Municipales 2014 : le Parti Pirate Midi-Pyrénées et Bastir-POC intègrent la liste EELV | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it
C’est maintenant officiel. Le Parti Pirate Midi-Pyrénées, Bastir-POc et Europe Écologie Les Verts feront liste commune pour les élections municipales de 2014 à Toulouse.

 

« Cette décision a été approuvée à une large majorité des adhérent-es des deux partis lors de leurs assemblées générales (AG) respectives. Un accord de partenariat qui vient conclure une dynamique engagée depuis plusieurs mois. Les militants de chaque mouvement n’ont en effet pas attendu les votes en AG pour porter des thèmes communs » écrivent les Verts dans un communiqué.

Pour Antoine Maurice, « ce partenariat témoigne de notre volonté de présenter une liste écologiste ouverte, plurielle et solidaire. Ce n'est que le début d’un large mouvement de ralliement. Nous souhaitons nourrir et enrichir l’élan constaté à l’occasion de l'Écho Citoyen du 23 novembre. Et rassembler à nos côtés d'autres citoyens et citoyennes, prêt-es à s’engager pour partager notre projet ».

Pour Lidwine Kempf, de Bastir-Poc « la liste Toulouse Vert Demain rassemble nos envies de promouvoir autant la biodiversité en ville que la diversité culturelle au sein des quartiers de Toulouse/Tolosa. C'est la construction d'un nouveau vivre ensemble que Bastir! Partit Occitan souhaite partager avec les citoyens ».

Raphael Durand, candidat du Parti Pirate Midi-Pyrénées, poursuit : « nous souhaitions nous impliquer dans la plupart des instances de la démocratie afin de faire entendre nos idées sur la transparence de la vie politique et le respect des citoyen-ne-s. C’est par exemple en conseil municipal que se décident les implantations de vidéo-surveillance et les missions de la police municipale ; thèmes qui nous tiennent à cœur. A l’issue de plusieurs entrevues, c’est le programme de la liste Toulouse Vert Demain porté par EELV qui nous est apparu le plus proche des valeurs que nous défendons. Loin des enjeux de la politique politicienne mais au plus près du quotidien des citoyens, le Parti Pirate veut représenter une partie du vote contestataire : le vote de celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans les partis au pouvoir, mais qui refusent pour autant de cautionner des partis aux idées rétrogrades o u en décalage avec notre réalité actuelle ».

« Dernier atout, et non des moindres, de cet engagement mutuel : une jeunesse et un renouvellement salutaire pour la vie publique toulousaine. Démontrant, s’il en était encore besoin, que la vraie modernité de Toulouse demain passe par une écologie de solutions aujourd’hui » terminent les Verts toulousains.