Think outside the...
Follow
Find tag "Follande"
23.5K views | +15 today
Think outside the Box
The sooner we change our paradigm and our lives will be better
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

François Hollande tiendra-t-il 1000 jours ?

François Hollande tiendra-t-il 1000 jours ? | Think outside the Box | Scoop.it
Même si en politique la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, on voit mal comment François Hollande, à l’heure d’aujourd’hui, pourrait être en mesure de se représenter à l’élection présidentielle de 2017.
Dans les échanges que l’on peut avoir avec les personnes qui comptent au Parti Socialiste, en Saône-et-Loire, en Bourgogne et ailleurs, cela fait plusieurs semaines que l’option d’une dissolution est avancée. Il y a celles et ceux qui estiment qu’elle est inéluctable. D’autres qui jugent que l’on se situe ni dans le cas de figure de François Mitterrand qui avait géré de main de maître une cohabitation qu’il avait achevée triomphalement ; ni dans le cas de figure de Jacques Chirac qui avait procédé la dissolution de l’Assemblée Nationale pour se refaire la cerise, avec cependant l’arrivée - qui elle n’était ni programmée ni souhaitée - de Jean-Marie Le Pen au 2e Tour de la Présidentielle. On était alors dans un septennat. Le quinquennat a modifié la donne et François Hollande le sait bien. Il est donc dans l’expectative.
A 1000 jours de la Présidentielle de 2017 il a choisi de changer de Gouvernement, avec Valls 2, profitant en cela de la position de défiance d’Arnaud Montebourg ayant publiquement lancé l’idée d’un changement de cap économique et politique qui de l’interview au Monde jusqu’à l’Université d’été du PS à La Rochelle aura occupé bien des esprits.
Depuis, l’arrivée du Gouvernement Valls 2, on ne peut pas dire que François Hollande aura bénéficié de l’embellie qui a vu la rentrée scolaire s’effectuer sous le soleil, ce qui est quand même beaucoup mieux que le déluge de l’Ile de Sein…
Le livre dévastateur de son ex-compagne… Une chute dans les sondages réalisés avant la sortie du livre et qui fait aussi dévisser son Premier Ministre… La démission obligée de Thomas Thévenoud qui provoque d’autres ravages… De toute évidence les Dieux de la Politique ne sont pas du côté du Président de la République qui vient de toucher le chiffre 13, comme seulement 13% de popularité auprès des Français.
Mais il est vrai que le mot EXEMPLARITE scandé par François Hollande pendant sa campagne n’a plus aujourd’hui la même valeur. Alors, alors ? La question qui se pose c’est bien de savoir comment François Hollande pourra tenir 1000 jours. A la fin du printemps, un élu bourguignon qui est socialiste et qui avait soutenu François Hollande au cours de la primaire, estimait que si ça continuait il ne pourrait pas aller au bout de son mandat et serait obligé de démissionner. «Sauf redressement spectaculaire», disait-il. Depuis on a bien parlé de redressement, mais seulement de Redressement productif et de la cuvée du même nom, lancée à la Fête de la Rose à Frangy.
Dans la tempête, François Hollande doit bien se dire que qu’il va sortir des 40e rugissants. Mais autour de lui on se dit aussi que ce ne sera pas simple. Jacques Chirac disait que «les emmerdes arrivent toujours en escadrille». Pour François Hollande c’est une succession d’escadrilles. Dans la tourmente, il sait cependant qu’il n’est pas le seul. Car à défaut de vivre un calvaire, les dirigeants de l’UMP sont encore loin d’être sortis de leurs affaires et Nicolas Sarkozy est lui loin de savoir s’il sera en situation de se présenter, ce que souhaitent ses amis, mais ce dont les juges pourraient le priver. L’affaire Bygmalion est loin d’être soldée. Et qui se réjouit des difficultés du pouvoir et du principal parti d’opposition ?
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le président François HOLLANDE savait.

