Think outside the Box
27.8K views | +4 today
Follow
Think outside the Box
The sooner we change our paradigm and our lives will be better
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La cérémonie 2017 des Prix éthiques et des Casseroles

La cérémonie 2017 des Prix éthiques et des Casseroles | Think outside the Box | Scoop.it

Anticor a remis ses Prix éthiques et ses Casseroles pour l’année 2016, le 28 janvier 2017, à la Maison de l’Amérique Latine, devant plus de 200 personnes. Chaque année, en effet, l’association récompense les comportements vertueux et les actions exemplaires de l’année précédente.

La liste des récipiendaires met traditionnellement à l’honneur journalistes, lanceurs l’alertes, citoyens engagés, élus ou artistes. Cette année, Anticor a fait la part belle aux jeunes en récompensant « Osons causer » et « Le Fil d’Actu ». L’association reconnaît ainsi l’importance des nouveaux médias dans la lutte contre la corruption, la fraude fiscale et le gaspillage de l’argent public.

La soirée était animée par la comédienne Audrey Vernon qui a conclu la soirée en espérant l’avènement « d’une démocratie idéale serait composée de citoyens qui s’évertueraient à mériter un prix éthique » !

 

 

Prix éthiques

1/ Jacques Duplessy et Guillaume de Morant pour leur enquête sur la corruption endémique dans leur livre Le tour de France de la corruption (Grasset). Jacques Duplessy et Guillaume de Morant sont deux journalistes indépendants. Ils dressent un tableau édifiant de la corruption hexagonale ordinaire: conflits d’intérêts, népotisme, appels d’offres truqués, enveloppes de billets, train de vie luxueux aux frais du contribuable.

2/ Christian Chesnot et Georges Malbrunot pour leur travail sur la corruption de certains responsables politiques français et la publication du livre Nos très chers émirs (Michel Lafon). Christian Chesnot et Georges Malbrunot dénoncent dans ce livre-enquête les « dérives » de la relation entre le Qatar et des personnalités politiques de tous bords, dont Jean-Marie Le Guen qui a décidé de porter plainte pour diffamation.

3/ Le collectif Osons Causer, pour leur regard critique et pertinent sur l’actualité et la corruption sur leur chaîne Youtube « Osons Causer ». Ludovic Torbey, Stéphane Lambert et Xavier Cheung ont plus de 98 000 abonnés sur leur chaîne. « Osons Causer » est un vidéoblog qui cherche à construire et transmettre des outils de compréhension du monde. Ils travaillent en collaboration avec Médiapart.

4/ Tatiana Jarzabek-Ventôse pour le « Fil d’actu ». Le Fil de l’Actu diffuse, chaque semaine, un JT d’une dizaine de minutes. Chaque mardi, Tatiana Jarzabek enregistre un JT diffusé sur les réseaux sociaux et sur leur chaîne Youtube.

Le Fil d’Actu et Osons Causer ont édité un livre, #OnVautMieuxQueCa (Flammarion).

5/ Daniel Ibanez pour organiser, chaque année, le Salon des lanceurs d’alerte (Des Livres et l’Alerte) et pour son travail de lanceur d’alerte sur les dessous du tunnel Lyon-Turin. Son salon encourage est un espace de réflexion sur le lancement d’alerte et le rôle de ceux qui la déclenchent. Daniel Ibanez est également l‘auteur de Trafics en tous genres (tim buctu éditions) et Lyon-Turin les « Réseaux » qui déraillent (tim buctu éditions).

6/ Françoise Verchère pour son action et son combat avec les armes du droit contre le projet Notre-Dame-des-Landes. Ancienne élue et ancien Maire de Bouguenais, elle connaît tous les dessous du projet de cet aéroport. Elle est d’ailleurs l’auteur de Notre-Dame-des-Landes, la fabrication d’un mensonge d’État, dans lequel elle s’interroge sur les modalités de la décision publique et la place des citoyens dans une démocratie  (tim buctu éditions).

7/ Rémy Garnier est le lanceur d’alerte de l’affaire Cahuzac. Il reçoit un prix éthique pour son courage face aux obstacles dressés par sa hiérarchie dans ce dossier. Ancien inspecteur des impôts, il a révélé à sa hiérarchie, dès 2008, l’existence d’un compte appartenant à Jérôme Cahuzac (alors ministre délégué au Budget de la France de mai 2012 à mars 2013), en Suisse.

