34 plus grandes villes de France selon leurs résultats en matière d’économie, d’urbanisme, de culture, de fiscalité, de sécurité et de solidarité…

Pierre Cohen, le maire de Toulouse, figure au 8e rang de ce classement remporté par Alain Juppé (Bordeaux) devant Gérard Collomb (Lyon) et Martine Aubry (Lille).

Notre maire est également devancé au classement général par Roland Ries (4e, Strasbourg), Patrick Rimbert (6e, Nantes), Bertrand Delanoë (7e, Paris).

Le jury d’expert a relevé du bon et du moins bon dans le bilan de Pierre Cohen qui doit son bon classement au dynamisme économique de Toulouse.

C’est d’ailleurs dans la catégorie du développement économique qu’il est classé le plus haut (4e), cependant devancé par des villes comme Grenoble, Lille ou plus étonnamment Aix-en-Provence.

8e sur les thématiques de la fiscalité et des transports, Pierre Cohen commence à glisser au classement mais reste bien placé quand on évoque le rayonnement de Toulouse (10e), loin derrière Bordeaux (1er), Lille  et Paris (2e) et Lyon (4e).

Classé 13e sur la thématique de la solidarité, le maire flirte avec le ventre mou sur les plans culturel (17e) et du développement durable (19e).

Il occupe enfin le fond de la classe sur la sécurité et l’urbanisme puisqu’il s’y classe tout simplement bon dernier, ex-aequo avec plusieurs maires.

Pour établir ce palmarès des maires, L’Express a réuni, le 12 décembre 2013, un jury de 18 « grands connaisseurs » des collectivités locales (sa composition). Ces 18 personnes ont désigné les cinq meilleurs maires de grandes villes pour chacun des neuf thèmes suivants: culture, développement durable, développement économique, fiscalité, rayonnement de l’élu, sécurité, solidarité, transports en commun et urbanisme.

more...
Céline Laporte's comment, February 26, 10:27 AM
Merci pour ce résumé, j'ai découvert l'article tout à l'heure, forcer de dire oui 4ème en développement économique, pas besoin de dire merci à ..., le reste me semble bien faible pour une ville comme Toulouse. Très dommage de ne pas pouvoir faire une bonne dynamique pour consolider son présent et assurer son futur (le DD déplorable) . Après Cohen ne peut pas rivaliser avec Juppé qui a brigué plus de mandats (malgré une traversée du désert)
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Transports : la liste au père Noël

Transports : la liste au père Noël | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Les candidats au Capitole rivalisent d'imagination pour développer les transports en commun. Du retour du métro au « tram aérien », revue de détail des propositions déposées au pied du sapin.

 

Gratisséo

Sans tambours ni trompettes, le tramway de Toulouse a repoussé son terminus de la gare des Arènes au palais de Justice le 20 décembre dernier. Ni discours, ni fanfares ou petits-fours. Contrairement à l’inauguration de novembre 2010, repoussée au 10 décembre en raison d’une grève des traminots de Tisséo, l’extension de 3.400 mètres de l’unique ligne de tram de l’agglomération s’est effectuée en toute discrétion. Du vendredi au dimanche, 66. 772 passagers ont emprunté les rames selon les chiffres de Tisséo. La régie des transports de l’agglomération offrait des tickets gratuits pour l’occasion.

Sellin dénonce « la répression syndicale »

Jean-Christophe Sellin aussi. Le candidat du Parti de Gauche et ses amis en ont profité pour rappeler la mesure-phare de leur programme en distribuant de leur coté des tracts en forme de tickets « Gratisséo ». Avec Myriam Martin, sa colistière issue des rangs du NPA, ils dénoncent au passage « la répression syndicale » qui aurait dissuadé les employés de Tisséo de suivre le préavis de grève déposé de longue date par les syndicats Sud et Force Ouvrière. Ancien cheminot CGT et co-listier (PCF) de Pierre Cohen, Bernard Marquié justifie au contraire la plainte déposée contre l’opération-commando qui avait bloqué le premier essai du tram, assortie de pénalités financières en cas de récidives.

tram « socialiste » contre métro « centriste » : le match retour de 1883

L’extrême-gauche n’est pas la seule à avoir tenté de mettre des bâtons dans les roues du tram. Jean-Luc Moudenc a saisi l’occasion du passage très symbolique des rames sur la rive droite de la Garonne pour siffler un brutal coup d’arrêt au tramway. Le candidat de l’UMP a dégainé un projet de troisième ligne de métro pour desservir à la fois les usines d’Airbus, l’aéroport de Toulouse-Blagnac, la gare Matabiau, le futur aérocampus de Montaudran et les bureaux de Labège. Baptisée ligne « Aérospace », ce nouveau métro de 20 kilomètres viendrait se substituer au prolongement de la ligne B qui a fait couler tant d’encre entre la communauté urbaine de Toulouse-métropole et la communauté d’agglomération du Sicoval. Si Ramonville resterait un terminus du métro, le tram n’ira pas plus loin que le carrefour saint-Michel à Toulouse. Après avoir enrôlé sur sa liste Frédéric Brasilès, le photographe des allées Jules Guesde qui a livré bataille contre le passage des rails du tram devant sa boutique, l’ancien maire entend porter un coup fatal à la « ligne canal » défendue par Pierre Cohen. On s’attendait au match retour Cohen/Moudenc, nous voila replongé dans le combat de 1983 entre le tramway « socialiste » de Gérard Bapt et le métro « centriste » de Dominique Baudis !