Le président François HOLLANDE savait. | Think outside the Box | Scoop.it

Les socialistes nous ont habitué, coupable mais pas responsable , la rumeur qui courait sur les moeurs de DSK étaient connus de tous les politiques et en particulier du premier secrétaire du PS , mais ce n'était pas on probléme étant lui même un coureur de jupon , c'était sa réputation au Matin de Paris dans les années 80, les rumeurs d'affairistes de CAHUZAC avec sa société de conseil dans le secteur pharmaceutique aprés avoir été conseil du Ministre EVEN étaient connus de tous , son compte en Suisse comment les gens pouvaient ils l'ignorer...........

DSK en délicatesse , CAHUZAC s'est retrouvé orphelin pour la course à la présidentielle lui qui se trouvait dans l'écurie favorite, aussi DSK désarçonné , président de la commission des finances il a vite retrouvé une écurie présidentielle , François HOLLANDE , celui ci flatté de trouver un homme de talent qui se trouvait libre surtout pour les postes des Finances.

Nommé Minsitre du Budget , malgré la mise en garde de Julien DRAY qui depuis son histoire de montre n'était plus en cour , par François HOLLANDE qui ne pouvait se passer d'une telle personnalité à gauche , il a joué avec le feu , mais s'il n'avait pris position pour WOERTH dans la vente de l'hippodrome, peut être serait il toujours Ministre.

Les faits qui lui sont reprochés datant d'avant son poste de Ministre , aussi le 5 décembre 2012 lorsque MEDIAPART dénonce CAHUZAC d'avoir un compte en Suisse , F HOLLANDE ressent une certaine cupabilité d'avoir nomme CAHUZAC à ce poste clé , a mon avis il prend le rsique que CAHUZAC ne dise rien , sachant que la presse se lasse , sans preuve diffcile d'aller plus loin.

CAHUZAC soutenu va aller trés loin dans le mensonge , mais le mensonge en France ce n'est pas grave , nombre d'homme politique ont menti et sont toujours aux affaires (Victime du mensonge éhonté depuis 1994 je connais bien ce probléme)

La justice libre c'est ce que veut la gauche , aussi le procureur de Paris se trouve donc libre d'agir à sa guise et c'est pourquoi il ouvre une enquête, ce procureur qui a été nommé sous l'ére SARKOZY ,  le courage de F HOLLANDE a des limites et il demandera, ou CAHUZAC se sentira obligé de démissionner.

Entre temps MOSCOVICI a fait sembler de demander des renseignements à la Suisse en obtient qui ne venlent rien dire, tente un coup de poker en faisant croire que CAHUZAC est plus blanc que blanc ,mais sans communiquer aucun document.

La suite vous la connaissez , je ne dois pas être loin de la vérité, car c'est une histoire simple de mensonge en France

Moralité, F.HOLANDE, AYRAULT et MOSCOVICI sur le même bateau du mensonge.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’il montre l’exemple !

François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’il montre l’exemple ! | Think outside the Box | Scoop.it
Jacques Le Bris's insight:

Voilà qui tombe finalement fort mal pour le président Hollande : au moment où il veut nettoyer un peu la politique française tombée de Charybde en Scylla, le voilà rattrapé par une délicate affaire personnelle qui pourrait bien signer la fin prématurée de son quinquennat. Et comme vous allez le découvrir, il ne lui sera pas simple de s’en sortir sans dommages.

 

Si on lui avait dit, au brave François, qu’il n’aurait pas un quinquennat facile, il aurait, peut-être, hésité, mais il serait resté en lice. Si on lui avait dit qu’il affronterait une crise financière et économique, il aurait froncé les sourcils, mais il aurait maintenu sa candidature. Si on lui avait expliqué qu’il aurait à se taper des ministres consternant de bêtises ou, pire, corrompus et menteurs jusqu’à l’os, il aurait simplement haussé les épaules, jusqu’à ce qu’on lui explique qu’en plus, ils se feraient gauler. Là, le brave François aurait soupiré en prenant conscience de l’ampleur des difficultés à venir. Mais il aurait tenu bon. Si on lui avait dit, cependant, que pour sauver son quinquennat, il lui faudrait impérativement se marier à Valérie Trierweiler ou, au moins, se pacser, il est probable qu’il aurait lâché l’affaire, en courant de ses courtes jambes, le pantalon déjà tâché d’une erreur réflexive de sphincter.