8/ François Ruffin pour son film « Merci patron ! » posant par l’humour la question de l’éthique des affaires. « Merci patron! » est un documentaire satirique. François Ruffin montre son parcours pour porter auprès de Bernard Arnault, la voix de la famille Klur dont le père et la mère ont été licenciés de l’entreprise Ecce, sous-traitant du groupe LVMH, à la suite d’une délocalisation de la production. Par ailleurs, François Ruffin est le fondateur et le rédacteur en chef du                                    journal Fakir.

9/ Nicole Ferroni pour avoir notamment dénoncé la directive « Secret des affaires » et beaucoup d’autres dysfonctionnements démocratiques, avec humour et pertinence. Nicole Ferroni est une comédienne et humoriste. Depuis février 2013, elle tient une chronique hebdomadaire sur les ondes de France Inter, dans la matinale de Patrick Cohen. Le 14 avril 2016, jour du vote de la loi sur le secret des affaires au parlement européen, elle publie une vidéo contre le projet de loi. En moins de deux jours, la vidéo a été vue près de 7 millions de fois.

Casseroles

1/ Prix de l’acharnement à Sylvie Andrieux. Elle était député des Bouches-du-Rhônes, jusqu’à sa démission le 8 décembre 2016. Elle a siégé à l’Assemblée nationale avec un bracelet électronique afin de reculer l’échéance de sa démission, qui lui a finalement été imposée en novembre 2016, date du rejet de son pourvoi par la cour de cassation. Cette décision rend définitive la condamnation de l’élue à quatre ans de prison dont trois avec sursis, 100 000 euros d’amende                                  et cinq ans d’inéligibilité pour « détournement de fonds publics ».

François Colcombet, juge à la Cour de Justice de la République de 1997 à 2002.

2/ Prix de la connivence à la Cour de Justice de la République. Cette juridiction a été créée, en 1993, pour juger les crimes ou délits commis par les membres du Gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions. Christine Lagarde est la septième ministre à comparaître devant cette cour.

Nous remercions la Maison de l’Amérique Latine pour nous avoir chaleureusement accueilli.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Anticor dépose deux plaintes pour détournement de fonds publics au Sénat

Anticor dépose deux plaintes pour détournement de fonds publics au Sénat | Think outside the Box | Scoop.it

Pour que toute la lumière soit faite sur le fonctionnement du groupe UMP du Sénat, Anticor dépose deux plaintes contre X pour détournement de fonds publics.

La première plainte porte sur la pratique dite des « étrennes », révélée par Médiapart : le groupe UMP a versé à ses sénateurs, chaque année, entre 2003 et 2014, une somme d’un montant de 8 000 € par personne, soit environ 15 millions d’euros sur 12 ans. La cotisation en question était prélevée sur l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) qui sert à couvrir les frais inhérents à l’exercice des fonctions parlementaires. Comme l’a déjà expliqué Anticor, cette indemnité n’a donc pas vocation à être reversée aux sénateurs eux-mêmes, d’autant que ceux-ci perçoivent déjà une indemnité parlementaire.

La seconde plainte porte sur les 4 000 € qui ont été versés mensuellement, entre le 1er avril 2008 et le 1er mars 2011, par le groupe UMP à Henri de Raincourt, comme l’a révélé Médiapart. La rémunération indue qu’il percevait quand il était président du groupe a perduré lorsqu’il est devenu ministre, ce qui est encore plus inexcusable au regard du principe de la séparation des pouvoirs. Il est manifeste que la subvention de fonctionnement versée par le Sénat au groupe UMP, destinée à rémunérer les collaborateurs qui assistent les sénateurs dans leurs tâches, a été détournée de sa finalité.

Jacques Le Bris's insight:

En savoir + sur Médiapart :

8 000 euros à Noël: les discrètes « étrennes » des sénateurs UMP.

L’ex-ministre Raincourt reconnaît avoir été payé depuis un compte secret des sénateurs UMP

Détournements au Sénat: la tirelire secrète de plusieurs sénateurs UMP

« Etrennes » des sénateurs UMP : Anticor a déposé plainte

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

www.anticor.org – Anticor agréée pour agir en justice.

www.anticor.org – Anticor agréée pour agir en justice. | Think outside the Box | Scoop.it

Anticor a été agréée par le ministère de la justice. Cet agrément permet à l’association d’exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne des infractions traduisant un manquement au devoir de probité.