Plancade : Toulouse n’est pas une ville pour le tramway

La paternité de l’annonce surprise de cette nouvelle ligne de métro, non inscrite au plan des déplacements urbains (PDU) à l’horizon 2030, a aussitôt été contestée par Jean-Pierre Plancade. Le sénateur PRG dissident, qui entend bien s’immiscer en « candidat libre » dans le duel annoncé entre le PS et l’UMP, accuse l’équipe Moudenc d’avoir vulgairement copié le projet d’un étudiant de l’institut d’études politiques de Toulouse (pdf). Théâtral, il propose même de donner le nom du jeune Maxime Lafarge à l’une des stations du futur métro. Sur le fond, Jean-Pierre Plancade s’approprie à son tour le choix des rames de métro plutôt que du tram. « Toulouse n’est pas une ville faite pour le tramway », affirme l’ancien président du syndicat mixte des transports en commun. Démis de ses fonctions pour avoir soutenu la délégation de service public à une filiale de Véolia alors que le président (PS) du département donnait raison aux élus écologistes et communistes prônant la régie des transports publics, le conseiller général de Bonnefoy promet « d’autres propositions qui paraîtront exagérées pour certains » dès janvier.

Plein la hotte

Il est vrai que l’extrême variété des projets proposés par les différent(e)s candidat(e)s pour résoudre les problèmes de transports dans l’agglomération commencent à ressembler aux listes envoyés par les enfants au père Noël. Christine de Veyrac (UDI) propose d’ériger un « tram aérien » le long du canal pour desservir Matabiau avec des cabines de téléphérique similaires à celles promises en 2017 pour grimper à Pech David par un Pierre Cohen, inattendu disciple de Philippe Douste-Blazy sur ce sujet. Elisabeth Beleaubre, qui a quitté les Verts pour rejoindre Corinne Lepage, espère faire acheter les « microbus » qu’elle a vu à Cuba par centaines dans l’entre-deux tours au maire sortant… N’en jetez plus, la hotte est pleine.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales 2014. Les 36 noms socialistes de la liste de Pierre Cohen

Municipales 2014. Les 36 noms socialistes de la liste de Pierre Cohen | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

A l’occasion d’une réunion ce mercredi 20 novembre, la commission électorale du Partis socialiste toulousain a découvert la liste des 36 colistiers issus du Parti socialiste que Pierre Cohen souhaite voir figurer sur la liste qu’il pilotera les 23 et 30 mars prochain lors des élections municipales.

Cette liste est validée, par un vote interne, par les militants du PS, ce 21 novembre.

Dans l’ordre (les sortants sont indiqués par un « s»:

Collège homme: Pierre Cohen (s); 2. François Briançon (s); 3. Joël Carreiras (s); 4. Romain Cujives (s); 5. Jean-Paul Makengo (s); 6. Henri Mateos (s); 7. Abdul Djouri; 8. Michel Pech (s); 9. Stéphane Carassou (s); 10. Etienne Morin (s); 11. Mourad Fellah; 12. Nicolas Tissot (s); 13. Michaël Parpillat; 14. Michel Kaluuszynski; 15. Jean-Jacques Cubaynes; 16. Mathieu Sauce; 17. Hervé Hirigoyen; 18. Jean-Louis Llorca.

Collège féminin : 1. Gisèle Verniol (s); 2. Isabelle Hardy (s); 3. Claude Touchefeu (s); 4. Vincentella de Comarmond (s); 5. Régine Lange; (s): 6. Anne Crayssac (s); 7. Fatiha Adjelout; 8. Christine Courade (s); 9. Saliah Mimar; 10. Elisabeth L’Helgouach; 11. Erwanne Monthubert (s); 12. Martine Martinel (s); 13. Laure Durand; 14. Alia Iassamen; 15. Nathalie Breda; 16. Catherine Bossenmeyer; 17. Marie-Laure Fages; 18. Françoise Pouget.

Nicole Dedebat écarté

Comme prévu, cette liste inclut une très large proportion de sortants. Les entrants permettent à Pierre Cohen de rééquilibrer la représentation des différents courants du PS mais également des quartiers, notamment populaires, au sein de ce contingent.

Parmi ces entrants, remarquons celle d’Abdul Djouri, danseur hip-hop et créateur du centre d’Art Chorégraphique des Danses Urbaines (Cacdu), des secrétaires de section Mourad Fellah et Hervé Hirigoyen ou encore de Mathieu Sauce, l’homme providentiel des campagnes électorales socialistes à Toulouse.