Incroyable ? Impensable ?

Pas tant que ça. Disons que, si l’on se fie à une affaire dont la béchamel est en train de prendre, lentement mais sûrement, les proportions qu’elle mérite, un mariage rapide et en catimini pourrait être une piste explorée par le pauvre Président pour retrouver pied dans un jacuzzi de purin devenu bien trop agité pour lui.

Tout commence il y a presque un mois avec la plainte d’un certain Xavier Kemlin, le 14 mars dernier. Contrepoints en avait relaté les principaux tenants & aboutissants : en substance, le bouillant défenseur de petits actionnaires a jugé scandaleux que Valérie Trierweiler, la Première Dame / Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français des les poches duquel elle tape en toute décontraction.

Bien évidemment, à la suite de cette plainte, la presse s’était à la fois faite relativement discrète, et, pour les quelques articles qui en parlaient, relatait l’affaire sur un ton goguenard ou mi-interrogatif, mi-amusé tant l’incongruité de la plainte semblait évident : allons, voyons, s’attaquer ainsi à l’évidente Première Dame du pays, c’est trop gros, ça ne passera pas !

Seulement voilà : la plainte est bien enregistrée, et il faudra l’instruire. Peut-être les juges auront-ils envie, comme tant d’autres Français, d’une Première Dame éventuellement potiche mais pas postiche ? En tout cas, peu importe puisque la procédure est en marche. D’autant que sur le plan pénal, il n’y a pas trop de doute : si Valérie Trierweiler n’est ni pacsée, ni mariée à Hollande, elle n’est pas non plus élue ni chargée d’une mission officielle et ne peut donc en aucun cas bénéficier, par exemple, d’une équipe permanente de six « experts » autour d’elle à l’Élysée chargés de sa « communication ».

Et si donc Trierweiler est bel et bien reconnue comme une simple maîtresse de Hollande, elle a de fait participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles. Inutile de dire que les peines prévues sont incompatibles avec le protocole ; même un aménagement substantiel des horaires de parloir à la Santé n’y pourront rien changer. Et puis, tout ceci n’est guère synchrone avec l’idée qu’on peut se faire d’une république irréprochable ou d’une quelconque moralisation de la vie politique en France.

Zut et zut.

Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire. François vit à la colle avec Valérie, et après tout, pourquoi pas, hein ? Le mariage, c’est pour tous, sauf eux et n’en parlons plus.

Sauf qu’alors, on se retrouve dans une panade encore bien pire puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle, imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’il nous mentit présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros) et qui n’arrivait donc qu’un peu en dessous des 1.3 millions d’euros fatidiques déclencheurs de l’ISF. Au passage, on ne s’étonnera pas que ne figure pas, dans le patrimoine en question, la SCI (astucieusement nommée « La sapinière » et inscrite au RCS Paris D 377 552 955), dont le capital serait d’un peu plus de 900.000 euros (tout est ici), puisque notre président a clairement prétendu s’en être débarrassé suite à la séparation d’avec sa précédente copine / maîtresse / compagne. Mais sans même aller détailler la fameuse (fumeuse ?) déclaration de patrimoine du président, il faut bien admettre que concubins notoires, François & Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées, Valérie n’étant pas ce qu’on peut appeler de la classe populaire. Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d’une élection présidentielle, ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains : normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné, cela équivaut à l’annulation de la présidentielle et l’inéligibilité de François.

