En prélude, je souhaite remercier les services vétérinaires qui font tous les jours un travail difficile avec de moins en moins de moyens et qui ont permis de mettre à jour cette fraude.