Chez les femmes, Pierre Cohen choisit les nouveaux profils de l’universitaire Marie-Laure Fages, l’avocate Elisabeth L’Helgouach ou de la conseillère générale François Pouget.

Est enfin corrigé, la représentation du courant Un Monde Avance (UMA) incarnée par Benoît Hamon au PS et localement par Nadia Pellefigue par les entrées de Fatiha Adjelout, la féministe Nathalie Breda et le secrétaire fédéral Mickaël Parpillat.

Peu de surprises chez ceux qui ne sont pas reconduits. Les adjoints Catherine Guien, Sonia Ruiz ou Jean-Michel Fabre avaient annoncé leurs départs tout comme le ministre délégué aux anciens combattants Kader Arif.

Pierre Cohen fait le choix d’écarter Dominique Py mais la surprise vient surtout de la non reconduction de Nicole Dedebat, active adjointe au maire en charge du handicap. Elle était passée des Verts au PS en cours de mandat.

Pierre Cohen doit désormais adjoindre à ce contingent de 36 noms, les représentants des partenaires (PCF, PRG et MRC) et de la société civile. Il dévoilera sa liste complète en janvier.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Cohen, seul candidat socialiste à la course au Capitole

Pierre Cohen, seul candidat socialiste à la course au Capitole | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Les candidatures à l’investiture socialiste pour les élections municipales 2014 se sont closes lundi 23 septembre à minuit au PS de la Haute-Garonne. A Toulouse, la concurrence n’est pas rude. Pierre Cohen, le maire-sortant, est seul candidat socialiste pour se succéder à lui-même au Capitole.

Le scrutin interne au PS sera donc une simple formalité. Pourtant en 2007, il l’avait emporté à 47, 57% selon nos confrères de France 3 Midi-Pyrénées.

La fédération du PS de Haute-Garonne a enregistré au moins 103 dépôts de candidatures pour des communes de plus de 1000 habitants. D’autres maires sortants PS du département ont sollicité l’investiture selon la Dépêche du Midi : Claude Raynal à Tournefeuille, André Mandement à Muret, Jean-Raymond Lépinay à Saint-Gaudens, ou encore Christophe Lubac à Ramonville.

La députée Carole Delga, cumularde notable de Haute-Garonne, serait seule candidate socialiste à sa réélection Martres-Tolosane.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

50e congrès de la CGT, intervention à la tribune de Pierre Cohen

50e congrès de la CGT, intervention à la tribune de Pierre Cohen | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Thierry Lepaon, futur secrétaire général de la CGT, Pierre Cohen, maire de Toulouse et Bernard Thibault

 

Le 50e congrès de la CGT a débuté hier au Parc des expositions de Toulouse. Devant un millier de congressistes, le futur patron de la CGT, Thierry Lepaon, a déjà donné la tonalité de son mandat en appelant à une nouvelle journée nationale d’action contre l’accord emploi. Applaudi par les congressistes, Pierre Cohen, maire de Toulouse, a salué aujourd’hui l’action de l'ancien secrétaire général Bernard Thibault.

more...
Jacques Le Bris's comment, March 20, 2013 2:53 AM
Hé ! Si Thibault est off, Lepaon t'es on. :)
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Cohen dénonce "une attaque personnelle" après un article sur l’augmentation de son indemnité

Pierre Cohen dénonce "une attaque personnelle" après un article sur l’augmentation de son indemnité | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Pierre Cohen, maire de Toulouse, tenait à justifier l'augmentation de son indemnité d'élu lors d'un point presse

Pierre Cohen dénonce "une attaque personnelle et une atteinte à son intégrité" après l'article de La Dépêche du Midi dévoilant l'augmentation de 11% de son indemnité de maire votée au cours de l'été. Un point-presse a été organisé en urgence ce lundi 15 octobre pour permettre au maire de Toulouse de répondre à la polémique. Les rémunérations de Pierre Cohen, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole sont désormais de 5870€ (nettes) contre 7700€ lorsqu'il cumulait les fonctions de député et de maire. 

Une délibération votée cet été à l’unanimité par le Conseil municipal a autorisé l’augmentation du salaire de Pierre Cohen, maire de Toulouse : il perçoit désormais du Capitole 3 174,22 € bruts, contre 2 813 € auparavant, soit une augmentation de 361,22 €.

 

Pierre Cohen justifie le vote de cette délibération : "En renonçant à mon mandat de député, j'ai perdu mécaniquement mon indemnité de parlementaire. Mes rémunérations ont donc diminué et je suis passé de 7700€ nette à 5870€. Je n'ai donc pas fait croître mes ressources".

"Ce qui a été dit me touche personnellement, poursuit-il. C'est pourquoi je souhaitais donner quelques explications pour dénoncer l'interprétation qui peut être faite".

"C'est une attaque personnelle et une atteinte à mon intégrité", a dénoncé le maire de Toulouse qui considère comme une attaque personnelle l'origine de la polémique. "Le fait d'avoir décidé de ne plus cumuler les fonctions pose aussi la question du statut et de la rémunération d'un élu ayant un mandat unique. Il faut aussi pouvoir assumer ses missions."  