On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux chose :

Soit Trierweiler n’a pas de lien juridique avec Hollande et dans ce cas, elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’elle a déjà fait, le contribuable n’ayant pas a servir de tiroir caisse. L’alternative reste bien sûr une bonne condamnation des familles, aussi souhaitable qu’improbable et qui mettrait un peu de piment dans la vie du « couple » élyséen si morne à regarder au demeurant.

Soit Trierweiler est bien la concubine de notre Président des Bisous, et la déclaration de patrimoine de François Hollande est un faux lamentable, ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.

Évidemment, on peut compter sur la presse et, plus largement, sur l’establishment pour étouffer tout ceci et n’en faire qu’un petit vaudeville. C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’est notre président lui-même qui réclame avec son petit air embêté des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !

Finalement, qu’il est amusant de regarder cette République ! Elle n’aura pas eu besoin d’une guerre, de terroristes, d’invasions ennemies ou de traitres saboteurs pour s’étioler et mourir. Il lui aura seulement suffi de porter au pinacle une succession d’imbéciles et de parasites.

 (Hashtable, 11 avril 2013)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Hollande, l'homme qui ne savait rien

Hollande, l'homme qui ne savait rien... Affaire Cahuzac, affaire Guérini, affaire DSK... Au parti socialiste, ils cumulent. François Hollande a été Premier secrétaire du Parti socialiste du 27 novembre 1997 au 26 novembre 2008.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

D'APRES LA PRESSE ETRANGÈRE, C'EST FINI POUR HOLLANDE

D'APRES LA PRESSE ETRANGÈRE, C'EST FINI POUR HOLLANDE | Think outside the Box | Scoop.it

Si nos petits journalistes aux ordres essaient de minimiser le mandat catastrophique de Hollande et la multiplications des scandales, la presse étrangère ne se gêne pas et prévoit très vite la fin de cet individu.

 

QUELQUES EXEMPLES :

 

- En Espagne, El Pais considère que François Hollande « se trouve en première ligne des critiques, accusé d’ingénuité excessive dans le meilleur des cas, et de complicité dans les mensonges de son ministre, au pire ».

 

- En Allemagne, le Frankfurter Allgemeine Zeitung parle d’une « odeur de fin de règne [qui] plane au-dessus de François Hollande avant même qu’il n’ait achevé la première année de son mandat ».

 

- « Jusqu’à quel point la France est-elle pourrie ? » s’interroge également le Süddeutsche Zeitung, qui estime que « la plupart des Français ne croient plus que le président socialiste François Hollande arrivé au pouvoir il y a moins d’un an puisse stopper le déclin ».

 

- En Irlande, le Irish Times considère que le scandale est « au moins aussi dommageable pour le socialisme français » que pour le président de la République.

 

- En Angleterre, le Financial Times estime que ce genre d’affaires,« en France ont trop souvent été accueillies avec un haussement d’épaule fatigué (…). La tolérance publique est en train de s’épuiser ».

 

- En Belgique même les belges nous prennent pour des pigeons et prennent Hollande pour un incompétent. « Economie en berne, manque de leadership, cote de popularité au plus bas auxquels viennent s’ajouter un scandale de corruption et de mensonge devant l’Assemblée nationale, la France est en pleine crise du pouvoir », s’indigne ainsi Le Soir, tandis que La Libre Belgique titre « Cahuzac ébranle Hollande ».

 

- Aux États-Unis les observateurs sont scandalisés par la gouvernance socialiste française. « Même dans un pays qui a une longue histoire de débauche à haut niveau, l’impact politique (des retentissantes confessions de l’ancien ministre du budget) est dévastateur », souligne le Times.

Heureusement que Hollande nous jure qu’il met en place une République moralement irréprochable, on n’ose imaginer ce que ça aurait donné sinon…

 

Remercions, monsieur François Hollande, les encartés socialistes et les 10 millions de Français lobotomisés qui ont voté Hollande, pour la belle image de la France qu’ils renvoient.

more...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le couple Hollande/ Trierweiler va-t-il rejoindre Cahuzac sur le banc des accusés?

