Une mère de 32 ans se réveille pensant qu'elle a 15 ans | Think outside the Box | Scoop.it
Naomi Jacobs s'est réveillé un matin pensant qu'elle avait 15 ans. Elle en avait en réalité 32 et avait un petit garçon de 11 ans, qu'elle n'a pas reconnu.

Une Britannique de Manchester de 32 ans s'est réveillée un matin, pensant qu'elle était âgée de 15 ans. Naomi Jacobs, mère d'un petit garçon de 11 ans, a subi une amnésie globale transitoire pendant son sommeil. Cette perte de mémoire a été provoquée par le stress puisqu'à l'époque elle cumulait un master en psychologie, un travail d'homéopathe, et l'éducation de son fils.
Ses souvenirs émotionnels disparus, seule sa mémoire sémantique était intacte lui permettant de reproduire des gestes communs, explique The Sun.

C'est ainsi que Naomi s'est réveillée il y a 3 ans, en étant convaincue qu'elle avait 15 ans, qu'elle était en 1992, et qu'elle préparait son GCSE, l'équivalent du certificat général de l'enseignement secondaire. "Je pensais m'être endormie comme l'est une ado de 15 ans, audacieuse, pleine d'avenir et provocante, et me suis réveillée dans la peau d'une mère célibataire de 32 ans vivant dans un logement social. La dernière chose dont je me souvenais c'était que je m'étais endormie en rêvant d'un garçon de ma classe.
À mon réveil, un jeune garçon est apparu et m'a appelée maman. J'ai hurlé.
J'ignorais qui il était; nous avions plus ou moins le même âge. Je ne me souvenais pas de lui avoir donné naissance.
J'ai commencé à sangloter de manière incontrôlable. Dire que j'étais pétrifiée est un euphémisme. Je réclamais ma maman.
Je ne pouvais pas avoir atterri en une nuit dans un siècle différent", rapporte The Sun Pour elle "John Major était toujours Premier ministre et le seul Bush que je connaissais était George Senior".

Naomi a passé ses trois dernières années à reconstituer le puzzle de sa vie, et à réapprendre à connaître son fils, avec l'aide de ses amies et de magazines.
"Mon meilleur ami et ma sœur se sont chargés de toutes mes communications. Je n'avais aucune idée du fonctionnement de mon téléphone portable ou encore des mails.
Durant les premiers mois, j'essayais désespérément de savoir qui j'étais.
Pendant la nuit, je restais éveillée et je pleurais, nostalgique de l'école et effondrée de découvrir que j'étais une maman banale, célibataire, seule au volant d'une vieille Fiat cabossée.
Mais petit à petit je me suis réadaptée au monde actuel". Aujourd'hui, Naomi Jacobs a 35 ans et essaie de reprendre une vie normale.