 

Une augmentation "en catimini"

 

L’ancien maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, n’a quant à lui pas critiqué la décision sur le fond mais sur la forme : «Pierre Cohen et ses amis ont agi en catimini, peut-on lire dans Le Figaro. Le conseil municipal qui devait se prononcer sur ce choix était programmé fin juin, et il a été repoussé au beau milieu de l'été. Nous regrettons le manque de transparence. Nous pouvons parler d'opacité. Il s'agit quasiment d'une dissimulation ».

Hugues-Olivier Dumez

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Cohen, pessimiste sur l’avenir de Sanofi à Toulouse, parle de "patrons voyous"

Pierre Cohen, pessimiste sur l’avenir de Sanofi à Toulouse, parle de "patrons voyous" | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Pierre Cohen, président de Toulouse Métropole

Le président de Toulouse Métropole a donné une conférence de presse de rentrée ce jeudi 20 septembre.

Après s’être exprimé longuement sur le  « cas Sanofi » pour lequel il n’a « pas d’illusions », Pierre Cohen a évoqué plusieurs thèmes, de la question des roms, aux caricatures de Mahomet en passant par les attaques de Jean-Luc Moudenc concernant le recensement des Toulousains.

Enfin, la création de la future Agence de Développement Économique est annoncée pour le 11 octobre prochain.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales à Toulouse : Pierre Cohen précise ses projets urbains et réagit au sondage de mardi

Municipales à Toulouse : Pierre Cohen précise ses projets urbains et réagit au sondage de mardi | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Toulouse Euro Sud Ouest, parc toulousain du Ramier, centre-ville : Pierre Cohen a précisé ce mercredi quelques points emblématiques de son programme en termes d’urbanisme. Un programme "ambitieux et qui a du sens" a-t-il répété. Au lendemain d’un sondage qui montre que l’écart se resserre entre lui et le candidat UMP Jean-Luc Moudenc, le maire sortant veut "mobiliser l’électorat de gauche".

Il veut tenir la cadence d’une rencontre avec la presse chaque semaine. Pierre Cohen a donc réuni les journalistes ce matin pour développer son programme en termes d’urbanisme. Il a prévenu :  "je ne me prêterai pas au concours Lépine pour donner l’impression qu’on a une bonne idée". Le socialiste estime que ses projets sont ambitieux, et qu’ils ont du sens. "Nous sommes d’ailleurs les seuls à proposer un projet global", annonce-t-il.

11 projets pour la ville-métropole
Pierre Cohen développe son projet urbain sur 11 axes : Canal Garonne, Toulouse Euro Sud Ouest, Toulouse centre, Parc toulousain du Ramier, Grand projet de ville, Toulouse Montaudran Aerospace, Quartier des sciences, Oncopole, nouveau Parc des expositions, Cité de la danse, et Borderouge-Izards.

Ce matin le candidat a décidé de faire un focus sur trois de ces projets.

- Toulouse Euro Sud Ouest : "Toulouse est prête à assumer son statut de métropole", affirme Pierre Cohen, fier de ce projet "qui reliera la gare à l’aéroport en 25 minutes grâce au futur tramway". Le projet, dont les travaux doivent commencer en 2015, s’étale sur un périmètre de 450 hectares. Pierre Cohen espère "en faire un poumon économique d’envergure".

- Le parc toulousain du Ramier : Inscrit dans le "grand programme canal-Garonne", le réaménagement de l’île du Ramier doit faire du lieu (débarrassé du Parc des expos) "le poumon vert de Toulouse, l’endroit où les gens viennent pique-niquer, faire du sport, se retrouver". Ce parc doit également pouvoir accueillir des événements comme Rio Loco selon Pierre Cohen, qui rappelle, à destination de ses adversaires, que "rien ne peut-être construit, la zone est inondable". Jean-Luc Moudenc souhaite de son coté installer sur l’île du Ramier un complexe comprenant "mur d'escalade, saut à l'élastique, sports de glisse, fosse de plongée sous-marine, et canyoning".

- Le centre-ville : un axe piéton du Capitole à Matabiau via la rue Bayard, une révision du schéma de circulation sur les allées Jean-Jaurès, un réaménagement des boulevards, etc. Pierre Cohen veut poursuivre la mue de Toulouse. "Il faut que les boulevards cessent d’être une enceinte que l’on ne franchit pas", estime-t-il, souhaitant ainsi élargir l'hyper-centre. Fier de son bilan, le maire sortant annonce également la mise en valeur de la place Belfort, et reconnaît que l’avenir de Compans Cafarelli est une question qui se pose.

Le sondage du 25 février

Hier, un sondage (réalisé par Ipsos Public Affairs Steria pour France Bleu Toulouse, France 3 Midi-Pyrénées, la Dépêche du Midi) a révélé un écart de plus en plus faible entre Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc en ce qui concerne les intentions de vote des Toulousains. Au 2e tour, le maire socialiste l'emporterait avec 51 % des voix contre Jean-Luc Moudenc (49 %). Au premier tour, les deux hommes seraient au coude-à-coude : 36% d'intentions de vote pour Pierre Cohen et 37% pour Jean-Luc Moudenc.