Le couple Hollande/ Trierweiler va-t-il rejoindre Cahuzac sur le banc des accusés? | Think outside the Box | Scoop.it

Selon la Cour des comptes, un policier du Service de protection des hautes personnalités coûte 71 000 euros par an aux contribuables indique Aziz Zemouri dans Le Point (1). A ce chiffre, il faut ajouter son salaire et les coûts annexes, probablement encore 40 000 euros.

Un des enfants de Valérie Trierweiler a une escorte de deux policiers, d’un brigadier et d’un gardien de la paix qui se relaient chaque jour pour l’emmener au collège dans leur voiture de service complète le journaliste.

Faites vos comptes…

Et de quel droit ?

L’enfant est le fils cadet de Valérie et Denis Trierweiler. Si Denis Trierweiler veut changer de voiture, les Français doivent-ils aussi payer ? Ridicule non ? Alors pour quels motifs les Français doivent-ils priver leurs propres enfants d’une part de leurs revenus afin de le donner pour l’enfant d’un couple avec lequel ils n’ont aucun lien juridique ? C’est ainsi, la France irréprochable ?

« On a assez reproché à François Mitterrand d’avoir fait prendre en charge par l’État la vie quotidienne de sa deuxième famille pour ne pas répéter les mêmes erreurs. Aujourd’hui, on sait tout plus vite », Reproché peut-être, mais pas dans les médias qui ont couvert le détournement, et n’ont jamais demandé aux héritiers le remboursement.

« Il y a de bonnes raisons pour que le fils de Mme Trierweiler soit suivi par des policiers, indique Patrice Biancone, directeur de cabinet de la compagne de François Hollande à l’Élysée. Je ne souhaite pas m’étendre sur le sujet. » rapporte Le Point. Mais là n’est pas la question ! Que le trio François Hollande Valérie Trierweiler Denis Trierweiler s’arrangent entre eux et payent de leur poche !

Séparation des pouvoirs ?

Conséquence de cette anomalie, une plainte contre Valérie Trierweiler pour détournement de fonds publics vient d’être déposée, et transmise à Paris par le Parquet de Saint-Etienne afin qu’il dise le Droit.

« Aujourd’hui cette dame… il n’est pas marié, donc ce n’est pas sa femme. Il n’est pas pacsé, donc ce n’est pas sa compagne. Qu’est-ce que c’est ? C’est sa maîtresse », s’étonne Xavier Kemlin le plaignant.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Par quel hautain revers de la manche le tribunal enterrera-t-il l’affaire ? « l’argent du contribuable n’est pas censé financer la sécurité personnelle d’un enfant sans lien avec le président de la République » insiste Le Point.

A l’Elysée, on indique ne pas vouloir « s’étendre sur le sujet », (mais l’on peut être certain qu’on y travaille).

Enveloppes, argent en espèce…

De même qu’avait été regardé à la loupe le livre «Rose Mafia», publié avant l’élection présidentielle de 2012 par Gérard Dalongeville, un ancien élu PS du Pas-de-Calais, et qui détaille un système de corruption mis en place de longue date en assurant que François Hollande n’a pu en ignorer l’existence.

L’ancien maire de Hénin-Beaumont, écroué durant huit mois pour corruption en 2009, y décrivait un dispositif d’enveloppes, d’argent en espèces, de marchés truqués et de clientélisme.

Il accusait François Hollande, premier secrétaire du PS de 1997 à 2008 de ne rien ignorer de ces magouilles : «la révélation des turpitudes du Pas-de-Calais a donné le départ du bal des hypocrites, avec comme premiers danseurs sur la piste l’ancien Premier secrétaire du PS et l’actuelle».

«Qui peut croire que ni Aubry ni Hollande n’aient jamais été informés des irrégularités, des dérives de la fédération du Pas-de-Calais ?», disait-il.

Sommé par l’UMP de s’expliquer, le candidat à l’Elysée François Hollande n’avait pas réagi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

more...
No comment yet.