Recherche. Les avions voleront-ils à la sciure et à la paille ? | Think outside the Box | Scoop.it
Seize partenaires viennent de lancer à Toulouse un projet sans précédent : développer à l’échelle pré-industrielle une nouvelle filière de production de lipides pour usage de biokérosène.

 

Le temps où l’on mettra des détritus dans son réservoir se rapproche… Lancé à Toulouse, le projet ProBio3 travaille sur ce type de ressources et pourrait voir le jour dans moins de dix ans. Son principe ? Récolter des déchets agricoles et forestiers (paille, sciure…), ainsi que des coproduits industriels comme le glycérol, puis y insérer des levures et des bactéries qui vont synthétiser des lipides. Lesquels seront extraits pour être transformés en hydrocarbures. Une solution durable, d’origine non alimentaire, pour produire des biocarburants à usage aéronautique, dont les contraintes sont bien supérieures à l’automobile. L’objectif étant d’inclure 1% de biocarburant dans les avions en 2020 !

 

Les défis sont de taille : pour développer cette technologie sur le plan pré-industriel, il faudra passer d’une production dans un réacteur de vingt litres à un volume de 2 m3 et dans des milieux réels. Et au terme de ce projet, qui ne concerne que la production de lipides, passer à l’élaboration d’un démonstrateur pour embrayer sur la transformation en hydrocarbures.

(...)