"J’ai toujours dis que le précédent sondage qui me donnait 56 % était irréaliste. Là on s'approche de la réalité. Je constate que Les Verts n’ont pas décroché (7 % NDLR), et que Jean-Christophe Sellin fait 4 % au lieu des 10 % qu’il annonçait. Il est évident qu’il faut mobiliser l’électorat de gauche, mais selon ce sondage nous sommes encore la liste qui donne le plus de satisfaction" a réagi ce matin Pierre Cohen.

Sophie Arutunian

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales à Toulouse : à 6 semaines du premier tour, Pierre Cohen dévoile son programme

Municipales à Toulouse : à 6 semaines du premier tour, Pierre Cohen dévoile son programme | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Pierre Cohen, lors de la présentation de sa liste le 22 janvier 2014


Candidat à sa propre succession à la mairie de Toulouse, Pierre Cohen a présenté ce mardi 4 février son programme pour les élections municipales de mars prochain. Un programme "pas encore chiffré mais crédible et réalisable", selon lui, et qui s’inscrit "dans la continuité de ces six dernières années". Le maire sortant socialiste met l’accent sur les transports, l’emploi et la démocratie de proximité. Son objectif : "faire de Toulouse la ville de tous".


Avant de développer son programme pour les prochaines élections municipales, Pierre Cohen a dressé un bilan de son action depuis 2008, estimant qu’il a "transformé la ville et remis Toulouse à l'endroit". L’élu socialiste l’affirme : "Tous nos engagements ont été réalisés ou sont en cours de réalisation. Nous avons transformé la ville, rattrapé son retard, notamment dans le domaine des transports en commun."


Les transports au cœur du programme
"Nous avons été élus il y a 6 ans sur cette thématique", assure Pierre Cohen. Aujourd’hui, les transports sont toujours au cœur de son programme. "Toulouse est encore dans une logique du ‘tout voiture’, déplore le maire socialiste. Nous devons encore repenser le mode de déplacement urbain, développer une notion alternative à la voiture, pour que Toulouse soit une ville agréable à vivre." Pour cela, il envisage d’étendre les plages horaires des lignes de bus jusqu’à 21 heures, de développer le service de nuit en ouvrant trois nouvelles lignes Noctambus, au lieu d’une actuellement. Pierre Cohen veut aussi lancer 10 nouvelles lignes Linéo, la nouvelle génération de bus Tisséo. Il prévoit également de prolonger le service de métro jusqu’à 3 heures du matin.


Le défi de l’emploi
Autre priorité pour le maire sortant : l’emploi. Pour lui, la Ville doit être "pro-active et innovante". "Nous devons encadrer et aider les populations au chômage", affirme-t-il. Il propose donc la création d’un "comptoir des initiatives", une structure pour accompagner les projets des jeunes et favoriser la médiation vers la création d’entreprises. "Aujourd’hui, les jeunes semblent découragés par le monde du travail. Pourtant, ils sont créatifs, constate Pierre Cohen. Nous devons miser sur cette génération qui a des projets en tête, qui veut entreprendre, être responsable de son avenir et de son emploi." De plus, l’élu socialiste s’engage à "appuyer 100 projets d’entreprises issus des quartiers prioritaires d’ici 2015" et à créer 500 emplois d’avenir dès 2014.


Développer la démocratie locale
Enfin, Pierre Cohen se fixe l’objectif de "faire de Toulouse une ville participative". "La ville n’est pas que la volonté des élus, assure-t-il. La démocratie doit encore évoluer." C’est donc "pour aller plus loin" que le maire sortant propose la création de "fabriques de quartiers", sur le modèle de la Fabrique Urbaine. "La population est plus intéressée par son environnement de proximité, souligne le socialiste. Ces fabriques permettront de mettre en place un urbanisme participatif, d’impliquer les habitants au développement et au changement de leur quartier."

Ces structures permettront aussi de "construire et renforcer l’intelligence collective". Selon Pierre Cohen, la crise actuelle "ébranle les valeurs qui structuraient le vivre-ensemble. La violence dans l’expression publique est de retour sous ses formes les plus détestables : le racisme, l’antisémitisme", déplore-t-il. Il conclut : "Les élections municipales doivent être un rendez-vous pour faire barrage à cette montée de l’anti-République."


Prêt à débattre avec tous les candidats
Après la présentation de son programme, Pierre Cohen a répondu à Jean-Luc Moudenc. L’ancien maire de Toulouse et candidat UMP pour les municipales, qui lui a adressé une lettre ouverte. Il l’accuse de "refuser les débats publics avec ses concurrents", proposés par les médias. "Vous avez préféré le confort des conférences de presse que vous organisez vous-même (…) Vous ne pouvez continuer à fuir ainsi", écrit Jean-Luc Moudenc. "Je n’ai pas peur de débattre, lui répond aujourd’hui Pierre Cohen. Je serai à tous les débats où l’ensemble des candidats seront invités. Encore faut-il connaître tous les projets de nos adversaires." De plus, pour Pierre Cohen, son adversaire UMP "envoie ce genre de lettre car il n’accroche pas, il n’arrive pas à faire campagne."


