La Norvège ne sait pas quoi faire de ses 760 milliards de (pétro)dollars | Think outside the Box | Scoop.it
Les Norvégiens disposent d'un fonds de 760 milliards de dollars alimenté par la rente pétrolière. En pleine campagne électorale, le parti du progrès, dans l'opposition, propose d'en utiliser une plus grande partie pour financer la baisse des impôts.

 

Dangereux selon la majorité sortante et surtout inutile selon les économistes.

 

"Dépenser plus pour gagner encore plus". Cela pourrait être le slogan de campagne de l'alliance entre les conservateurs norvégiens et leurs alliés du Parti du progrès, le parti d'extrême droite, qui pourraient bien remporter la prochaine élection législative le 9 septembre prochain. Au centre des débats, l'utilisation des 760 milliards de dollars détenus par le fonds souverain norvégien alimenté par la rente du pétrole de la mer du Nord.

Dépenser plus de pétrodollars...

Le parti du progrès, qui pourrait entrer au gouvernement pour la première fois depuis sa création en 1973, propose en effet de mettre fin à la règle limitant l'utilisation de ces pétrodollars à 4% des revenus annuels du fonds. Cette règle avait été mise en place au début des années 2000 par le parti travailliste, toujours au pouvoir depuis, sur le conseil des économistes afin d'éviter une surchauffe de l'économie.

En dehors du parti du progrès, l'ensemble de la classe politique est favorable à cette limite et l'annonce a de quoi mettre Erna Solberg, la chef de file des conservateurs dans l'embarras. Pour rassurer ses électeurs, elle a dû promettre qu'en cas de victoire de sa coalition avec le parti du progrès, elle serait là pour garantir la bonne utilisation de la manne détenue par le fonds.


... pour réduire les impôts et regagner en compétitivité

(...)