Jean-Michel Baylet dénonce "des textes législatifs bâclés" et invite les socialistes à supprimer le Sénat | Think outside the Box | Scoop.it

Jean-Michel Baylet et François Hollande à l'Elysée.

 

UN AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN – Jean-Michel Baylet l’assure, ce vendredi 12 juillet, dans le Figaro : "les radicaux de gauche sont des alliés loyaux et fidèles". Loyaux sur le Budget et "les textes nécessaires au redressement de la France".

(...)

 

Supprimez le Sénat !

La majorité gouvernementale sénatoriale est chaotique. Donc le gouvernement s’appuie essentiellement sur l’Assemblée pour faire passer ses textes. Ca fonctionne quand ils ne sont pas constitutionnels. Moins dans ce cadre.

 

Et la loi sur le non-cumul des mandats ne plait pas à la chambre haute. Ni au groupe socialiste où François Rebsamen avait mené la fronde pour que le sénateur en soit exempté. Ni au groupe radical, comme le rappelle au Figaro, Jean-Michel Baylet, fervent défenseur du "sénateur-maire". 

 

Et puisque le Sénat gêne le gouvernement, le président du PRG se veut volontairement provocateur :

 

Si le Sénat ne compte plus aucun maire, il n’aura plus aucun sens. Et comme le général de Gaulle en avait eu la tentation, il vaudrait mieux que les socialistes aillent jusqu’au bout de leur logique et proposent la suppression du Sénat.

Embêté par une majorité sénatoriale de droite lorsqu’il présidait le gouvernement, Lionel Jospin, alors Premier ministre, avait quant à lui déclaré à propos du Sénat :

 

Le Sénat est une anomalie parmi les démocraties.