Marie Vivent


En savoir plus :

Parmi les autres propositions de Pierre Cohen


"Eau et assainissement : Les moyens nécessaires devront être mobilisés afin d’engager le processus de retour en régie de la gestion du service public de l’eau potable au plus tard d’ici 2020. La tarification sociale de l’eau sera étudiée. Un audit des contrats du service public de l’assainissement de la Communauté urbaine sera engagée."


"Le plus grand campus européen de l’innovation sera poursuivi à Monutaudran : activités liées au spatial et à l’aéronautique, logements, commerces, offre de transports de qualité et espaces culturels d’envergure métropolitaine et de visibilité internationale."


"Un campus numérique sera créé, réseau de lieux et d’usages, à la fois physique et virtuel, où se côtoient des start-up numériques, des chercheurs dans tous les domaines, des designers, des étudiants…"


"Un incubateur pour l’innovation sociale permettra d’accompagner mes collectivités territoriales ou les porteurs de projet pour des besoins sociaux non satisfaits ou nécessitant une expérimentation."


"L’installation en pied d’immeuble d’activités économiques et commerciales sera favorisée."


"Droit de préemption des baux et fonds de commerce, régulation des implantations grâce au Plan Local d’Urbanisme."


"L’effort de création de places en crèche sera poursuivi. Le réseau d’assistantes maternelles sera développé. Des centres multiaccueil et petite enfance seront ouverts notamment à Guillaumet, Ernest Renan, Guilhemery, Bourbaki, Grand Selve, ilot Natura, Bordeblanche, Chalets."


"Nous installerons des dispositifs de vidéo-surveillance là où le diagnostic territorial en montrera la pertinence. Ces installations seront soumises à l’examen de la Commission des Libertés Publiques."




more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales2014. Pierre Cohen : « Nous ne ferons pas campagne du Capitole »

Municipales2014. Pierre Cohen : « Nous ne ferons pas campagne du Capitole » | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Ce samedi, le maire de Toulouse Pierre Cohen (PS) est « un peu plus entré dans la campagne » des municipales avec l’inauguration de son local de campagne au 37, rue de Metz.

Devant de nombreux militants, sympathisants et élus, notamment les présidents de Région et du Département, Martin Malvy et Pierre Izard, le maire sortant a bel et bien lancé sa campagne.

« J’ai voulu être maître du temps et j’ai de ce fait résisté jusqu’à présent à ceux qui voulaient que j’entre plus tôt en campagne. C’est le timing que j’ai choisi car je souhaitais que nos militants puissent aller à la rencontre des Toulousains via le porte-à-porte. Des échanges qui nous ont permis d’affiner notre programme afin que ce dernier puisse le mieux répondre aux attentes que sont la volonté de voir plus d’équipements de proximité et que notre équipe aille plus vite en certaines choses. Maintenant, c’est à dire fin décembre et janvier, va venir le temps de la liste qui va être donnée et du périmètre et du contenu du programme », nous a expliqué Pierre Cohen en marge de l’inauguration.

Devant le parterre des militants et des élus, le maire a tenu à rassurer ceux qui craignent un possible décalage de sa campagne avec les préoccupations des Toulousains. « Nous ne ferons pas campagne du Capitole, a-t-il déclaré. J’ai envie de recommencer comme il y a six ans car j’ai pris mon pied pendant cette campagne de 2008 que j’ai réalisée avec des amis et des partenaires ».

« 37 ans de droite n’est pas éradiqué à Toulouse »

De ces partenaires, seuls ceux d’Europe Écologie les Verts (EELV) manquaient à l’appel ce samedi. « J’ai tout fait pour les avoir et ils devaient être avec nous. Ils ont leurs raisons mais il y aura des écologistes sur la liste et nous remplacerons le vide qu’ils ont laissé et nous ferons tout pour que notre liste gagne », a rappelé Pierre Cohen.

Une campagne des municipales qu’il n’estime justement pas gagnée d’avance. « Toulouse n’est pas gagnée. 37 ans de droite n’est pas complètement éradiqué. Les réseaux existent et son candidat (Jean-Luc Moudenc, NDLR), sans doute pas le meilleur candidat pour la droite, reste dangereux. Et ce qu’ils ont créé pendant 37 ans est dangereux », a-t-il lancé devant la centaine de personnes agglutinées au rez-de-chaussée de son local.

Une campagne qu’il ne veut pas placer uniquement sous le signe de son bilan. « Il faut être humble et modeste même si l’on peut être satisfait des valeurs que nous avons pu mettre en œuvre depuis six ans », s’est-il félicité.

Dans les prochaines semaines, le maire sortant compte donner un nouvel élan à son action en se lançant plusieurs défis : celui du maintien à domicile des personnes âgées et du « mix énergétique » ne seront visiblement pas les derniers sur sa liste.