Anticor est déjà intervenue dans certains dossiers, comme l’affaire des sondages de l’Elysée, l’affaire des dépenses de communication de l’Elysée, l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris ainsi que dans le dossier Guérini. Elle se constituera partie civile dans un important dossier d’ententes en matière de marchés publics en Lorraine.

La recevabilité de son action dépendait jusqu’alors de sa capacité à démontrer, au cas par cas, son intérêt à agir. Cette recevabilité est désormais de droit.

Anticor reste cependant attachée à promouvoir l’éthique dans la vie politique essentiellement par des actions de formation, de prévention et de plaidoyer. L’action judiciaire ne devrait être décidée que dans des cas où la réponse institutionnelle aux infractions à la probité est manifestement insuffisante.

 

arrêté d’agrément



more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Charte éthique Anticor 2014

Jacques Le Bris's insight:

 

A renvoyer dans votre département voir par ici les adresses :

http://www.anticor.org/nos-groupes-locaux/

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

16 députés élus se sont engagés sur la charte éthique d’Anticor

16 députés élus se sont engagés sur la charte éthique d’Anticor | Think outside the Box | Scoop.it

Anticor félicite les 16 députés élus hier qui se sont publiquement engagés sur les différents points de notre charte éthique vis-à-vis de leurs électeurs. Nous remercions également tous ceux de nos 577 candidats signataires, qui n’ont pas été élus, de leur soutien. Nous souhaitons établir avec chacun de ces 16 parlementaires un dialogue constructif pour la mandature qui commence, afin de leur soumettre notamment des propositions de loi ou d’amendement qui sont liées aux valeurs que nous défendons en commun. Nous serons également vigilants à leur respect de cette charte. La première chose que nous attendons logiquement d’eux, tout comme leurs électeurs, c’est un soutien sans faille à la loi annoncée contre le cumul des mandats qui, nous l’espérons, fera partie des lois jugées prioritaires et urgentes.

(...)

 

Départ. Circons. Nom Prénom Parti          

13 10 LAMBERT François-Michel EELV

14 5 ATTARD Isabelle EELV

24 2 ALLAIN Brigitte EELV

80 2 POMPILI Barbara EELV

94 6 ABEILLE Laurence EELV

62 9 SAINT-ANDRÉ Stéphane PRG

4 1 SAUVAN Gilbert PS

4 2 CASTANER Christophe PS

16 2 REYNAUD Marie-Line PS

31 1 LEMORTON Catherine PS

37 1 GILLE Jean-Patrick PS

38 2 ISSINDOU Michel PS

38 3 DESTOT Michel PS

45 6 CORRE Valérie PS

67 1 JUNG Armand PS

91 5 OLIVIER Maud PS

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

La suppression des privilèges anachroniques est un préalable indispensable | ANTICOR

La suppression des privilèges anachroniques est un préalable indispensable | ANTICOR | Think outside the Box | Scoop.it

Dans la nuit du 4 août 1789, les députés de l’Assemblée nationale constituante proclamaient l’abolition des droits féodaux et de divers privilèges…

En cette date anniversaire, Anticor tient à remercier les 12 114 signataires de sa pétition « Pour une nouvelle abolition des privilèges », lancée il y a exactement un an.

Elle a été adressée, ce jour, au Président de la République.

L’association reste convaincue que la suppression des privilèges anachroniques est un préalable indispensable à toute rénovation de la vie politique.

Fort de ce constat et du soutien qu’il a reçu, elle continuera sans relâche son combat contre ces abus légaux.

Anticor avait ainsi déposé, le 26 avril 2016, un recours contre les privilèges accordés aux anciens présidents de la République.

remplir l’objectif ambitieux de transparence d’exemplarité et de probité qu’il s’est fixé.

Association agréée par le Ministère de la Justice et par la HATVP, Anticor a fait le choix de refuser toute subvention pour préserver son indépendance. Pour soutenir ses actions, vous pouvez adhérer ou faire un don.

Jacques Le Bris's insight:

Dans la nuit du 4 août 1789, les députés de l’Assemblée nationale constituante, dans un bel élan d’unanimité, proclament l’abolition des droits féodaux et de divers privilèges. Ce moment de ferveur nationale s’inscrit parmi les grands événements mythiques de la Révolution française.