 

Par David Saint-Sernin

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Cohen à la cave, Moudenc au balcon (et les autres à la porte)

Cohen à la cave, Moudenc au balcon (et les autres à la porte) | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Alors que le match retour entre Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc a débuté sous les feux médiatiques, les équipes du PS et de l’UMP sont lancées dans une campagne invisible de porte-à-porte, à la mode Obama.

 

Favori des sondages, le maire (PS) de Toulouse a-t-il déjà perdu la première des batailles ? Celle de l’image ? Pierre Cohen lançait officiellement sa campagne lundi matin au sous-sol d’une nouvelle brasserie toulousaine arrimée au bout de la rue d’Alsace, enfin rénovée et rendue aux piétons et aux cyclistes. Tout aussi symboliquement, Jean-Luc Moudenc présentait sa liste l’après-midi même dans les jardins du grand Rond, menacés par le passage annoncé du tramway. Un homme seul à gauche contre une équipe déjà en ordre de bataille à droite. « Une liste de large rassemblement », souligne le candidat de l’UMP, se félicitant d’avoir réuni sous son panache « toutes les sensibilités de la droite républicaine et des centres ».

 

Droite Plurielle

Du duo de souverainistes à tendance royaliste (MPF) ou bonapartiste (DLR) aux centristes du Modem et de l’UDI en passant par le dernier fidèle de Dominique de Villepin, il ne manque pas un bouton de guêtre à cette « Droite plurielle » toulousaine. A peine un caillou dans la chaussure, avec le maintien contre vents et marées de la candidature de Christine de Veyrac, l’euro-députée qui veut ressusciter l’UDF. Juste un grain sur la photo. Pas même besoin d’une retouche, puisque la liste présentée devant les objectifs des photographes sera « intangible » entre les deux tours de scrutin, précise Jean-Luc Moudenc.

Cohen seul dans sa cave avec ses mots

Le contraste n’en est que plus accentué avec son challenger socialiste, sevré de l’union avec les écologistes et les partisans de Jean-Luc Mélenchon, qui présenteront des listes séparées. Face à la photo d’une famille unie et souriante présentée sous un soleil radieux par son adversaire, Pierre Cohen se bat seul dans sa cave avec ses mots… Le maire se déclare « heureux » d’endosser le costume de candidat pour défendre son bilan, ses projets pour « une ville du XXIème siècle ». Il veut se battre sur le plan des idées, sans recourir au poison des petites phrases venimeuses.

 

Le poing et Laroze

Au petit jeu des formules assassines qui font florès sur les réseaux sociaux, Jean-Luc Moudenc a pris une longueur d’avance. Le candidat de l’UMP pointe le pouvoir de nuisance du FN, seul susceptible de s’immiscer dans le duel annoncé en imposant une triangulaire qui lui serait fatale. Il joue sur le nom du candidat local.« Il y a deux bulletins de vote socialistes : celui du poing et la rose, et Laroze ». Reprises garanties. Plus laborieusement, Pierre Cohen se défend d’instrumenter le parti de Marine Le Pen pour mieux assurer sa réélection. « Je préfère gagner avec 3 ou 4% d’écart qu’avec 10% mais seulement 48% des voix ».

Qui a exposé le maire dans ce bunker ?

François Briançon a beau fustiger le grand écart d’un candidat UMP converti à la stratégie sarkozyste du braconnage des voix du FN, le directeur de campagne et « décodeur » officiel de Pierre Cohen n’avait pas le sourire des grands jours en sortant de la voûte en briques où il retransmettait la conférence de presse sur Twitter. Mais qui a eu l’idée d’exposer le maire dans ce bunker ? L’image d’un candidat socialiste isolé, privé du renfort de ses alliés d’hier, prisonnier des alliances passées et à venir, tranche plus encore avec la mise en scène d’une droite réconciliée de son challenger, qui se veut ouvert à « la société civile ». Euphorique, Jean-Luc Moudenc se voit déjà virer en tête dès le premier tour, en dépit des études d’opinion qui donnent l’avantage au maire sortant. « Les sondages se font sur toute la population, pas sur la liste électorale » souligne le candidat de l’UMP.

 

Mormons du PS et Jéhovah de l’UMP

Plutôt que les chiffres aléatoires des sondeurs, Jean-Luc Moudenc préfère s’en remettre aux retours de ses équipes sur le terrain. Visiteur régulier des marchés et des commerçants depuis sa défaite de 2008, le candidat se démultiplie à la manière de Barack Obama pour la campagne en envoyant ses colistiers frapper à toutes les portes. Y compris dans « les quartiers qui ne nous sont pas favorables », précise l’ancien maire. Friand de statistiques, il n’ira pas jusqu’à dévoiler combien se sont ouvertes et combien restent fermées. Le secret le mieux gardé de la campagne ? Sur ce terrain, Pierre Cohen n’entend pas se laisser distancer. Avant même son entrée officielle en campagne, le PS revendiquait avoir déjà tiré 20.000 sonnettes. « Un nombre considérable de portes se sont ouvertes » affirme le candidat socialiste, sans préciser la proportion. Autant l’UMP peut craindre le score du FN, autant le PS redoute avant tout celui de l’abstention. « Le risque, c’est que les gens ne viennent pas voter », concède le maire de Toulouse, qui n’entend pas se reposer sur le matelas des 63% d’électeurs de François Hollande dans la « ville rose ».