Au milieu des applaudissements et des cris de joie, sont ainsi abattus les justices seigneuriales, les banalités, les jurandes et les maîtrises, la vénalité des charges, les privilèges des provinces et des villes.

En 2015, d’autres privilèges portent atteinte à l’esprit de la République et aux principes qui la fondent.

Héritiers de nos anciens qui ont voté l’abolition des privilèges durant la nuit du 4 août 1789, nous demandons que :

1. L’inviolabilité dont bénéficie le président de la République, qui lui permet de ne pas être poursuivi pour des actes étrangers à l’exercice de ses fonctions pendant la durée de son mandat, soit supprimée ;

2. Les anciens présidents de la République ne soient plus membres de droit du Conseil constitutionnel ;

3. Les moyens humains (à l’exception des agents chargés de leur protection), la gratuité des voyages, la voiture et le logement de fonction accordés aux anciens présidents de la République soient supprimés ;

4. La Cour de justice de la République soit supprimée et que les membres du Gouvernement soient jugés devant les mêmes juridictions que les autres justiciables ;

5. L’inviolabilité dont bénéficient les parlementaires, qui leur permet de ne pas être poursuivis pour des actes étrangers à l’exercice de leurs fonctions, soit supprimée ;

6. La réserve parlementaire, outil du clientélisme, soit supprimée ;

7. L’usage de l’indemnité représentative de frais de mandat, destinée à couvrir les frais inhérents à l’exercice des fonctions parlementaires, soit contrôlé ;

8. La loi interdise à tout membre du Gouvernement de s’immiscer dans une procédure judiciaire et que les nominations des procureurs soient soumises à l’avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature ;

9. Les fraudeurs à l’impôt répondent de leurs délits devant la justice, sans que le ministre du Budget puisse faire obstacle aux poursuites ;

10. La Cour de discipline budgétaire et financière soit compétente pour sanctionner l’ensemble des ordonnateurs, y compris les ministres et les élus locaux.

Pour une nouvelle abolition des privilèges, signez et faites signer la pétition en ligne !

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Quels remparts face à la corruption ?

Quels remparts face à la corruption ? | Think outside the Box | Scoop.it

La fondatrice d’Anticor (association anticorruption), aujourd’hui à Metz, promeut la démocratie participative comme rempart aux dérives qui empoisonnent la sphère publique.


L es dépenses somptuaires de la CGT pour la rénovation de l’appartement de Thierry Lepaon, celles de Radio-France pour le bureau de Mathieu Gallet, les frais de taxis d’Agnès Saal, ex-Pdg de l’Ina… L’actualité apporte de l’eau à votre moulin.

Séverine TESSIER : « C’est vrai, mais rapportées à l’ampleur de la corruption que nous constatons, ces dérives restent anecdotiques. Les abus liés aux phénomènes mafieux sont beaucoup plus inquiétants parce qu’ils révèlent les liens entre commandes publiques et crime organisé. Pas seulement en Corse et en Paca. De récentes affaires dans le nord de la France ont éclairé la proximité entre prostitution organisée et monde des affaires. On assiste à l’émergence de réseaux d’influence ressemblant fort à ce que l’on a vu en Italie avec la mafia. Une culture affairiste prospère sur le délitement de l’intérêt général. »

Signe d’une exigence nouvelle, les dérives sont désormais révélées, ce qui a pour effet de désespérer le citoyen qui, in fine, se détourne des urnes. Comment surmonter ce paradoxe ?

« Il faut susciter une culture de la vertu. Ce que fait Anticor depuis sa création. Beaucoup de citoyens s’engagent pour lutter contre la résignation et la banalisation de ces faits. Avec le souci d’apprendre, de se former : comment saisir la juridiction administrative, contrôler les comptes publics… Si le vote perd de son sens, l’engagement citoyen réclame un nouveau pouvoir, souverain, authentique. Une reconquête s’opère. Mais les institutions de la République doivent jouer leur rôle, en toute indépendance. Ce qui implique une séparation des pouvoirs et un renforcement de leurs moyens. Pour que triomphe l’esprit de Montesquieu qui écrivait : " Pour ne pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ". À titre d’exemple, les chambres des comptes doivent être dotées d’un vrai pouvoir juridique et être saisies par le citoyen. »

Vous plaidez pour une VIe République basée sur la démocratie participative. Comment forcer la main des politiques ?