Sachant que la liste électorale comporte plus de 200.000 adresses à Toulouse, il y a de fortes chances pour qu’un couple de Mormons du PS ou de témoins de Jéhovah UMP vienne s’ajouter à la visite rituelle des facteurs, éboueurs, pompiers et policiers venus chacun avec leur calendrier.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales à Toulouse : le PRG apporte son soutien à Cohen et lâche Plancade

Municipales à Toulouse : le PRG apporte son soutien à Cohen et lâche Plancade | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Pierre Cohen et Jean-Michel Baylet, président du PRG, lors de la campagne municipale de 2008

 

Dans un communiqué, le PRG apporte son soutien au maire sortant PS de Toulouse Pierre Cohen pour les prochaines municipales et lâche le sénateur (en congé du PRG) Jean-Pierre Plancade qui veut lancer sa propre liste.

 

Le Parti Radical de Gauche (PRG) apporte officiellement son soutien à la liste que conduira le maire PS sortant de Toulouse Pierre Cohen aux élections municipales des 23 et 30 mars prochains. 

Dans un communiqué, le PRG confirme la négociation d'un accord politique avec le Parti Socialiste pour les prochaines municipales à Toulouse. D'après nos informations, cet accord prévoit 5 places éligibles aux membres du PRG sur la liste de Pierre Cohen. 

Le texte du communiqué signé par Jean-Michel Baylet : 

Le Bureau national du 6 novembre a pris acte que Jean-Pierre Plancade sénateur de Haute- Garonne  souhaitant  se présenter aux municipales à Toulouse, il ne peut se prévaloir du soutien du PRG. Le Parti radical de Gauche soutient Pierre Cohen candidat socialiste aux élections municipales à Toulouse et demande que les  négociations entre le PRG et le PS avancent positivement pour la composition de sa liste."

Le PRG prend ainsi ses distances avec la candidature de Jean-Pierre Plancade. Le sénateur (ex-PS) de Haute-Garonne, inscrit au PRG, s'est mis en "congé" de son parti lors de son annonce de candidature à la mairie de Toulouse il y a quelques semaines. 

Le Parti radical de gauche faisait déjà partie de la "coalition" des forces de gauche sur la liste de Pierre Cohen, lors de la victoire du candidat socialiste en 2008. D'autres membres de cette majorité sortante ont fait le choix de listes autonomes pour les municipales de 2014, notamment Europe-Ecologie-Les Verts ou le Parti de Gauche. 

Jacques Le Bris's insight:

 

[Note du Curateur] cette opération de communication soudaine peut avoir été déclenchée suite à ce sondage en ligne (contraire aux voeux exprimés par le JDD) :

http://www.lejournaltoulousain.fr/sondages

 

Ce sondage a été clos car trop éloigné des sondages commandités par l'oligarchie dominante.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Sondage : avantage à Cohen face à Moudenc

Sondage : avantage à Cohen face à Moudenc | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

A dix mois du prochain scrutin municipal des 9 et 16 mars 2014, l'enquête réalisée par BVA pour «La Dépêche du Midi» (1) révèle une élection encore incertaine à Toulouse, et un rapport de force politique très serré qui, au final, tourneraient cependant à l'avantage de Pierre Cohen. Dans le cadre d'un duel de second tour face à Jean-Luc Moudenc, le maire socialiste sortant est crédité de 52 % d'intentions de vote, contre 48 % pour son adversaire UMP auquel il a ravi le Capitole en 2008.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pierre Cohen "n'est pas en campagne" mais sera bien candidat à la candidature en 2014

Pierre Cohen "n'est pas en campagne" mais sera bien candidat à la candidature en 2014 | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Pierre Cohen, maire de Toulouse


Lors de ses vœux à la presse ce lundi, le maire de Toulouse a confirmé être candidat à la candidature pour les prochaines élections municipales à Toulouse, sans pour autant vouloir entrer en campagne dès maintenant. Il a cependant défendu son bilan en termes de transports et de projet de ville. Pierre Cohen s’est également exprimé sur l’avenir de Francazal.

"Depuis 5 ans, j’ai l’ambition d’une ville ouverte et accessible à tous."

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Passé plutôt inaperçu cet été : Pierre Cohen a augmenté son indemnité

Passé plutôt inaperçu cet été : Pierre Cohen a augmenté son indemnité | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
Cela nous avait échappé mais cet été le conseil municipal a voté une augmentation de l’indemnité du maire Pierre Cohen.

Une décision intervenue juste après la perte de son mandat de député et qui n’a donné lieu à aucune explication ou discussion en séance.

 

Au milieu de subventions aux associations sportives

(...)

more...
No comment yet.