« Force est de constater que les privilèges n’ont pas été abolis. Il faut renforcer le non-cumul des fonctions. Beaucoup d’élus s’exposent aux conflits d’intérêts. Contre le lobbying, il faut introduire une sorte de laïcité en politique, pour séparer la sphère publique de la sphère privée. Je préconise de renforcer le rôle du citoyen dans la prise de décisions. Des conseils de citoyens seraient tirés au sort comme on le fait pour les cours d’assises. Il faut faire avancer la souveraineté dans les institutions et considérer qu’on peut être collectivement intelligent. La démocratie participative doit s’inscrire en complément de la démocratie représentative. Laquelle doit davantage reposer sur un choix de projets plutôt que sur des profils. »

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Soirée AntiCor 2015

Prix Casserole décerné à Patrick Balkany.


Prix Ethique décerné à

- Roger Lombertie, Maire de Limoges

- Stéphanie Gibaud, Lanceur d'alerte UBS

- Patrick Malick, Lanceur d'alerte

- Elisabeth Lucet, Cash Investigation

- Fabrice Arfi, Journaliste - Médiapart

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Municipales : charte Anticor en ligne !

Municipales : charte Anticor en ligne ! | Think outside the Box | Scoop.it

Pourquoi une Charte?

Pour Montesquieu, le principe de la République est la vertu. La Charte est une contribution au développement d’une culture de la vertu dans l’administration locale.

Quels sont les points essentiels de la Charte?

La Charte comprend 9 engagements traduisant une ligne éthique, défendue par Anticor depuis sa création : non-cumul des mandats et des fonctions exécutives, bonnes pratiques de gestion, transparence, reconnaissance des droits de l’opposition, participation citoyenne, publicité des informations importantes sur la gestion locale, exigence de probité, lutte contre le trafic d’influence, rigueur dans le choix des organismes prêteurs de fonds à la collectivité.

Quel est l’esprit de la Charte?

Le texte tend tout d’abord à rendre pleinement effective la loi en vigueur. Certaines exigences traduisent une ambition éthique qui va au-delà de ce qu’impose la loi.

Qui peut signer la Charte?

Tout candidat au mandat de maire, qui se reconnaît dans les règles fondamentales de la République, comprises notamment dans les Déclarations des droits de l’homme de 1789 et 1946, et dans l’article 1er de la Constitution de 1958. Le candidat doit avoir un casier judiciaire vierge de toute infraction à la probité publique.

Quelles conséquences?

L’association s’engage à autoriser le candidat signataire à utiliser le logo “Signataire de la Charte Anticor 2014“, dont il pourra faire usage dans le cadre de sa campagne des élections municipales de mars 2014 et, s’il est élu, dans le cadre de son mandat de Maire.

Elle s’engage également à promouvoir notamment sur son site, et le cas échéant sur son blog local départemental, la liste des signataires de cette Charte.

Néanmoins le candidat ne pourra faire usage de la Charte et du logo des signataires que lorsque le document aura été contresigné par le Président d’Anticor ou son représentant départemental.

La signature de la Charte n’est pas une promesse politique comme les autres. S’il s’agit avant tout d’un geste politique, elle engage aussi la responsabilité contractuelle des signataires.

Où trouver la Charte Anticor des municipales de 2014 ?

En passant votre souris sur l’onglet “Nos chartes éthiques”, en haut de page, puis en cliquant sur le sous-onglet “Municipales 2014″.

Ou bien encore en cliquant ici .

Comment signer?

Le candidat qui souhaite signer la Charte doit envoyer le document signé au responsable de son groupe départemental (voir en cliquant sur ce lien où vous trouverez également leur mail) ou, s’il n’y a pas de groupe local dans son département, au bureau d’Anticor à : charteanticor2014@gmail.com . Le contrat est conclu quand le document est contresigné par le Président d’Anticor ou son représentant départemental le cas échéant.

                                                      

Jacques Le Bris's insight:

Charte à télécharger ici :

http://www.anticor.org/wp-content/uploads/2013/10/Charte-%C3%A9thique-Anticor-2014-au-21-10-13.pdf

 

A renvoyer dans votre département voir par ici les adresses :

http://www.anticor.org/nos-groupes-locaux/

 

 

more...
No comment yet.